Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

VOUS SENTEZ-VOUS STRESSES ? IL EST TEMPS DE FAIRE UN CONTROLE DE LA REALITE !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Saturday, March 24th, 2007

LA REALITE, 26 mars au 1er avril 2007
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. of Bartlett, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical
 
 
Texte d'Or
Vous êtes-vous déjà senti inquiet au sujet d'une situation ? Trouvez-vous que vous réagissez de manière un peu trop excessive concernant ce qu'il se passe, en vous inquiétant de ce qu'il va arriver ? Vous faites-vous du souci au sujet de la multitude de théories humaines qui semblent dominer la pensée humaine et conduire le peuple en dehors de la souveraineté de Dieu ? Et bien cette Leçon est pour vous. Il est temps de faire un contrôle de la réalité. Lorsque les choses semblent sur une pente glissante, il est temps de devenir réel avec Dieu. Rien ne peut être ajouté ou retiré de ce que Dieu a ordonné. Dieu ne change pas. Nous pouvons toujours nous fier à Lui. Donc, comme nous le découvrons, nous pouvons nous reposer en nous fiant à Dieu et en devenant réel !
 
Lecture Alternée
Dans le royaume de la réalité, il n'y a plus de place pour le dualisme. Le passage d'Esaïe donne le ton pour cette Leçon. Il n'y en a pas deux. Il n'en existe qu'Un et c'est Dieu - le Seul et l'Unique. Rien n'est hors du contrôle de Dieu. Pour le raisonnement humain, il y a toujours eu et il y aura toujours des prétendants revendiquant un pouvoir créatif en dehors de Dieu. Dieu en déclare la fin depuis le commencement. Il sait exactement ce qu'Il a créé. Il est dit que la connaissance est pouvoir. Lorsque vous savez ce qui est vrai, le mensonge ne vous impressionne plus. Les Proverbes déclarent que la sagesse est le premier élément de la création. Avant que quoi que ce soit fut créé, la sagesse était déjà là. Cette sagesse dont il est question dans la littérature hébraïque, est semblable à la « Parole » dont il est question dans la littérature chrétienne. La sagesse a sa source en Dieu. « Elle est opposée au mal sous toutes ses formes. La sagesse est la base du gouvernement, la source de la fortune abondante, le pouvoir créateur travaillant avec Dieu dans la composition de la Terre habitable. » (The Abingdon Bible Commentary). Ceux qui entendent la sagesse - qui la veille et l'attende, sont bénis. En d'autres termes, ils sont heureux, fortunés, et peuvent être enviés. (The Amplified Bible). Pourquoi ? Car ils peuvent être confiants que la seule chose réelle, c'est que Dieu est le responsable.
 
SECTION I : Dieu et Son idée sont réels - Un point c'est tout - Il n'y a rien à ajouter !
Tout ce que les Proverbes énoncent concernant la sagesse se vérifie pour la « Parole » dont il est question dans Jean (Bible 1). « La Parole est Dieu lui-même - l'activité révélée en Dieu avant que le monde soit » (Abingdon) La Parole révèle au monde ce qu'est Dieu. Il exprime la vie et la lumière. La Parole n'est pas seulement à l'origine de la création, mais elle l'explique. Toutes les choses matérielles sont temporelles, mais la Parole de Dieu dure à tout jamais. (Bible 2) Une revue de l'histoire prouve que la Parole de Dieu est valable. Les prophéties ont été réalisées à travers le temps, et Dieu ordonne les événements en fonction de Son but. (Bible 3) Ses oeuvres sont tellement abondantes qu'elles ne peuvent pas être dénombrées. Il n'y a pas que les oeuvres de Dieu qui sont grandes ; Ses pensées aussi le sont (Bible 4). Psaume 77 (Bible 5) montre que peu importe si les choses semblent difficiles, le souvenir des oeuvres de Dieu apportera le réconfort et l'espoir. Psaume 17 (Bible 6) montre que le sens spirituel peut voir la réalité là où nous nous trouvons. Sans se soucier des conditions extérieures, connaître la réalité nous donne une confiance suprême que tout est bien, car Dieu est aux commandes. Abingdon écrit, « Contrairement à ces hommes du monde qui se satisfont des choses matérielles de la vie, le Psalmiste a sa satisfaction dans la vision de Dieu ... »
 
Science et Santé commence en réitérant que « rien de ce qui a été fait n'a été fait sans » la Parole. (S&S 1) Si Dieu ne l'a pas créé, cela n'a jamais été créé et ce n'est pas réel. La réalité est spirituelle, harmonieuse ... éternelle. (S&S 2) Mme Eddy indique que le commencement signifie « le seul » (S&S 3). Une fois encore, nous voyons qu'il n'y a pas de place pour une vision dualiste de la réalité. Le réel est uniquement Dieu et ce que Dieu fait. « Les pensées de Dieu (réalité) sont parfaites et éternelles ... Les pensées matérielles et temporelles (irréalité), renferment l'erreur ... » (S&S 4) Si les pensées erronées n'ont pas de cause divine, nous ne devons pas être impressionnés par elles. Elles ne sont pas réelles. « Rien n'est réel et éternel ... hormis Dieu et Son idée ». (S&S 5) La représentation humaine peut parfois sembler assez déprimante, mais le fait de voir la réalité, soulève les fardeaux et nous permet de nous reposer dans la réalité avec confiance.
 
SECTION II : Laissez les rêveurs rêver - La parole de Dieu existe à tout jamais.
Le personnage principal du film « The Great Santini » se plaint en lisant son journal du matin, « Oh mon Dieu, pourquoi as-tu fait autant de choses bizarres dans le monde en même temps ? » Avec tous les problèmes qui nous entourent, cela peut être tentant de penser la même chose que ce personnage. Certains prédisent de mauvaises choses à chaque coin de rue. D'autres ont soif de pouvoir. D'autres cachent leur tête dans le sable. Mais tout ce qui est basé sur l'évidence des sens ne fait pas le poids lorsqu'il est mis en balance avec la Parole de Dieu. En se fiant à autre chose qu'à la Parole de Dieu, il est facile d'être trompé. « La réelle prophétie ne divertit pas, elle transforme l'homme » (Abingdon). Les rêves et les fausses conclusions de l'homme comparés à la Parole de Dieu, sont comme la paille pour le froment. (Bible 7) Dieu fera d'Israël un instrument garni de pointes qui broiera les montagnes, et le vent emportera la balle. (Bible 8) Le battage écrase le grain, séparant la nourriture de la balle et de la paille. Les batteurs jettent alors le grain dans le vent pour que la poussière et les restes soient séparés du bon grain.
 
La Science Chrétienne fonctionne comme un van pour séparer la paille (l'irréalité) du froment (la réalité) (S&S 7). La Science Chrétienne nous donne les outils afin de séparer les fables sans valeur de la réalité spirituelle. Les faits spirituels et les croyances matérielles sont contradictoires, mais « ce qui est spirituel est vrai, et par conséquent ce qui est matériel est forcément faux. » (S&S 9) Mme Eddy appelle l'univers matériel, une contrefaçon de l'univers spirituel (S&S 11). Une contrefaçon ressemble beaucoup au véritable objet. Il pourrait tromper quelqu'un qui ne s'y connait pas plus. Mais un oeil entraîné peut expliquer la différence. Les experts en art étudient l'original. S'ils étudiaient des contrefaçons, ils deviendraient assez rapidement confus et n'auraient aucun moyen de trouver quelle pièce est l'original. Etudier la Science Chrétienne, c'est comme étudier l'original. Les pensées de Dieu sont éternelles et donc réelles. Plus vous en connaissez sur les réalités éternelles, moins vous vous laisserez tromper par l'irréalité. La Science Chrétienne explique que le réel et l'irréel ne peuvent pas être mélangés. La Science sépare le réel de la contrefaçon. (S&S 12)
 
SECTION III : Parlons des contrefaçons ...
Dans cette parabole (Bible 11), les serviteurs sont devenus nerveux lorsqu'ils ont trouvé de l'ivraie dans le champ. Ils sont arrivés à la conclusion que la meilleure chose à faire était d'aller arracher l'ivraie. Leur maître est plus sage et choisit une approche plus mesurée. Il sait aussi que ce serait une erreur d'arracher l'ivraie à ce moment. L'ivraie ressemble beaucoup au blé avant qu'il soit mûr. Il pourrait y avoir un réel danger de laisser un peu d'ivraie dans le champ et d'arracher un peu de blé à la place, si vous n'attendez pas le moment de la moisson. A ce moment, l'ivraie est plus foncée et peut facilement être distinguée du blé. Le maître n'était pas inquiété par cette situation. Il savait ce qu'il fallait faire. Il dirigea calmement et avec sagesse ses serviteurs, pour résoudre le problème. Proverbe 12 (Bible 12) indique que la vérité dure toujours, mais qu'un mensonge est seulement pour un moment. Il n'y a pas de raison de se faire du souci. Le mensonge n'est jamais vrai. Lorsque vous comprenez la vérité, le mensonge est facilement rejeté. (Bible 13)
 
Cette compréhension est la « ligne de démarcation entre le réel et l'irréel. » (S&S 13) Mme Eddy indique clairement que le progrès sépare l'irréel du réel. (S&S 14, 16) Elle indique aussi très clairement que les deux ne se touchent jamais. (S&S 15) Nous avons tous à faire à de l'ivraie dans notre expérience. Nous pouvons parfois être comme les serviteurs - prêts à arracher toute sorte de choses afin d'éliminer l'ivraie de nos vies. Mais la parabole suggère d'attendre d'avoir la compréhension d'être réellement en mesure de déterminer ce qu'il faut garder et ce que dont il faut se débarrasser. Ne dit-on pas, « Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain » ? Y a-t-il quelque chose dans nos vies qui doit disparaître ? Lorsque notre compréhension aura suffisamment muri, cela deviendra tout simplement évident, comme l'ivraie qui a noirci. L'ivraie ne touche jamais le blé, il n'y a donc pas de raison de se faire du souci.
 
SECTION IV : Aucune opportunité de guérison n'est jamais perdue !
Dans l'histoire de Lazare (Bible 14), Jésus est la véritable représentation de la domination sereine. Lorsqu'il a d'abord entendu parler de la maladie de Lazare, il ne s'est pas alarmé. Il a calmement déclaré que la situation était une opportunité de glorifier Dieu. Lorsqu'il révèle que Lazare est mort, il exprime toujours une entière confiance dans le pouvoir de guérison de Dieu. En arrivant sur place, Martha et Marie, ainsi que les autres personnes étaient tous tristes qu'il soit arrivé trop tard. En reconnaissant uniquement ce qu'il savait être la réalité, Jésus revendiqua son autorité de guérir. Il est dit deux fois que Jésus « frémit en son esprit ». Dummelow interprète « frémir en son esprit » comme « de l'indignation, de l'outrage contre la perturbation cruelle occasionnée par la mort... » Jésus a donc momentanément exprimé de la déconvenue pour ceux qui avaient été entièrement pris par le mensonge. Mais il retourna rapidement à la réalité. Il commença par remercier Dieu pour la guérison qui allait se produire et appela Lazare devant le tombeau.
 
Mme Eddy note que si Jésus avait cru l'image qu'il avait devant lui, il n'aurait pas pu voir au-delà. (S&S 17) La réalité est que la seule existence est spirituelle et éternelle. Comme l'ivraie et le blé ne peuvent pas être mélangés, la vie et la mortalité ne peuvent pas être unies (S&S 18). La mort semble très réelle. Mais en raisonnant spirituellement, nous pouvons voir que si l'homme vit, la croyance opposée que l'homme meurt ne peut jamais être vraie. (S&S 19) Nous « devons cesser de croire » à la mort. Mme Eddy écrit que la pensée s'éveillera d'une croyance à la mort pour réaliser que la mort n'existe pas. Notez que Mme Eddy dit aussi qu'il n'y a « pas d'inaction, d'action morbide, d'action excessive ni de réaction ». Vous êtes-vous déjà trouvé dans une situation où il semblait que tout espoir était perdu ? Comme par exemple qu'il était trop tard pour que la guérison ait lieu ? Avez-vous réagit à cela avec tristesse ? Même l'image de la mort n'impressionnait pas Jésus. « La Vie est réelle, et la mort est l'illusion. » Jésus savait que la vie était la seule réalité. La prochaine fois qu'il semblera que l'opportunité de guérison est passée, souvenez-vous de cette leçon et maintenez calmement la réelle vision des choses.
 
SECTION V : La pensée matérielle limite notre vue de la réalité.
Jésus traita la résurrection de Lazare d'une manière qui était totalement étrangère à l'esprit matériel. Cette preuve du pouvoir de Jésus de surmonter la croyance à la mort suscita la jalousie et l'envie à Judas (Bible 15). Nous commençons ici à voir le contraste entre quelqu'un qui voit la réalité et quelqu'un qui ne la voit pas. Dans la citation 16 de la Bible, le Psalmiste déclare qu'il sera satisfait lorsqu'il sera éveillé à la ressemblance de Dieu. Comme nous l'avons mentionné plus tôt, c'est en contraste avec ceux qui regarde la vie d'un point de vue matériel. Judas ne pouvait tout simplement pas voir les choses de la même manière que Jésus. « Les profondeurs de Dieu » sont révélées par l'Esprit (Bible 16). Les profondeurs sont réelles. « Seul l'homme qui est spirituel ... réceptif et obéissant, peut saisir les cadeaux de Dieu ». (The Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible). Cette vue spirituelle de la réalité apporte la sérénité, le calme, la paix, la confiance, et la domination.
 
Mme Eddy nous dit, « Il nous faut scruter profondément le réel au lieu de n'accepter que le sens extérieur des choses. » (S&S 21) Les qualités dans la définition de « huile » à la page 592 (S&S 22) ont plus de valeur qu'un onguent coûteux. Marie utilisa son « huile ». Elle avait commencé à voir les profondeurs de Dieu. Mme Eddy dit, « Il faut atteindre au sens spirituel de la vérité avant de pouvoir comprendre la Vérité. » (S&S 23) Nous pouvons seulement saisir ce point de vue spirituel lorsque nous démontrons l'honnêteté, le désintéressement, l'amour, et l'humilité. Judas avait des manques dans ces domaines, et l'ivraie prenait le dessus dans sa conscience. (S&S 24) Bien que cela soit difficile d'avoir de « l'ivraie » exposée et déracinée, Mme Eddy sentait que plus tôt cela était exposé, mieux cela était. (S&S 25) Lorsque l'erreur est exposée comme erreur, le temps de la moisson est venu. L'ivraie peut être jetée et le blé sauvé.
 
SECTION VI : « La conscience de la réalité » est possible maintenant !
La grande partie de la foule qui cria, « Hosanna ! » le jour qui est connu sous le nom de Dimanche des Rameaux, était ceux qui cherchaient une vision plus profonde de la vie que ce que les sens avaient à offrir. (Bible 17) Ils avaient témoignés du pouvoir guérisseur de la réalité spirituelle. Les Pharisiens ne comprenaient pas et pensaient que Jésus était une menace à leur pouvoir. Leur malaise et leur action qui en découlait pour détruire la mission de Jésus trahissaient leur manque de vision. Notre vue terrestre des choses, c'est comme regarder une image à travers un miroir déformé, noirci par de la fumée. (Bible 18) Vous pouvez voir quelque chose, mais cela n'est pas clair du tout. La vision spirituelle de Jean dans Apocalypse découvrit une vue de la réalité que seul l'intelligence spirituelle pouvait voir. (Bible 19) Mais cette vue ne se trouve pas « dehors », quelque part. Jésus a dit qu'elle était « au milieu de vous ». (Bible 20) Ecclésiastes indique que, « ce qui est a déjà été » (Bible 21). La réalité est vraie maintenant et à tout jamais.
 
La Science Chrétienne nous montre « les glorieuses possibilités » de l'homme réel, immortel, « jamais limité par les sens mortels » (S&S 26). La plupart du temps, nos anxiétés sont provoquées par une préoccupation de la probabilité de perdre quelque chose qui est important à nos yeux. Mais, l'homme ne peut jamais perdre quelque chose qui est véritablement réel. Les seules choses qui peuvent être perdues sont « l'ivraie » de la croyance matérielle. (S&S 27) Lorsque nous « trouverons le chemin en Science Chrétienne », nous commencerons à voir la réalité des choses (S&S 28). La bonne nouvelle est que nous pouvons commencer à voir cette réalité dès maintenant. Souvenez-vous, Jésus a dit que le royaume des cieux est « au milieu de vous ». La vision de Jean montre qu'il nous est possible de voir la réalité spirituelle où nous nous trouvons. Plus notre pensée est spirituelle, plus la réalité sera clairement comprise. Pour « l'entendement humain non éclairé » basé sur la matérialité, l'existence apparaît être matérielle. (S&S 29) L'existence matérielle n'est pas une condition de l'être. C'est un état de conscience. Lorsque nos pensées sont spiritualisées, nous pouvons voir la réalité ici et maintenant. En voyant la réalité, nous pouvons surmonter notre anxiété. Nous pouvons reposer « sans stress » et vivre joyeusement et avec confiance dans la réalité de l'être.
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011 

Metaphysical

Recognize Mind, God, as the source of all good and all understanding! - Whenever — for...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page