Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

ELIMINEZ LE BROUILLARD SUR LA CROYANCE A LA MORT ! REVENDIQUEZ LA VIE ET VIVEZ-LA ! DES MAINTENANT !

Corde Hanzlik, C.S., Austin, TX
Posted Saturday, April 21st, 2007

PERIODE PROBATOIRE APRES LA MORT, 23 au 29 avril 2007
Traduction libre d'un texte de Corde Hanzlik, CS, of Austin, Texas, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical
 
 
Nous avons eu de nombreuses Leçons ces dernières semaines qui nous ont montré très clairement que la mort n'est pas réelle. Pourquoi aurions-nous besoin d'une autre Leçon mentionnant tout particulièrement le mot « mort » ? Les 2 premières Leçons, « Réalité » et « Irréalité », nous donnèrent réellement les bases de la Science Chrétienne sur ce qu'est la Vie, la Vérité, la Science, en utilisant des exemples de Lazare et de Jésus ; que Dieu est notre Vie, la seule Vie. Jésus est l'exemple ultime. Il a ressuscité ! Ensuite, nous avons encore dû répondre à la question : « Le péché, la maladie et la mort sont-ils réels ? » Elle nous prévient du discours du serpent qui essaierait de suggérer les revendications de la mort et d'une existence matérielle. Et la semaine dernière, dans « Doctrine de l'expiation », nous accédons à la véritable compréhension de notre unité avec Christ et avec Dieu, scellé pour toujours, faisant un, n'ayant jamais besoin d'expier un péché. Le péché n'existe pas. La Leçon de cette semaine, « Période probatoire après la mort », traite du processus, la légitimité apparente et ce qui arrive après la mort - les enseignements acceptés par le scénario du rêve adamique. Toutes ces Leçons montrent et réfutent tous les vieux enseignements théologiques qui n'ont aucune place ou base en Science Chrétienne. Par la Science, Mme Eddy lève le voile sur les revendications de la mort, sur la responsabilité que Dieu en a, sur la vulnérabilité de l'homme à ce sujet. Il n'existe pas de loi de la mort. Il n'y a aucune matière. Ce que nous dit le Texte d'Or, annonce la liberté. (Commencez à compter les mots/synonymes de « loi », de « commandement », etc.)
La Lecture Alternée maintient que nous sommes des fils (et filles) de Dieu, notre Père/Mère. Ne nous laissons pas toucher par une autre loi. Le commandement équivaut à la lampe, la lumière est alors la vie !
 
SECTION I : L'Esprit ou la matière ?
Lequel croyons-nous et par lequel vivons-nous ? La routine naturelle et saisonnière de la vie présentée dans Bible 1 et Bible 2, ou la nouveauté et la fraîcheur de Dieu de Bible 3, 4 et 5 ? La matière veut traiter de tout. Elle revendique un commencement, un milieu et une fin. Dieu ne connaît pas de temps. Il ne connaît que la réalisation ! C'est Sa loi. Souhaitons-nous vivre selon cette loi ? Bien sûr que oui !
 
Les versets 1, 2 et tout particulière 3 de Science et Santé démystifient la croyance à la mort comme étant un problème majeur en suggérant que chaque démonstration/réveil spirituel surmonte la croyance à la mort. Nous ne nous échappons pas d'une forme matérielle pour trouver la liberté. Nous sommes libres dès maintenant ! Nous sommes infinis, « n'étant jamais né et ne mourant jamais. » (S&S 3) Nous prouvons la Vie pendant ce que le sens matériel appelle le temps, en nous débarrassant de limitations de toutes sortes. Nous ne sommes jamais séparés de la Vie, nous ne l'avons jamais été et le serons jamais. Qu'est-ce qui disparaît dans S&S 2 ? La croyance. Pas la matière, mais la croyance et l'erreur de la croyance. Nous sommes intacts. (S&S 4) Même dans des circonstances que la mortalité pourrait indiquer comme étant violentes et prématurées, nous ne pouvons jamais mourir. (S&S 5, 6) Revendiquons donc la Vie et vivons-la ! Dès maintenant ! (Nous n'avons réellement pas le choix.)
 
SECTION II : Le singe voit, le singe fait ? (Note du traducteur : Il s'agit d'un « cliché » souvent utilisé aux USA pour parler de la méthode d'apprentissage des enfants - ils font ce qu'ils voient faire)
Souhaitons-nous être comme Ezéchias (Bible 8) - suppliant l'aide de Dieu car il s'était retrouvé dans les problèmes en ne respectant pas la loi de Dieu ? Ou sommes-nous fidèles à la loi de Dieu (Bible 6, 7), sachant que notre salut est en sécurité dans Ses mains ? Quelle est notre attitude pour la prière ? Le désespoir ? Non. La confiance ! (Trouvez des manières d'avoir plus de confiance cette semaine !) Réjouissez-vous de Ses statuts. « Je serai intègre, innocent de grands péchés. » (Bible 7) Quels sont les « grands péchés » théologiques ? Le scénario d'Adam et Eve qui inclut le péché, la maladie et la mort. Bible 9 et S&S 10 n'indiquent-ils pas que nous ne gagnons rien par la mort ? « Le vivant ... c'est celui-là qui te loue. » (Bible 9)
 
Comment faisons-nous ce travail de louange ? En vivant spirituellement, en nous sentant bénis, en paix, aimant, en gagnant « un sens plus juste de l'infini » (S&S 7, 8) Une fois encore, dans S&S 8, le sens matériel essaie de justifier un élément de temps à la mort. Si nous ne devenons pas maintenant conscients de la Vie éternelle, nous pourrions avoir tendance de croire le sens mortel lorsqu'il suggère la mort à n'importe quel moment. (S&S 9, 10) Mais nous connaissons le grand, JE SUIS ! Nous avons notre joie en Lui. Nous ne recevons rien, même pas une promotion, par la mort. La mort apporte un éveil total à un seul fait, celui que la mort n'existe pas. Jésus prouva cela pour nous. (S&S 11)
 
SECTION III : Croyons-nous la véritable preuve de l'inexistence de la
mort : Jésus ?
Jésus nous parle de sa mission par sa thèse avec ses disciples. (Bible 10, 11, 12) Il le prouve ensuite par un exemple avec l'homme mort à Naïn. Pourquoi Jésus a-t-il pris autant soin de la mère et non de l'homme mort ? La résurrection était secondaire. Il savait à ce moment, que cette femme aurait un moment difficile pour survivre en tant que veuve. Sans fils, elle n'aurait aucun moyen de gagner de quoi vivre ou de posséder quelque chose, sans rechercher une autre option désespérée. D'une certaine manière, il y aurait eu 2 morts, son fils et elle. Jésus savait que l'homme n'était pas mort, en réalité, donc le ressusciter n'était pas un problème. La pensée mortelle le vit comme étant mort, et le pleurait donc. Vous vous demandez ce que l'homme aurait pu dire en s'asseyant. Aurait-il dit, « Je n'étais pas mort. La Vie est tout ce qui existe ! » ou « Que s'est-il passé ? Qu'arrive-t-il ? Qui est cet homme ? Je vais bien maman. »
 
Par son exemple de ressusciter l'homme, Jésus montra que Dieu n'envoie pas le mal ou les problèmes à Ses enfants, et tout particulièrement à la mère dans cette histoire. Les attachements théologiques et sociaux de l'humanité n'ont pas le pouvoir de nous limiter, nous les idées de Dieu. (S&S 13, 14) Cette semaine, refusons d'être dupés par la croyance à la mort. Dans le verset 15 de S&S, « le processus de la mort n'existe pas. » Nous devons aussi être attentifs au fait qu'il n'existe pas non plus de processus de vie. Il n'y a que la Vie qui ne connaît ni commencement, ni fin, uniquement la réalisation. Nous voudrions être et jouer comme des enfants, pour nous détourner du faux sens pour le vrai. (S&S 17) N'est-il pas intéressant de noter que lorsque les adultes expliquent la mort aux enfants, ceux-ci acceptent facilement l'idée que ce qui est mort vit toujours, mais dans un autre endroit ? Dans leur innocence, l'explication est facilement acceptée, ce qui n'est pas le cas des adultes.
 
SECTION IV : Qu'a-t-il dit, dis moi ce qu'il a dit ? (extrait d'une chanson du camp)
Croyons-nous réellement ce que Jésus nous a dit et qu'il continue à nous dire ? (Bible 16) Qu'est-ce que la vie, si ce n'est sa compréhension et sa doctrine de la vie. Les 4 versets de cette courte section nous préparent et nous enseignent ce qu'elle est. Nous ne pouvons pas être aveuglés par le faux sens de notre lien-Christ de la Vie éternelle, comme l'enseigna Jésus.
 
SECTION V : Sommes-nous les Ezéchias des temps modernes ?
NON ! Nous avons vu la lumière ! (Bible 17) « Repentez-vous (recherchez, pensez à nouveau), car le royaume des cieux est proche. » (Bible 18) Ezéchias recherchait un quelconque processus pharisien pour la vie et pour conduire son peuple pour qu'il voie Dieu. Nous n'avons pas besoin de cela. Nous savons que le royaume est au-dedans de nous. Pas un processus ou un endroit ! Il n'y a qu'un seul Dieu !
 
Qui sont les enfants ? (S&S 21) Uniquement nous, les Scientistes Chrétiens ? NON ! Jésus parlait au monde. C'est notre travail de le savoir. Que savons-nous de notre relation à Dieu ? Indestructible, harmonieuse, ordonnée, sous la loi spirituelle, parfaite, éternelle, inchangée. (S&S 22) C'est beaucoup ! Le verset 23 de S&S est un favori. Nous en avons eu une partie dans la Leçon d'il y a 2 semaines. Si vous prenez l'approche grammaticale anglaise pour la première phrase, et que vous retirez tous les mots descriptifs, vous pourriez arriver à une phrase qui dit, « La joie constitue l'homme. » C'est notre « état d'existence ». Intact. Maintenant. Ici. Aucun processus, ni aucun endroit. (S&S 24, 25)
 
SECTION VI : Merci aux cieux pour la lumière !
Observez tout d'abord Bible 24, avant de lire les autres versets. Il n'y a pas de mystère ! Nous ne sommes pas un tas corrompu de mortels qui doit travailler pour sortir des problèmes (du rêve adamique). Nous ne sommes pas des mortels endormis, mais des idées immortelles éveillées à la vérité de la vie, la Vie en et de Dieu. Aucun procédé, aucune place, si ce n'est la pensée probatoire. Souvenez-vous que le péché qui est surmonté est la croyance que nous pourrions être séparés de Dieu.
 
Lorsque nous « obtenons la victoire sur la mort », nous vivons. (S&S 26) Il n'y a pas de mort. Nous sommes immortels ! Que nous est-il demandé ? Que se « développe le caractère chrétien ». (S&S 27) C'est la probation. Nous serons changés, réveillés, en pensée, à notre moi véritable, jamais sujet à la mort ou à une quelconque limite matérielle. Nous préférons la Science à la souffrance (S&S 28), mais le sens matériel semble persistant. Mais ne sommes-nous pas déjà dans notre Paradis défini par Dieu, le royaume des cieux ? Aucun procédé, aucune place !
 
 
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011 

Metaphysical

Wake Up from the Dream to Reality! - Are you a prophet? A spiritual seer? A prophet is someone...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page