Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

NE CROYEZ JAMAIS CE QUE VOUS DIT LE SERPENT !

Kathy Fitzer, St. Louis, MO & Park City, UT
Posted Saturday, April 7th, 2007

Le péché, la maladie et la mort sont-ils réels ?, 9 au 15 avril 2007
Traduction libre d'un texte de Kathy Fitzer, C.S. of St. Louis, MO, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical
 
 
Le serpent, le grand dragon rouge, le diable - des noms différents pour nommer le même « rien » sans pouvoir. Vous ne devez jamais le croire, craindre ou fuir ce qu'il vous dit ! Il a été chassé du royaume des cieux. Affrontez le serpent - alias le péché, la maladie, et la mort ; enlevez son masque, révélez son néant. Utilisez alors votre pouvoir qui vous a été donné par Dieu, lorsque vous affrontez le mensonge. Vous trouverez votre nom - votre nature - établi dans les cieux, en harmonie, et vous êtes en sécurité !
 
Texte d'Or : Ne croyez pas l'histoire d'un ennemi vaincu !
Le grand dragon est simplement un petit serpent plein d'orgueil - le diable (le mal) personnifié. Il n'est rien d'autre qu'un trompeur - un tricheur, un imposteur - qui argumente du côté de l'erreur, dans une tentative de nous faire croire le faux et nous faire douter du vrai. Foncièrement, c'est un gros « rien » qui essaie d'être quelque chose. Découvert, il a été expulsé des cieux. Le diable fait de son mieux pour accuser ou tenter, mais il lui manque de l'autorité ou une quelconque réelle identité. Le dragon a été vaincu. Revendiquez la victoire. Souvenez-vous, que « celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. » (I Jean 4:4) Une fois que sa nature frauduleuse est découverte, le dragon ne peut plus mentir ! Nous n'allons pas croire le récit de l'ennemi vaincu - n'est-ce pas ?
 
Lecture Alternée : Réjouissez-vous ! Vous avez le pouvoir et l'autorité sur ce que vous dit Satan !
Cherchez le thème de la réjouissance et de l'allégresse. Ce sont de bonnes nouvelles ! Sachant qu'il ne serait pas toujours physiquement présent avec ses disciples, Jésus leur a présenté le Christ éternel, qui leur donna, ainsi qu'aux septante autres, et à nous-mêmes, le pouvoir de marcher sans crainte sur le « serpent » - de marcher sur les revendications du mal - peu importe la forme qu'il puisse prendre. Jusqu'à ce moment, les disciples avaient été capables d'effectuer quelques guérisons, mais ils n'étaient pas parvenus à « chasser les démons ». (The New Interpreter's Bible) Ils dirent que « les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. » (S&S 49 :5) Jésus a perçu la défaite de Satan. (Verset 18) Christ avait brisé son supposé pouvoir - plus de réel ennemi qui puisse dominer le bien ! REJOUISSEZ-VOUS !!! Le pouvoir sur le mal vous a été donné. Mais PLUS important, réjouissez-vous car vous connaissez Dieu et qu'Il vous connaît. Vous demeurez dans les cieux, en harmonie - et Satan n'y est pas !
 
SECTION I : Le toujours-présent JE SUIS nous délivre de l'histoire du serpent !
Rencontrez Dieu. Il a tout créé par Sa Parole, en accord avec Ses critères - le bien ! Il voit tout ce qu'Il a fait - y compris vous et moi. (Bible 1) Et Il prend soin de Sa création, lorsqu'Il pardonne, guérit, rachète, et couronne. (Bible 2) Moïse rencontra Dieu lorsqu'il était temps pour lui de changer de carrière. Il avait été le berger de moutons. Mais les enfants d'Israël avaient des problèmes, et le grand JE SUIS - l'Amour toujours présent - avait besoin de Moïse pour qu'il utilise ses qualités de berger afin de conduire Son peuple en dehors de l'esclavage. Incertain, Moïse demande à Dieu ce qu'il devrait dire au peuple. Et Dieu mit les choses au clair ... Le JE SUIS - la toute-présence de Dieu - serait le guide. (Bible 3) Science et Santé explique que comme Dieu crée tout et « voit » tout, il n'existe aucune séparation entre Dieu et Sa création - ils coexistent. (S&S 1) Ce bon Dieu (Amour) nous libère de ce qui n'est pas bon - comme la Vérité libère de l'erreur et la lumière de l'obscurité - juste en étant la Vérité et l'Amour. (S&S 2) Regardez les quatre « propositions ... évidentes en soi » que Mme Eddy nous indique, décidez au point 4, laquelle des deux négations est la bonne, et par conséquent, basez-vous dessus pour tout ce que vous faites. (S&S 3) Restez avec la logique - Dieu ne peut pas créer le mal, éprouver le mal, ou rendre Sa création (y compris nous) sujette au mal. (S&S 4) Le mal n'est donc rien d'autre qu'une suggestion - le récit du serpent. Allez-vous le croire, simplement parce que vous semblez le voir ? Ou allez-vous comprendre que le péché, la maladie et la mort ne sont rien, car Dieu ne les a pas créés ? Choisissez avec sagesse ! (S&S 5)  
 
SECTION II : Ne fuyez pas - Faite face et affrontez le serpent !
Qui a peur ? Pas vous ! Car vous avez appris par l'expérience de Moïse que vous pouvez suivre l'exemple de Dieu et avoir confiance dans les résultats. Je me suis demandé si l'une des raisons pour qu'il soit demandé à Moïse de jeter son bâton par terre, était d'apprendre que sa nouvelle expérience de berger lui demanderait de s'appuyer complètement sur l'Esprit - et non sur sa propre capacité ou une quelconque aide matérielle. Moïse n'était toujours pas certain de sa nouvelle responsabilité - qui m'aidera, demanda-t-il à Dieu ? Malgré cela, il était obéissant. En abandonnant ce qu'il connaissait, il vit son bâton devenir un serpent et il se mit à fuir. Il n'y pas de raison d'être effrayé ! Stoppez la suggestion effrayante (peut-être la croyance à une responsabilité personnelle) et une fois que vous aurez affronté vos craintes, vous trouverez qu'un nouveau bâton est à nouveau en place. (Bible 4) Evidemment, un bâton ne peut pas vraiment se transformer en serpent, mais l'illusion peut être tout aussi effrayante. Avez-vous déjà « vu » quelque chose de vraiment effrayant la nuit - pour découvrir alors que c'était simplement une paire de pantalon posée sur une chaise ? L'obscurité joue des tours. La clé est une bonne identification. Ne soyez pas dupés (abusés) en croyant quelque chose de trompeur (comme les pilules, l'exercice, l'argent, le cerveau, ou la personnalité) ou en ayant peur d'une supposition (la maladie, le manque, la confusion). (Bible 5-6) Dieu est Tout-en-tout. Le simple fait d'entrevoir la totalité de TOUT détruit l'évidence d'autres dieux ou pouvoirs. (S&S 6) Le serpent n'a pas fait de mal à Moïse. Il a même cessé de ressembler à un serpent. (S&S 6) Les serpents nous attaquent tout le temps - les revendications du péché, de la maladie et de la mort apparaissent réels. (S&S 7) Comment allez-vous réagir ? En fuyant effrayé ? Paralysé par la crainte ? En cherchant une solution sur Internet ? Ou en reconnaissant l'illusion comme étant une illusion - sous la forme d'un corps malade ou d'un compte bancaire vide - et en y faisant face sans crainte. Moïse répondit à la directive de Dieu, il ramassa le serpent comme un bâton, et il cessa de ressembler à un serpent. (S&S 8) Arrêtez de commencer par le problème ou de le fuir. Accrochez-vous au fait que Dieu est tout et qu'Il est bon, et vous verrez la solution à votre problème « se matérialiser » devant vos yeux. (S&S 9) L'Amour répond à vos besoins - peu importe lesquels ! En refusant de croire au récit du serpent, vous n'aurez pas peur de le saisir !
 SECTION III : La loi de Dieu découvre et détruit l'histoire du péché.
Les enfants d'Israël étaient dans le désert depuis longtemps. Le voyage était difficile, la nourriture pas à leur goût, et ils étaient découragés ! Ils tenaient Dieu pour responsable, et se plaignaient amèrement. Ils avaient besoin d'être réveillés. Ce réveil vint sous la forme de la mort par le serpent. Lorsque nous nous détournons de Dieu - soucieux de la difficulté des choses, ou lorsque nous commençons à penser que nous n'avons pas besoin de Dieu car nous avons tout sous contrôle - nous perdons de vue Sa bénédiction omniprésente, et nous avons alors des problèmes. Dieu n'envoie pas le problème (ou nous punit), mais tout comme nous nous retrouvons dans l'obscurité lorsque nous nous détournons de la lumière, nous nous trouvons dans l'obscurité de l'erreur lorsque nous nous détournons de la lumière de Dieu. Le peuple se tourna vers Moïse pour recevoir de l'aide. Dieu dit à Moïse de mettre sur une perche une image en bronze du serpent, et le peuple devrait regarder l'image afin d'être guéri. Etait-ce l'image qui les guérissait ? Bien sûr que non. Leur guérison vint lorsque leur pensée changea, de la tentation du péché (la plainte), pour l'obéissance (la gratitude) à Dieu. Le péché avait été découvert, et à la fois le péché et les effets du péché furent détruits ! (Bible 10) Dieu n'envoie pas le péché, ou nous fait pécher, pour nous punir alors par la maladie ou la mort. (S&S 11-12) La lumière n'envoie pas l'obscurité, ou nous punit de marcher dans le noir. Mais sans lumière, nous ne reconnaissons pas les dangers, et nous pourrions trébucher et tomber. Dès que quelqu'un vient avec une lampe de poche, ou que le soleil se lève, ou que nous ouvrons les yeux - le danger est découvert, et nous sommes protégés de la chute. La loi du bien de Dieu découvre le péché - comme la lumière découvre les dangers de marcher dans le noir - ET ses effets (la maladie ou la chute) ! (S&S 13) Nous ne devrions pas avoir peur du péché, ou nous demander ce que nous avons fait faux lorsque nous sommes confrontés à un problème. Au lieu de cela, nous revendiquons notre supériorité sur le péché, en tant qu'enfant de Dieu, et nous agissons en conséquence. (S&S 15) Dieu n'envoie pas le péché, la maladie et la mort ; Il nous sauve. Gardez patiemment vos yeux sur Dieu, obéissant, et reconnaissant, et non sur l'histoire !
 
SECTION IV : Le récit de la maladie est aussi faux que celui du péché.
Le mal (l'ennemi vaincu) essaie de fermer nos yeux (de nous aveugler) et de réduire au silence nos louanges (de nous rendre muet). Mais nous n'allons pas croire à l'histoire du diable. Aux temps bibliques, les gens croyaient que Satan attaquait certaines parties du corps (comme dans la faculté de parler). Les pharisiens ne pouvaient pas nier que l'homme avait été guéri, mais ils essayaient d'attribuer cela à la sorcellerie, ou à une quelconque pratique païenne. De nombreux juifs de cette époque croyaient que des dieux païens étaient des démons. (Harper's Bible Dictionary) Mais certains érudits croient que Béelzébul signifie « ennemi », comme dans ennemi de Dieu. (Hastings Bible Dictionary) La principale mission de Jésus était de révéler à tous, que le royaume de Dieu est venu. Il voulait que le pouvoir de Christ soit reconnu et que tout crédit soit donné à Dieu. Et lorsque les gens furent témoins des guérisons de Jésus, ils commencèrent à se demander s'il pouvait être le Messie promis. Dans un effort pour expliquer des choses aux pharisiens, Jésus leur demanda de considérer plusieurs choses. Tout d'abord, si Satan était responsable de la maladie, comment Satan pourrait-il guérir la maladie ? Et si Jésus était un sorcier, comment expliquaient-ils les guérisons que leurs propres prophètes avaient effectuées ? Mais il signale que si Dieu était le pouvoir derrière la guérison, alors c'était l'évidence que le Sauveur promis était venu ! (Bible 13) Quelle est la leçon pour nous ? C'est le Christ (la manifestation divine) qui guérit. Si nous reconnaissons que l'Entendement de Christ est aussi en nous, nous guérirons aussi comme Jésus. Comme Dieu est Entendement, il y a un seul Entendement. Le diable, le mal, est une supposition - un menteur - et n'a aucun entendement, intelligence, ou réalité ! (Bible 14 et S&S 17) En allant plus loin, un mal (ou ennemi) ne peut pas détruire un autre mal (ou ennemi) sans diviser son royaume. Que la supposition soit une petite égratignure ou la croyance au cancer, luttez contre elle avec la Vérité - comme Jésus le fit contre l'idée qu'une supposition puisse rendre quelqu'un aveugle ou muet. Détruisez le mal avec le bien. On nous dit d'être précis dans notre raisonnement - reconnaissant comme faux tout ce qui concerne un symptôme et la croyance que la maladie doit faire son chemin, ainsi que la possibilité qu'une supposition puisse être acceptée dans l'Entendement (et puisse donc s'exprimer dans le corps). En recevant l'esprit de la Vérité et de l'Amour (faisant une fête dans votre conscience, accueillant des personnes invitées et rejetant les histoires de maladie qui n'étaient pas invitées), vous pouvez vous attendre à la guérison, et la demander ! (S&S 18)
 
SECTION V : Débarrassez-vous du récit de la mort.
La résurrection de Jésus démontra que la mort est l'une des nombreuses histoires du serpent et il ne faut pas la croire ! Christ, la manifestation divine de la Vie, exclut la mort. (Bible 18) Par la compréhension qu'avait Paul du pouvoir salvateur de Dieu, il ne se laissa pas avoir par la croyance à l'incurabilité - la croyance qu'une fois que le serpent a mordu, il continue jusqu'à vous tuer. Il le secoua dans le feu pour le brûler. L'erreur était détruite et Paul était indemne - pas seulement vivant, mais indemne ! (Bible 17) La vipère sortit du feu - à cause de la chaleur. La crainte est une partie de la définition du feu dans le glossaire (de S&S), et la chaleur fait partie de la définition de la crainte. Paul ne ressentit aucune crainte - ou tout du moins, il ne l'accepta pas - tout comme les trois hébreux qui furent aussi protégés des effets du feu (crainte). (S&S 20) Si nous savons que tout va très bien se passer, il n'y a aucune raison d'être effrayé. Le fait que « l'homme est immortel et vit de par l'autorité divine » ne nous assure-t-il pas que tout SERA (EST) bien ? (S&S 22) « Le corps ne peut mourir, car la matière n'a pas de vie à abandonner. » (S&S 21) Nous n'avons jamais vécu dans la matière (mythologie ; illusion - voir le glossaire). Ce que nous appelons matière, avec sa menace de mort, est tout simplement une autre histoire du dragon. Et souvenez-vous, que le dragon a été chassé. Il ne vit pas où nous vivons - dans le royaume des cieux, la conscience de l'harmonie. Nous vivons par l'autorité divine, et aucune croyance irréelle ne peut changer cela ! (S&S 22) Débarrassez-vous de ce qui pourrait essayer de vous manipuler, avec l'autorité de la Vie, et jetez ce serpent tout simplement dans le feu pour qu'il y brûle. La mort n'a aucune histoire à raconter !
 
SECTION VI : Le salut du récit du dragon.
Nous sommes de retour dans la guerre sainte dont il est question dans le Texte d'Or ; guerre qui a éclatée dans les cieux. Voici les acteurs : Le dragon, alias Satan, est l'accusateur - l'avocat du plaignant. Ses anges (ses messages de destruction) combattent Michel (la force spirituelle - le protecteur du peuple) et ses anges. Michel est l'avocat de la défense, qui plaide pour notre cause. (Bible 21 et S&S 25) La situation est la suivante : Les « anges » du dragon, et leur tentative de nous convaincre de la réalité du péché, de la maladie et de la mort, ont été vaincus. Le royaume appartient à Dieu. Le Messie de Dieu (Christ), règne ! Le salut vient lorsque la tromperie est rejetée ! Plus aucune histoire ne peut nous être racontée. (Bible 21) Pourquoi donc Satan et ses histoires semblent toujours aussi réels à nos yeux ? Comme le dit « The New Interpreter's Bible », Satan est le seigneur du royaume « en dehors de Christ » et il est une menace constante à l'harmonie. Il semble donc évident que tant que la conscience reste dans les cieux - en présence du Tout-puissant - nous sommes en sécurité ! Nous devons utiliser notre sens spirituel pour garder notre conscience humaine où elle doit être, et ne pas laisser l'imagination partir avec ! Ce « dehors » où Satan a été chassé, est le témoignage des sens physiques. L'évidence des sens physiques renverse la SCIENCE (Vérité) de l'être et crée un règne de discorde - avec son péché, sa maladie et sa mort qui l'accompagnent. Mais quels sont les faits ??? Prenez l'histoire du serpent par la queue. Ne la fuyez pas et ne la laissez pas s'installer dans votre pensée, où elle attendra le bon moment pour venir à la surface. Découvrez et détruisez ses mensonges avec « les grands FAITS de la Vie ». (S&S 26) La revendication fondamentale du serpent (du mensonge), c'est « que la matière est intelligente, soit pour faire du bien aux hommes, soit pour leur nuire ». (S&S 24) Soyez donc certain de vouloir autant être libre de l'histoire de la « bonne » matière que vous l'êtes de l'histoire de la « mauvaise » matière. (S&S 23) Il n'est pas nécessaire d'être horrifié, ou d'être assis pour regarder l'histoire du dragon. C'est le néant ! (S&S 23) Débarrassez-vous de l'ennemi vaincu ! « Le pouvoir de la Science Chrétienne » - la loi de Dieu - « et de l'Amour divin est omnipotent ». (S&S 27) Le salut est venu. Vous êtes libérés de toute cette histoire !!!
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011 

Metaphysical

Everlasting Grace and Mercy - The Responsive Reading complements the Golden Text, and...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page