Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

NOTRE SAUVEUR EST RESSUCITE. REELLEMENT RESSUCITE ! LA DOMINATION SUR TOUT MAL EST DONC "MISSION POSSIBLE" !

Dan Carnesciali C.S., St. Louis, MO
Posted Sunday, April 1st, 2007

L'IRREALITE, 2 au 18 avril 2007
Traduction libre d'un texte de Dan Carnasciali, C.S. of St. Louis, MO, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical
 
Votre mission, si vous l'acceptez, est de découvrir l'illusion et le néant du mal. Une mission est « une tâche spéciale qui est confiée à une personne ou un groupe. » (WordNet - Princeton University) La Leçon biblique de la semaine passée, sur la réalité contenait cette citation : « Le fait spirituel et la croyance matérielle des choses sont des contradictions ; mais ce qui est spirituel est vrai, et par conséquent ce qui est matériel est forcément faux. » (S&S p. 289:28) La Leçon de cette semaine nous enseigne l'irréalité du mal afin que nous en ayons la domination.
 
Texte d'Or
L'apôtre Paul a écrit de très longues lettres, qui devinrent des livres dans le Nouveau Testament. Le Texte d'Or est tiré d'une lettre que l'apôtre Paul a écrite pour encourager et inspirer les premiers chrétiens (et nous-mêmes) pour atteindre de nouveaux niveaux - pour ascensionner chaque jour. En n'ayant jamais rencontré Jésus, comment Paul a-t-il pu avoir autant à dire à son sujet et au sujet de sa mission ? Pourquoi croyait-il avec autant de force que Jésus était le Fils de Dieu, qu'il était prêt à risquer sa vie pour cette croyance ? La lumière de Dieu a brillé dans le coeur de Paul pour révéler le pouvoir et le but de son Sauveur et de notre Sauveur, Jésus Christ. Avant que cette lumière soit tombée sur lui, il y avait beaucoup d'obscurité dans le coeur de Paul. Il était sur le chemin de Damas, pour ce qu'il pensait être une mission sainte - pour capturer les chrétiens et pour les tuer. La lumière de Christ révéla alors la face de Jésus, sa mission. Paul accepta cette mission, et elle le poussa à affronter une grande opposition pour propager la chrétienté. La lumière de la Science Chrétienne a brillé sur vous et vous a bénie. Elle a donné à votre vie un but saint et merveilleux.
 
Lecture Alternée
La Lecture Alternée nous recommande de vérifier si les esprits (les pensées) viennent de Dieu. C'est la meilleure manière de savoir si quelque chose est réel. Demandez-vous si cette pensée vient de Dieu, qui est le bien. Si cela n'est pas le cas, ignorez-la.
 
Jésus promit à ses disciples qu'il reviendrait. Le disciple Jean veut que vous sachiez que le Fils de Dieu est venu (qu'il est ici, maintenant) pour nous donner une compréhension présente du véritable Dieu et de la vérité au sujet de Dieu. Il nous a aussi rappelé que « nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas : c'est là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur. » (I Jean 4:6) La Science Chrétienne est ici pour reconnaître l'Esprit de Vérité et l'esprit du mensonge [la fausse croyance de l'erreur]. Nous sommes ici pour être les témoins oculaires du salut du monde par la Science de la chrétienté.
La Science Chrétienne est-elle universellement acceptée ? Non. Et pourquoi cela, si sa mission est de bénir toute l'humanité avec amour et la guérison chrétienne ? C'est une bonne question. Voyons s'il y sera répondu dans la Leçon de cette semaine.
 
SECTION I : Mission Possible - Ne voyez aucune réalité dans la maladie
Tout ce que nous voyons est-il réel ? Cela semble certainement être le cas. La vie dans la matière est tellement évidente, tellement réelle, qu'il semble difficile de se demander si ce que nous voyons, entendons, et ressentons est réel. Mais croyez-vous tout ce que vous voyez dans un film ? Après que la projection s'arrête et que les lumières se rallument, l'illusion a disparu et vous sortez. L'entendement humain essaie de vous dire que tout ce qu'il projette sur votre écran mental est la réalité. Pourtant, lorsque vous réalisez que l'entendement mortel et ses images matérielles sont des illusions, vous commencez à avoir la domination sur elles.
 
La Parole de Dieu ne surveille pas passivement, en ignorant le besoin de l'homme. « Dieu a remonté ses manches et est en train de faire son travail de salut : » (Bible 1, The Message) Par exemple, lorsque Jésus vit un homme qui n'avait pas marché depuis 38 ans, il marcha vers lui et le guérit. Qu'a-t-il vu dans cet homme ? Prenons un moment et regardons l'une des facettes de la guérison spirituelle. Dans ce cas, « aussitôt cet homme fut guéri ». (Bible 2) Comme vous le savez, « aussitôt » signifie sans délai. (Note du traducteur : Dans la version anglaise, c'est le mot « immediate » qui est utilisé à la place de « aussitôt » et il signifie « immédiat ».) Vous pourriez trouver utile la traduction littérale, qui signifie « sans médium ». Découpez le mot « immediate » en « im » et « mediate » ; le « im » signifie « sans » et « mediate » vient du mot médium/media  (ou support). Un médium est un état intermédiaire, et cela peut aussi être quelque chose qui permet de transmettre des choses, comme c'est le cas pour l'électricité qui traverse votre maison à travers le support des câbles. (Random House Dictionary)
 
Avec la vision spirituelle (S&S 6), Jésus leva l'illusion de cet homme que sa vie réelle vint par le biais de la matière. L'homme perçut donc qu'il n'était pas un corps - que sa vie et sa force ne venait pas d'un corps sain ou d'un corps faible. Lorsque nous abandons le faux sens de nous-mêmes comme étant des êtres matériels, nous verrons aussi des guérisons immédiates.
 
Cette guérison montre du doigt le mensonge qu'il y a un quelconque besoin d'une période « intermédiaire » de convalescence. Serait-il possible que l'homme ait cessé d'argumenter contre sa propre guérison, et en particulier que quelque part (dans sa pensée), il ne méritait pas la guérison? Nous pouvons surmonter (nous élever au-dessus de) n'importe quel sentiment que nous aurions perdu notre innocence, ou que nous devons avoir une plus grande croissance spirituelle avant de pouvoir obtenir la guérison. Vous êtes le rejeton de Dieu et vous méritez la guérison, maintenant. Tout argument contraire est de l'ivraie qui doit être rassemblé et brûlé.
 
Quelle était la mission de Jésus ? (S&S 2) L'avez-vous trouvée ? C'était :
-         « de prouver ce qu'est Dieu et ce qu'Il fait pour l'homme »
-         « de révéler la Science de l'être céleste » (de prouver que Dieu n'est pas mystérieux, mais là avec vous à chaque moment et à chaque pas de votre chemin)
-         de vous donner une nouvelle vision.
 
« Jésus voyait dans la Science l'homme parfait, qui lui apparaissait là où l'homme mortel pécheur apparaît aux mortels. En cet homme parfait le Sauveur voyait la ressemblance même de Dieu, et cette vue correcte de l'homme guérissait les malades. » (S&S 6) En deux phrases, Mary Baker Eddy nous dit comment Jésus a guéri et comment nous pouvons simplement guérir. Nous devons avoir la même « vue correcte », ou image de pensée. Pensez à cela comme le fait de voir avec les yeux de Dieu.
 
SECTION II : Le pouvoir de la volonté est une imposture
Mary Baker Eddy avait d'autres idées au sujet de la mission de vie de Jésus. « La mission de notre Maître était pour toute l'humanité, et incluait tous les coeurs qui le rejetaient - qui refusaient de voir la puissance de la Vérité dans la guérison. » (Traduction libre de Miscellany 122 :29) « Jésus établit son église et maintint sa mission sur un fondement spirituel de guérison-Christ. » (S&S 136 :1) « L'apôtre [Jean] dit que la mission du Christ est de "détruire les oeuvres du diable". (S&S 13)
 
Lorsque vous lisez la Leçon biblique, soyez attentif aux « pensées serpentines » qui susurrent que la Leçon est ennuyeuse et inintéressante, ou que vous voulez simplement lire rapidement pour en finir. Faite sortir de votre conscience cette pensée. Plus vous explorerez et appliquerez la Leçon, plus vous en retirerez et plus vous pourrez partager l'esprit de bonté. Une manière de faire cela, est de poser des questions. Lorsque vous répondez à ces questions, vous avez un aperçu qui donne vie à la Leçon.
 
Voici des questions que vous pourriez vous poser et les réponses trouvées dans la Section 2 :
-         Combien de fois les mots « volonté » et « détermination » sont-ils utilisés ? Pourquoi ?
-         Qu'est-ce que la volonté ? Existe-t-il une différence entre la volonté divine et la volonté humaine ?
-         En quoi la « volonté » concerne-t-elle la mission ? Comment la « volonté » se traduit-elle en action ?
-         « Quelle est la mission de Jésus ? » Pourquoi cela importe-t-il de savoir quelle était sa mission ?
-         Quelle est votre mission ? Vous pouvez affirmer que vous êtes là pour être une bénédiction. Et si vous êtes là pour bénir les autres, pensez au bien que Dieu a en réserve pour vous.
-         Quelle était la mission de Mary Baker Eddy ? Et si elle n'avait pas partagé sa découverte de la Science Chrétienne ?
 
SECTION III : Votre bien attaqué ?
En lisant cette section, cela pourrait vous surprendre que Jésus, qui était bon et tellement près de Dieu, avait des soucis. Lorsqu'il retourna à Jérusalem pour la fête de la Pâque, il pouvait ressentir la haine et la résistance grandissantes à sa mission par les autorités juives de l'époque. Jésus savait que la partie difficile de sa mission était encore à venir. Si vous lisez Luc 18 (Bible 7) plus en avant, Jésus explique aux disciples que le Fils de l'homme (en référence à la prophétie de l'Ancien Testament au sujet du Messie, dans Daniel 7 :13) ... sera livré aux païens (les romains), et qu'il serait hué, insulté, et se ferait craché dessus, et qu'ensuite, ils le flagelleraient et le tueraient. Mais il ressusciterait le troisième jour.
 
Bien que Jésus ait prévenu directement et de manière répétée ses disciples au sujet des problèmes à venir, ils n'avaient pas compris ou saisis la haine de la Vérité. Peut-être qu'ils n'avaient pas encore développés la vigilance spirituelle nécessaire. Pourtant, Jésus prépara ses disciples (étudiants) pour les événements qui allaient se produire. Leur a-t-il dit d'avoir du courage et d'être forts ? En fait, il a dit, « C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous l'ai aimés. » La matérialité dit, « Etait-ce le grand conseil du Sauveur ? La haine et la mort sont plus réels que l'amour et la vie. Tout le monde le sait. » Comme nous le verrons dans la prochaine section, son commandement était incroyablement efficace.
 
Nous devons tous nous demander si la haine humaine est parfois réelle. Humainement, elle semble réelle et destructive. Par des messages répétés au sujet de ce que l'autre personne a fait ou la raison pour laquelle vous êtes énervé, la haine vous distrait des pensées de guérison de Dieu. Mais si la haine était réelle, elle serait bonne et viendrait de Dieu. La première étape est de cesser de nous laisser avoir par ces messages répétés. La deuxième étape est de ressentir l'amour de Dieu et de vous aimer activement, et d'aimer l'autre personne comme l'enfant chéri de Dieu. Vous devez les aimer et les soutenir. Oui, c'est la dernière chose que vous aimeriez faire, mais c'est ce qui met un terme à la croyance de la haine.
 
La troisième étape est de continuer à aimer jusqu'à ce que vous voyiez la victoire. « L'Amour doit triompher de la haine. » (S&S 14) Lorsque vous aimez, élevez la pensée aux points cardinaux de la guérison-Entendement - « la puissante réalité de Dieu, le bien, qui renferme tout en Lui », et « le néant de la vie et de l'intelligence matérielle [la haine, l'amertume, l'ennui, la mesquinerie, l'orgueil].» (S&S 16) Faire confiance à cet Amour enlèvera entièrement et de manière permanente l'effet destructeur de la haine. L'Amour de Dieu ne vous quittera pas - « Et voici, je suis toujours avec vous. » (S&S 19) En regardant la Leçon de la semaine passée, la haine est de l'ivraie (de la mauvaise herbe) qui semble pousser avec le blé (l'amour), mais à la fin est exposée comme étant inutile et est brûlée (éliminée).
 
SECTION IV : La mort irréelle
Voici un bref résumé de cette section. Jésus triomphe ! Il triomphe d'une haine extrême, d'une extrême cruauté, et de la mort elle-même malgré le fait que ses amis l'ont abandonné dans ce moment difficile. « Le Christ illustre cette union avec Dieu, son Principe divin, qui donne à l'homme la domination sur toute la terre. » (S&S 20)
 
L'épreuve et la crucifixion
Jésus a été mené devant le Sanhédrin, un rassemblement d'autorités religieuses, qui l'avaient mis à l'épreuve et qui étaient les juges et les jurys. Jésus était un réel danger pour leur prêtrise, pour leurs relations avec les occupants romains, et donc pour leur gagne-pain. La bonté de Jésus était aussi un danger pour le mal et la tromperie qu'ils pratiquaient. Sa pureté mettait en lumière leur hypocrisie et leur nature criminelle. Au lieu de témoigner du caractère chrétien de Jésus, la solution qu'ils choisirent était de faire sortir la lumière de Christ en assassinant le Messie. Foncièrement, c'est une vieille pensée au sujet des bons résultats qui peuvent être obtenus en faisant le mal. C'est comme le fait de tricher à un examen. Il y avait beaucoup de problèmes avec cela, l'un d'eux était d'avoir cassé le commandement « Tu ne tueras point. » (The Message) En fait, ils ne pourraient pas plus tuer le Christ, la véritable idée de Dieu, qu'ils ne pourraient tuer le nombre 14 ou l'Amour.
 
Après que le Sanhédrin ait condamné Jésus, il l'amena devant Pilate, le gouverneur romain, qui leur demanda qu'elles étaient les charges. Ils dirent, « S'il n'avait pas fait quelque chose de mal, vous pensez que nous serions venu vous déranger ? » (The Message) Ils ne dirent jamais qu'elles étaient les charges, si ce n'est que Jésus se nommait lui-même, Roi des juifs. En fait, Jésus ne s'était jamais appelé lui-même comme cela ; ce sont les autres qui le firent. Ensuite, les accusateurs de Jésus firent pression sur Pilate pour qu'il crucifie Jésus, en criant « Crucifie-le ! » de manière répétée. Lorsque Pilate hésita, ils menacèrent de dire à Rome qu'il était un traître. (Jean 19 :12) Bien que Pilate ne voyait pas la culpabilité de Jésus, il le fit exécuter. Mais ce n'est pas du tout la fin !
 
La résurrection
Jésus fut déposé dans une tombe taillée dans le roc pour qu'il y repose. Trois jours plus tard, Marie de Magdala et une autre Marie virent pour visiter la tombe et il y eut un tremblement de terre, peut-être un grand tremblement dans les croyances matérielles que la vie était dans la matière et que la vie disparaît de la matière. Un ange leur dit alors que Jésus « n'est point ici ; il est ressuscité, comme il l'avait dit. » Ce court passage en dit beaucoup. Il nous dit que si vous cherchez Jésus en tant que personne, vous ne le trouverez pas. Vous le trouvez en vous élevant et en abandonnant les vues matérielles. Lorsque vous vous élevez, vous vous approchez de la perception que la mort et la haine sont entièrement irréelles. Et c'est là que la guérison arrive. Ce passage est un rappel que Jésus nous a dit qu'il « ressuscitera encore », et c'est ce qu'il fit.
 
Mary Baker Eddy était la cible d'attaques virulentes de ses proches et par le clergé de son époque. Si vous vous sentez attaqués, abandonnés, souvenez-vous de la directive de Jésus - aimez plus, aimez vos ennemis. En faisant cela, soutenez (prenez position sur le fait) que vous avez la domination sur la réalité du mal.
 
SECTION V : Aucune fin en vue
La vie prend-elle fin dans la mort ? Qu'est-ce que la mort ? C'est une pensée sans avenir. C'est un raisonnement basé sur la matière, sur des ressources limitées, des limites de temps, du bien limité, etc. Ne vous préoccupez pas de la mort. Triomphez de l'illusion de la mort quotidiennement en éliminant les raisonnements limités. « Par sa résurrection et son ascension, Jésus montra qu'un homme mortel n'est pas l'essence réelle de l'homme et que cette mortalité matérielle irréelle disparaît en présence de la réalité. » (S&S 26) « Elevez-vous dans la force de l'Esprit pour résister à tout ce qui est dissemblable au bien. Dieu en a rendu l'homme capable, ... » (S&S 29) Nous devrions nous souvenir que c'est le Christ, cette véritable essence de Dieu, qui triomphe de la matérialité et qui nous ressuscite. « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut ... » (Bible 19) Notre résurrection vient par le discernement de l'illusion de la matière, y compris la maladie. « Vous avez été ressuscités avec Christ. Maintenez maintenant votre coeur sur ce qui est dans les cieux, où règne Christ à côté de Dieu. Christ donne un sens à votre vie, et lorsqu'il apparaîtra, vous apparaîtrez aussi avec lui dans la gloire. » Col. 3 :1,4 - Contemporary English Version
 
La crucifixion, comme vous le voyez, n'était pas la fin de Jésus. En fait, la résurrection n'était pas non plus la fin. Jésus dit à ses disciples, y compris à nous, « celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais à mon Père » (Jean 14 :12) Après que Jésus ait ressuscité, il resta avec ses disciples et ceux qui le suivaient y compris Marie de Magdala, pour les préparer à leur mission, qui était d'aller dans le monde et partager avec le monde la bonne nouvelle de la vie éternelle et de la guérison chrétienne. Il marchait, parlait, et riait avec eux et continuait à croître en pensée jusqu'à ce qu'un jour, il fut élevé de son existence terrestre - il monta au Père. Ses disciples étaient des témoins oculaires de son Ascension. Devant les propres yeux des disciples, Jésus disparut du plan humain de l'existence. Dans le livre « The Ring of Truth », J.B. Phillips décrit l'étonnement qu'il ressentit en traduisant l'Ascension directement depuis les textes anciens. Il ressentit l'authenticité de cette histoire, notant que les disciples cherchaient leurs mots pour décrire cet événement. Il n'y avait réellement aucun moyen de le décrire.
 
Le témoignage « Depressed State and Severe Reaction to Poison - Both Healed » à la page 30 du Christian Science Journal du moi d'Avril est un exemple vivant du pouvoir de résurrection de la Vérité à cette époque.
 
La loi divine de Vie vous bénit. La mission de Jésus a donné à votre vie un but saint et merveilleux. Merci Jésus, d'avoir accompli ta mission de résurrection et de domination sur tout mal. Le monde se réjouit de ta bénédiction, ce jour de Pâques comme à chaque fois.
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011 

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page