Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

NE SOYEZ PAS INTIMIDES : SOYEZ VIGILANT ET TRIOMPHEZ DU MAL !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, May 27th, 2007

LA NECROMANCIE ANCIENNE ET LA MODERNE, AUTREMENT DIT LE MESMERISME ET L'HYPNOTISME, DENONCEES, 28 mai au 3 juin 2007
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Bartlett, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical
 
 
L'une des premières choses qu'enseignent les entraîneurs aux jeunes joueurs de baseball, c'est de rester sur « leurs positions ». Ils ne doivent pas s'endormir lorsqu'un adversaire vient sur eux. Dans le Texte d'Or, Jésus Christ enseigne aussi à ses disciples d'être prêts.
 
Etre prêt nous permet de voir les attaques qui pourraient essayer de nous blesser ou nous abuser. Dans la Lecture Alternée, la vigilance de Jésus est mise à l'épreuve. Le tentateur essayer de faire en sorte que Jésus « de mettre de côté sa complète obéissance à la volonté de Dieu en adoptant des moyens plus faciles pour atteindre sa mission » (The Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible). Tout d'abord, il est tenté d'utiliser des moyens matériels pour gagner sur le peuple. Les romains « gagnaient la faveur des gens en distribuant du pain » (Ibid.) Mais la mission de Jésus était religieuse, non sociale. Deuxièmement, il est tenté de prouver sa position par une démonstration spectaculaire du soin que Dieu lui portait. Mais Jésus voulait des disciples qui « étaient attirés par sainteté et la bienveillance de son caractère, par l'élévation de son enseignement, et par l'amour de Dieu pour l'homme qui a été manifestée par ses paroles et ses actions » (Dummelow). Troisièmement, il est tenté d'éviter la tâche difficile. Le tentateur promet le pouvoir politique, la fortune et la popularité, si Jésus se jetait tout simplement en bas et l'adorait. Mais Jésus sait qu'il ne peut aboutir qu'en accomplissant la volonté de Dieu.
 
L'utilisation que le tentateur a faite des Ecritures aurait pu convaincre quelqu'un de moins attentif de « mordre à l'hameçon ». Heureusement pour nous, Jésus n'était pas dupe des ruses du mal. La Leçon de cette semaine nous aidera à être plus vigilants aux mécanismes du mal, et nous donnera quelques outils pour nous défendre.
 
SECTION I : « Nous devrions nous familiariser davantage avec le bien qu'avec le mal... »
Tout comme Jésus fut confronté à la tentation, nous sommes aussi confrontés à une variété d'enseignements et de systèmes offrant « l'éclaircissement » et une approche « plus spirituelle » de la vie. Certains penchent de toute évidence vers l'obscurité et le mystérieux et cela semble plausible et très proche de la Science Chrétienne. Mais nombreux sont ceux qui plagient Science et Santé sans lui donner crédit. Vous êtes-vous déjà demandé si ces systèmes avaient quelque chose à offrir ? Bien que le fait de les explorer ne soit pas une mauvaise chose, avoir foi en autre chose que Dieu ne conduit pas à une croissance spirituelle légitime. Paul écrit, « je désire que vous soyez sages en ce qui concerne le bien et purs en ce qui concerne le mal. » (Bible 1) La seule réelle force est Dieu (Bible 2). Les enfants d'Israël étaient aussi tentés de se tourner vers les superstitions païennes. Mais dans Deutéronomes (Bible 3), il leur est vivement conseillé de ne pas céder à de telles abominations. Il n'est pas nécessaire de se détourner de Dieu, car Il a promis une succession de prophètes pour guider Son peuple. Cette promesse a abouti à la venue de Jésus Christ. Il apporta une lumière nouvelle sur le caractère et la nature de Dieu à une époque où le monde attendait un salut spirituel plus profond. L'évangile de Jésus recommande la repentance - une rupture complète avec le passé. En parlant de ses disciples comme d'un « troupeau » (Bible 5), il enseigna l'humilité et l'empressement « d'accepter le gouvernement divin » (Interpreter's) La référence la deuxième et troisième veille de la nuit recommande « la vigilance au moment d'une grande tentation de dormir » (Ibid.)
 
De la même manière, Mme Eddy indique que « la prière, la vigilance et le travail » (S&S 1) sont les seuls chemins pour obtenir le succès. A la page 103 de Science et Santé (S&S 2), elle définit le magnétisme animal comme « la fausse croyance que l'entendement est dans la matière et qu'il est à la fois mauvais et bon ; que le mal est aussi réel que le bien et plus puissant. » Notez que le magnétisme animal n'est pas une réalité, mais une fausse croyance. Elle continue en disant qu'elle est « ignorante, ou maligne. » (S&S 2) Cela signifie que c'est parfois provoqué par les erreurs, et d'autres fois fait dans le but de nuire. Elle prévient que la deuxième forme conduit à « l'idiotie morale ». Dans un tel cas, on perd tout sens de raison. Mme Eddy met en garde contre les pratiques occultes. Comme Paul, elle voulait que nous soyons plus familier « avec le bien qu'avec le mal » (S&S 4). Elle nous prévient de protéger nos pensées contre le mal comme nous verrouillerions nos portes pour nous protéger des bandits et des meurtriers. En d'autres mots, nous devons prendre la responsabilité de ce que nous acceptons comme réel, et ne pas laisser n'importe quelles vieilles idées prendre racine dans notre pensée. Nous ne devrions pas non plus être effrayés par les menaces que l'erreur fait à notre endroit. La critique se moque souvent de la Science Chrétienne en disant que « nous ne croyons pas au mal. » Pourtant, Mme Eddy reconnaît que dans l'expérience humaine, il existe une croyance au mal. Cette croyance est détruite par la « Science de l'Entendement ». (S&S 5) On pourrait dire que le magnétisme animal, ou l'erreur, agit comme un tyran. Certains synonymes pour tyranniser sont : intimider, terroriser, persécuter, tourmenter, effrayer, opprimer, rudoyer, harceler. Bien entendu, l'erreur n'a aucun pouvoir de faire ces choses : c'est uniquement une croyance suggestive. Mais si nous acceptons l'erreur comme réelle, nous ouvrons la porte à être des victimes de cette fausse revendication de pouvoir. Le comportement tyrannique concerne toujours le pouvoir. Le seul moyen d'éliminer cette fausse revendication de pouvoir est de réaliser que Dieu est le seul pouvoir. L'une des meilleures manières de se défendre contre un tyran, est d'abord d'identifier le tyran ; deuxièmement d'être prêt avec une réponse ; et troisièmement de n'être absolument pas impressionné par lui. Le reste de la Leçon nous aide à faire cela.
 
SECTION II : Qui a le pouvoir ?
Jésus a été consacré par Dieu pour guérir « tous ceux qui était persécutés et opprimés par [le pouvoir du] mal » (Bible 6 - Amplified) Il donna aussi ce pouvoir sur le mal à ses disciples. (Bible 7) Bien que les disciples fussent heureux de leur pouvoir, Jésus avait une vision plus simple. Comme le dit Abingdon, la remarque de Jésus qui voyait Satan « tomber du ciel comme un éclair » (Bible 8) exprimait « une exaltation dans la victoire ultime avec un présage de trouble qui devrait être enduré avant cette consommation. » Jésus était tout à fait conscient de la résistance de la pensée commune à l'omnipotence de Dieu, et des méthodes tyranniques du mal. Le Psalmiste se réjouissait en complète conformité à la volonté de Dieu (Bible 9). Jésus élimina le pouvoir du mal par la seule volonté de Dieu.
 
Science et Santé confirme que lorsque nous sommes gouvernés par Dieu, nous voyons que tout est possible. (S&S 6) Croire que la volonté est un facteur dans la guérison peut se développer dans ce que Mme Eddy appelle la mauvaise pratique. La guérison n'est pas l'exercice de la volonté de l'un sur la volonté de l'autre. C'est la reconnaissance de la volonté divine seule. La volonté est le contrôle de l'un sur l'autre (S&S 7). La volonté personnelle est vide de Dieu. C'est une méthode de l'erreur, pas de la Vérité. Comme telle, elle est vulnérable à un mauvais emploi ou des abus. Parfois, la volonté est considérée faussement comme une prière. A d'autres moments, elle est utilisée intentionnellement pour effectuer une guérison. Cela correspond à de l'hypnotisme, qui n'a rien à faire avec la Science Chrétienne. (S&S 8) La guérison véritable ne peut pas être inversée, et ne reconnaît aucune autre volonté que la divine. Notre Leader nous recommande d'être une loi à nous-mêmes pour que la mauvaise pratique mentale ne puisse nous faire du mal, à n'importe quel moment. Ni la maladie, ni des fausses méthodes de guérison, ni une quelconque influence mentale ne peut nous tyranniser. L'Amour divin est le seul pouvoir et est entièrement suffisant pour détruire les fausses revendications du mal. (S&S 9)
 
SECTION III : Judas se joint à l'ennemi
Il y a eu de nombreuses spéculations au sujet des motivations de la trahison de Judas concernant Jésus. Jésus n'avait pas arrêté de prévenir ses disciples de rester sur leur garde. A l'évidence, Judas n'avait pas protégé la porte de sa pensée contre le mal. Récemment, il y a eu des films qui ont dépeint Judas comme un participant involontaire. D'autres ont pensé qu'il n'a pas eu le choix, car c'était la volonté de Dieu. Les remarques de Dummelow se rapprochent plus de la façon dont Mme Eddy a caractérisé les actions de Judas. Il écrit, « Judas a été profondément aliéné par Jésus. Il se trouvait que les idéaux de son Maître divergeaient de plus en plus des siens... Son amour et sa confiance étaient devenus de la haine et du mépris, et pris de panique, il a trahi Jésus. » Il est intéressant de noter que lorsque Jésus donna le morceau à Judas (Bible 12), c'était une offre de bonne volonté comme le fait de partager un verre avec quelqu'un. En refusant cela, Judas indiquait son refus de la tentative de l'Amour divin de le sauver. (Ibid.) A ce moment, il s'était complètement laissé aller à l'envie et à la haine, et était prêt à dénoncer Jésus.
 
Que Judas ait ou non eu de mauvais motifs, il ne fit rien pour leur résister. Jaloux du pouvoir et de la bonté spirituels de Jésus, Judas était persuadé qu'il avait le pouvoir d'arrêter Jésus. Les citations de Science et Santé présentent des manières de combattre les mauvaises pensées. Savoir que « le mal, ou la matière, n'a ni intelligence ni pouvoir, ... arrache tout déguisement à l'erreur. » (S&S 10) La seule sagesse dont nous avons besoin concernant le mal est de savoir qu'il n'a aucun pouvoir. Le mal est une illusion. « Le mal n'est pas suprême ; le bien n'est pas impuissant » (S&S 11). « Le succès dans l'erreur est la défaite dans la Vérité. » (S&S 12) Ces phrases n'ont besoin d'aucun commentaire. Si nous surveillions notre pensée, nous serions capable de garder le mal en dehors. (S&S 13) Dieu nous donne le pouvoir sur les serpents et les scorpions. Science et Santé nous montre comment. Le moyen de nous protéger est de construire une défense forte avec vertu et vérité. La section se termine avec les six Articles de foi (S&S 14). En vivant avec cette « promesse solennelle », nous ne pourrions jamais nous trouver en train de dormir, ou d'accepter le mal sous une forme quelconque.
 
SECTION IV : N'attendez-pas - Soyez actif pour le bien
Judas n'était pas le seul disciple à avoir eu de la peine à rester éveillé. Alors que Judas succomba à la forme méchante du mal, les autres tombèrent dans la forme ignorante. Ils ne firent rien pour aider leur ami et Maître. Jésus garda ses plus proches disciples pour qu'ils restent éveillés, qu'ils veillent et prient pour lui. Ils le laissèrent seul face au tyran. Même un spectateur de brutalités est responsable à un certain niveau, car il ne fait rien pour que cela s'arrête. Toujours vigilant, Jésus se tourna vers son Père pour avoir de l'aide (Bible 13) alors que ses disciples dormaient. (Bible 14)
 
En parlant de la condition humaine, Mme Eddy ne semble pas alarmée par « la pensée endormie. » En fait, elle écrit que les catastrophes qui arrivent lorsque le monde dort, « fait prévoir le triomphe de la vérité. » (S&S 15) Elle tient bon avec la révélation que Dieu est le seul pouvoir et la seule présence (S&S 16). Pendant l'expérience de Jésus à Gethsémané, il réalisa que l'intelligence matérielle n'était pas possible. (S&S 16) Ses disciples n'avaient pas répondu à son appel à l'aide lorsqu'il en avait besoin, et il se détourna de la terre à tout jamais. Si vous avez déjà été tyrannisé, vous devez savoir que vous ne pouvez pas vous tourner vers les autres pour solutionner le problème. Jésus se détourna de l'aide humaine pour se fier entièrement à Dieu. Nous aussi, confronté à n'importe quelle menace, nous pouvons suivre son exemple et nous tourner de tout notre coeur vers Dieu, notre meilleur ami de toujours.
 
SECTION V : Le mal est condamné à la destruction
Dans cette section, nous avons les premiers exemples d'où conduit l'idiotie morale. Judas était tellement aveuglé par le magnétisme animal qu'il ne connaissait pas la différence entre le bien et le mal. Le temps qu'il a passé à comploter a complètement troublé sa raison. Judas a trahis son maître avec un baiser (Bible 15), et lorsqu'il a vu le résultat de sa trahison, il fut consumé par le remord. Après avoir rendu sa prime aux Pharisiens, il se suicida. Abingdon écrit que, « Judas s'est détruit physiquement car il avait réalisé qu'il s'était déjà détruit moralement. » Les prêtres aussi souffraient d'idiotie morale. Ils ne trouvèrent rien de mauvais à utiliser l'argent du fisc pour payer et corrompre Judas, mais ne voulaient pas reprendre l'argent car c'était « de l'argent du sang ». Cette incapacité de discerner le bien du mal est un résultat direct d'avoir été pris par le magnétisme animal. Cela conduit finalement à l'autodestruction.
 
Notre livre d'étude indique la différence entre Jésus et celui qui l'a trahi. Il resta silencieux. Il prouva que les conditions matérielles ne pouvaient blesser le Christ (S&S 18 et 19). Montrer à ses accusateurs qu'il ne pouvait pas être déplacé de sa position spirituelle ressemblait à une méthode pour désarmer les tyrans. Le tyran continue à persécuter car il obtient une réaction et se réjouit d'avoir le pouvoir d'en provoquer. Lorsque la victime ne réagit plus, le tyran réalise qu'il n'a plus de pouvoir et perd donc tout intérêt. Jésus n'a pas réagi avec effroi au baiser de traitre de Judas. Judas réalisa que son plan n'allait pas stopper la mission de Jésus. (S&S 20) Judas était dans une spirale descendante, et il y tomba avec son complot. Le mal ne peut pas gagner car il n'est pas un pouvoir réel. Lorsque Jésus se tint devant ses accusateurs, « Il ne répondit rien ». Il maintint sa domination. Il est dit que Mme Eddy a dit une fois à l'un de ses étudiants, « L'erreur vient à vous pour avoir la vie, et vous lui donnez la seule vie qu'elle a. » Si vous mordez à l'hameçon et lui donnez vie, elle semble réelle. Notre livre d'étude nous dit que le mal est « ni une personne, ni un lieu, ni une chose, mais simplement une croyance, une illusion du sens matériel. » (S&S 21) Le mal n'a donc pas le pouvoir de manigancer, tromper, ou faire un tort quelconque. La seule réelle intelligence et le seul pouvoir est Dieu.
 
SECTION VI : Est-ce en vous ?
Jésus endura la crucifixion, mais ce fait n'implique pas qu'il endura aussi la défaite. Jésus resta ferme face à la haine et à l'envie du tyran. Il maintenait son calme. L'intention du mal est toujours de stopper l'activité du bien. Mais le bien ne peut pas être stoppé. Jésus montra que la victoire repose du côté de la justice. Paul nous encourage à être fermes et inébranlables. (Bible 19) Notre oeuvre de bonté n'est « jamais inutile ou sans intérêt. » (Amplified) Nous ne devrions pas être déprimés par le fait que le mal semble être tout autour de nous. Il peut sembler être comme un adversaire armé ou un tyran menaçant, mais les forces du bien qui sont en nous sont plus fortes que celle du mal. En paraphrasant Romains 12 :21, Abingdon dit, « ... par l'exercice actif du bien, [nous allons] obtenir la victoire sur le mal. » C'est ce dont nous avons besoin - « l'exercice actif du bien. »
 
Mme Eddy nous dit que nous nous sommes « engagé[s] à faire diminuer le mal » en réalisant son néant et la totalité de Dieu (S&S 23). S'engager signifie « entrer de bon coeur dans une cause » (Student's Reference Dictionary). Nous avons besoin d'être mis en action. Une boisson d'un sport populaire promet une vague d'énergie pour vous propulser vers la victoire. Rien ne peut être comparé à la vague que l'on peut ressentir en reconnaissant « la divine énergie de l'Esprit ». Jésus montra au monde que peu importe si la situation semble difficile, elle peut être surmontée par la toute-puissance de l'Amour. Le Christ inspira Jésus et présenta l'homme de Dieu comme étant indestructible et ayant « la domination sur toute la terre. » (S&S 26)
 
SECTION VII : Témoigner de la victoire de la justice
Les sentinelles dans cette section recherchent le messager du salut (Bible 21). Il en est question dans Apocalypse comme des saints qui se réjouissent. Ils élevèrent leurs voix en anticipation de la victoire finale sur le mal. L'idée spirituelle a maintenant du soutien. Le conflit entre la lumière et l'obscurité, l'ordre et le désordre, n'est plus et le vieux dragon violent fut précipité. (Bible 22)
 
Les brimades (la tyrannie) sont définis comme un acte délibéré qui est répété à de nombreuses reprises et sont blessantes. Cette définition peut facilement être appliquée aux chemins et méthodes de l'erreur. Ce trompeur a toujours « fait la guerre » à l'idée divine (S&S 27). Appelez-le comme vous souhaitez : tentateur, Satan, serpent, trompeur, dragon, ou magnétisme animal. Le trompeur opère comme un tyran. Mme Eddy nous enseigne à ne pas être impressionnés par lui. Que faire s'il essaie de stopper l'activité du bien ! Peu importe ce qu'essaie de faire le mal, il est sans pouvoir. (S&S 28) C'est une vieille, vieille histoire. Il est prouvé qu'il est néant. (S&S 29) L'erreur a toujours été un tyran. Le fait est que « l'innocence et la Vérité triomphent du crime et de l'erreur. » (S&S 30) Le mal n'a aucune chance en présence du bien. Nous devons être éveillés et alertes pour ne pas laisser le mal nous tromper à croire qu'il a un quelconque pouvoir. Soyez vigilant. Ne laissez pas le tyran vous tromper, vous endormir, ou vous faire réagir. Répondez avec le pouvoir de la domination. Chantez alors votre chant de victoire !
 
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011 

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page