Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

ETABLISSEZ VOTRE RESIDENCE DANS L'AMOUR !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, July 29th, 2007

AMOUR, 30 juillet au 5 août 2007
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. of Glen Ellyn, IL, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol (par Ana Arcioni) chaque mercredi.
 
 
Où demeurez-vous ? Cette question ne concerne évidemment pas votre emplacement physique, mais la position de vos pensées. En d'autres mots, « Où résident vos pensées ? » Dans le dictionnaire « The Student's Reference Dictionary », « demeurer » est défini comme, « Loger comme un résident permanent, ou habiter pour une période de temps ; vivre à un endroit ; avoir une habitation pour une période limitée ou de manière permanente. » Demeurer implique l'idée de résider dans la continuité. Cela n'est pas simplement s'arrêter pour une simple visite, mais élire domicile. Le Texte d'Or nous dit que si nous demeurons dans l'Amour, nous demeurons aussi en Dieu et Dieu en nous. Demeurez-vous effectivement en l'Amour ? Ou séjournez-y uniquement de temps en temps, lorsque vous trouvez cela utile ou lorsque vous avez un besoin particulier ? C'est quelque chose à laquelle nous devons penser en étudiant la Leçon de cette semaine. [Cette semaine, découvrons la paix de résider dans l'Amour divin inconditionnel et apportons ainsi une solution ultime à tous les conflits qui semblent faire rage autour de nous. Souvenez-vous de l'idée « Lorsque l'orage gronde ... sa tendresse profonde m'entoure à chaque pas » (Hymne 148) lorsque vous vous établissez dans l'harmonie d'un amour sincère dans vos activités, vos foyers et vos communautés.]
 
Lecture Alternée
Jésus était unique. La phrase « son Fils unique » signifie littéralement « celui qui ne ressemble à personne. » (The Abingdon Bible Commentary) Il donna au monde une vision de l'Amour au-delà de tout ce qui était connu jusqu'alors. Lorsque nous pensons à l'amour, nous pensons généralement d'abord à ceux que nous aimons, ou à nos amis et notre famille. La plupart des cultures à travers l'histoire pensaient de la même manière. Dummelow indique que, « Alors que les Pharisiens limitaient le salut à une unique race, et croyaient que le Messie jugerait les gentils avec une sévérité extrême, notre Seigneur déclare que Dieu avait envoyé Son Fils pour sauver le monde tout entier, et pas pour juger ou condamner une partie ou une autre. » Ceux qui croient être justes mettent souvent trop l'accent sur les règles et les règlements et juge le statut spirituel d'une personne en fonction de son respect des règles. Jésus enseigna que toutes les lois et règles pourraient simplement être distillées dans l'amour pour Dieu et pour l'homme. Cet amour suffirait pour réaliser toutes les lois. Cet amour inclut une « aspiration à posséder plus d'Esprit de Dieu, et un fort désir d'être à son service. » (Abingdon) Le reste de la Leçon explore ces concepts.
 
SECTION I : Tout commence avec l'Amour de Dieu
Jean avait des idées très claires au sujet du besoin que l'amour soit au centre de la pratique chrétienne. (Bible 1) L'Amour a besoin d'être exprimé, pas seulement considéré. Abingdon paraphrase Jean de cette manière : « Dieu est amour - a fait connaître son amour à l'homme par son Fils - réveillant la réponse de l'homme - démontré par des actes visibles au service des autres. La religion aboutit à ces actes et si ces actes n'apparaissent pas, toute la structure est futile. Dieu a placé notre frère à l'endroit où nous pouvons le voir afin de lui exprimer notre amour ; si nous négligeons celui qui se trouve devant nous, il n'y a aucun profit à proclamer notre affection pour un Dieu invisible, car sans amour pour l'homme, l'amour pour Dieu ne peut pas exister. » Jean insiste aussi sur le fait que l'amour provient de Dieu et non de l'homme. Nous savons que nous demeurons en Lui « en ce qu'il nous a donné de son Esprit. » (Bible 1) La logique qui se cache derrière le point de vue de Jean est que c'est le berger qui cherche la brebis et non la brebis qui cherche le berger. Comme Dieu est lui-même Amour, si nous sommes sans l'amour, nous sommes sans Dieu.
 
Mme Eddy commence aussi son raisonnement du point de vue de Dieu. Comme Dieu est infini et Dieu est Amour, l'Amour est infini. (S&S 1) Tout ce qui « existe réellement est en Dieu, provient de Dieu et manifeste Son amour. » Il n'y a ici aucune possibilité pour l'homme d'être séparé de Dieu ou loin de Lui. En fait, elle écrit, « L'Etre Divin doit être reflété par l'homme... » (S&S 2) Comprendre Dieu « exige une consécration absolue de la pensée, de l'énergie et du désir. » Absolu signifie, « libre ou indépendant de quelque chose supplémentaire ... inconditionnel... » Consécration signifie, « se dévouer ou se dédier à une personne ou une chose, au service de Dieu ... » (SRD) Cela pourrait sembler être un ordre assez grand, mais lorsque nous atteindrons cette compréhension complète de Dieu, nous n'aurons aucun autre Entendement que Dieu. (S&S 3) Nous serons conscients de la bonté et de rien d'autre. En reconnaissant que c'est le but ultime, notre premier devoir est d'obéir à Dieu et d'aimer l'homme. (S&S 4) Le thème de l'amour se présente souvent dans notre Leçon-Sermon. Ce n'est pas étonnant lorsque nous considérons que l'amour pour Dieu et l'homme est le point de départ pour notre voyage, sur notre chemin spirituel. Essayez de vous dévouer au service de Dieu et à l'amour de l'homme, même pour un petit moment. Et faites-le un petit peu plus longtemps chaque jour.
 
SECTION II : L'Amour se réjouit seulement en bonté - non en iniquité
Celui qui a déjà essayé de vouer toutes ses pensées à Dieu, sait que nous faisons parfois des erreurs. Si un péché ou une faute trompe quelqu'un, la Bible nous enseigne (Bible 2) à le « redresser avec un esprit de douceur. » Nous avons besoin d'une attitude Christ au lieu de condamnation. Malheureusement, lorsque quelqu'un s'éloigne de ce qui pourrait être considéré comme un comportement approprié, le premier réflexe est de punir ou de mettre à l'écart. Le mot « redresser » est en fait un terme médical qui signifie « réparer » ou « fixer » comme pour un membre cassé. (Abingond) Nos actions devraient être constructives et non destructives. L'histoire de l'ivresse de Noé (Bible 3) a plus à voir avec les réactions des fils que de l'indiscrétion de Noé. Comme l'indique Abingdon, la moquerie irrespectueuse de Cham envers son père était une insulte. Les deux autres fils répondirent avec compassion et gentillesse. Ils marchèrent à reculons. Ils n'étaient pas intéressés de voir ou de magnifier le mal. [Faisons comme il est dit dans l'Hymne 126 : « L'orgueil, l'envie et le mépris n'ont point de place en eux ; Ils taisent les erreurs d'autrui, ils sont doux, généreux. » L'attitude respectueuse demandée dans le 5ème commandement dans Exode 20 :12 (« Honore ton père et ta mère » et par implication, honore toute autorité) n'est pas seulement la « 5ème suggestion », mais une exigence qui garantit d'apporter une harmonie durable dans nos familles, nos classes, nos dortoirs, nos équipes de sport, etc.] Sem et Japhet ont discrètement couvert Noé et n'étaient pas impressionnés ou intéressés par l'image du mal. Ephésiens (Bible 4) nous rappelle de suivre l'exemple de Christ concernant la gentillesse et le pardon. Ces versets de I Corinthiens sont tirés du fameux discours de Paul au sujet de l'amour. Paul choisit ses paroles « afin de réprimander les personnes arrogantes et présomptueuses dans l'église qui se comportent de manière scandaleuse avec les autres. » (Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible). Il est intéressant de noter que le terme « supporte tout » (Bible 5) signifie « couvrir. » Cela montre que Paul préférait que les erreurs des autres soient gardées confidentielles et ne soient pas rendues publiques. (Ibid.) La liste des attributs que Paul utilise pour décrire l'amour sont pleinement discutés dans un livre appelé « La plus Grand Chose du Monde » par Henry Drummond. Ce petit livre discute en détail de chaque chose que l'amour est ou n'est pas. Si vous ne l'avez pas encore lu, c'est le moment de le faire. [Mettre en action l'analyse perspicace de Drummond au sujet du chapitre de Paul a changé des vies - tout spécialement pour ceux qui se sentaient comme le frère aîné - content de soi - dans la parabole de Jésus du Fils Prodigue.]
 
Science et Santé souligne que Dieu est consistant. (S&S 5) L'Amour ne se comporte pas avec châtiment ou cruauté. Il n'y a aucun réel plaisir dans le péché. Il apporte sa propre punition. (S&S 6) Celui qui souffre doit être traité avec patience et gentillesse. (S&S 7) Vous ne pouvez pas réellement combattre le mal en se fâchant contre lui. Mais une approche spirituelle [comme celle du père du Fils Prodigue] fera céder le péché. (S&S 8) Nous devons nous souvenir que même si nous sauvons le pécheur, nous devons faire des pas actifs pour détruire le péché. Mme Eddy nous dit qu'afin de chasser l'erreur, il faut « y verser la vérité avec des flots d'Amour. » Cela semble être contraire à notre intuition, mais c'est la seule solution. Lorsque les enfants apprennent des règles de jeux, ils sont souvent très rapides pour signaler lorsque quelqu'un triche ou se comporte mal. Ils se sentent plus matures. Parfois, la même chose arrive à l'église. Alors qu'il semble important pour les Scientistes Chrétiens d'adhérer à ses règles, nous avons besoin de rappeler que la première règle est l'amour. Abingdon écrit au sujet du discours de Paul, « L'Amour empêche l'enthousiasme de se transformer en fanatisme. » Ces paroles coïncident avec la pratique de Mme Eddy. La Prière du Seigneur nous enseigne à demander que nos propres péchés soient pardonnés de la même manière que nous pardonnons aux autres. (S&S 9) L'interprétation que Mme Eddy fait de ce verset est « Et l'Amour se reflète dans l'amour. » Une fois encore, il nous est rappelé que bien que Dieu soit la source, nous devons agir en accord avec Sa loi afin de ressentir les bénédictions de cette loi.
 
SECTION III : La compassion est la clé de la guérison
La capacité de guérir de Jésus venait de sa compassion pour ceux dans le besoin. (Bible 6 et 7) Le mot traduit par « compassion » dans la Bible signifie, aspirer à quelque chose, ressentir de la sympathie, plaindre, avoir une profonde affection et une tendre clémence. (Strong's Exhaustive Concordance of the Bible) Jésus voulait toujours répondre à l'appel de celui qui est dans le besoin. Dans II Corinthiens (Bible 8) nous notons une fois encore que notre compassion et notre capacité à réconforter les autres, commence avec la compassion que Dieu a pour nous. Ce verset implique que tout comme nous sommes réconfortés, nous serons aussi capables de réconforter. Nous pouvons partager ce que nous avons avec ceux qui sont dans le besoin.
 
Mme Eddy dit que, « les riches en esprit aident les pauvres, formant une grande fraternité... » (S&S 10) Apporter une aide aimante à ceux qui en ont besoin, est l'ordre naturel des choses. Si nous consacrons pleinement nos vies à Dieu, nous prendrons tout naturellement soin des autres. Mme Eddy voit la compassion pour les autres comme un pré-requis pour la guérison. (S&S 11) Comme noté précédemment, connaître les règles n'est pas suffisant pour la pratique chrétienne. Des citations et des lois métaphysiques n'ont que de petits effets de guérison. En fait, notre Leader appelle de tels comportements, « autant de parodies de la vraie Science Chrétienne. » Son utilisation du concept de « parodie » est révélatrice. La parodie consiste à prendre les paroles ou pensées d'un auteur, de les modifier, et de les utiliser dans un but différent du but premier. (SRD) Citer notre Leader sans avoir l'amour de Christ, c'est comme faire une farce de ses paroles. De ce point de vue, il semble qu'il soit préférable de ne rien dire du tout, à moins que l'Amour soit le motivateur. Les déclarations de Jésus étaient soutenues par son soin aimant pour ses patients. Elles avaient donc des effets guérisseurs. Si nous n'avons pas des « affections désintéressées », nous n'avons aucun moyen d'accéder au pouvoir guérisseur de l'Amour. (S&S 12) Comme le but ultime de notre chemin chrétien est d'être entièrement consacré au service de Dieu, le but ultime de la guérison est d'oeuvrer entièrement par l'Amour divin. (S&S 12) L'expérience nous montre que nous ne parvenons pas toujours à notre but. Mais de temps en temps, nous y parvenons. Lorsque nous parvenons à ce but, la guérison est instantanée.
 
SECTION IV : Un retour sur investissement garanti
Lorsque vous faites de bonnes actions, vous attendez-vous à un bon retour ? Jeter son pain sur la surface des eaux (Bible 9) est le fait de « démontrer de la gentillesse, même lorsqu'une récompense est peu probable. Une bénédiction arrivera, même si elle pourrait être retardée. » (Dummelow) Nous ne devons jamais nous inquiéter de ce que nous recevrons pour l'amour que nous exprimons. La Bible promet que notre retour sera « avec la mesure dont vous vous serez servis. » (Bible 10) Que nous voyons ou pas immédiatement les fruits de ce que nous semons, Jésus nous enseigne à faire aux autres ce que nous aimerions qu'ils nous fassent. (Bible 11) Cette « Règle d'Or » était une autre évidence que Jésus n'enseignait pas « comme les scribes. » Les scribes s'appuyaient entièrement sur la tradition. Les juifs étaient tellement attachés à la tradition qu'ils ne pouvaient pas écouter autre chose. (Dummelow) La sagesse juive traditionnelle de l'époque disait, « évitez de faire aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'ils vous fassent. » C'est une approche négative. Elle est appelée communément « La Règle d'Argent. » Mais Jésus tourna cette déclaration en un commandement proactif. Il ne recherchait pas un précédent légal pour son autorité. Son autorité venait de Dieu seul.
 
« Jésus traça le chemin pour les autres » écrit Mme Eddy. (S&S 13) Il était un pionnier. Ses résolutions de conflits nous montrent le chemin pour une paix plus permanente en nous-mêmes et dans nos demeures. C'est vivre spirituellement et avoir un « amour spirituel qui nous absorbe entièrement. » (S&S 14) Le livre d'étude confirme que nous recevons des bénédictions proportionnellement à la prépondérance de bien dans notre pensée. (S&S 15-17) C'est une loi, et nous pouvons compter dessus. Lorsque nous mettons les faits de la Science au-dessus des évidences des sens, nous voyons partout la vraie ressemblance. (S&S 18)
 
SECTION V : L'Amour divin manifesté dans l'humilité
Jésus était tellement proche de Dieu qu'il n'avait aucune volonté si ce n'est la Sienne. Jésus disait qu'il ne pourrait rien faire sans le Père. (Bible 13) Jésus nous donna un exemple de la façon dont nous devrions nous comporter. Lorsqu'il lava les pieds de ses disciples (Bible 14), il apportait un exemple de l'humilité et de l'altruisme qui seraient nécessaire pour continuer sa cause. La rivalité et l'ambition n'auraient pas de place dans le vrai christianisme. Jésus fit plus que de servir à table - une tâche qui était normale pour un hôte. Il a choisi de faire un acte qui était habituellement fait par un esclave : laver les pieds. (Dummelow) Il reconnut qu'il était leur maître, et il leur rappela que Dieu était le leur. Hésitez-vous à faire des tâches subalternes pour les autres ? Ou pensez-vous parfois qu'une tâche particulière à l'église est indigne de vous ? Le véritable Amour chrétien ne se préoccupe pas d'une récompense, d'un statut, ou d'une reconnaissance. Il donne simplement, sans condition.
 
Mme Eddy signale avec éloquence que les actions humaines de Jésus et son approche désintéressée étaient l'évidence qu'il ne faisait qu'un avec Dieu. (S&S 19) Sa vie démontra et définit la Vérité, la Vie et l'Amour. (S&S 20) Elle demande, « Qui est prêt à suivre son enseignement et son exemple ? » Etes-vous prêts ? Comment répondons-nous aux besoins du monde ? Négligeons-nous le pauvre ? Les Scientistes Chrétiens font parfois l'erreur de penser que le fait d'apporter une aide pratique à l'humanité est « métaphysiquement indigne d'eux. » Jésus répondait aux besoins humains de manière pratique, autant que métaphysique. Mme Eddy elle-même donna à de nombreuses oeuvres de charité et apporta une fois des chaussures à des enfants nécessiteux de la ville. Elle nous conseille à raison de nous interroger pour voir où nous nous plaçons dans notre pratique chrétienne. (S&S 22) De manière très directe, elle indique que l'orgueil est inutile. « La douceur et la charité ont l'autorité divine. » (S&S 23) Une fois encore, il nous est rappelé que notre pouvoir est proportionnel à notre bonté. (S&S 24) Si nous désirons être des chrétiens, nous devons suivre l'exemple de Jésus. (S&S 21, 24) Il n'y a pas d'autres moyens.
 
SECTION VI : L'Amour résiste à tous les défis
La caractéristique principale des chrétiens est leur amour pour les autres. (Bible 15) Jésus aimait comme le Père l'aimait et s'attendait à ce que nous suivions son exemple. (Bible 16) Nous sommes alertés dans II Timothée (Bible 17) qu'il y aura des moments de trouble qui seront difficiles à gérer. Les gens pervertiront leur amour. Ils seront centrés sur eux, avides, orgueilleux, arrogants, injustes, désobéissants, ingrats, et profanes. Ils seront sans « affection humaine naturelle (insensibles ou inhumains) ... détracteurs ... fauteurs de troubles ... des personnes aimant les plaisirs sensuels plus que des personnes aimant Dieu. » (Amplified) Cela vous semble familier ? C'est exactement ce dont il est question aujourd'hui. Si nous résistons immédiatement et avec persistance à ces appâts et ces offenses, nous lui succéderons. (Bible 18) Peu importe si la scène humaine semble affreuse, rien ne peut nous séparer de l'amour de Christ. (Bible 19) La prière dans Philippiens (Bible 20) est que notre amour soit placé de manière correcte afin que nous puissions distinguer le bon du mauvais. Abingdon indique, « La cause de Christ souffre occasionnellement de l'enthousiaste impétueux. Le remède à cela n'est pas moins d'amour et plus de sens, mais un amour plus vrai ... » Paul désire que les chrétiens soient sincères. Ici, sincère signifie « transparent, ouvert à Dieu » Lorsqu'un caillou est retourné, les insectes s'éparpillent. Le juste ne vole pas comme les insectes lorsque la lumière s'allume. Leurs actions seront soumises à un examen minutieux. (Abingdon)
 
Nous aimer les uns les autres semble facile (S&S 25), mais la croyance matérielle nous fait sortir du chemin. Elles ne nous aident pas à comprendre Dieu et ne nous aident pas à trouver la joie. (S&S 26, 27) L'espoir de Mme Eddy fait écho à celui de Paul. (S&S 29) Comme l'écrit Abingdon, « Lorsque notre amour grandit, nous devenons de plus en plus sensible aux yeux sages de Dieu, et donc de plus en plus conscient des choses qui importent. » Comprendre que Dieu est Amour est réellement le point culminant de la pratique chrétienne. Comme l'écrit notre Leader, « Impossible d'en demander davantage, de regarder plus haut, d'aller plus loin. » (S&S 30) Mettons donc cela à l'épreuve ! Résidez-vous en l'Amour ? Ou faites-vous un séjour de temps en temps ? Essayez d'aimer plus chaque jour. Soyez plus conscients de vivre et vous déplacer dans l'Amour et essayer de vouer chaque pensée et chaque action à Dieu. Alors, comme le promet la Bible, nous trouverons que nous demeurons en Lui, et qu'Il est en nous.
 
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011 

Metaphysical

Win without a fight as the unreality of evil is prayerfully exposed to defeat itself - Whether...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page