Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

DEVENEZ UN MEILLEUR DISCIPLE EN ETANT UN "PORTEUR DE TORCHE" POUR CHRIST !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, August 27th, 2007

CHRIST JESUS, 27 août au 2 septembre 2007
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. of Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol (par Ana Arcioni) chaque mercredi.
 
 
La Leçon de cette semaine concerne autant notre état de disciple et le fait de devenir un meilleur guérisseur qu'il est question de Christ Jésus. L'idée Christ que Jésus exemplifia est la lumière du monde qui est toujours présente dans la conscience humaine. A la préhistoire, des personnes dignes de confiance étaient choisies pour surveiller le feu. Comme ils ne savaient pas encore faire du feu, ils l'apportaient avec eux partout où ils allaient. Le Christ ressemble à ce feu. Chaque génération a besoin de le chérir et d'en prendre soin. Dans les Olympiades modernes, une torche symbolise l'esprit des jeux qui est transporté jusqu'à l'endroit des jeux. A CedarS, les campeurs qui excellent comme chercheur et guide spirituel exemplaire peuvent obtenir le titre de « porteur de torche ». [Une semaine avant la production de Comédie Musicale de « Gospell » à CedarS, cinq membres de la troupe (celui jouant le rôle de Jésus et quatre de ses disciples) sont devenus des Porteurs de torche. Ils partagèrent les enseignements de Jésus tirés du livre de Matthieu par des chants et paraboles avec une chorégraphie incroyable.] Etre un disciple signifie vouloir porter la torche - le Christ - la vrai lumière du monde.
 
Texte d'Or
Christ Jésus, la lumière du monde, et pêcheur ultime des hommes, déclara : « Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. » Jean 12 :32. Lorsque Jésus appelait quelqu'un à servir, il n'y avait aucune question à se poser. Si Jésus vous disait de tout abandonner et de le suivre, pensez-vous que vous auriez obéi ? A CedarS, ceux qui sont choisis comme Porteur de torche, mettent immédiatement de côté leur routine habituelle et commencent à prendre soin de trois tâches destinées à les renforcer spirituellement. Ceux qui sont appelé à être Porteurs de torche savent qu'après avoir relevé leurs défis, ils font le serment de continuer à exemplifier les plus hauts standards dans tout ce qu'ils font. Le Christ appelle chacun d'entre nous à porter la torche quotidiennement. Etes-vous prêts à relever le défi ?
 
Lecture Alternée
Le Christ appelle continuellement les hommes à être des porteurs de torche. Les prophètes à travers les temps ont soutenu l'idéal d'un Messie - un Sauveur « envoyé par Dieu pour révéler Sa vérité au monde païen. » (Dummelow) Durant les années précédant la naissance de Jésus, de nombreuses personnes pensaient que quelque chose de grand allait se passer. Des astrologues de l'Est pensaient qu'un libérateur du monde allait apparaître. Les astrologues (appelés mages) et les Israélites, comme Siméon, étaient pleinement conscients de l'importance de la naissance de Jésus. Mais l'enfant n'entra pas dans l'histoire avec fanfare et un soutien mondial. L'enfant arriva dans l'humilité, au milieu d'un environnement politique hostile. Les mages adorèrent le bébé avec le respect dû à un roi, mais ils étaient pleinement conscients de la signification religieuse et des implications politiques de l'événement et ils étaient publiquement discrets en ce qui concerne leurs intentions. Siméon sentit qu'être le témoin de l'enfant comblait le désir de toute sa vie. Ces personnes sages virent de grandes possibilités dans l'humble commencement de la présence de Jésus sur terre. L'enfant grandit, renforcé par le pouvoir de l'Esprit. A la maturité, il prit la torche comme le suprême exemple de porteur de torche pour l'humanité.
 
SECTION I : Une lumière dans l'obscurité
A l'époque de la prophétie d'Esaïe, le monde était dans l'obscurité spirituelle. Le Messie à venir apporterait un rayon d'espoir. La personnification de cette nouvelle lumière est décrite comme un roi idéal. (Bible 1) Cette figure royale possède la domination autant qu'une sagesse pratique. Sa puissance signifie plus que la puissance dans la guerre. Il sera appelé « Le Père immortel. » Il ne mourra pas et n'arrêtera pas de prendre soin de Son peuple contrairement à ce que font les rois mortels (The Abingdon Bible Commentary). L'accomplissement de cette prophétie a pris plusieurs centaines d'années. Jean Baptiste était le prophète éminent de cette époque. De nombreuses personnes se demandaient s'il n'était pas le Messie attendu. Mais il était clair que sa mission était un précurseur à la venue de Christ. Il était un porteur de torche, mais Jésus représenterait lui-même la torche. « Il n'était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. » (Bible 2) Lorsque Jésus arriva, Jean n'hésita pas à l'identifier comme « l'agneau de Dieu ». Il donna l'instruction à ses disciples de suivre Jésus à partir de ce moment. Jean rendit témoignage qu'il vit l'Esprit descendre sur Jésus. Jean envoya ses disciples vers Jésus et en retour, ils partagèrent les nouvelles avec les autres. Ils n'étaient pas tous immédiatement convaincus. Nathanaël n'était pas vraiment sûr que « quelque chose de bien » puisse venir de Nazareth. Mais Philippe n'argumenta pas avec lui. Il l'invita simplement à le suivre en lui disant, « Viens, et vois. »
 
Comment vous sentez-vous à l'idée de partager l'idée Christ avec les autres ? Avez-vous accepté l'autorité divine du message de Christ pour vous-même ? Vous considérez-vous plus comme le Mage et Siméon qui attendaient avec impatience le Messie ? Ou, comme Jean, êtes-vous prêt à conduire les autres de manière désintéressée vers le Christ sans rechercher le moindre crédit pour cela ? Avez-vous déjà confronté vos idées avec ceux qui doutent de la véracité de la mission de guérison du Christ ? Vous n'êtes peut-être pas sûr vous-même. La tendre invitation « Viens, et vois » est valable pour tous ceux qui cherchent, y compris vous !
 
Mme Eddy compare la venue de Christ Jésus à la découverte de la Science Chrétienne. Elle commence Science et Santé en rappelant l'émerveillement des Mages et des bergers lorsqu'ils virent le Messie. (S&S 1) Elle demande si le monde aurait foi dans les « sages » d'aujourd'hui qui témoignent du Christ à notre époque (S&S 2). Comment peut-elle comparer sa découverte à la naissance de Jésus ?
 
Elle fait une distinction entre Jésus et le Christ. Jésus était la plus haute expression humaine de l'idée divine, qui détruisait activement l'erreur et apportait la lumière au monde. (S&S 3) Personne ne pourrait jamais égaler sa démonstration ou prendre sa place. Le Christ est divin - directement de Dieu - qui vient pour détruire les erreurs de la chair. (S&S 4) Le Christ exista avant et après l'époque de Jésus sur terre. Il est toujours présent de nos jours. Pour être disciples du Christ, nous devons suivre le chemin que Jésus a préparé pour nous. (S&S 5) Etes-vous donc prêts et souhaitez-vous être un disciple de notre époque et porter la torche ?
 
SECTION II : Un temps pour un changement de carrière ?
Jésus a rempli plusieurs rôles en tant que Messie. Au début, il avait le pouvoir de changer des vies. Jésus n'était pas du genre à laisser passer une opportunité de prouver un point spirituel. Comme l'indique l'Evangile de Luc, Jésus avait déjà commencé son ministère. Jésus avait passé du temps dans la maison de Luc pour guérir sa belle-mère et de nombreuses autres personnes. Il avait aussi commencé à prêcher dans toute la Galilée. Simon Pierre n'avait pas encore voué sa vie à être un étudiant de Jésus. A la fin d'une nuit de travail infructueuse, il était en train de laver ses filets. Il pensait peut-être que sa journée était derrière lui. Mais c'est alors que vint Jésus qui lui demanda s'il serait d'accord de le prendre sur son bateau et de s'éloigner un peu afin de parler plus facilement à la foule. Pierre accepta sa demande. Nous ne saurons probablement jamais ce qu'enseigna Jésus ce jour là, mais lorsqu'il eut fini, il se tourna à nouveau vers Simon. Simon devait s'attendre à un « merci » pour avoir pu utiliser le bateau. Mais au lieu de cela, Jésus lui dit de lancer ses filets en eau plus profonde. Ce n'était pas une requête, mais un ordre. Mais cette fois-ci, Simon protesta. Il avait été dehors toute la nuit et n'avait rien pêché ! Quel était le but ? Malgré sa réserve, il concéda à faire ce que Jésus lui disait. Simon Pierre fut stupéfait. En réalisant que Jésus devait avoir une quelconque autorité divine, il se sentait complètement en dehors de son élément. Il déclara qu'il n'avait pas de mérite et voulait qu'on le laisse seul. C'est alors que Jésus dit ceci : « Désormais tu seras pêcheur d'hommes. » Pierre et ses compagnons laissèrent tout et suivirent Jésus.
 
Les écrits de Mme Eddy impliquent que ses lecteurs devraient se mettre à la place des disciples. Les leçons enseignées par Jésus sont toujours pertinentes. Nous devons apprendre les mêmes leçons que les disciples. (S&S 6) Elle dit que nous pouvons soit abandonner nos filets, soit « les jeter du bon côté pour trouver la Vérité » (S&S 7) J'ai compris que cela signifiait que nous pouvons soit abandonner des occupations laïques et vouer tout notre temps à la guérison, soit spiritualiser ce que nous faisons et guérir où nous sommes. Elle demanda à ce que chacune de nos missions soit faite de manière désintéressée et « sans timidité, ni dissimulation » (S&S 8) La timidité est terrifiante. La dissimulation se cache sous une fausse apparence ou dissimule son but réel. (Student's Reference Dictionary) En d'autres mots, si nous avons peur, nous ne serons pas efficaces. Nous avons besoin d'être courageux et honnête. Avez-vous parfois le sentiment de faire des efforts pour rien et que personne ne s'intéresse à la Science Chrétienne ? Comme Jésus, votre Leader vous dit de vous lancer à nouveau ! « Des millions d'esprits sans préjugés » sont là (S&S 10). N'ayez pas peur.
 
SECTION III : Et maintenant pour quelque chose de complètement différent
Enseigner, prêcher, et guérir étaient les principales activités du ministère de Jésus. Abingdon note que les leçons de Jésus étaient nouvelles. Son enseignement était « vital, spirituel, et autoritaire, complètement différent de celui des scribes, qui citaient continuellement ce que ce rabbi ou cet autre avait dit, ou soutenait. » Contrairement à la plupart des autres disciplines de cette époque, Jésus enseignait l'humilité. Au sujet de l'humilité, Dummelow indique, « C'était une doctrine révolutionnaire. Le Judaïsme prônait la fierté de la race et du privilège ; le Rabbinisme, la fierté de l'enseignement ; l'impérialisme romain, la fierté du pouvoir ; la culture grecque, la fierté de l'intellect ou la fierté de la beauté extérieure. Tous étaient d'accord sur le fait qu'un homme humble était une pauvre créature, et le monde actuel en pense toujours autant... L'humilité est une vertu qui peut être utilisée à la fois envers Dieu et envers l'homme ; et dans la mesure où elle comporte un contrôle de soi, ce n'est pas une qualité faible, mais une qualité héroïque. » Cette humilité ne signifie pas être hésitant ou timide. Sans être vantard, ni arrogant, il est attendu du disciple qu'il laisse sa lumière briller pour que tout le monde la voie. L'un des défis qui est fait aux porteurs de torche de CedarS, est de rester silencieux pendant vingt-quatre heures. Il leur est aussi donné l'opportunité d'avoir une période « solitaire ». Cela consiste à passer du temps seul avec Dieu pour étudier, prier et réfléchir. Cela leur donne l'opportunité de pratiquer l'humilité en étant silencieux et en écoutant Dieu au lieu d'exprimer leurs propres opinions. Dans un verset de Matthieu, Jésus nous dit « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres » (Bible 6) Les mots « bonnes oeuvres » incluent « non seulement des actes concrets de gentillesse, mais aussi de vraies qualités de caractère » (Abingdon) Les porteurs de torche au camp démontrent aussi des exemples de vraies qualités de caractère.
 
Science et Santé indique l'importance de l'humilité comme la qualité d'un disciple. (S&S 12) Notre lumière spirituelle est reflétée. (S&S 13) Elle n'a pas son origine en nous. Elle a son origine en Dieu. L'enseignement de Jésus n'avait aucun crédo comme son précédent. C'était l'Amour divin démontré dans l'expérience humaine. (S&S 14) Jésus insista sur le fait que Dieu était la Cause et l'homme, l'effet. (S&S 15, 16) Comme à l'époque de Jésus, la plupart des théories et philosophies de nos jours dérivent leur plausibilité d'anciens systèmes de croyances. Comme Jésus basait son autorité sur Dieu seul, la Science Chrétienne en fait de même. Un autre défi des porteurs de torche à CedarS est de courir jusqu'à ce qu'ils s'appuient uniquement sur le pouvoir de Dieu. En avançant dans votre journée, vous n'avez pas besoin de prendre une responsabilité ou crédit personnels pour les vérités que vous exprimez. Vous êtes un reflet. Cette réalisation vous soulage de fardeaux inutiles. Vous reflétez la lumière. Laissez-la briller !
 
SECTION IV : Suivre Jésus est le chemin de la vrai liberté
Jésus se déclara lui-même « la lumière du monde. » Le fait que Jésus n'offrit aucune corroboration humaine pour soutenir sa revendication, a vexé les Pharisiens. Jésus a dit qu'il ne faisait rien de lui-même. Il n'agissait que selon les directives de Dieu. Il vivait seulement pour plaire à Dieu. Ceux qui suivent son exemple seront vraiment libres. Cela impliqua que les Pharisiens devraient changer de méthodes. Mais ils considéraient que leur comportement était correct. Il impliqua aussi qu'ils n'avaient aucune connaissance de la vérité libératrice qu'il enseignait. Ils pensaient qu'ils avaient tout ce dont ils avaient besoin pour leur salut. Il suggéra finalement que les Pharisiens n'étaient pas spirituellement libres, mais liés à la superstition de la lettre de la loi de Moïse. (Dummelow)
 
Même si Jésus parlait avec assurance, il soutenait ses revendications par des actions. (S&S 17) Nous comprenons que Jésus est un « médiateur » entre la chair et l'Esprit. (S&S 18) Il ne se limita pas à expliquer la vérité de l'être, mais il la démontra. Afin de comprendre ce qu'il enseigna, nous devons atteindre une conscience spirituelle plus élevée que seule la connaissance de ses paroles pourrait procurer. (S&S 19) Jésus exprimait et vivait pleinement chaque précepte qu'il enseignait. Il en est l'exemple suprême. Notre Leader demande, « Qui est prêt à ... suivre son exemple ? » (S&S 20) Pour le faire, nous devons abandonner les croyances « pharisiennes » de notre époque. Nous devons souhaiter mettre nos vies en accord avec le Christ, même si nous pensons que c'est déjà le cas. Le troisième défi pour les porteurs de torche de CedarS, est de courir environ 1,5 km en portant de l'eau, sans la boire. Cela signifie maintenir de bonnes pensées. Jésus offre la liberté ultime à ceux qui continuent en son nom - à ceux qui ne se limitent pas à adhérer à la lettre de la loi, mais aussi à l'esprit.
  
SECTION V : « Votre mission est de guérir ! »
Jésus attendait de ses disciples qu'ils guérissent. Les apôtres étaient des messagers ou des délégués. Ils représentaient celui qui les avait envoyés. Avant d'être envoyé dans le monde où ils étaient sûrs de rencontrer de l'hostilité, ils étaient d'abord envoyés « vers les brebis perdues de la maison d'Israël ». (Bible 8) Il y a des idées diverses au sujet de ce que « brebis perdues » signifiait pour Jésus. Cela pouvait signifier : ceux qui se séparaient volontairement de Dieu ; ceux qui s'isolaient du service des autres ; ceux dont les vies dérivaient sans but ; ou ceux qui n'observaient pas les lois juives et qui étaient considérés par les responsables religieux comme des parias dont il ne fallait même pas se soucier. (Abingdon et Interpreter's) Dans tous les cas, il s'agissait de ceux qui avaient un quelconque lien avec la loi hébraïque et qui pouvaient probablement accepter le message. Il envoya aussi 70 autres disciples. (Bible 9) Symboliquement, les douze premiers représentaient chacune des douze tribus d'Israël. Les septante autres représentaient le nombre des membres du Sanhedrin - le corps législatif suprême dans l'ancien Israël - c'est-à-dire un membre pour chacune des septante nations qui croyaient composer le monde à cette époque. Jésus reconnut le besoin de plus de monde afin de répandre plus efficacement l'Evangile. Où qu'ils aillent - dans un territoire ami ou hostile - ils devaient guérir. Dummelow dit que la phrase « manger ce qui vous sera présenté » indique « Les ministres de l'évangile ne doivent pas être délicats ou luxueux. » En d'autres termes, ne vous attendez pas à un traitement spécial. Attachez-vous simplement au travail de guérison.
 
Mme Eddy s'attendait vraiment à ce que nous continuions de suivre le commandement de Jésus : de guérir (S&S 22). Elle pense que c'est complètement naturel de guérir aujourd'hui comme les disciples le faisaient à l'époque de la Bible. Jésus n'accorda pas un pouvoir spécial à ses disciples qui serait insaisissable pour nous. Ses disciples trouvèrent leur voie par la démonstration de ce que Jésus leur enseignait. (S&S 24) Mme Eddy croyait fermement que sa découverte de la Science du Christianisme était la même méthode que Jésus pratiquait et enseignait. En tant que disciples et porteurs de torche des temps modernes, nous aussi, pouvons porter ce message de guérison au monde entier. (S&S 26)
 
SECTION VI : Illuminez le monde !
Jésus présente les conditions suivantes pour être disciples : renoncer à lui-même, se charger quotidiennement de votre croix, et le suivre. (Bible 10) Renoncer à soi-même ne signifie pas renoncer à nos besoins sincères ou désirs honnêtes. Mais nous devons mettre de côté la vision matérielle de soi qui se met en travers du chemin de notre progrès spirituel et nous devons mettre Dieu en premier. Se charger de la croix signifie que nous ne voulons pas être stagnants dans notre activité de disciple. Nous devrions activement chercher de nouvelles terres - de nouvelles idées - et aller partout où le Christ nous guide. Jésus oeuvra par le pouvoir du Saint-Esprit (Bible 11) Ce pouvoir le consacra dans son travail en tant que Messie et il consacre aussi notre travail.
 
Comme les pressions et les intérêts politiques prirent le contrôle des premières églises de l'ère chrétienne, l'accent sur la guérison diminua jusqu'au point d'être pratiquement perdue. (S&S 27) Notre Leader sentit que nous pouvions changer le monde si celui qui suivait symboliquement Jésus, faisait des actions pratiques pour la cause. (S&S 28) Non seulement ce changement du monde pouvait arriver, mais c'est notre devoir de le voir comme tel. (S&S 29) C'est à nous de prendre la torche et de laisser la lumière de la vérité briller pour que le monde entier puisse la voir. (S&S 30) Les porteurs de torche à CedarS deviennent souvent des conseillers par la suite. Ils transmettent l'esprit, les valeurs, les idéaux, les principes, et la pratique de CedarS et de la Science Chrétienne à chaque nouvelle génération. Mme Eddy attend de chacun d'entre nous d'être des porteurs de torche de la Science Chrétienne et du pouvoir de guérison du message de Jésus pour le monde. Relevons le défi, gagnons notre titre, et illuminons le monde.
 
 
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
 
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536
 

Metaphysical

Walk in the Pathway of Life! - As many worthies in the Bible have, you might feel far from God...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page