Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

ALLEZ DE L'AVANT EN CROISSANT EN GRACE ! C'EST COMME UN PASSEPORT QUI NOUS CONNECTE AU POUVOIR DE "L'INFLUENCE DIVINE" DE CHRIST.

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, February 24th, 2008

CHRIST JESUS, 25 février au 2 mars 2008
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. of Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
 
Grâce. C'est un concept fort du christianisme. Comme dans l'hymne très connu, « Amazing Grace », il est communément pensé qu'il s'agit d'un cadeau salvateur de Dieu qui est offert aux mortels déchus indignes. On trouve une longue discussion (en anglais) au sujet de la grâce et son évolution dans la pensée religieuse, sur le site internet Wikipedia à l'adresse : http://en.wikipedia.org/wiki/Divine_Grace. Une chose est certaine, nous ne pourrions pas beaucoup progresser dans le développement du caractère chrétien sans la grâce. C'est comme un passeport pour le pouvoir qui autorise et supporte tous les efforts pour la croissance et démonstration spirituels. Je dois maintenant trouver une définition plus claire de la grâce, que celle trouvée dans Strong's Exhaustive Concordance of the Bible : La grâce - « l'influence divine sur le coeur, et son reflet dans la vie. »
 
Selon Greek-English Lexicon (dictionnaire Grec-Anglais), la grâce comprend la gentillesse et la bienveillance de la part de « celui qui fait », et un sens de gratitude, de faveur, de la part de « celui qui reçoit. » C'est une activité réciproque. C'est la signification de la définition de Strong. L'influence divine est reflétée en l'homme. Dans la Lecture Alternée, c'est dans ce sens que prie l'auteur de l'épître aux Colossiens. Il espère que la compréhension de Dieu, comme elle fut enseignée et démontrée par Jésus Christ, porte des fruits dans la vie de ses disciples. Cette compréhension ou sagesse spirituelle, « s'exprime elle-même dans la vie du croyant, qui accroît sa connaissance lorsque sa vie porte des fruits ‘en bonté active de toute sorte'. » (Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible). « Plénitude », comme utilisé dans l'épître aux Colossiens, était un terme utilisé par certaines sectes d'opposition pour représenter la totalité des « esprits élémentaires, qui constituent collectivement le dieu cosmique. » (Ibid.) C'était opposé au concept chrétien que Christ seul possédait la plénitude du pouvoir divin. Pour les premiers chrétiens, l'utilisation de ce pouvoir divin donnait un but saint dans l'aventure humaine et devint le standard pour la pratique chrétienne.
 
La plénitude mentionnée dans I Jean comprend à la fois les attributs divins incarnés par Jésus Christ, et les vertus humaines qu'il démontrait. Chaque croyant est doué de ces attributs par la grâce, lorsqu'un acte d'amour en engendre un autre. [Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche (I.E.E.D.)] Prenez du temps cette semaine, pour chercher l'évidence de la grâce dans votre vie. En étudiant la Leçon, vous trouverez que plus qu'une avenue pour sauver les pauvres mortels, la grâce est une source divine du pouvoir guérisseur.
 
SECTION I : La grâce de Dieu apporte le Christ à l'humanité
La prophétie était un élément essentiel de la religion hébraïque. « L'entendement et la volonté de Dieu dont dépend la vie et la destinée d'Israël sont communiqués par la prophétie. » (Abingdon Bible Commentary). Une telle prophétie prouva, « (1) qu'il y a un Dieu vivant révélant son entendement et sa volonté, et (2) qu'Israël, par le choix et le grâce de Dieu, était, par ses personnalités prophétiques, en contact avec ce Dieu vivant. » (Ibid.) Moïse avait prédit que la lignée des prophètes allait continuer. (Bible 2) [I.E.E.D.] Comment Jésus a-t-il réalisé la prophétie de Moïse ? (Bible 2) Comment Jésus démontre-t-il la domination sur l'eau comme Moïse le fit lorsqu'il partagea la Mer Rouge ? Que fit Jésus, au moment où Moïse a nourri ceux qui l'accompagnaient avec la manne et les cailles ? Que fit Jésus qui était comme la guérison par Moïse de Marie qui souffrait de lèpre ? Quels conseils nous a donné Jésus qui ressemblent aux Dix Commandements donné à Moïse par Dieu ?] Esaïe (Bible 3) annonça un Serviteur qui apporterait la liberté de l'esprit, comme Moïse qui avait libéré Israël de l'esclavage physique. Le nouveau message apporterait la liberté à toutes les nations, « établissant ainsi une nouvelle et permanente relation entre Dieu et tous les hommes, comme celle qui existe entre Lui et Israël. » (Interpreter's) Moïse a établi les commandements, mais ils ne changeaient pas la nature humaine et ne donnaient pas à l'humanité le pouvoir de leur obéir. « La grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. » (Bible 4) La grâce et la vérité transforment la nature humaine. Elles nous apportent le pouvoir et l'autorité afin que nous devenions semblables à Christ.
 
La première citation de Science et Santé fait écho de la signification de plénitude comme utilisé dans I Jean 1 :16 - la divinité rendue manifeste à l'humanité. Mary Baker Eddy accentua une distinction entre l'être humain nommé Jésus et l'idée divine de Christ qu'il démontra. (S&S 2) Comme cela est expliqué à la page 333, (S&S 3) nous pouvons comprendre que le Christ a toujours été présent pour ceux qui étaient prêt à le recevoir. Moïse était l'un des nombreux prophètes qui avaient entrevu l'expression de « la nature spirituelle, éternelle de Dieu. » En fait il y avait une lignée de prophètes, qui existe encore aujourd'hui.Jésus n'infirma pas l'oeuvre des premiers prophètes. Il la confirma. (S&S 4)
 
De nos jours, toute sorte de gens étudient les arbres généalogiques et recherchent leurs « racines ». Certains désirent sentir un lien avec leurs ancêtres ; d'autres espèrent trouver qu'ils ont un lien avec la noblesse ou qu'ils possèdent un château de famille quelque part. Il y avait une émission de télévision récemment qui s'occupait de dessiner les généalogies Africain-Américain. Une grande partie de l'émission était basée sur l'évidence de l'ADN et a produit des résultats surprenants. Ils trouvèrent que de nombreuses personnes avaient des bases généalogiques assez différentes, contraires aux lignées généalogiques naturelles. Dans la Bible, Matthieu et Luc expliquent des arbres généalogiques détaillés pour souligner le droit de Jésus à la Messianité. Mais Jésus a établi son droit à la Messianité par ses oeuvres. (S&S 4) En tant que disciples de Jésus Christ, nous avons aussi des racines. Avez-vous déjà pris le temps de réaliser quel précieux et puissant héritage spirituel vous avez ? A notre époque, les personnes laïques revendiquent leur héritage physique en étudiant leur ADN. Mais en tant que chrétiens, nous établissons notre droit à l'héritage divin comme le fit Jésus - par nos oeuvres de guérison. [I.E.E.D. Appliquez une simple idée de la leçon pour guérir quelque chose qui « ne s'applique pas » à vous ou à quelqu'un d'autre (en anglais, il est dit « Does Not Apply » (DNA) - acronyme proposé par Cobbey Crisler. DNA est le terme anglais pour ADN). Un acronyme positif pour DNA (ADN) que je revendique pour chacun d'entre-nous, est « Divinely Natural Attributs ». Ce qui signifie « Des attributs divinement naturels. »]
 
SECTION II : Nous avons l'autorité par la grâce
Chaque fois que le statu quo est contesté, il y a de la résistance. A la surface, il semble que les détracteurs de Jésus se demandaient simplement si Jésus avait le droit de guérir le jour du Sabbat (Bible 5, 6). Mais les rabbins avaient reconnus que Dieu ne cessait pas de prendre soin de Sa création le jour du Sabbat. La grande question était, « Où Jésus avait-il obtenu l'autorité de guérir et d'enseigner ? » Jésus revendiquait que ses actions étaient parallèles à celles de Dieu. Jésus ne demanda pas d'être jugé par les méthodes conventionnelles des scribes, mais par la force et l'efficacité de son enseignement et de sa pratique. Il sentait que ceux qui oeuvraient sincèrement pour suivre la volonté de Dieu, pourraient percevoir que son autorité et sa doctrine venaient de Dieu. Dans Jean 7 :21-24, Jésus affronte fermement ses contradicteurs. Il cite la loi de Moïse, que ses contradicteurs disaient suivre. J.R. Dummelow paraphrase, « Vous ne gardez pas la loi. Moïse vous commanda de ne pas verser du sang innocent, et maintenant vous cherchez à tuer un homme innocent. » Il continue en demandant comment ils pouvaient mettre de côté les restrictions de circoncision du sabbat, et être opposé à la guérison le jour du sabbat ? [I.E.E.D. Ecoutez (encore ?) le Podcast de l'Ecole du Dimanche, concernant 4e commandement en allant à l'adresse : http://www.tmcyouth.com/downloads/audio/huff-commandments-04.mp3] Continuez à vous concentrer afin d'exprimer la domination et l'autorité pour mener à bien les guérisons et les projets et pour progresser vers des buts.]
 
A notre époque, nous sommes confrontés à des défis au sujet de notre autorité à guérir. [I.E.E.D.] Comment défendez-vous vos droits de guérir face à l'opposition ? Vous devez pensez que vous n'avez pas une résistance aussi évidente que cela fut le cas pour Jésus, mais de manière très subtile, les publicités et annonces médicales, chaque reportage sur les nouvelles maladies, sont tous des défis directs à notre pratique. Comment défendons-nous notre autorité à guérir ? Mme Eddy écrit, « La grâce et la Vérité sont puissantes au-delà de tout autre moyen et de toute autre méthode. » (S&S 5) Elles sont puissantes dans toutes les situations - pour nous apporter la guérison et pour défendre notre droit de le faire. Jésus ne se fia pas à une rhétorique habile pour sa défense. Il a dit, « Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. » (Bible 6) Il réprimanda l'erreur de la pensée dogmatique par le pouvoir guérisseur du Christ. (S&S 7) Au lieu de promouvoir une vision personnelle, il l'identifia par sa nature divine et cela lui donna l'autorité sur le péché, la maladie, et la mort (S&S 8). En plus de la résistance évidente à la guérison spirituelle, opposée par les domaines pharmaceutiques et médicaux, il y a un argument subtil qui essaie de nous faire croire que les gens ne sont en règle générale, pas intéressés par la guérison en Science Chrétienne. Notre Leader s'attaqua fermement à cet argument. Elle était convaincue que le message de Jésus était éternel, que le Principe divin de guérison est toujours à l'oeuvre, et que chacun le recherche. (S&S 9)
 
SECTION III : La grâce est à l'oeuvre dans la conscience humaine
Mme Eddy a prédit que finalement, tout le monde se tournerait vers le pouvoir guérisseur du Christ. Afin de reconnaître le Christ qui guérit, on a besoin d'être prêt à le recevoir. Les Béatitudes définissent les états de conscience qui indique si quelqu'un est prêt à recevoir l'instruction spirituelle. Deux des Béatitudes sont incluses dans la Leçon de cette semaine (Bible 8). Le premier est : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » Vous êtes nombreux à connaître la traduction de J.B. Phillips, « Combien sont heureux ceux qui connaissent avoir besoin de Dieu ... » Une telle personne ne se base pas sur ses propres ressources ou réalisations, mais s'appuie entièrement sur Dieu. La sainteté « consiste à être en bonne relation avec Dieu, et réaliser ainsi la vraie loi de l'existence de l'homme. » (Dummelow). Cela correspond très bien à la définition de la grâce mentionnée plus haut. [I.E.E.D. en relation avec les Béatitude : Ecoutez les Podcasts (en anglais) de l'Ecole du Dimanche qui parle des Béatitudes en allant à l'adresse http://www.tmcyouth.com/downloads/audio/huff-poor.mp3 and http://www.tmcyouth.com/downloads/audio/huff-heart.mp3 Attachez-vous à exprimer l'humilité et la pureté de l'entendement de Christ.]
 
[La deuxième Béatitude dont il est question ici,] parle de ceux qui « ont le coeur pur », ce qui n'évoque pas simplement une propreté formelle ou un comportement juste, mais « une pureté complète de pensée et de désir intérieurs. » (Ibid.) Même si le standard spirituel est la pureté sans une once de mal, l'expérience humaine semble n'être rien d'autre que le bien et le mal mélangés. La parabole du blé et de l'ivraie (Bible 9) illustre la condition humaine. Mais le pouvoir de la Vérité, lorsqu'elle est introduite dans la scène humaine, a un effet de levain. En commentant la parabole du levain, Abingdon indique, « Lorsqu'il est placé sous un microscope, le travail du levain ressemble à un véritable champ de bataille : il y a des attaques contre une résistance déterminée jusqu'à ce que la paix s'installe après que la totalité soit conquise. » C'est une bonne description de l'effet de la Vérité sur l'erreur. Tous les enseignements dans les Ecritures nous sont utiles et nous prépare au service pratique de Dieu. (Bible 10)
 
Mme Eddy souligne que le levain, la Science de Christ, oeuvre avec le pouvoir et la grâce pour transformer les base de la Science, de la Théologie et de la Médecine, d'un point du vue matériel au point de vue spirituel. (S&S 10, 11) Cette réalité spirituelle est pure et ne peut se mêler à l'erreur. (S&S 12) Certains théologiens ont vu la parabole de l'ivraie et du blé comme une indication que nous ne pouvons pas nous attendre à la perfection que cela soit dans nos vies ou notre église - que nous devons donc prendre le mal avec le bien. Mais considéré spirituellement, nous trouvons dans la parabole, une promesse de la séparation du mal et du bien, et que seul le bien survivra. (S&S 13) [I.E.E.D.] Pouvez-vous penser à une évidence du levain du Christ qui existe dans la pensée humaine à notre époque ? Personne ne peut stopper l'effet de levain de la Vérité. Il purifie l'expérience humaine jusqu'à ce qu'il ne reste que « l'homme de Dieu, spirituel et parfait. » (S&S 14)   
 
SECTION IV : Le pouvoir conservateur de la grâce
Jésus savait qu'il devait remplir sa mission. Il était un enseignant, un guérisseur, et le Rédempteur de l'humanité. C'était sa connexion éternelle avec la grâce de Dieu qui le soutint pendant ses épreuves les plus difficiles. Lorsque Paul raconte la crucifixion, il s'attache à souligner que la mission de Jésus était la réalisation d'une prophétie. (Bible 13) L'acte désintéressé de rédemption supplanta la fonction machinale de la lettre de la loi. L'influence divine incarnée dans le ministère de Jésus le ressuscita de la croyance à la mort et le préserva de la « corruption ». En d'autres mots, le Christ n'éprouva aucune « putréfaction, ni dissolution dans le tombeau ». (The Amplified Bible) Cette évidence de la grâce divine, donne une motivation à la mission des apôtres. (Bible 14, 15)
 
Science et Santé souligne le rôle de la grâce dans le triomphe de Jésus sur le tombeau. (S&S 15) Reconnaissant que le pouvoir de soutenir Jésus dans la tombe était au-delà de la reconnaissance matérielle, Mme Eddy avait vu la résurrection comme un « acte divinement naturel ». (S&S 16) La présence divine influençant, élevant, et guérissant la circonstance humaine, est un exemple de grâce en action. Mais ce n'est pas suffisant pour observer et reconnaître l'accomplissement de Jésus. Il est attendu de nous que nous suivions l'exemple de Jésus (S&S 17). Il nous donne des ordres clairs d'aller dans le monde et de mettre en pratique le pouvoir conservateur de la grâce. (S&S 18) [I.E.E.D. « Donne-nous Ta grâce pour aujourd'hui ; rassasie les affections affamées ; » est l'une des lignes de l'interprétation spirituelle de la Prière du Seigneur, par Mme Eddy. (Lisez S&S 17 :5 et allez à l'adresse suivante pour le Podcast (en anglais) sur la Prière du Seigneur : http://www.tmcyouth.com/downloads/audio/barry-5bread.mp3 Comment avez-vous mis la grâce en action cette semaine et comment avez-vous rassasié les « affections affamées » ?]
 
SECTION V : La grâce est disponible à tous
La vie de Jésus-Christ exemplifia la grâce. Il apporta le salut à toute l'humanité. (Bible 16) L'oeuvre merveilleuse de guérison par les apôtres était l'évidence de la grâce présente dans leurs vies. Leurs oeuvres de guérison attiraient quotidiennement de nouveaux croyants. (Bible 17) Mais alors qu'un nombre plus grand de personne se tournaient vers la jeune église, une controverse menaçait. Le levain de vérité oeuvrait dans les coeurs des convertis potentiels, et elle avait maintenant besoin de faire son travail dans la communauté chrétienne. L'église à Jérusalem, bien que chrétienne, continua à adhérer aux croyances et rituels juifs. Il était demandé aux nouveaux chrétiens de se soumettre au rite juif de la circoncision, comme un pré requis à leur entière admission à la foi chrétienne. (Bible 18) Cela devint une compétition entre les anciennes méthodes, qui étaient considérées par de nombreuses personnes comme étant très attachées à la lettre de la loi ; et la nouvelle méthode, que nombreux considéraient comme une approche plus spirituelle. Le but de la circoncision était de symboliser la suppression de la nature charnelle. Pierre avait déjà eu une vision qui le poussa à rencontrer Corneille (un Gentil). Il avait appris que Dieu « ne fait point acception de personnes ». (Actes 10 :34) La nouvelle compréhension était que le salut ne venait pas par des rituels, mais par la grâce de Dieu. Paul était arrivé à la même conclusion dans Romains (Bible 19), qu'il n'y a pas de différence entre les nationalités, mais que tous ceux qui feraient appel à Dieu, seraient sauvés. Dans Hébreux, nous trouvons un avertissement destinés aux fidèles, pour qu'ils évitent de devenir des victimes de faux enseignements (Bible 20). Ce conseil faisait partie d'un débat où il était question de se demander si la vie spirituelle était ou non nourrie par des régimes spécifiques. C'est un autre aspect où les doctrines humaines s'opposent à la pratique spirituelle. [I.E.E.D.] Les régimes, les rituels - tout systèmes créés par l'homme - n'ont aucun pouvoir pour nous conduire à la grâce. [Demandons-nous : Quelles croyances et pratiques diététique inférieures suis-je finalement prêt à abandonner pour le véritable « régime miracle » ? - « les miracles de la grâce » (S&S 19) et le rassasiement des « affections affamées » (S&S 17 :5)]
 
Mme Eddy dénonce les doctrines créées par l'homme. Elle demande, « Dépourvues du pouvoir-Christ, comment pourraient-elles illustrer les doctrines du Christ ou les miracles de la grâce ? » (S&S 19) [I.E.E.D.] Les temps modernes ne sont pas sans rituel. Pouvez-vous penser à d'autres pratiques démodées qui font obstacle à la grâce ? Trop souvent, la tradition est confondue avec la nécessité spirituelle. Les enseignements de Jésus nous libèrent des vieux rituels. (S&S 21) Les enseignements de Jésus apportent le salut à tous ceux qui les acceptent. (S&S 22) Parfois, nous pourrions être tentés de penser que certaines personnes ne méritent pas la grâce de Dieu. Mais « l'Amour doit triompher de la haine » avant que nous puissions nous-mêmes ressentir la plénitude de la grâce. (S&S 23) Comme de nombreux signes de notre église le déclarent, « Vous êtes tous les bienvenus ! » [I.E.E.D. Demandons-nous souvent : Que pouvons-nous faire pour être plus comme Jésus et les apôtres dans Actes, afin d'accueillir tout le monde dans notre église « ... avec joie et simplicité de coeur » (Bible 17).]
 
SECTION VI : La grâce dans l'église
Le levain oeuvre dans chaque membre, comme il le fait dans l'église. Quiconque a soif de vérité est invité à venir. Il leur est dit : « Viens. » (Bible 21) Dans Colossiens, Paul veut être certain que ses lecteurs ne sont pas « dupés en acceptant et en promouvant des doctrines qui n'ont aucune signification durable et qui ne sont pas aussi profondes que ce qu'il en est dit. » (Interpreter's) Abingdon note que ces philosophies revendiquent d'être « une pensée plus élevée. » Ces modes de pensée étaient un aggloméra de toute sorte d'idées païennes, gnostiques, hébraïque, et chrétiennes. A notre époque, nous pourrions penser à quelques pratiques du Nouvel Age de la même manière. Paul réitère aussi la signification spirituelle de la circoncision : « ... dans votre conversion, vous recevez une circoncision spirituelle, pas une simple élimination d'un fragment du corps, mais la suppression de la nature charnelle tout entière. » (Dummelow) Le but de l'église est de promouvoir une « humanité parfaite et mature, dotée de la plénitude de Christ. » (Ibid.) La prière de Pierre est que les membres de l'église croissent en grâce et en connaissance (S&S 24). Comme cela est abordé dans la première béatitude, la grâce peut uniquement être connue en abandonnant toute foi dans la capacité et la sagesse humaines. C'est en Dieu seul que nous devons nous fier.
Par la grâce, manifestée dans son expérience humaine, Jésus démontra l'expérience divine. (S&S 24) Il est attendu que chacun suive son exemple. Notre leader nous dit que « ce dont nous avons le plus besoin, c'est ... de croître en grâce » (S&S 25). Abandonner « le faux concept pour le vrai »(S&S 26) est une manière d'éliminer la nature charnelle mentionnée par Paul. Christ nous révèle notre nature indestructible. Elle nous permet de reconnaître notre unité à Dieu et de ressentir le pouvoir de « la divinité embrassant l'humanité » (S&S 28). C'est l'influence divine sur le coeur, et son reflet dans la vie. C'est la grâce - notre passeport pour le pouvoir. [Alors continuons à croître en grâce ! I.E.E.D. Partagez tout particulièrement avec votre classe et/ou avec votre congrégation la manière dont votre "passeport pour croître en grâce" montre, par les timbres (les marques qui sont faites dans les passeports), que vous êtes en train d'avancer par la patience exprimée aujourd'hui! L'humilité vécue aujourd'hui! L'amour partagé librement aujourd'hui! Les bonnes oeuvres accomplies avec enthousiasme aujourd'hui!]
 
Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens [et entre crochets, des notes en italiques et des Idées d'Etude pour l'Ecole du Dimanche que j'y ajoute]. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536
 

Metaphysical

Walk in the Pathway of Life! - As many worthies in the Bible have, you might feel far from God...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page