Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

AVEZ-VOUS DEJA OUBLIE QUELQUE CHOSE?

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, June 30th, 2008

DIEU, 30 JUIN AU 6 JUILLET 2008
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. de Glen Ellyn, Illinois, USA par Denise et Jean-Pierre Melchner et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS. Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français, en espagnol ou en allemand chaque mercredi.

Avez-vous déjà oublié quelque chose ? Nous savons tous ce que cela représente ! Parfois c'est sans importance, parfois oui. Les médias paraissent tout faire pour nous rappeler les points de vues du monde, que l'homme est fragile et limité. Ils nous répètent inlassablement par écrit, dans les films, sur scène, les tragédies humaines. En plus de cela, l'industrie publicitaire nous martèle sans cesse ce que nous pouvons et devons faire pour être plus attractifs, en meilleure santé. Toutes ces distractions mondaines combinées avec nos activités quotidiennes peuvent nous faire oublier de prendre le temps pour ce qui est le plus important pour nous, notre relation au divin. MBE ressentait que c'est une chose si fondamentale pour nous de penser à Dieu, qu'elle a introduit ce besoin dans un article du Manuel intitulé « Vigilance face au devoir (page 42) » Il dit notamment : « Il sera du devoir de chaque membre de cette Eglise de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l'humanité.(lignes 4 à 8)

Une des raisons pour lesquelles nous oublions notre devoir envers Dieu, est que nous le considérons parfois simplement comme un devoir, une tâche supplémentaire dans une journée déjà bien remplie. Nous n'avons pas le temps, nous sommes trop fatigués ou trop occupés pour fournir un effort supplémentaire. Mais la définition de "se souvenir" donnée dans The Student's Reference Dictionary dit : « avoir dans la pensée (mind) une idée qui a déjà été dans la pensée (mind) et qui revient à la pensée sans effort.» [Précision ajoutée]. Le défi semblerait venir non dans le fait de se souvenir mais de dépasser toutes les distractions qui voudraient nous empêcher de le faire.

Le Texte d'Or et presque toute la Lecture alternée sont tirés de Deutéronome 8. Les enfants d'Israël étaient sur le point de commencer un nouveau chapitre de leur histoire. Israël avait connu les privations dans le désert et avait appris à dépendre de Dieu. La terre de Canaan contenait la promesse de l'abondance. Leurs nouvelles conditions de vie pouvaient les rendre fiers et arrogants, oubliant ainsi que tout don parfait descendait de Dieu. Ils reçoivent donc l'instruction d'obéir à la loi divine et de se rappeler qu'ils doivent leur existence même à Dieu.

Section 1 : Dieu est Incorporel et Omnipotent
Une technique d'enseignement est connue en tant qu' « activer les connaissances antérieures ». Cela suppose d'amener les étudiants à penser d'une manière qui les rend prêts pour la leçon. Avant de répéter la Loi Divine, Moïse rend le peuple attentif à se souvenir de l'alliance faite avec Dieu au Mont Horeb.(B 2). Dieu a généreusement délivré les enfants d'Israël de captivité et leur a fourni le guide et la protection dans leur long voyage à travers le désert. Moïse ne souhaite pas qu'ils oublient que la loi vient d'un Dieu plein de bonté. Le futur d'Israël dépend de leur récognition du pouvoir absolu de Jéhovah. « Si cet appel reste sans réponse, alors Israël sera dispersé parmi les nations, sera diminué et adorera d'autres dieux.» (The Abington Bible Commentary). Il ne peut y avoir de rival à Dieu et aucun retour en arrière à des pratiques païennes ou des adorations d'idoles. Se rappeler veut aussi dire être attentif à une chose, y penser. Moïse demande à Israël de considérer la présence de Dieu et son pouvoir, et leur relation inouïe avec Lui. (B3) Dieu est plus qu'un Etre à adorer. Dieu est notre vie même (B4). En débutant l'étude de cette leçon, prenez le temps de penser aux preuves de l'amour divin dans vos vies.

Mme Eddy aussi souhaite que nous nous rappelions que Dieu est la Vie même (S1). Comprendre notre relation à Dieu est la chose la plus importante que nous puissions faire. Nous commençons par comprendre ce que Dieu est. Des siècles de mythes et légendes ont forgé les croyances humaines de Dieu comme humanoïde, ayant des émotions et défauts humains, choisissant qui Il souhaite aider ou maudire. En Science Chrétienne, Dieu est compris comme étant incorporel et absolu. Mme Eddy a discerné que Dieu est Entendement, Esprit, Ame, Principe, Vie, Vérité, Amour. (S2) Pour ceux qui sont familiers avec la Science Chrétienne, il peut paraître répétitif et rudimentaire de revoir constamment les synonymes de Dieu. Mais lorsque nous considérons que la majorité du monde pense encore à Dieu comme un surhomme ou pas du tout, nous pouvons apprécier l'immense pas en avant que ceci représente. Penser à Dieu en termes humains a conduit à l'idolâtrie, donc à la perte du véritable pouvoir de l'Esprit, de la présence de la Vie en tant que seule Vérité, et de la présence universelle de l'Amour (S4). Lorsque nous comprenons notre relation avec Dieu, nous voyons que rien n'existe hormis Dieu et l'homme comme son idée. Dieu devient tout pour nous, notre seul Entendement, Amour, Vie, Vérité ou Vie. (S5)

Section 2 : Pas de malédiction de Dieu, seulement des bénédictions.
Les enfants d'Israël ont souvent oublié leurs devoirs envers Dieu et les prophètes le leur rappelaient souvent. La citation de Michée (B5) est un extrait d'un tel rappel. Dieu « avait depuis le début de l'histoire d'Israël déversé à flots son amour rédempteur sur lui...tout ceci Israël l'a oublié. » (Abingdon) Dans cette section, le passage introduit l'histoire de Balak et de Balaam. Shittam and Gilgal étaient les points de passage où les enfants d'Israël traversaient le Jourdain pour entrer dans la Terre Promise. L'épisode de Balak et Balaam (B6,7) montre que Dieu protège Israël non seulement de l'épée de l'ennemi, mais aussi des malédictions et des pouvoirs occultes. Lorsque Dieu est avec vous, rien ne peut être contre vous. Balak, craignant les enfants d'Israël, a recours à Balaam pour les maudire. Dans l'ancien temps, les malédictions étaient prises très au sérieux. Balak offre de payer généreusement Balaam pour cette malédiction. Mais Balaam dit que quelle que soit la récompense, il ne peut aller contre la parole de Dieu. Il ne peut maudire ce que Dieu a béni. Si vous lisez toute l'histoire, vous verrez comment même un âne doit obéir à la parole de Dieu. Balak essaye même plusieurs fois d'obtenir la malédiction sur Israël. Il offre des sacrifices à Dieu et il est très frustré avec Balaam. Balaam prophétise même en faveur d'Israël.

Balaam ne pouvait désobéir à Dieu. Sa force résidait dans son obéissance à Dieu, comme c'était le cas d'Israël. Il en va de même pour vous comme pour moi. (S6). Ce n'est pas dans la nature de Dieu de maudire. Le péché est toujours puni, mais la loi de Dieu bénit. (S7) Comme cela a été mentionné à plusieurs reprises, Dieu n'a rien à faire avec le mal. Toute vraie action provient de l'Entendement. Tout le reste est faux et une contrefaçon. (S8) Balaam ne pouvait être abusé par les richesses pour désobéir à Dieu. Mme Eddy dit que la seule vraie attraction provient de l'Esprit. (S9) Des formes subtiles, compliquées, de l'erreur prétendent être puissantes, mais elles sont impuissantes. Savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu implique qu'il n'y a qu'un seul pouvoir. Cette connaissance éradique tout élément criminel de la société et ce, dans tout aspect de l'expérience humaine. (S10) Rien ne peut maudire ou souffrir, car Dieu bénit exclusivement.

Section 3 : Dieu nous guide au travers de chaque épreuve.
Lorsque les enfants d'Israël étaient en difficulté, les prophètes et les psalmistes leur rappelaient comment Dieu les avaient toujours aidés par le passé. (B9,10) Dans les périodes d'afflictions et d'épreuves, se rappeler Dieu apportait toujours l'espoir et la joie. L'une des belles choses dans cette section réside dans le pouvoir de la relation de Dieu avec Ses enfants. « Je suis à Toi », écrit le psalmiste, Tu es mien(ne), répond Dieu. Partout où nous allons, malgré toutes les difficultés, Dieu est avec nous. « Je suis dès le commencement, et nul ne délivre de ma main, j'agirai : Qui s'y opposera ? » (B10) ainsi que « Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés » (B11). Ces versets ont des applications infinies, pour chacun selon ses besoins.[...]

Où que nous soyons dans notre expérience, quel que soit le niveau de la difficulté rencontrée, Dieu est avec nous dans chaque défi. L'une des définitions du mot défi est : « afflictions ou tentations qui exercent et démontrent les grâces et vertus humaines ». (SRD) Elles démontrent aussi les grâces et vertus de Dieu. Mme Eddy promet que : « Chaque épreuve de notre foi en Dieu nous fortifie. » (S11) Elle écrit aussi qu'elles : « font voir la sollicitude de Dieu ».(S12) La note marginale pour la citation 13 de Science et Santé est « utilité de la souffrance ». Mme Eddy a certainement eu sa dose d'épreuves pendant sa vie. Sa confiance inébranlable en Dieu lui a permis de changer chaque défi en tremplin menant hors de la chair et rapprochant de Dieu. Elle ne craignait nullement la souffrance qui mettait sa force, sa patience et sa foi en Dieu à l'épreuve. Ses expériences lui ont appris à « s'appuyer sur l'infini, soutien constant, » (S15). Et pour tous ceux qui le font, « aujourd'hui est riche en bienfaits », ainsi que nous l'affirme la première phrase de notre livre d'étude.

Section 4 : Dieu parfait-homme parfait
La Bible nous dit que Dieu « a laissé la mémoire de ses prodiges ». (B12) Avez-vous pris en considération que vous êtes Son œuvre merveilleuse ? Nous sommes « le troupeau de son pâturage ». (B13) C'est une autre image pour illustrer la relation tendre et très proche de la relation entre Dieu et l'homme. Dieu est aussi le « rocher » (B14). Dummelow écrit que Dieu en tant que rocher « exprime Son absolue et inébranlable loyauté. » L'œuvre de Dieu est parfaite, et nous sommes créés à son image et à sa ressemblance. (B15). Le mot traduit par parfait signifie : entier, sans tache, complet, ...en pleine santé, sans imperfection, sans souillure » (Strong's Exhaustive Concordance of the Bible) Cet homme parfait de Sa création est l'homme que nous devons « observer »(B16). Observer peut avoir une définition très proche de se souvenir. Elle peut signifier : « garder, protéger, regarder attentivement, être attentif, à prendre en considération, retenir, préserver, sauver, contempler ». (SECB). En d'autres mots, nous devons garder nos idées focalisées sur l'homme parfait que Dieu a créé.
Dieu parfait et par conséquent, homme parfait (S16) est une pierre fondamentale de l'enseignement de la Science Chrétienne. Mme Eddy nous donne cette instruction de « retenir perpétuellement » et « être conscient » de la perfection de l'homme. (S17) La guérison de la dyspepsie (S17,18) donne un exemple de la différence que peut provoquer le fait de se rappeler la perfection accordée par Dieu. Comment vous envisagez-vous ? Pensez-vous à vous-même en tant qu'être humain d'un certain âge, sexe, race, occupation ? Vous définissez-vous en tant que craintes, maladies ? S'il en est ainsi, il est temps de vous souvenir de votre perfection. Notre Leader écrit : « Il faut que nous détruisions la fausse croyance que la vie et l'intelligence sont dans la matière et que nous nous établissions sur ce qui est pur et parfait. »(S19) « Il faut que » est un mot qui exprime une urgence. Prenez le temps chaque jour continuellement de vous rappeler que vous êtes l'image parfaite de Dieu.

Section 5 : L'exemple du Guide.
Les enfants d'Israël tiraient leur identité religieuse et nationale en se rappelant l'histoire de leur relation à Dieu. De manière répétitive, ils ont trouvé courage face aux défis du moment en se rappelant les fois où Dieu les sauva. D'une certaine manière le fait de se remémorer le passé les définissaient. Lorsqu'ils obéissaient à Dieu, ils obtenaient des bénédictions. De même, ils recevaient de dures corrections lorsqu'ils s'en écartaient. Et pourtant, leurs soucis d'être obéissants à la loi divine a évolué en une liste de choses permises ou interdites, qui se concentra de plus en plus sur la tradition plutôt que sur l'inspiration. La venue de Jésus a remis cela en question. Jésus n'obtint pas son autorité par l'intermédiaire de la tradition rabbinique, pas plus qu'il a trouvé la foi en se rappelant le passé. Son message provenait directement de Dieu et sa confiance était fondée sur le fait qu'il ne perdait jamais de vue sa relation avec Dieu. Jésus vint dans le monde afin que tous soient sauvés. (B18) Il apprit à ses disciples que le royaume des cieux était proche. Mais le jeune mouvement chrétien avait aussi ses difficultés. Dans ce contexte, l'épître de Jude (B17) s'adressait justement au fait que certains membres de l'église faisaient fi des enseignements des fondateurs et enseignaient « des voies de conduite incorrectes » et une éthique contestable. (Abingdon et Interpreter's) L'église fut rappelée de « préserver de toutes ses forces les idéaux traditionnels développés par la génération précédente de chefs chrétiens. » L'auteur de Jude encourage une acceptation sensée de la tradition basée sur les idéaux utiles et non sur le rituel. Ces idéaux dictaient une ligne de conduite pour mener une vie animée par le Saint Esprit. Les enseignements de Jésus n'avaient pas besoin d'être modifiés. Il dit dans les Béatitudes (B20) de ne pas vivre selon ses propres ressources ou son rang, mais par une confiance totale en Dieu. Se détacher du monde, manifester l'intégrité, poursuivre un but, avoir des idéaux élevés, ces vertus font partie des celles enseignées par Jésus. C'est la mission de l'église du Christ d'éclairer le monde. En vivant honnêtement, en étant motivé par une véritable dévotion envers Dieu, le travail est fait pour la gloire de Dieu et non pour celle de l'église.

Mary Baker Eddy fait appel à nous en tant que chrétiens pour nous rappeler l'exemple de Jésus.(S21) Jésus vint pour accomplir la loi, non pour la détruire. Il ne s'appuyait pas sur la tradition, mais sur son unité avec Dieu. Mme Eddy écrit que c'était « l'élément Christ » en Jésus qui en fit notre guide. (S22) Nous devons nous rappeler que nous pouvons chérir l'élément Christ présent dans notre conscience et parvenir à « la stature d'homme parfait » qui nous permet de guérir comme Jésus. (S23) « Dieu parfait et homme parfait », constitue la base de notre pratique.(S20) En tant que Scientistes Chrétiens nous ne pouvons pas compter sur les générations précédentes pour effectuer nos guérisons, nous pouvons tout de même nous appuyer sur des siècles de solides démonstrations. Souvent confrontés à des défis, nous nous tournons vers des citations pour trouver réconfort et directives. Une de nos favorites se trouve à la page 495 de S&S. (S24) Mais de simplement répéter ces mots ne suffit pas. Ce ne sont que des règles qui nous rappellent comment nous devons effectivement penser. Nous devons les mettre en pratique. Ce faisant, nous guérirons certainement.

Section 6 : Retour vers le futur, ce qui est nouveau a toujours été.
Malgré tous nos efforts, l'humanité ne pourra jamais oublier entièrement sa relation à Dieu. Le psalmiste prophétise qu'éventuellement toutes les nations penseront à Lui.(B21) Dans l'Apocalypse, un tout nouveau système doit émerger. L'ancien régime de chagrin, douleur, maladie, péché et mort passera. Selon Dummelow, « tout chose nouvelle » se réfère, non à la venue de quelque chose qui n'a jamais existé, mais comme quelque chose qui n'a pas été porté ni utilisé, qui est entier et sans tache. Ceci coïncide avec la définition de se rappeler, comme d'une « idée qui a déjà été dans la pensée ». Donc le nouveau ciel et la nouvelle terre symbolisent le retour au véritable ciel et la véritable terre, jamais souillés par le péché. Nous commençons et terminons par Dieu gouvernant l'univers harmonieusement.

Mme. Eddy écrit que la mer symbolise « des concepts humains battus par la tempête » (S25) Abingdon remarque que bien des personnes du monde antique et les Israélites en particulier, craignaient la mer. Pour eux c'était une division entre les peuples et les nations. Adaptant la définition de MBE, des concepts humains battus par la tempête divisent certainement les hommes et les nations. L'apparition du nouveau ciel et de la nouvelle terre éliminent les faux concepts. Dans la mesure où nous nous en souvenons et tournons nos pensées vers le royaume des cieux, les maux matériels disparaîtront. (S26) C'est un processus individuel qui augmente notre spiritualité en proportion de notre compréhension de Dieu. (S27,28) Chaque pas fait par les Israélites, les ont aidés à croître dans une compréhension plus élevée de Dieu. Le processus a continué avec la venue de Christ Jésus et se poursuit aujourd'hui avec la découverte de la Science Chrétienne. Il y a une signification spéciale pour nous dans « pensez d'où vous venez ». Nous venons de Dieu, et nous retournons vers Dieu. Plus nous gardons en pensée que Dieu est notre Père, et que dans son royaume il n'y a pas d'erreur, plus nous pourrons le démontrer. Nous n'avons qu'un Dieu, un Entendement, une Vie, une Vérité, et un Amour. Dieu ne maudit jamais et ne connaît que le bien. Notre Dieu est avec nous dans toutes nos épreuves. Notre Dieu nous créa parfaits, complets et en bonne santé. Jésus nous enseigna à garder nos pensées centrées sur Dieu. Ce faisant, nous verrons une nouvelle terre et un nouveau ciel et le règne de l'harmonie spirituelle. Ceci est vraiment quelque chose à se rappeler.

Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens.  Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.

Warren Huff, Directeur du Camp :director@cedarscamps.org


********

Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536

Metaphysical

Walk in the Pathway of Life! - As many worthies in the Bible have, you might feel far from God...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page