Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

AIMEZ DIEU ET L'HOMME - TOUS DE LA MEME FAMILLE !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, July 27th, 2008

AMOUR, 28 juillet au 3 août 2008
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français, en espagnol ou en allemand chaque mercredi.

Le Texte d'Or de cette semaine semble assez simple. Mais le contexte apporte une quantité d'informations. Lorsque le messager (Malachie) a fait cette déclaration, la vie religieuse en Israël avait dégénéré en une vie plutôt rituelle. « L'adultère, le parjure et l'exploitation étaient monnaie courante ... un esprit de scepticisme régnait. La parole du prophète était contestée à chaque instant ... Les voies de Dieu étaient même contestées. La croyance en son amour avait disparu. » (The Abingdon Bible Commentary) Interpreter's dépeint aussi un sombre tableau : « La désintégration de la vie de famille juive se manifestait par des divorces et de l'adultère. Le riche opprimait le pauvre et faisait des victimes en toute impunité. La malhonnêteté était une clé pour le succès dans les affaires, et le principe sacré d'alliance, essentiel à une société responsable, était constamment ignoré. C'était déjà assez mal pour le pays d'être envahi par des hommes sans loi, mais il semblait que Dieu les avait favorisés... ! Il était coutume de dire : "A quoi ça sert ?" » Une fois encore, une description de la vie de l'époque biblique ressemble à un journal de notre époque.

La Lecture Alternée apporte une réponse à la question, « A quoi ça sert ? » La parole de Jérémie parle de l'amour intarissable de Dieu pour Ses enfants. Il rappelle encore à Israël, leur libération d'Egypte. Dieu promet de sauver Son peuple. Il devrait être entièrement satisfait, ne manquant de rien. Le peuple se réjouira par des actions de grâces et de l'allégresse. Abingdon paraphrase ce passage : « Il restituera à lui-même un peuple qui avait perdu courage en Le cherchant. » Il n'y a pas de disparité ou de désespoir ici. Chacun est béni avec abondance.

SECTION I : L'Amour est le véritable trait de famille
La première section décrit la magnitude de l'amour que Dieu a pour Sa création. Il montre qu'Il prend soin de nous, nous protège et nous chérit. (Bible 1) Il indique une relation spéciale entre Dieu et l'homme. Dieu est notre père aimant. (Bible 2) Nous sommes Ses enfants, « pas seulement en nom, mais dans les faits. » (Ibid.) Nous demeurons en Lui et Lui en nous. (Bible 3) Quel meilleur moyen y a-t-il, de décrire notre relation avec Dieu ?

Dieu est Amour. Mme Eddy demande, « Pouvons-nous Lui demander d'être d'avantage ? » (S&S 1) Elle désigne Dieu comme étant « Père et Mère » de tous. Il n'y a peut-être aucune autre métaphore plus claire pour améliorer notre compréhension que Dieu est Amour, que celle décrivant Dieu comme notre Père-Mère divin. (S&S 2) Comme les prophètes qui utilisaient un ensemble d'images évidentes pour expliquer la nature aimante de Dieu, Mme Eddy explique aussi Dieu comme étant l'Auteur de tout ce qui est bon et beau. (S&S 3-5) Dieu, Esprit, prend soin impartialement de chaque objet de la création. Tout ce qui a été créé, est la ressemblance du Créateur. Comprendre notre relation à Dieu, comme l'enfant au Parent, nous donne un sens de domination, de pouvoir et d'autorité. Dieu n'est pas un gouverneur impersonnel hors d'atteinte de Ses sujets. Dieu est Amour lui-même. Il est étroitement engagé avec l'homme. Si vous savez que vous appartenez à une famille encourageante, vous avez un sens certain de calme, de confiance, et d'équilibre que vous n'avez nulle part ailleurs. De la même manière, vous considérer comme étant vous-même un héritier de Dieu change votre approche de la vie.

SECTION II : L'Amour consacre et désigne
De nombreuses cultures considéraient que leurs leaders avaient été consacrés et désignés par une autorité divine. Même aux temps modernes, des monarques sont souvent couronnés par des leaders religieux. L'histoire dans la citation Bible 4 introduit David comme étant le successeur de Saül divinement désigné. « La grâce spéciale conférée par la consécration, passa du Saül rejeté au nouveau roi. » (Dummelow) Après avoir été consacré avec de l'huile, l'Esprit du Seigneur inspira David et le qualifia pour régner lorsque son temps viendrait. Le sens de filialité présent dans la première section de la Leçon est ici mis en valeur par le sens que Dieu nous dote de la grâce nécessaire pour mener à bien nos missions. Samuel regardait d'abord les attributs physiques, mais Dieu regardait le coeur. Même si David était le plus jeune, il devait avoir des qualités et des vertus inhérentes qui lui permettrait de remplir son devoir. Dans Colossiens (Bible 5), il y a une liste de vertus que les chrétiens sont supposés démontrer. Ils sont aussi des « Elus de Dieu ». Les vertus mentionnées étaient communes pour les bien-pensants. Mais une chose était ajoutée qui était pratiquement inconnue au monde païen prébiblique - l'amour. (Abingdon) Le lien qui lie ensemble tout le monde et toute chose, c'est l'amour. L'Amour est présentée comme le « principe de perfection dans le monde éthique. » (Ibid.) Interpreter's commente : « L'Amour est au-dessus de toute marque de la nouvelle vie en Christ. C'est le lien par lequel la vie a un sens, une vitalité, et une intégrité. »

Notre introduction à David nous présente une vision plein d'espoir. Le jeune David a été un modèle de vertu et de dévotion et d'un grand potentiel. Comme le dit l'une de nos chansons de CedarS, « Je suis un enfant d'un potentiel infini. » Mme Eddy inclut la consécration dans sa définition d' « huile » (S&S 6), en plus des qualités qui expriment l'unité avec Dieu. Consécration signifie « séparer une utilisation commune d'une utilisation sacrée, ou dévouer/dédier une personne ou chose au service de Dieu... » (Student's Reference Dictionary). « L'Etre Divin doit être reflété par l'homme. » (S&S 7) En reflétant la nature de Dieu, nous exprimons notre unité avec Lui. Tout cela demande du travail - « une consécration absolue de la pensée, de l'énergie et du désir. » Cela ressemble à un ordre assez fort - de vouer absolument notre pensée, notre énergie et notre désir au service de Dieu. Science et Santé indique que ce dont nous avons le plus besoin, c'est du « désir fervent de croître en grâce » (S&S 8). Nous n'avons probablement pas un Samuel pour nous consacrer, mais nous avons été appelé à croître en grâce. Cela ne suffit pas de le demander. Nous devons lutter pour cela, l'attendre avec impatience, le guetter, etc. Lorsque nous grandissons, nos parents disent souvent, « Regarde où tu mets les pieds ! » Nous devons faire attention à la même instruction dans notre voyage spirituel (S&S 9). L'un des enseignements unique de la Science Chrétienne, c'est la réalisation que le bien que nous souhaitons est déjà là. Lorsque vous vous souvenez qui vous êtes - l'enfant, celui qui est consacré à Dieu - vous êtes alors plus à même d'agir comme tel. Lorsque nous le vivons, nous le ressentons.

SECTION III : L'Amour apporte la protection, le pouvoir et l'autorité
Lorsque nous acceptons nos statuts de membres consacrés de la famille de Dieu, nous trouvons rapidement des opportunités de le prouver. La citation Bible 6 déclare que toute l'humanité peut s'abriter dans l'amour de Dieu. Abingdon relève que même si le Psaume concerné traite de l'évidence de la bonté de Dieu dans l'expérience humaine, chaque bénédiction mentionnée est spirituelle et ressentie personnellement par l'auteur. C'est décrit comme une « profonde religion spirituelle. » L'opportunité qu'a eue David de prouver la tendre protection de Dieu a été la réponse au défi de Goliath (Bible 7). L'histoire prouve que David était « le digne et légitime successeur de Saül, sur qui se repose la faveur de Dieu. » (Interpreter's) Alors que Saül et le reste de son armée tremblaient de peur, David a une foi complète en Dieu. Il agit certainement « comme possédant tout pouvoir de Celui en qui [il a son] être. » (S&S 9) David fait certains choix intéressants. Il ne recourt pas à une protection humaine. Il va vers Goliath non comme un guerrier mais en tant que berger armé simplement d'une fronde et de cinq pierres polies. Lorsqu'il s'adresse à Goliath, il parle comme le représentant de Dieu. David n'avait pas revêtu l'armure de Saül, mais il était à coup sûr protégé. Lorsque nous rencontrons nos Goliath pendant nos voyages spirituels, nous aussi, nous pouvons revêtir « l'armure de Dieu. » (Bible 8) Vêtus de la vérité, de la justice, du salut, l'évangile de paix, la foi, et armés de la parole de Dieu, nous sommes prêts à affronter tous les défis. Nous les verrons comme des opportunités de prouver l'omnipotence de l'Amour.

Notre Leader nous conseille de surmonter le mal par le bien à chaque instant. (S&S 10) David savait qui il était et nous devons le savoir nous aussi. Notre armure est un Amour impénétrable. Vêtus de cette armure, aucune haine ne peut nous atteindre. L'Amour ne peut même pas être concerné par la haine. (S&S 11) La haine n'a pas le moindre pouvoir, même s'il semble se vanter du contraire. Voici maintenant un autre point clé unique des enseignements de la Science Chrétienne - l'erreur n'est qu'une croyance. Si la Vérité est réelle, l'erreur est irréelle. (S&S 13) Le conflit qui semble avoir lieu dans l'expérience humaine n'est pas ce qu'il semble être. Ce n'est qu'une supposition - ne prenant place que dans la mentalité humaine. Nous avons reçu la promesse que cette guerre hypothétique sera réglée « par la foi en l'Amour divin et par la compréhension de cet Amour. » (S&S 13)

SECTION IV : L'Amour corrige et gouverne
Certains défis peuvent sembler dangereux ; et il y a aussi certains défis qui semblent alléchants. Nous tendons à refuser facilement les défis dangereux car ils sont des menaces évidentes à notre bien-être. Lorsque nous obtenons la victoire en nous appuyant sur l'Amour divin, nous nous sentons en général grands et assez inspirés. Mais les défis alléchants nous dupent parfois. Au lieu de voir une menace, nous voyons ce qui semble être un résultat souhaitable. Si nous baissons la garde et entrons dans le jeu, nous finissons en général par nous sentir assez mal. David avait tout pour lui, mais il céda au désir sensuel. Il commit le péché d'adultère et se prépara à organiser un meurtre. (Bible 10) Urie, le mari de Bath-Schéba, était vraiment un bon gars. Son nom signifie , « Jehovah est lumière ». (Interpreter's) L'histoire entière est difficile. Lorsque David apprend que Bath-Schéba attend un enfant, il essaie de le cacher en invitant Urie à passer une nuit avec sa femme. Mais Urie ne veut pas le faire tant que ses camarades sont sur le champ de bataille. David s'arrange pour qu'Urie soit tué pendant la bataille. Cela ne résout rien bien entendu. Nathan va vers David pour le réprimander et David se repent. Mais l'enfant attendu meurt finalement en dépit des prières de David. Certains pensent que c'est une histoire horrible. Comment un Dieu, qui est Amour, pourrait-il avoir quelque chose à faire avec ce genre de souffrance ? L'histoire est racontée pour montrer que Dieu n'a aucun plaisir avec le péché, même si celui qu'il a consacré agît mal. Abingdon a une position intéressante à ce sujet : « Le péché agit dans le corps comme un poison qui provoque la mort. La mort, n'est donc pas tant la punition du péché que sa conséquence inévitable... le principe sous-jacent est clair : si la souffrance et la tristesse ne découlaient pas du péché, l'ordre moral de Dieu pour le monde serait compromis. » Pour respecter la tradition, David a composé le Psaume 51 (Bible 12) pendant sa période de repentir. Il demande que ses transgressions soient éliminées, ses iniquités lavées, et son péché nettoyé. Lorsqu'il dit, « Crée en moi un coeur pur », il se souvient du prodige de la création. Le pardon n'est pas suffisant. Il souhaite subir un complet renouveau moral et spirituel.

Mme Eddy ne met pas en doute le besoin de rectification dans l'expérience humaine. Le Principe divin, l'Amour, « seul réforme le pécheur. » (S&S 14) Elle nous dit aussi que « Tout prétendu plaisir dans le péché entraînera plus que son équivalent de douleur ». Remarquez ici qu'elle ne dit pas chaque plaisir en général, mais chaque plaisir « dans le péché ». L'Amour Divin pardonne le péché en le détruisant. (S&S 15) Même si le processus semble peu plaisant sur le moment, la purification est pour notre bien. Mme Eddy nomme ces épreuves de purification, des « châtiments salutaires de l'Amour ». (S&S 16) Comme l'indique la note marginale, malgré un inconfort temporaire, c'est une « perspective lumineuse. »

SECTION V : L'Amour est miséricordieux
Assez rapidement, David a eu l'opportunité de mettre en pratique sa nouvelle perspective de vie. Schimeï était un membre du clan de Saül et était assez amer que David prenne la place de Saül en tant que roi. David devait faire face à une rébellion initiée par son propre fils Absalom. Alors qu'il passait par Bachurim, Schemeï sortit en jetant des pierres et des insultes au roi et à ses serviteurs. Sa tirade, comme elle est mentionnée dans The New English Bible nous donne un meilleur aperçu de la sévérité de sa réaction concernant David : « Sort de là, sort de là, toi canaille ! Toi homme de sang ! Le Seigneur s'est vengé de toi pour le sang de la maison de Saül dont tu as volé le trône, et il a donné le royaume à ton fils Absalom. Toi, meurtrier, vois comment tes crimes t'ont dépassé ! » Pour la plupart des gens, ce sont des paroles de bagarres, et lorsqu'elles sont dirigées contre un roi, la vie de celui qui les profère pourrait facilement être en danger. Mais David ne pouvait pas le blâmer puisque son propre fils voulait aussi le tuer et il laissa tomber cette attaque. Lorsque David revient (Bible 15) après avoir pleuré la mort d'Absalom, son fils perfide, Schemeï a changé d'attitude. Il tombe à genoux pour demander pardon. Abischaï, l'un des hommes de David, pense que Schemeï devrait être exécuté, mais David est un homme différent. « Tu ne mourras point ! » promet David à Schemeï. La clémence démontrée par David devint plus tard un signe de la communauté chrétienne.

L'Amour est la principale manière dont nous pouvons commencer à comprendre Dieu. (S&S 17) Lorsque l'humanité réalisera que nous avons un seul Entendement, les conflits et les guerres cesseront. (S&S 18) Mme Eddy écrit que l'examen de notre prière est prouvé par la manière dont nous aimons notre prochain. (S& S19) David ne persévérait plus dans son « ancien égoïsme ». Son engagement à changer de caractère rencontre de nombreux défis. De nombreuses personnes le lésèrent pendant son règne, mais il était constant dans son désir de bien agir. Mme Eddy nous rappelle qu'il est attendu de nous que nous surmontions les plus basses, les plus brutales prédispositions avec chasteté, charité et honnêteté. (S&S 20) Nous mesurons notre progrès par notre amour pour Dieu et l'homme. (S&S 21) Comme toujours, « Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ». La manière dont nous vivons montre ce que nous croyons.

SECTION VI : L'Amour éclaircit notre vision
Les juifs considéraient David comme un grand roi, à cause de sa relation et de son obéissance à Dieu. Les prophéties juives s'attendaient à ce que le Messie attendu soit de la lignée de David (Bible 17, 18). Si David était le principal exemple de repentir et d'obéissance à l'Amour divin, Jésus a défini les standards pour démontrer le pouvoir guérisseur de l'Amour divin. Il ne fait aucun doute que l'auteur de l'évangile profitait de chaque opportunité pour relier Jésus à la maison de David afin de prouver qu'il était le Messie promis. L'homme aveugle appelant Jésus le « Fils de David » en est un exemple. (Bible 19) Mais Jésus ne s'appuyait pas sur le lien du sang humain. Ses véritables références étaient divines. Dieu était son père. Comme David qui a senti l'autorité divine le consacrer, Jésus incarna l'Esprit de son Père, l'Amour divin, dans tout ce qu'il fit. La prophétie se réfère au Messie comme à un « rameau juste ». Le rameau/branche est nourri et soutenu par la racine. Il en est de même pour la relation de Jésus avec l'Amour divin.

Jésus enseigna aux hommes à voir d'une manière totalement nouvelle. Les sens matériels sont incapables de saisir l'idée spirituelle. Jésus nous montra comment exercer notre sens spirituel. (S&S 22) Afin que nous puissions voir les choses sous leur vraie lumière, nous avons besoin d'obtenir notre information de l'Entendement, Dieu. (S&S 23) Les sens matériels sont fugitifs et fragiles. Les sens de l'Ame sont permanents. Lorsque nous sommes gouvernés par l'Amour divin, nous ne pouvons jamais être privés de lumière. (S&S 24) La Vérité et l'Amour apportent la lumière ; et tant que nous marchons dans cette lumière, nous la reflétons. (S&S 25) La section se termine avec la phrase, « L'Amour ne perd jamais de vue la beauté. » (S&S 26) Cela indique que Dieu ne perd jamais de vue Sa précieuse création. Les sens de l'Esprit sont parfaits, sans douleur, et en paix. Plus nous sommes près de Dieu, plus nous sommes proches de la lumière qui nous permet de voir plus clair. Si notre perception a besoin d'amélioration, ou si nous ne voyons pas les choses comme nous pensons qu'elles devraient être, la lentille correctrice de l'Amour promet d'améliorer notre vision.

SECTION VII : L'Amour inclut chacun
Dans Apocalypse (Bible 20), Jean confirme que Jésus est le Messie. Jésus remplit toutes les revendications messianiques de la maison de David. Jésus est « la lumineuse étoile du matin »; « c'est en lui qu'Israël a espéré dans le passé ; en lui est la promesse de tout ce qui est à venir. » (Abingdon) Dieu a fait connaître Son amour pour l'homme, par Son Fils (Bible 21). Nous devrions montrer notre amour pour Dieu en aimant notre prochain. S'aimer les uns les autres est une preuve de Sa présence.

Le livre d'étude nous dit que, « L'Amour révèle le chemin, l'illumine, le désigne, et nous y guide. » (S&S 28) Si nous aimons Dieu, nous devons aimer l'homme. Dieu prend tendrement soin de toutes Ses idées. En tant qu'expression de l'Amour, nous devons aussi le faire. (S&S 29) Cet Amour est universel. (S&S 30) C'est l'exact opposé de la dégradation morale exprimée par Malachie dans le Texte d'Or. L'Amour universel nous crée, nous consacre, nous réforme, nous guérit, et nous guide. C'est simple. C'est profond. C'est la voie divine. En s'aidant les uns les autres dans « une grande fraternité », chacun est inclus dans la divine famille de l'Amour.


Idées d'étude pour l'Ecole du Dimanche offertes par un animateur du Camp Cedars qui enseigne maintenant à l'Ecole du Dimanche

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Texte d'Or et Lecture Alternée]
Venez avec une liste de toutes les manières dont vous avez expérimenté la promesse de Dieu dans votre propre vie : « Je vous ai aimés. »

[I.E.E.D. - Section I] - Qu'est-ce que cela signifie pour vous de faire partie de la famille de Dieu ? Quels sont les rôles et responsabilités de Dieu en tant que Père-Mère ? (Lisez tout particulièrement Bible 1, S&S 4, S&S 5) Quels sont vos rôles et responsabilités en tant qu'enfant de Dieu ? (Lisez tout particulièrement Bible 3 et S&S 5)

[I.E.E.D. - Section II] - Envisagez l'idée de « jouer » la citation Bible 4 avec votre classe. Quelles qualités recherchait le prophète Samuel pour le nouveau leader ? Lorsqu'il s'apprêtait à consacrer Eliab au lieu de David, qu'est-ce que Dieu lui rappela? Comment ce rappel de ne pas juger selon les apparences extérieures pourrait-il guider vos propres décisions et relations ?

[I.E.E.D. - Section III] - Cette semaine, My Bible Lesson indique qu'une Coudée = 18 inches (46 cm) et un Empan = 9 inches (23 cm). Demandez à vos élèves de faire un peu de mathématiques pour calculer la taille de Goliath (2,99 m). Apportez un ruban métrique et montrez aux élèves combien Goliath était grand. Découpez dans du carton ou du papier d'emballage, le contour du corps de Goliath grandeur nature et écrivez-y les erreurs que Goliath pourrait représenter : tyrannique, défaite, manque, impossibilité, ... Utilisez la même chose pour découper des pierres polies pour y écrire les faits spirituels qui combattent les erreurs listées sur Goliath. Que vos élèves fassent semblant d'être David et lancent leurs pierres sur Goliath. [Pour votre information, à CedarS, la tyrolienne qui traverse le lac Crown a été construite de manière à ce que la passerelle de départ soit à la hauteur de Goliath (3 m.), au-dessus de la zone d'atterrissage. Au début, il était rappelé aux campeurs d'avoir autant de confiance en Dieu que David, lorsqu'ils seraient confrontés à n'importe quel problème aussi imposant que Goliath.]

[I.E.E.D. - Section IV] - Pourquoi pensez-vous que l'histoire de David et Bath-Schéba se trouve dans la Leçon biblique sur l'Amour ? Pourquoi pensez-vous que David a succombé à la tentation de l'adultère avec Bath-Schéba alors qu'il n'avait pas succombé à l'idée de vivre dans la terreur de Goliath ? Comment David a-t-il répondu, une fois qu'il avait réalisé qu'il avait péché ? Qu'est-ce que les passages de Science et Santé ont à nous dire au sujet du rôle de l'Amour pour détruire le péché ?

[I.E.E.D. - Section V] - Qu'est-ce que David a appris dans la section 4, qu'est ce qui l'a préparé à répondre à Schemeï ? Comment le concept d'un unique Entendement nous permet-il d'exprimer le pardon et ressentir un amour fraternel ? (Lisez S&S 17 et S&S 18)

[I.E.E.D. - Section VI] - Regardez la définition du mot "Yeux" dans le Glossaire de S&S. Comment cette définition apporte-t-elle la lumière sur la guérison que Jésus a faite de l'homme aveugle dans Bible 19 ? Comment le discernement que Jésus avait de cet homme était-il différent du reste du peuple ?

[I.E.E.D. - Section VII] - C'est peut être tentant d'aimer certaines personnes plus que d'autres, ou de ne pas du tout en aimer certains. Commencez cette semaine en montrant votre amour de Dieu en aimant quelqu'un ou un certain groupe que vous aviez de la peine à aimer dans le passé ou le présent. Comment l'idée d'une « grande fraternité » aide-t-elle à guérir les conflits au camp, à la maison, à l'école, au travail, etc. ?

Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens [et entre crochets, des notes en italiques et des Idées d'Etude pour l'Ecole du Dimanche que j'y ajoute]. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org


********

Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536

 

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page