Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

REVEILLEZ-VOUS DU SONGE DE L'IRREALITE !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, September 28th, 2008

L'IRREALITE, 29 septembre au 5 octobre 2008
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi. (Nous n'avons malheureusement plus de traducteur pour l'allemand.)

Avez-vous déjà fait un songe ? Bien sûr que oui. Certains pourraient être remplis de beauté, et d'autres pourraient être des cauchemars chargés de danger et de crainte. Mais dans tous les cas, les rêves ne sont jamais réels et même s'ils semblent rester un peu en mémoire, ils s'évanouissent lorsque vous vous réveillez. Ces événements, bons ou mauvais, n'ont jamais été vrais et n'ont aucun pouvoir d'affecter la journée.

Vous ne pouvez pas manquer le message de la Leçon de cette semaine à moins que vous soyez endormi. Le message est : REVEILLEZ-VOUS ! La nuit, l'obscurité, le sommeil, et les rêves sont tous des symboles de l'irréalité de la croyance que la vie est dans la matière. Pour vous éveiller de ce rêve de l'existence matérielle, nous avons besoin de spiritualiser notre conscience. La lettre de Paul aux Romains contient des guides spécifiques pour les chrétiens. Ils sont encouragés à se dépouiller « des oeuvres des ténèbres » que The Abingdon Bible Commentary définit comme « une vie insouciante, et rebelle ou une querelle de jalousie. » Au lieu de cela, ils doivent se conduire comme ceux qui appartiennent au royaume de la lumière et à se comporter avec dignité. The Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible paraphrase le Texte d'Or : « Les chrétiens ont mieux à faire que d'être oisif ou de dormir ... La vie de foi et l'engagement chrétien est comme le fait de se lever avec passion pour aborder un nouveau jour qui est la nouvelle vie que Christ rendit possible. »

Dans les deux lettres aux premières communautés religieuses trouvées dans la Lecture Alternée, les termes obscurité, nuit, et sommeil se réfèrent à l'ignorance, au péché, et à l'aliénation de la vie de Dieu. Tout ce qui est en dehors du christianisme, y compris le paganisme, était considéré comme l'obscurité. Le message du christianisme apporte la lumière au monde comme l'aube. Les chrétiens sont encouragés à être prêts pour l'aube de Christ. En tant qu'« enfants de la lumière », ils devraient être vigilants aux demandes de leur époque et s'armer de foi, d'espoir, et d'Amour. « La dégradation des facultés de raisonnement vont de connivence avec la corruption morale. » (Abingdon) L'enseignement chrétien renverse cette corruption en appelant à « un changement moral radical - l'abandon des désirs mauvais, une transformation des valeurs morales, et l'hypothèse d'un nouveau caractère démontrant l'idéal divin de justice, de sainteté, et de vérité. » (Ibid.) Il est attendu des chrétiens qu'ils abandonnent le vieil homme et les oeuvres des ténèbres, comme des vieux vêtements usés et sales, et de revêtir des nouveaux vêtements de sainteté.

Etes-vous prêts à être des enfants du jour ? En étudiant la Leçon de cette semaine, examinez votre vie pour voir s'il existe des vieux vêtements sales ou des « oeuvres des ténèbres » dont vous devriez vous débarrasser. Mais ne vous arrêtez pas là. Remplacez ensuite les vieilles étoffes en revêtant des vêtements de justice, pour que vous soyez prêt pour le nouveau jour d'éveil spirituel.

SECTION I : Notre origine est-elle dans la lumière et l'ordre ou dans la poussière et le chaos ?
Les concepts de lumière et d'obscurité du Nouveau Testament se réfèrent le plus souvent aux enseignements et comportements des chrétiens et des non-chrétiens. Dans l'Ancien Testament, la lumière et l'obscurité ont une large implication d'ordre et désordre, de bien et de mal, de réel et d'irréel. « Commencement » signifie « la chose principale » (Strong's Exhaustive Concordance to the Bible) Dieu est la cause fondamentale ou Principe de tout ce qui est réel. Le premier acte de création commence lorsque « Dieu impose l'ordre sur le chaos primitif et impersonnel, en apportant la lumière dans l'existence. » (Dummelow) La formation de la lumière est essentielle pour apporter l'ordre et le progrès dans l'existence. La description de la création spirituelle (Bible 1) atteint son apogée avec la création de l'homme, homme et femme, à l'image et à la ressemblance de Dieu. « L'homme est la couronne et la gloire suprême de l'univers tout entier. » (Ibid.) Tout ce qui a été créé « est venu de sa main comme il l'avait prévu, et tout est très bon. Le chaos a effectivement été éliminé, et l'ordre prévaut; le monde est peuplé, et l'humanité a été créée pour maintenir l'ordre créé par Dieu. » (Ibid.)

Dans le deuxième chapitre de la Genèse (Bible 2), la création semble recommencer. Cette fois-ci, tout commence par de la vapeur et de la poussière. Dans cette création, l'ordre est différent. L'homme créé « de la poussière de la terre » est la première chose au lieu d'être l'apogée de la création. En plus, dans la première version, l'homme est « créé ». Dans la deuxième version, il est « formé ». Le mot « créé » est un mot appliqué dans l'Ancien Testament avec comme signification exclusive, l'activité de Dieu. Le mot « formé » est un mot ordinaire se référant à un potier façonnant de l'argile. Comme se termine cette section, Adam tombe dans un profond sommeil. Il est intéressant de remarquer que dans l'histoire, il n'est jamais question du réveil d'Adam.

Science et Santé laisse entendre que le monde est toujours endormi. Mme Eddy compare la totalité de l'expérience mortelle à l'existence dans l'obscurité et l'amnésie du sommeil. (S&S 2) Mme Eddy distingue comme d'autres érudits, que la Bible contient deux histoires distinctes de la création. (S&S 3) Elle pensait que le premier chapitre de la Genèse contenait la vision spirituelle de la réalité. Dieu est aux commandes et tout est bon. Mais la deuxième histoire prend forme dans la vapeur et la confusion. « Tout vient d'en bas, non d'en haut. » (S&S 4) Elle note que Dieu est appelé de différents noms dans chaque version. Croyant à une logique divine, elle pose quelques questions au lecteur faisant remarquer les désaccords entre les histoires de la création. (S&S 5) Elle conclut que la première histoire dépeint la réalité de la création, alors que la deuxième dépeint l'irréalité.

SECTION II : Raisonner selon une base erronée éloigne l'homme de la présence de Dieu
Croire que l'homme est le produit de la poussière du sol, c'est comme être endormi. L'histoire de Caïn et Abel (Bible 3) montre le résultat inévitablement tragique de croire à une telle histoire. La description de Dummelow explique très bien cela : « Ses détails nous permettent de voir comment la jalousie conduit à la haine et au meurtre, et enfreint non seulement les liens de l'humanité, mais aussi ceux de l'affection familiale ; comment le pécheur rejette toute considération de la vérité et de ses obligations naturelles ; comment le progrès dans le péché ajoute à la misère de l'homme. » Etes-vous pris dans le songe que vous vivez indépendamment de Dieu ? Si tel est le cas, vous pourriez vous trouver en train d'alimenter la crainte qu'il n'y a pas assez de bonnes choses pour aller de l'avant, et que vous devez faire tout ce qu'il faut pour « obtenir votre dû. » Ce songe conduit au péché. L'égoïsme de Caïn lui a fait perdre toute distinction entre le bien et le mal. Il contamina le sol avec le sang de son frère. Le sol ne coopéra plus avec lui, il devint stérile et Caïn a été réduit à errer, sans foyer, ni famille.

Toute cette histoire est le récit tragique de l'homme mortel. (S&S 7) Tout ce qui concerne cette fausse croyance est déplaisant, et cela conduit à l'ennui. La croyance que l'homme est matériel, l'éloigne de la présence de Dieu. (S&S 10) Ni la matière, ni les sens matériels ne peuvent reconnaître ou comprendre Dieu. Tous ceux qui travaillent avec la croyance qu'ils sont faits de poussière - ou de matière - demeurent dans un songe. La Science, ou la réalité de l'être, est engagé dans « une guerre d'extermination » contre cette fausse croyance. C'est une déclaration assez forte. C'est une bataille du réel contre l'irréel, de l'Esprit contre la matière, de la Vie contre la mort. La page 531 de notre livre d'étude exprime l'espoir qu'un jour l'entendement humain remplacera les concepts humains par une perception spirituelle et une conscience divine. (S&S 11) Un concept est une image formée dans l'esprit, ou une idée formée d'un objet absent. Percevoir quelque chose, c'est voir réellement l'objet en face de vous. « Lorsque nous voyons un objet avec nos yeux ouverts, nous en avons une perception ; lorsque le même objet est présenté dans notre esprit avec les yeux fermés, en idée seulement, ou dans ma mémoire, nous en avons une conception. » (Student's Reference Dictionary). Nous pouvons alors voir que le concept humain voit la réalité avec nos yeux fermés, encore endormis, en train de rêver. Lorsque nous nous réveillons, nous percevons spirituellement ce qui est réellement.

SECTION III : Les rêves sont irréels
La paresse a toujours été mal acceptée. Le proverbe demande, « Paresseux, jusqu'à quand seras-tu couché ? » (Bible 4) « ... s'il y a des vanités dans la multitude des songes, il y en a aussi dans beaucoup de paroles... » (Bible 5) Dieu fait briller notre lumière. (Bible 6) Il nous fait sortir de notre obscurité et promet que nous Le trouverons lorsque nous Le chercherons. (Bible 7) Vous êtes-vous déjà senti trop paresseux pour prier ? Parfois, nous nous trouvons dans un état d'inconscience. Certains de ces moments semblent plaisants, mais nous faisant dériver sans but, ils nous font perdre notre refuge dans la réalité et nos songes peuvent rapidement devenir déplaisants.

Science et Santé nous dit que la totalité de l'existence mortelle est un songe de peine et de plaisir dans la matière. (S&S 12) Comme dans notre rêve nocturne, notre expérience éveillée est un état d'esprit dans lequel il semble que le corps ressente le plaisir et la douleur. Les circonstances d'un rêve disparaissent lorsque nous nous éveillons. De la même manière, les souffrances de la croyance matérielle se dissolvent lorsque nous nous éveillons à la vérité. (S&S 13) Désigner l'histoire entière de l'erreur comme étant un rêve est un exposé courageux. (S&S 14) Elle écrit que le rêve et le rêveur ne font qu'un, et que ni l'un ni l'autre n'est réel. La solution est assez simple. Tout ce qu'il nous reste à faire pour éliminer les souffrances du rêve mortel, c'est de nous réveiller.

SECTION IV : Les contraires ne coïncident jamais
Esprit et matière, lumière et obscurité, bien et mal, étant opposés, ne se mélangent jamais. Esaïe nous enseigne à cesser de regarder l'homme matériel pour celui que seul Dieu donne. « Cessez de vous confier en l'homme, dans les narines duquel il n'y a qu'un souffle : Car de quelle valeur est-il ? » (Bible 8) Le monde des songes n'a rien à faire avec la création de Dieu. La Leçon de la semaine passée s'était concentrée sur une vraie prophétie - voir ce qui est spirituellement réel. Cette Leçon enseigne que des faux prophètes sont immergés dans l'irréel. Ils parlent de leurs songes, mais leurs songes sont le produit de leur propre esprit, et non des oracles de Dieu (Bible 10). Ces songes sont des contrefaçons. La parole de Dieu nous donne une vraie direction et nourriture. (Bible 11) La nature charnelle est corrompue mais la nature spirituelle est pure et sainte. (Bible 12)

Etes-vous tentés de troubler les lignes entre le réel et l'irréel ? Pensez-vous qu'il serait plus facile s'il y avait des zones grises dans lesquelles nous n'aurions pas besoin d'être aussi précis dans notre métaphysique ? La métaphysique chrétienne souligne l'incompatibilité absolue entre l'esprit et la matière - le réel et l'irréel. (S&S 16, 17) C'est une perte de temps d'essayer de les mélanger. Le réel et l'irréel n'ont jamais le moindre contact entre eux. Chaque aspect de l'expérience, opposé à l'omnipotence de Dieu, est désigné comme étant une part du « rêve adamique » (S&S 18), et n'est jamais réel. Nous abandonnons la croyance à une vie séparée de Dieu en proportion avec notre meilleure compréhension de la vraie nature de Dieu. L'Esprit ne rêve jamais, ne fait jamais d'erreur, ne croit tout simplement pas. L'Esprit n'est jamais né de la matière, et l'Esprit ne meurt jamais dans la matière (S&S 19). L'homme en tant qu'image et ressemblance de l'Esprit, décrit dans le premier chapitre de la Genèse, reflète uniquement les qualités de son Créateur. Pourquoi voudrions-nous autre chose ?

SECTION V : La vie et la mort matérielles sont toutes les deux des songes
Lorsqu'il se trouve dans une obscurité totale, le psalmiste se tourne vers Dieu pour éclaircir ses yeux. (Bible 13) La résurrection de Lazare est considérée par certains érudits comme étant un événement majeur dans le ministère de Jésus. On croyait qu'il n'y avait aucun moyen de ranimer quelqu'un alors qu'il était mort depuis quatre jours. Seul un pouvoir miraculeux pouvait l'expliquer. Elle était aussi vue comme un événement précurseur de la propre résurrection de Jésus. Jésus demandait que les autres aient la foi pour qu'ils soient guéris, et il démontra sa propre foi complète, comme un agent actif dans son oeuvre de guérison. Lazare représente tous les croyants. Cet événement a aussi renforcé la foi des disciples. Il montra que le Christ détruit le péché, la maladie et la mort.

Mme Eddy nomme la mort, comme «une autre phase du rêve selon lequel l'existence serait matérielle. » (S&S 20) Comme l'Esprit et la matière - le réel et l'irréel - n'ont rien à faire entre eux, ainsi la vie n'a rien à voir avec la mort. La Vie n'inscrit jamais la matière en première place. (S&S 21) La mort n'est qu'une partie du songe. La compréhension que la Vie est Dieu n'élimine pas simplement la croyance à la mort, mais elle détruit aussi la croyance à la vie dans la matière. Jésus savait que Lazare n'était jamais mort dans la chair et n'y avait pas plus vécu. (S&S 22) Jésus était éveillé et cela lui a permis de réveiller Lazare. Une fois, les étudiants de Mme Eddy n'ont pas réussi à ressusciter quelqu'un. En demandant à Mme Eddy quelle était la raison de leur échec, elle répondit que cela venait du fait qu'ils avaient essayé de « ramener » la personne. Ils avaient besoin de commencer par comprendre que cette personne n'était allée nulle part. (Lisez aussi Twelve Years with Mary Baker Eddy, by Irving C. Tomlinson, p. 64 comme indiqué dans myBibleLesson.com) Mme Eddy affirme que la mort est l'illusion et la vie, la réalité. (S&S 23) Elle s'attendait à ce que nous soyons capables de le prouver. Ce faisant, nous rouvrirons « les portes du Paradis que les croyances humaines ont fermées. » (S&S 24) Cela n'est pas théorique. C'est démontrable. Cela pourrait sembler bien au-delà de ce que la plupart d'entre nous pensons pouvoir faire, mais nous pouvons commencer à prouver la réalité de la vie, dès à présent. Nous pouvons nous éveiller un peu plus chaque jour, et ne jamais accepter le songe de la mort partout où il semble être.

SECTION VI : Il est temps de se réveiller !
La dernière section réitère les thèmes de la Lecture Alternée. Nous avons tous été appelés à nous réveiller et nous lever de la poussière du songe de l'existence matérielle. (Bible 16). En tant que chrétiens, nous devons être attentifs. La vie qui se trouve en Christ nous arme contre la tentation et nous révèle la vie véritable en opposition avec une simple existence. (Bible 17) L'obscurité et la lumière représentent la mortalité et l'immortalité. En tant que chrétiens, on s'attend à ce que nous laissions resplendir notre lumière dans nos activités quotidiennes, illuminant ainsi le chemin pour les autres. (Bible 18) Avez-vous déjà remarqué comment les oiseaux commencent à gazouiller et chanter bien avant l'aurore ? Ils sont réveillés et attendent alors qu'il fait encore noir dehors. Dans nos heures sombres, chantons-nous des hymnes de louanges avant que la lumière n'arrive ? Le psalmiste le fait. Il est réveillé et chante sans se soucier des circonstances, car il a une foi constante que Dieu le soutiendra pour chaque difficulté. (Bible 19) Il n'est pas un rêveur. Il veut se réveiller. La seule satisfaction qu'il trouve, c'est sa relation à Dieu. (Bible 20) Etes-vous prêt à vous réveiller ?

Notre livre d'étude promet que lorsque nous nous éveillons à la vérité de l'être, le songe mortel disparaît. (S&S 25) La page 356 (S&S 26) souligne que « la matière n'est pas le vestibule de l'Esprit. » Un « vestibule » est un passage ou une entrée. L'existence matérielle est souvent dépeinte comme un tremplin vers l'immortalité. Que d'une certaine manière, nous sommes temporairement « hébergés » dans un corps matériel et qu'en fin de compte, nous quittons le corps matériel pour vivre en esprit. La Science Chrétienne rejette cette revendication et indique qu'il s'agit d'un songe. La chair et l'Esprit « ne contribuent en aucune façon à leur bonheur et à leur existence réciproques. » La vie dans la matière est impossible. Vivre dans la matière, c'est comme être ensorcelé. (S&S 27) La Vérité nous fait sortir de cette transe ressemblant à un songe. Christ est le même à tout jamais et nous vivons dans l'Esprit, Dieu, aujourd'hui et à tout jamais. Dieu ne dort jamais. L'homme créé selon Sa ressemblance - l'homme réel - ne peut jamais s'endormir et songer à la vie dans la matière. (S&S 28) Vous n'êtes pas créé de poussière.


Idées d'étude pour l'Ecole du Dimanche offertes par Merrill Boudreaux

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Texte d'Or] Recherchez et mémorisez les définitions de nuit, matin, et jour dans le Glossaire de Science et Santé. [Comment ces visions de sens spirituel peuvent-ils vous aider aujourd'hui ?]

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Lecture Alternée] Cela pourrait être un bon moment pour créer une résolution de « Nouvelle année » ou de « Nouveau vous ». Vous et vos élèves pourriez compléter pour vous-même, un exposé des caractéristiques/qualités que vous voudriez éliminer, ou de celles que vous aimeriez revêtir.

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Section I et II] Le mot clé dans cette section est « sommeil ». A quoi sert le sommeil ? Combien en faut-il chaque nuit ? Quelqu'un pourrait-il être considéré comme « endormi » alors qu'il semble très éveillé ? Ecrivez les différences entre les deux histoires de la Genèse dans les Section I et II. Placez un « V » pour les événements qui sont vrais et un « F » pour ceux qui sont faux. [Voyez la haine et le découragement comme étant Faux pour vous et tout le monde.]

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Section III] Identifiez les résultats d'un « rêve » dans la partie de Science et Santé de la section III. Est-ce que quelqu'un ne rêve que lorsqu'il dort ? Quels autres genres de songe existent-ils ? Lesquels sont réels, ceux qui arrivent pendant le sommeil, ou ceux qui arrivent lorsqu'on est réveillé ?

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Section IV] Faites la liste des différences entre le réel et l'irréel, comme indiquées dans la partie de Science et Santé. [La vivacité fait partie de l'esprit, le réel. (Bible 11) Où souhaitez-vous être plus vif ?]

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Section V] C'est une grande opportunité de jouer l'histoire de Lazare. Que vos étudiants donnent un traitement verbal en Science Chrétienne avant de déclarer « Lazare, sors ! » [Assurez-vous que chaque traitement inclut l'élément chrétien clé de gratitude-en-avance que Jésus a dit à haute voix pour nous. (Bible 14) Identifiez et reversez toutes les revendications de la mort et de l'idée de retard : mortalité, relations sans avenir, découragement, etc.]

[Idée d'Etude pour l'Ecole du Dimanche - Section VI] Ecrivez un verset pour un poème ou un chant au sujet de la gloire d'être « éveillé » à Dieu, l'Esprit. Cela peut être fait individuellement ou en groupe. [« Je suis en vie, vigilant, éveillé, enthousiaste ! » Chanson du camp]


Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens [et entre crochets, des notes en italiques et des Idées d'Etude pour l'Ecole du Dimanche que j'y ajoute]. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org


********

Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536

 

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page