Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

RENCONTRER LE CHRIST EN TANT QUE PROFESSEUR, MAITRE ET GUIDE

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, February 23rd, 2009

CHRIST JESUS, 23 février au 1er mars 2009
Traduction libre d'un texte de C.L. Ghislin, C.S. de Glen Ellyn, Illinois, USA
par Denise et Jean-Pierre Melchner et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi. (Nous n'avons malheureusement plus de traducteur pour l'allemand.)

Vous a-t-on déjà demandé si vous êtes sauvés, si vous avez accepté Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur ? Comment y répondriez-vous ? Bien qu'une large majorité répondrait « oui » sans hésitation, comprenons-nous pleinement ce que signifie d'accepter Jésus en tant que « le chemin, la vérité et la vie ? » En recherchant une église, bien des personnes recherchent un certain nombre de croyances qui correspondent à ce qu'ils croient déjà. Ils ne désirent pas aller au-delà de leur zone de confort mental. Pour cette raison ils recherchent une église qui va doucement avec la doctrine mais qui les font se sentir à l'aise avec eux-mêmes. En bref, ils ne sont pas d'accord de lâcher prise à leurs croyances de longue date et d'apprendre en fait quelque chose de nouveau.

Le fait est que les enseignements de Jésus sont radicaux, et les événements de sa vie pour le moins remarquables. Pour commencer à les comprendre cela demande une profonde réflexion et la volonté de lâcher les idées préconçues mondaines. Même des théologiens chrétiens modernes ont de la difficulté à réconcilier les écrits bibliques avec l'évidence historique et empirique, et débatte si Jésus a réellement existé. Le Texte d'Or ne laisse aucune place au doute. Paroles vivante de A. Kuen le traduit ainsi : ..nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et qu'il nous a ouvert les yeux, pour que nous apprenions à connaître le Dieu véritable - et pour que nous le connaissions de mieux en mieux. Ainsi, nous sommes en communion avec le vrai Dieu, depuis que nous sommes en communion avec son Fils Jésus Christ.

L'une des objections courantes contre la Science Chrétienne est qu'elle n'est pas "Chrétienne". La leçon de cette semaine apporte une réponse sans équivoque à cet argument. Si quelqu'un vous pose cette question, vous pouvez y répondre par un « OUI » tonitruant. Avec cette réponse présente dans l'esprit, prenez le temps pourtant de vous demander comment et où votre compréhension du Christ trouve sa place dans votre vie quotidienne. Certains chrétiens parlent sans cesse de Jésus mais semblent oublier qui est leur Sauveur. Ils sont si pris par l'aspect technique de la métaphysique qu'ils en oublient le besoin fondamental de la foi dans le « guide ».
La lecture alternée est constituée par les premières lignes du message adressé aux Hébreux. Bien qu'il y ait des doutes concernant l'auteur de ce livre, il n'y a aucun doute possible sur son but. « Le point culminant et l'apogée de l'œuvre de Dieu dans l'histoire est l'apparition de l'homme Jésus de Nazareth » (The Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible). Tout au long de l'Ancien Testament, Dieu a communiqué avec Son peuple au travers des prophètes par des messages fragmentaires. Mais l'avènement de Jésus fut plus que cela. Dans son essence, Il était l'expression complète du message de Dieu aux hommes et ce message ne pouvait se résumer par des paroles seulement, mais devait être exprimé par une vie humaine, « une vie dont l'obéissance et le dévouement, l'engagement marquait un tournant dans l'histoire humaine et l'incarnation de l'amour de Dieu pour l'homme ». (Ibid) De même qu'un sceau sur une lettre identifie l'expéditeur, l'auteur de cette épître aux Hébreux déclare que la vie de Jésus portait le sceau de Dieu et prouvait son origine divine.

Les mots utilisés dans le verset 5: « Tu es mon Fils » faisaient partie d'une formule utilisée dans les anciennes cérémonies d'adoption et bien connue des rabbins. Pour les rabbins, les anges étaient considérés comme les intermédiaires de Dieu apportant les lois divines aux hommes. Jésus est plus grand que cela - en fait il accomplit la loi. La vie de Jésus exprimait l'essence de l'amour de Dieu pour Son peuple (Ibid). Les chefs théologiens vont et viennent. Mais le message de Jésus est pour toujours constant « le même hier, aujourd'hui, pour toujours ».

Section 1: L'origine divine de Jésus lui donne le droit à être le Fils
Un des thèmes centraux de la théologie judaïque a été l'attente d'un Messie dont la venue éclipserait tous les modes et manières du monde et apporterait la loi divine et harmonieuse sur terre. En se rappelant l'atmosphère d'espérance et d'expectative qui entouraient « l'intronisation » du nouveau président des USA, on peut concevoir très faiblement une partie de l'espoir de l'attente que les Juifs avaient du Messie. Cet enfant serait appelé : « Emmanuel » ou : Dieu avec nous. (B1) Ce nouveau dirigeant sera guidé « par une sagesse divinement inspirée et qui susciterait l'immense respect auquel les hommes s'attendent du conseil supérieur de Dieu » (Dummelow). Avec ces attributs, il surpasserait tout ce que les dirigeants humains ont accompli. (B2).

Le récit de Luc sur l'origine de Jésus était écrit pour les Gentils. Les Juifs n'avaient pas besoin d'une naissance surnaturelle pour prouver sa filialité divine, mais la tradition hellénistique oui. Les rois et héros de la mythologie étaient de naissance divine. Bien que certains aient utilisé ces faits pour mettre en doute les circonstances divines de la naissance de Jésus, il n'y a aucune raison pour nous de douter de la naissance virginale. Dummelow écrit que le Saint Esprit qui descendit sur Marie, était le « pouvoir créateur de Dieu ». Il la couvrit « comme le Shekinah ( = ce qui demeure, un mot qui ne se trouve pas dans la Bible mais utilisé par les Juifs pour signifier le fait que Dieu demeure avec Son peuple comme la nuée entourant le Mont Sinaï... Derrière le concept du Shekinah se trouve l'idée que Dieu est trop saint pour être de portée humaine... Harper's Bible Dictionary, note de la traductrice) dans le temple, ou la nuée de gloire au moment de la transfiguration, qui tous deux symbolisent la présence divine ». Cet événement doit clairement être compris comme une manifestation divine totalement en dehors des circonstances humaines.

Plutôt que d'essayer de balayer la possibilité d'une naissance virginale, comme l'ont fait tant de théologiens modernes, Mary Baker Eddy y adhère complètement et l'explique sur une base spirituelle et scientifique. Elle voit dans la naissance virginale de Jésus la clef pour la capacité de Jésus à surmonter tous les défis matériels. Il était « l'homme divinement royal », le « reflet royal de l'infini »(S2). Son caractère exprimait l'image de Dieu. Elle cite la traduction de G.Noyes : « qui, étant une splendeur venant de Sa gloire et une image de Son être ». Dummelow note que éclat « inclut la double notion de dérivation et de manifestation ». La qualité du caractère de Jésus démontre Dieu en tant que Son Père. Prenez le temps de considérer l'importance de la naissance virginale. Pourquoi pensez-vous que c'est un élément clé pour comprendre comment Jésus prouva sa domination sur la chair ? Comment ceci peut-il vous aider à surmonter des obstacles matériels ?

Section 2: Jésus était inséparable du Christ
La réputation de Jésus était basée sur sa capacité de guérir(B4). La première réponse des disciples à la question de Jésus quant au fait de savoir ce que les gens pensait de son origine n'était pas totalement négative. La pensée populaire était en fait assez élogieuse. Jean, Elie et Jérémie étaient bien connus et respectés pour leur « courage sans crainte, une dévotion unique, une loyauté à toute épreuve à des idéaux élevés, et étaient des hommes d'une grande simplicité et une sévère propre discipline. (The Abingdon Bible Commentary). Jésus ne suivait pas vraiment le moule que les gens attendaient du Messie, il était donc naturel qu'ils pensent qu'il était un prophète ressuscité. Désirant voir si les disciples avaient une perspective plus illuminée, Jésus leur répéta la question. Pierre reconnut que Jésus était l' « oint », qu'il était « envoyé par Dieu pour accomplir une tâche prescrite ». (Interpreter's). Le mot utilisé par Pierre voulait aussi indiquer : le retour d'un monarque choisi par Dieu pour être son vice-régent. Dans ce sens, les rois étaient nommés « Fils de Dieu ». Alors Pierre reconnaissait l'autorité divine de Jésus de plusieurs manières.

Madame Eddy signale que Jésus et le Christ ne sont pas des synonymes mais que l'homme appelé Jésus représentait le Christ mieux que n'importe qui d'autre, avant ou après lui(S4). Elle se réfère à lui comme « le plus haut concept humain de l'homme parfait »(S5). C'était son inséparabilité d'avec Dieu qui lui permettait de « démontrer son empire sur la matière ». Il est important pour ses disciples de comprendre qui il était. Le reste du monde ne l'a peut-être pas complètement compris, même aujourd'hui, mais ses disciples ont capté l'image. Cette compréhension a dicté leur manière de le suivre et dirigé leur ministère. Comprenons-nous pleinement qui il était ? Le croyons-nous vraiment ? C'est essentiel si nous désirons que nos ministères soient florissants.

Section 3: "Je suis le chemin, la vérité et la vie..."
Comment savoir si quelqu'un qui paraît avoir autorité en a réellement ? De nos jours chacun peut avoir un blog et débiter ses vues spirituelles et ses théories personnelles. Le rayon des livres pour s'en sortir soi-même regorgent dans les librairies avec nombre de gourous sur la nature et le savoir humain. Certains pensent que la seule autorité nécessaire est celle d'un éditeur. Cela suffit peut-être pour se faire de l'argent avec la vente des livres, mais ne leur donne pas la légitimité pour être des conseillers spirituels. Comme nous avons une pléthore de ressources «spirituelles » aujourd'hui, ainsi au temps de Jésus, les personnes devaient distinguer entre les charlatans et les véritables messagers de Dieu. Ils ne pouvaient manquer d'observer les guérisons obtenues pas Jésus, et ils entendaient ses sermons, mais ils lui demandaient constamment de donner des preuves de qui il était. (B6) Jésus leur rappelait patiemment que si ses paroles ne suffisaient pas, ses œuvres rendaient un témoignage suffisant. Il savait que ceux qui étaient sincèrement au contact de Dieu le comprendraient et le suivraient. Il leur dit expressément qu'il était « le chemin, la vérité et la vie. »(B7) Il déclara abruptement que de suivre ses enseignement était le seul chemin pour pleinement comprendre Dieu.

Jésus ne parlait pas de sa personnalité humaine. Il voulait dire que le Christ qu'il manifestait était le chemin(B8) Le Christ était « la sainteté qui l'animait ». Madame Eddy écrit que, bien que Jésus soit humain, il « était doué sans mesure du Christ » (S9). Il avait une mission spécifique. Il avait aussi une autorité divine inégalée. Sa naissance était unique parmi les hommes et il maintint son but tout au long de sa carrière. Il ne chancela jamais ni ne perdit son caractère (identité). Il était réellement le Fils de Dieu, et montra la « différence entre le rejeton de l'Ame et celui du sens matériel ». La seule caution dont il avait besoin était celle de Son Père et cela lui donnait l'autorité pour nous montrer le chemin. Pensez-vous qu'il y a plus d'un chemin pour atteindre Dieu ? Etes-vous d'accord d'accepter le Christ comme votre chemin de salut ?

Section 4: Jésus comme Enseignant (Professeur) de la Vérité.
Le Saint Esprit présent lors du baptême de Jésus motiva tout son ministère. Son œuvre de guérison frappa l'attention de la population qui était contente de le recevoir(B8). Bien qu'il soit dit que Jésus conduisait son ministère dans les paramètres de la tradition judaïque, le contenu de ses enseignements ne s'y conformait pas. Ceci frappa l'attention des Pharisiens. Ils ne pouvaient nier ses guérisons mais ils ne pouvaient accepter son message. Ils demandaient : « Comment connaît-il les Ecritures, lui qui n'a point étudié ? » (B10). En d'autres termes : « Comment cet homme se permet d'enseigner sans être élève d'un professeur reconnu ? » Dummelow paraphrase la réponse de Jésus: Mon enseignement, comme celui des anciens prophètes, est inspiré directement par Dieu, et non, comme celui des scribes, par la tradition humaine ».

Jésus utilise souvent les paraboles dans ses enseignements. L'une des plus connue est celle de la graine de moutarde(B11). Elle a été interprétée de manière tantôt positive, tantôt négative. Par exemple, la toute petite graine croissant en une herbe très grande ou un arbre a été prise comme un symbole soit pour le mouvement de la chrétienté avec la place pour abriter ceux dans le besoin, soit comme une organisation religieuse surdimensionnée avec de l'espace pour cacher des prédateurs. La vue plus tendre paraît plus propice. Abingdon, qui focalise sur l'idée que la plus petite graine devient l'une des plus grandes herbes, il commente que la parabole révèle l'existence de forces spirituelles invisibles à l'œuvre dans l'expérience humaine, « forces qui rendent faibles nos efforts humains et au travers d'elles obtiennent des résultats dépassant ce que nos efforts seuls peuvent atteindre. »

Nous pouvons accepter l'interprétation plus positive de l'histoire. Madame Eddy voyait cette petite graine de Vérité comme étant capable d'accomplir de grandes choses.(S12) Mais elle mettait l'accent sur le fait que, pour que les vérités enseignées par Jésus puissent réellement prendre racine dans le monde, nous devons constamment et consciencieusement travailler pour les mettre en pratique. (S16). Dans les citations S13 à S15 sont résumés quelques-uns des points forts des enseignements de Jésus. Ils paraissent plutôt fondamentaux pour la plupart d'entre nous. Mais, comme la petite graine, ils contiennent les pierres fondamentales sur lesquelles est construite toute notre compréhension. Réfléchissez profondément sur ses points de base et réalisez combien ils imprègnent tout l'enseignement. Rappelez-vous aussi que, de même que les enseignements de Jésus n'étaient pas basés sur ceux d'un maître terrestre, ainsi la Science Chrétienne diffère des théories humaines. Nous aussi, nous recevons notre autorité directement de Dieu.

Section 5: Le rôle de Jésus comme Maître nous montre le Chemin
Jésus reçut le titre de Maître en prouvant son autorité en surmontant tout obstacle. Jésus calmant l'orage(B13) nous montre que le Christ a la domination sur tout, quelle que soit la situation extrême dans laquelle il se trouve. Que les orages soient présents dans nos vies ou dans la société, nous pouvons éveiller le Christ somnolant dans la conscience pour apporter paix et sécurité. Interpreter's signale que dans les temps anciens, les personnes pensaient qu'une tempête soudaine était l'œuvre de démons. La menace de Jésus envers l'orage précédait le commandement envers les démons qui habitait le Gérasénien. Il est dit : « La connaissance du nom du démon donnait à l'exorciste le pouvoir sur la personne possédée. » (Abingdon). Ceci indiquerait que Jésus démontrait conscien-cieusement sa maîtrise sur cette croyance erronée de façon que tous puissent le reconnaître. La croyance disait aussi que les démons étaient terrifiés s'ils ne pouvaient résider dans un hôte, c'est pourquoi ils le prièrent de les envoyer dans les pourceaux. Tout ceci n'est que superstition, mais montre que Jésus pouvait faire face à toutes les croyances, aussi étranges qu'elles puissent paraître, et qu'il pouvait adapter ses méthodes pour répondre au niveau de compréhension de ceux qui l'entouraient, et de pouvoir malgré tout accomplir la guérison.

Bien que la pensée populaire d'aujourd'hui pousse vers une pluralité de chemins conduisant au même but, les Scientistes Chrétiens devraient prendre garde que nous n'avons qu'un Maître - Christ Jésus. Madame Eddy s'assura que ses élèves reconnaissaient la place prééminente de Jésus dans le déroulement des choses. Il a gagné son titre par les œuvres qu'il faisait. (S17) Un Maître montre l'exemple. Jésus nous montra comment avoir la domination sur tout mal. La mission de la Science Chrétienne est d'expliquer les lois par lesquelles Jésus exerçait son autorité divine. (S18) Madame Eddy a senti que sa découverte était venue par le Consolateur promis. (S19) Sa découverte vint avec la capacité de prouver que le Principe Christ opère aujourd'hui encore. En tant qu'élèves du Maître, il est attendu de nous que nous utilisions l'autorité divine sur tout mal et que nous guérissions les malades comme lui.

Section 6: Le rôle de Jésus en tant que Chemin, nous mène vers la source de la Vie.
Beaucoup de commentaires sont d'accord pour dire que l'histoire de Jésus avec la Samaritaine (B14) a pour intention de nous montrer que Jésus n'est pas venu seulement pour Israël, mais pour tout le monde. Les Samaritains avaient beaucoup de pratiques religieuses en commun avec les Juifs, mais aussi des divergences qui amenèrent un profond schisme entre eux. Non seulement Jésus brise tout protocole en demandant une faveur à la Samaritaine, il n'a aucune gêne de prendre le temps pour enseigner à une femme d'une situation familiale douteuse. Les rabbins de cette époque refusaient d'enseigner aux femmes et ne leur parlaient jamais en public. (Dummelow). Il semble que même la femme fut surprise par l'acte téméraire de Jésus. La conversation se déroule sur plus d'un niveau comme ce fut le cas avec Nicodème. Elle ne parle que de l'eau, Jésus pense à la fontaine de l'Esprit. Comme souvent, plusieurs interprétations sont possibles. Quelques-uns disent que les 5 maris représentent les 5 sens corporels. D'autre, 5 dieux révérés par les samaritains. Il est intéressant que la femme, une fois convaincue du statut de Jésus, devient une évangéliste elle-même. Elle répand la parole à d'autres dans la ville et Jésus s'attarda plusieurs jours pour les enseigner. Même eux, considérés comme inférieurs par les juifs ont mis un point d'honneur à voir par eux-mêmes ce que Jésus avait à leur dire.

Jésus n'avait pas l'idée préconçue ni envers la femme ni envers les Samaritains, comme n'étant pas réceptifs à son message ou indignes de l'entendre. Il voyait chacun « à l'image de Dieu » (S23). La femme crut que Jésus était le Christ. Elle réalisa qu'il était effectivement une source d'eau vive. De même, tous les mortels se tourneront éventuellement vers le Christ (S21). Jésus savait que le chemin qu'il enseignait était le seul par lequel les hommes peuvent trouver la vie éternelle en Dieu. Il abandonna tous les systèmes matériels et s'attendait à ce que nous fassions de même. (S24) Une fois que la femme réalisa ce que Jésus avait à offrir, elle changea immédiatement le cours de sa vie et s'appliqua à apprendre et à partager l'Evangile. Jésus ne faisait aucune discrimination. Il partageait joyeusement et librement la vérité avec tous ceux qui écoutaient. Brûlez-vous d'envie pour cette « eau vive » ? Etes-vous suffisamment impressionnés par le Christ pour vouloir la partager avec chacun ?

Répandre l'Evangile en ces jours ne se fait pas toujours comme cela se devrait. Déclarer simplement la vérité et en parler ne suffit pas. Mais si nous prenons le temps de réellement apprécier à sa juste valeur la magnitude des enseignements de Jésus et ce que son exemple signifie pour le monde, alors nous pouvons suivre cet exemple. Nous pouvons être vibrants envers la Vérité de l'enseignement, prouver notre maîtrise sur tout mal, et suivre le Chemin que Jésus nous montra vers la vie éternelle.

 

Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens [et entre crochets, des notes en italiques et des Idées d'Etude pour l'Ecole du Dimanche que j'y ajoute]. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org


********

Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536

 

Metaphysical

Recognize Mind, God, as the source of all good and all understanding! - Whenever — for...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page