Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

EN TANT QU'HOMME ET FEMME DE DIEU, VIVEZ VOTRE LIBERTE DIVINE HORS DE TOUS CONFLITS !

Dan Carnesciali C.S., St. Louis, MO
Posted Monday, March 2nd, 2009

L'HOMME, 2 au 8 mars 2008
Traduction libre d'un texte de Dan Carnesciali, CS of St. Louis, MO, USA [avec en italique
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi. (Nous n'avons malheureusement plus de traducteur pour l'allemand.)

Quelle Leçon biblique transformatrice nous avons à étudier cette semaine ! Elle nous met au défi d'être des penseurs, de ne pas prendre les choses au pied de la lettre et d'abandonner des concepts limités de soi auxquels nous nous sommes habitués. Prenons plaisir à l'explorer. [Après tout, un dicton de CedarS est : « Si vous ne prenez pas du plaisir en mettant en pratique la Science Chrétienne, vous ne la mettez pas en pratique. » Lisez Jean 16 :33]

Texte d'Or :
Bien que nous soyons des expressions uniques de Dieu, Dieu ne nous divise pas entre juifs ou grecs (non-juifs), homme ou femme, conservateur ou libéral. Dieu voit Sa famille, unie dans l'Amour. Parfois, une autre traduction peut aider à comprendre un passage. Voici comment The Message traduit le Texte d'Or. « Dans la famille Christ il ne peut y avoir aucune division entre les juifs et non-juifs, esclave et homme libre, homme et femme. Nous sommes tous égaux. C'est-à-dire que nous sommes tous dans une relation commune avec Jésus-Christ. » Ce verset nous encourage à engager ceux qui sont différents de nous, même ceux qui ont des opinions radicalement différentes des nôtres. Pour engager les autres, nous devons aussi écouter. Pourquoi pensez-vous que les disciples et Paul risquèrent leurs vies pour partager le christianisme avec les païens (non-juifs) ? N'était-ce pas le Christ, la force active du bien, qui les a poussés à agir ? Aujourd'hui, le Christ nous pousse à vivre pour toute l'humanité.

Lecture Alternée :
Avertissement : Cette Leçon va nous faire sortir de notre zone de confort. [« Juste en dehors de votre zone de confort, vous trouverez la Consolateur qui vous soutient dans votre zone de croissance. » Un autre dicton de CedarS] Nous sommes appelés au nom de Jésus Christ (dans la Bible, nommé signifie aussi « à la manière ou selon la nature de ») à n'avoir aucune division. Faisons de notre mieux pour cesser de créer des divisions en classant les gens comme gros/maigre, fortuné/pauvre, vif/endormi, fumeur/non-fumeur, intelligent/bête, blanc/pas blanc, Scientiste Chrétien/non Scientiste Chrétien ou Chrétien/non Chrétien.

Nous sommes appelés à nous joindre, à nous unir en pensée dans l'Entendement de Christ. Nous ne pouvons pas le faire si nous sommes irrités, lorsque nous nous sentons plein de ressentiment ou lorsque nous ressentons un mur de séparation (d'opinion). Celui qui nous a montré le chemin, Jésus, nous a montré le Père par sa vie. Mme Eddy déclare avec assurance le rôle de Jésus en tant que notre Sauveur, « Le Jésus corporel porta nos infirmités, et par ses meurtrissures nous avons la guérison. Il fut le Guide et il souffrit dans la chair, montrant aux mortels comment échapper aux péchés de la chair. Il n'y eut pas de Jésus de Nazareth incorporel. » (Ecrits Divers, p. 162 :22-26) Jésus nous a montré le chemin. Et lorsque nous suivons Jésus, nous sommes « des pierres vivantes » dans l'Eglise dont « Christ est réellement la pierre angulaire. » Lorsque nous comprenons la plénitude de Jésus-Christ et le caractère unique et la totalité de Dieu, nous comprenons alors qui et ce que nous sommes.

SECTION I : En tant qu'individus, nous ne sommes jamais seuls.
Cela demande parfois des efforts de comprendre les citations bibliques. C'est compréhensible. Pour comprendre réellement la Bible, il faut comprendre la culture, l'histoire et le contexte pendant lesquels les divers livres ont été écrits. Ayant dit cela, êtes-vous encore tenté d'éviter ces ennuyeuses citations bibliques et trouver la signification et l'inspiration dans Science et Santé ? Avant de faire cela, pensez à ce qui suit. Avant d'écrire Science et Santé, quel livre était pour Mme Eddy son « unique » livre d'étude ? De quel livre disait-elle qu'il s'agissait de son « unique » autorité dans la vie ? La Bible est un ensemble d'écritures qui transforme. Comment Mme Eddy a-t-elle nommé la deuxième partie du livre d'étude de la Science Chrétienne ? C'est juste, une clé. Une clé ouvre ce qui était préalablement caché, dissimulé ou fermé à clé. Etudiez-la et elle vous transformera. Vous pouvez peut-être trouver dans chaque section, rien qu'une citation qui vous parle.

N'avons-nous pas le même Père ? N'y a-t-il pas un unique créateur pour chacun d'entre-nous ? Si c'est vrai, y a-t-il quelqu'un qui ne soit pas créé à la ressemblance de Dieu ? (Bible 1) Dans l'Ancien Testament, il nous est dit de prendre soin de la veuve, des orphelins, et de l'inconnu. Vous souvenez-vous d'un moment où quelqu'un a remarqué que vous étiez dehors et vous a invité à entrer chez lui ? N'est-ce pas agréable d'être accepté et aimé ? [Prenez à la maison la tradition de CedarS où les nouveaux venus ne sont jamais des inconnus et où nous « Dispersons les coteries » comme nous le demande Mme Eddy. (S&S 12)] Personne n'est séparé de Dieu. C'est une chose impossible ! (Bible 2) Afin d'avoir une meilleure compréhension d'un passage de la Bible, il peut être utile de lire ce qu'il y a avant et après le passage. Concernant ce passage, lorsque vous lisez ce qui entoure le passage, il est dit que si nous n'avons pas l'Esprit de Christ, nous n'appartenons pas à Christ. Et si nous vivons selon une nature pécheresse, nous mourrons. Mais vous vivrez si vous êtes conduits par l'Esprit de Dieu et si vous réduisez au silence les agissements du corps. (Bible 3) Jésus et les premiers chrétiens sentaient certainement que chacun, quelle que soit la nature sociale ou la race, était un enfant de Dieu. Par exemple, l'auteur de l'Evangile de Matthieu a choisi la guérison du serviteur du centurion comme la première guérison à présenter à ses lecteurs. Le centurion était un officier dans l'armée romaine occupante, en d'autres mots, un ennemi des juifs. Remarquez aussi que l'auteur de l'Evangile de Jean montre que Jésus a révélé qu'il était le Messie, non à un juif pieux, mais à une femme samaritaine. Typiquement, les samaritains et les juifs n'avaient pas de bonnes relations entre eux. Lorsque nous examinons les paroles de Jésus et ses guérisons, ne manquons pas les leçons importantes en observant la façon dont il vivait, comment il aimait chacun. Il est clair que Jésus aimait l'inconnu, l'étranger.

SECTION II : Des montagnes d'Amour pour les enfants de Dieu apporte la liberté hors de tout conflit.
Dans le passage Bible 6 de Lévitique 19, vous pouvez voir la base de la déclaration de Jésus, « Aime ton prochain. » Il dit, « vous l'aimerez comme vous-mêmes » (Bible 6) Un jour, j'ai rencontré un policier de Saint-Louis dans un avion. Nous avons parlé au sujet de la prière et il m'a dit qu'il s'assurait de s'aimer lui-même avant de partir travailler le matin. Il disait, « Je ne peux pas aider quelqu'un si je ne m'aime pas en premier lieu. » Ce qu'il faisait était très utile et spirituel. Il ne parlait pas d'un amour de soi ; il parlait de son caractère chrétien, sa ressemblance à Dieu. Il s'identifiait à un enfant de Dieu et reconnaissait la présence de l'Amour. Qu'est-ce que cette « montagne sainte » ? (Bible 8, Ps. 48 :1) Nous pouvons y penser comme à un amour énorme de Dieu pour chacun d'entre-nous. C'est un endroit où nous nous sentons à l'abri et unis à Dieu. Un refuge est un lieu de sécurité, de protection ou un abri. Osée (dans Bible 10) est un nom qui signifie salut. (Interpreter's Dictionary) « J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée ; et là où on leur disait : Vous n'êtes pas mon peuple ! ils seront appelés fils du Dieu vivant. » (Bible 10)

SECTION III : Votre liberté divine [2e partie, comprenant la liberté hors de toute guerre de classe]
« Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, maintenant, dit l'Eternel, je me lève » (Bible 11) La considération spéciale de Dieu pour celui qui est pauvre est un thème commun de l'Ancien Testament. Jehovah prend tout spécialement soin de celui qui est pauvre, de celui qui est dans le besoin. Dieu sauve et prend généreusement soin de tous ceux qui L'invoquent. (Bible 12) Observons maintenant un thème proche, très connu du Nouveau Testament, « devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes. » (Bible 13) Qu'est-ce que ce thème signifie ? Il signifie que notre Parent divin ne montre aucune partialité ni favoritisme envers nous. Nous avons la même position devant Dieu. (Bible 13) Lorsque la femme veuve donnait de l'argent à l'église alors qu'elle n'en avait que très peu, elle prenait position. (Bible 14) En ressentant l'abondance de l'Amour, sa donation n'était pas un fardeau ou un jeu de hasard. C'était l'espoir, une réponse à l'Amour. L'entendement mortel joue toujours à vous faire croire que Dieu est faible ou peu aimant, ce qui implique que vous n'êtes pas aimés, ou peut-être oubliés. Non ! L'Amour n'est rien sans son objet. [« Voici la doctrine de la Science Chrétienne : l'Amour divin ne peut être privé de sa manifestation, de son objet; » (S&S 304 :9-13)] Le quatrième Article de foi de la Science Chrétienne dit que Jésus a démontré que l'Amour divin est efficace. Ce mot n'est pas souvent utilisé, mais il signifie que quelque chose est efficace, parfois il a l'effet désiré, parfois il fait ce pourquoi il était conçu. Donc Dieu n'est pas le problème. Vous n'êtes pas le problème. OK, évidemment il reste alors ce que nous appelons en Science Chrétienne, erreur. Mais soyons sur nos gardes. Celui qui accuse prend différentes formes, espérant vous faire croire que le problème est une « chose ». Le problème n'est pas une chose. Ce qui essaie de vous tromper aimerait toujours que vous essayiez de guérir des choses. Comme c'est merveilleux que Mary Baker Eddy ait révélé cette tromperie et qu'elle ait révélé la Vérité. Des problèmes ne sont pas des choses, mais des ombres de songe. Elle dit que le rêveur et le rêve ne font qu'un. (S&S 530 :29) Nous avons l'autorité de nous réveiller de ces songes et de réaliser le fait merveilleux que nous sommes les reflets du Principe divin tout-puissant, l'Amour. Comme nous avons un accès égal à Dieu (le bien), nous avons tous un accès égal à la guérison ! (Bible 15) « En discernant les droits de l'homme, nous ne pouvons manquer de prévoir le sort de toute oppression. » (S&S 11) De nos jours, de quelles manières pouvez-vous vous voir exclusivement sujet à l'autorité de Dieu (subordonné) ? (S&S 13) Comment pouvez-vous aujourd'hui, céder pleinement (être tributaire) à la volonté de Dieu ? (S&S 15)

SECTION IV : Votre liberté divine [3e partie, comprenant la liberté hors de toute maladie, ou de guerre du corps]
Vous demeurez dans l'Amour et l'Amour demeure en vous. Réellement, tout ce qui est en vous est de Dieu. (Bible 16) La guérison de la femme était extraordinaire, merveilleuse, mais n'était pas surnaturelle. (Bible 17) C'était en parfaite harmonie avec les lois qui gouvernent l'univers. Je me suis souvent demandé pourquoi le chef de la synagogue avait été offensé par la guérison faite par Jésus le jour du Sabbat. Bien que cela soit difficile à comprendre, comment quelqu'un pourrait-il être aussi borné pour laisser cette femme dans cet état un jour de plus ou pour nier l'activité guérisseuse de Dieu ; la réponse était que c'était la loi. Le chef de la synagogue faisait valoir la loi de Moïse. OK, ce n'est pas vraiment juste. Avec le temps, de nombreuses lois furent ajoutées. Selon la loi juive (halakha), il y a 39 catégories d'activités interdites le jour du Sabbat (du couché du soleil le vendredi au couché du soleil le samedi). Il y a 11 catégories d'activités interdites qui concernent la fabrication du pain (planter, labourer, récolter, etc.) Il y a 13 catégories qui concernent la confection de vêtement (laver la laine, teindre, filer, coudre). Sur cette base, guérir quelqu'un était considéré comme du travail et le travail était interdit le jour du Sabbat. Cela était interdit, car en se reposant le jour du Sabbat, on honorait l'oeuvre de Dieu créant l'homme et la terre pendant les six premiers jours de la création. Le chef de synagogue disait qu'il y avait six autres jours pour guérir la femme. En d'autres mots, c'était bien de la guérir, mais Jésus aurait dû attendre un jour. Croyez-le ou non, cela était logique à cette époque. Jésus fit remarquer combien cette conception était hypocrite, soulignant le fait que prendre soin du bétail était permis le jour du Sabbat. « ...là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. » (Bible 18) « L'asservissement de l'homme n'est pas légitime. » L'Amour ne peut pas tolérer, ne tolérera pas et ne tolère pas l'esclavage. « Les mortels affirmeront un jour leur liberté au nom du Dieu tout-puissant. » (S&S 19)

SECTION V : Votre liberté divine [4e comprenant la liberté hors de tout conflit marital, guerre entre homme et femme et toute friction « horizontale »]
« ... l'amour est donc l'accomplissement de la loi. » (Rom 13 :10) La croix [que nous devons porter] symbolise les relations verticales et horizontales dans votre vie. La Bible nous rappelle continuellement notre besoin à une bonne et proche relation avec Dieu. C'est la relation verticale. Pourtant, c'est impossible d'avoir une bonne relation avec Dieu en se concentrant uniquement sur la relation verticale. D'une certaine manière, c'est ce que faisait le chef de la synagogue. (Bible 17, 19) Vous ne pouvez pas ignorer ou négliger vos relations avec les autres. C'est comme ça que vous démontrez votre amour pour Dieu. Lors de sa dernière nuit avec les disciples, Jésus parla de ce genre d'amour. Tout d'abord, il (leur Seigneur et Maître) leur lava humblement les pieds. En lavant leurs pieds, il expliqua que dans les jours difficiles à venir, ils devaient s'aimer profondément les uns, les autres. Il leur enseigna alors à laver les pieds des autres, comme il l'avait fait lui-même. « Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autre ; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. » (Jean 13 :14, 15) Le mariage symbolise notre connexion à Dieu. Jésus reconnaissait la légalité et l'aspect pratique de l'union entre deux personnes, et l'union entre l'homme et Dieu par le Christ. (Bible 19) Que vous soyez un adolescent ou un senior, marié ou célibataire, quelles qualités chérissez-vous ? Quelles qualités voulez-vous renforcer ? Quelles qualités voulez-vous chérir en vous et dans les autres ? Qu'en est-il du respect, de la coopération, de la patience et de l'humilité ? L'Amour nous force toujours à aller au-delà de la lettre de la loi. Cela peut nécessiter quelques examens de soi difficiles. « En obéissant patiemment à un Dieu patient, travaillons à dissoudre avec le dissolvant universel de l'Amour l'erreur adamantine - la volonté personnelle, la propre justification et l'amour de soi - qui fait la guerre à la spiritualité et qui est la loi du péché et de la mort. » (S&S 242 :16-21) Le chapitre 21 est l'apogée du livre Apocalypse. De nombreux livres sur l'Apocalypse essaient d'amener aux révélations de Saint Jean et de les rallier à l'histoire humaine, tout spécialement une vision apocalyptique (la fin du monde). Voyons la signification spirituelle de ce passage. Ici, l'auteur Jean, qui était peut-être ou non, le disciple Jean, voit un nouveau ciel et une nouvelle terre, car la première terre avait disparu. (Bible 20) (New Interpreter's Bible) Cette nouvelle terre est entièrement spirituelle. Lorsqu'il est pleinement attesté, le concept actuel de terre comme étant matérielle et limitée, s'évanouit. Dans l'Apocalypse, l'épouse, que Science et Santé explique comme l'idée spirituelle composée reflétant pleinement le Père et la Mère, arrive. (S&S 22) Lorsque cette compréhension complète arrivera, nous serons témoin de l'éradication totale de la souffrance et de la mortalité. « Il [Dieu] essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (Bible 20)

SECTION VI : Tous les songes de l'erreur sont rompus
Saint Jean a écrit l'Apocalypse lorsqu'il était en exil sur l'île grecque Patmos. Il commence le livre par, « Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu'il a fait connaître, par l'envoi de son ange, à son serviteur Jean, ... » Certains pensent que le livre était volontairement difficile à comprendre pour que la Rome impériale ne stoppe pas sa distribution. L'Apocalypse a apparemment été mis dans la forme actuelle à l'époque du règne de l'Empereur romain Domitien qui régna de 81 à 96. Rome adorait une série de dieux-humains et persécuta tous ceux qui ne lui obéissaient pas, en tant que culture dominante. Domitien demanda à ses sujets de s'adresser à lui par les mots « Seigneur et Dieu » et d'adorer son image. En refusant de le faire, de nombreux chrétiens ont été mis à mort ; et d'autres, comme Jean, furent exilés ou emprisonnés, et tous étaient menacés. Jean voyait un fleuve d'eau de la vie venant tout droit du trône de Dieu et de l'agneau (Christ). Sur les bords du fleuve, il y avait un arbre de vie. « ...dont les feuilles servaient à la guérison des nations. Il n'y aura plus d'anathème. » (Bible 21) Les premiers chrétiens, y compris Jean, refusaient de se prosterner devant la religion de la Rome impériale. Dans notre culture actuelle, qu'est-ce qui nous demande de nous prosterner ? Que pensez-vous par exemple, de l'insistance dans les médias actuels au sujet de l'adoration du corps ? Et de l'insistance au sujet de solutions rapides et non de la glorification et de la relation à Dieu ? (C'est la suggestion que nous pouvons « utiliser » Dieu pour nous sentir mieux et Le mettre ensuite de côté.) Que pensez-vous de l'insistance au sujet de d'une « crise » financière ? Une suggestion dit que vous seriez un idiot de ne pas croire que l'humanité vit une crise financière. Elle dit que vous devriez être effrayé au sujet de vos finances personnelles et de votre pays. La Science de Christ dit autre chose. Je pense que l'hymne 412 exprime cela très bien : « Chasse, ô rêveur, tes songes de souffrance, Ouvre les yeux, voici la liberté ! Chante, captif, le Christ ers toi s'avance, Brisant les fers de tous les prisonniers ! » Lorsque la vision de Jean deviendra réalité, nous devrions voir Dieu comme tel qu'Il est réellement. Alors Son nom (nature, ressemblance, esprit) sera notre nature, notre ressemblance, notre esprit. Nous ne lutterons plus pour être semblable à Dieu, car tous seront semblables à Dieu, de toutes les façons. [Cette nature sera « sur [nos] fronts » (Bible 21) sur le front de notre pensée, comme le suggérait Cobbey Crisler.] Par la Science Chrétienne, nous apercevons cette réalité. Consacrons notre coeur et notre âme pour vivre pour toute l'humanité. (S&S 25) « Où sont Tes fils, Père éternel, Oh ! garde-moi ! Faire un peu de bien, chaque jour, Aux tiens, mon Dieu ;... » (« Christ My Refuge » poème de Mary Baker Eddy, notre hymne no 253)

Le texte ci-dessus fait partie d'une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s'appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités - semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d'autres métaphysiciens [et entre crochets, des notes en italiques et des Idées d'Etude pour l'Ecole du Dimanche que j'y ajoute]. Ce document est destiné à pousser plus loin l'étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu'encourager la mise en application des idées qu'on y trouve. A l'origine, ce document n'était envoyé qu'aux participants des camps CedarS, ainsi qu'à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l'étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l'étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d'entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org


********

Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1'200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu'aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l'ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l'exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar's Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536

Metaphysical

Recognize Mind, God, as the source of all good and all understanding! - Whenever — for...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page