Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

UTILISEZ DE TOUT VOTRE COEUR UN SENS SPIRITUEL ET DE LA GRATITUDE POUR VOIR ET VOUS SOUVENIR DE TOUT CE QUI CONCERNE LA REALITE !

Rick Stewart, C.S., Dresden, Germany
Posted Monday, September 21st, 2009

 

LA REALITE, 21 au 27 septembre 2009
Traduction libre d'un texte de Rick Stewart, C.S. of Dresden, Germany
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
 
 
La Leçon biblique de la Science Chrétienne active dans notre conscience est la colle qui maintient tout ensemble. Notre Mouvement, nos églises, nos familles, nos amis, notre monde, et même nos corps, sont embrassés par les puissantes vérités spirituelles contenues dans les citations de la Bible et de Science et Santé. Chaque Leçon biblique est unique, individuelle, et est valable dès maintenant et pour l'éternité.
 
Mais n'est-ce pas agréable de voir venir un sujet favori de Leçon biblique et de nous souvenir de merveilleuses guérisons, idées ou instructions de leçons passées ? C'est exactement ce qui m'arrive toujours avec le sujet, Réalité. Je me rappelle très bien de mon moniteur d'Ecole du Dimanche, Iris Link, qui commençait notre classe par une question. « Qu'est-ce qui est authentique ? » Tout le monde se mettait à rire, car à cette époque, la campagne de publicité disait très fièrement que Coca-Cola était ce qui était « authentique ».
 
Depuis cette discussion inspirée à l'Ecole du Dimanche, cela m'a été facile de comprendre et me souvenir que « la chose véritable/authentique » n'est pas un quelconque soda, un produit populaire, un système de soin à la mode, ou quelque chose de matériel. La seule et unique « chose réelle » est Dieu, l'Esprit, et la création de l'Esprit.
 
Commençons donc à découvrir quel aspect unique et personnel de la « chose réelle » est exposé dans cette Leçon biblique.
 
Texte d'Or
Le Texte d'Or est une prière à Dieu demandant que nos yeux soient ouverts. Nous pouvons donc nous attendre à ce que cette Leçon biblique nous montre des moyens utilisés par Dieu pour ouvrir nos yeux à la réalité qui pourrait être obscurcie par la croyance à une limitation mortelle. Il y a une expérience biblique à laquelle je pense toujours lorsqu'on en arrive à des expériences « qui ouvrent les yeux ». C'est l'expérience d'Agar dans Genèse 21. Elle était perdue dans le désert, elle pensait que son fils Ismaël et elle, allaient mourir de soif, mais un ange lui a parlé pour l'encourager, pour lui ouvrir les yeux au salut présent, à l'eau vive. Que nos yeux soient ouverts cette semaine au salut de la « Réalité » qui est déjà à portée de main !!
[« La gratitude proscrit l'aveuglement au bien présent. » Ce bon mot par Mme Mary Kessler, l'un des moniteurs d'Ecole du Dimanche de Warren, a été partagé par Kathy Fitzer, C.S. dans son discours de clôture à la Conférence internationale des Nurses de la Science Chrétienne, « Demeurer dans la Lumière », tenue à CedarS la semaine passée. L'ingratitude et l'aveuglement à la présence du Christ parmi eux était un problème pour les pharisiens. Pour aider à éviter qu'un tel aveuglement soit un problème pour nous, le Comité des Leçons bibliques dans au moins trois leçons consécutives (20 septembre, 27 septembre et 4 octobre) a focalisé le Texte d'Or et la Leçon sur les yeux et la vision.]
 
Lecture Alternée
Notre introduction à la Leçon biblique offre l'encouragement que nous devrions chercher en Dieu la source de notre santé, de notre paix, et de la vérité dont nous avons besoin. Et nous sommes assurés que les pensées que Dieu a, à notre sujet, sont des pensées de paix et non des pensées malveillantes, et que nous pouvons être certain d'un bon résultat. Nous sommes encouragés à chercher Dieu de « tout notre coeur. » N'approchons donc pas la Leçon de cette semaine sans enthousiasme, mais de tout notre coeur. Dieu nous dit dans les paroles du prophète, Jérémie, que si nous faisons cela, nous Le trouverons.
 
Section 1
La Bible : La Lecture Alternée nous encourage à chercher Dieu et à Le trouver. Et la première section continue cet encouragement d'être vraiment capable de trouver Dieu, de connaître Dieu. La citation Bible 3 nous dit que nous sommes la brebis de Dieu, et qu'Il nous a créés. Dans la citation Bible 4, tirée d'Actes, Paul réprimande le concept d'adorer un « DIEU INCONNU. » Il expose un Dieu qui est la seule source de tout ce que nous faisons, « en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être. » Mais n'est-ce pas formidable que Paul fasse remarquer les poètes locaux qui sont aussi suggérés dans cette relation ? Et il les a aussi cités, « Nous sommes de sa race. »
[Remarquez aussi que Paul a commencé son discours lors d'une réunion à l'Aréopage d'Athènes en complimentant son auditoire - et non en le critiquant. Paul dit que « dans tous les cas », il voit qu'ils sont « à tous égards extrêmement religieux » - pas « plus superstitieux » comme King James interprète le mot grec « deisidaimonesteros » (No 1174 dans le dictionnaire grec de Strong's Exhaustive Concordance). L'approche et la logique de Paul lui ont permis de convaincre « Denys, un membre de l'Aréopage, ainsi qu'une femme nommée Damaris, et plusieurs autres personnes. » (Actes 17 :34) Mme Eddy illumine ce passage : « Saint Paul dit aux Athéniens : "Car c'est en Lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être." Cet énoncé est en substance identique au mien : "Il n'y a ni vie, ni vérité, ni substance, ni intelligence dans la matière." Il est tout à fait clair que jusqu'à présent cette vérité sublime n'a pas encore été pleinement démontrée, mais elle est néanmoins vraie. Si la Science Chrétienne réitère l'enseignement de saint Paul, nous, en tant que Scientistes Chrétiens, nous devrions donner au monde la preuve convaincante de la validité de cet énoncé scientifique de l'être. Ayant perçu, avant les autres, ce fait scientifique, nous nous devons à nous-mêmes et nous devons au monde de lutter pour sa démonstration. » (Rétrospection et Introspection, p. 93 :20)]
 
Science et Santé : Nous sommes donc encouragés à trouver Dieu, mais où ? Science et Santé indique clairement que nous trouvons Dieu lorsque nous identifions clairement Dieu. (S&S 2) Dieu étant le Principe de toute existence, Esprit, Vérité, Vie, Amour. (S&S 3, 4) Dieu qui crée tout et le fait bien. Et finalement, la grande sagesse est de ne pas chercher Dieu où Dieu n'est pas !!! (S&S 5) Ne cherchez pas dans la matière lorsque vous cherchez Dieu, Esprit ; cela fermerait vos yeux. Cherchez « l'idée immortelle de Dieu » ; cela ouvrira vos yeux pour voir les choses que les autres ratent, et attendez jusqu'à ce que vous voyez ce qui arrive dans la Section 2 !
 
Section 2 : Trouvez Dieu là où vous êtes.
La Bible : Il y est question de Moïse, du buisson ardent, et du premier commandement. Vous pouvez voir la vie de Moïse [de 120 ans sur terre] en trois parties égales. Pendant, ses quarante premières années, il est en Egypte comme enfant d'esclaves et ensuite comme un Prince d'Egypte. Mais il est forcé de fuir ce chapitre de sa vie et d'entrer dans le désert où il a vécu comme berger. A l'extérieur, observant la nature, et réfléchissant à la manière dont il était arrivé là. Lorsqu'il apprit à plus observer et ouvrir ses yeux pour protéger ses brebis, Dieu l'appela à un nouveau niveau d'observation, un nouveau niveau de conscience. Il n'observait pas simplement la matière, mais il voyait à travers la matière (Bible 6) Le buisson brûlait mais n'était pas consumé. Dieu assura Moïse que Dieu se trouvait là où il était, et que sur cette base de compréhension spirituelle, Moïse servirait Dieu, le seul et unique Dieu.
 
Science et Santé : Mary Baker Eddy aimait le Premier Commandement et comme Moïse, elle aspirait à sortir l'humanité de l'esclavage. Etre libéré de l'adoration de la matière pour glorifier l'unique Dieu, Esprit. (Lisez S&S page 226). Obéir à cette loi du Principe divin, Entendement, libère de l'obéissance aux fausses lois de l'existence matérielle car ces soi-disant lois ne sont pas des lois, mais des fausses croyances. (Bible 10, 11)
 
Section 3 : La réalité révélée dans la tranquilité.
La Bible : Elie entend la « douce petite voix ». Nous avons lu plus haut ce que Moïse avait aperçu dans le désert au sujet de la réalité. Et nous lisons maintenant une histoire convaincante d'Elie, un autre prophète de l'unique Dieu. Elie avait beaucoup de succès sur le Mont Carmel en opposition aux faux prophètes de Baal et prenant position pour un seul Dieu.
[Pour les coureurs de Cross-country, observez le préambule (dans I Roi 18) à l'histoire de la Leçon biblique de la citation Bible 9. Elie est tellement « renforcé » par la réponse immédiate de Dieu à ses prières - premièrement son appel « pour le feu descendant du ciel » afin de stopper la tendance à idolâtrer des idoles et ensuite sa prière pour que la pluie fasse cesser une longue sécheresse et Elie « se ceignit les reins et courut devant Achab jusqu'à l'entrée de Jizreel ». (Environ 30 km sous la pluie !)] Mais à cause de cela, Jézabel, la femme d'Achab, le roi, s'offensait beaucoup pour ce qu'Elie avait fait et elle lui envoya une menace de mort. (Bible 9) Elie eut peur et s'en alla pour sauver sa vie [« vers Beer-Schéba, loin au sud de Juda »] - 150 km plus loin, et tout ça en un jour [(I Roi 19)] Après tout ce qu'Elie avait fait, il tomba dans un profond sommeil et se réveilla en trouvant qu'un ange lui avait amené à manger et à boire. Il voyagea [40 jours et nuits] grâce à ces provisions, et se rendit dans une grotte au Mont Horeb où Moïse avait vu le buisson ardent et avait reçu les Dix Commandements. Elie est témoin de nombreux exemples de fureur de la nature : vent, tremblement de terre ; et discerne seulement la présence de Dieu dans « un murmure doux et léger. » 
 
Science et Santé : L'histoire d'Elie est une histoire intéressante à apporter à l'interprétation du Consolateur, « l'Esprit de Vérité, qui conduit à toute vérité. » Elie était confronté à la fureur et l'opposition d'une reine jalouse, ainsi que par des forces de la nature qui se déchaînaient. Il découvrit ou trouva la réalité de Dieu dans « un murmure doux et léger. » Dans ces citations de Science et Santé, nous trouvons que nous devons chercher au-delà des témoignages de la matière et d'une soi-disant loi matérielle, pour découvrir la réalité de l'harmonie spirituelle. Mon fils, Noé, avait souvent l'habitude de m'encourager à dire aux patients qui me téléphonaient pour demander de l'aide, « Papa, dis-leur d'écouter « la douce petite voix ». Noé avait raison. Il n'y a aucune limite à l'effet d'écouter ce murmure de Vérité et d'Amour. Comme l'écrit notre Leader, « La "douce petite voix" de la pensée scientifique atteint, par-delà mers et continents, jusqu'aux extrémités les plus lointaines du globe. » (S&S 559:8)
 
Section 4 : Le Christ ouvre nos yeux à la perfection de la réalité.
La Bible : Jésus-Christ démontre ce qu'une compréhension de la perfection de la réalité de Dieu peut accomplir. Et il instruit le peuple à revendiquer la perfection qui vient de notre Père, Dieu. (Bible 12, Matth 5) Chaque maladie est guérie. Pour expliquer ce phénomène, il demande à ses disciples, « Qui suis-je ? » Pour identifier correctement qui faisait le travail, la réponse était le Christ. Avez-vous déjà entendu la phrase, « Personne n'est parfait ! » Quelle instruction bien différente Jésus-Christ nous a faite lorsqu'il nous a sommé d'être parfait, comme notre Père, Dieu est parfait !
 
Science et Santé : Jésus garde ses yeux ouverts à la perfection de la création de Dieu, comme étant la réalité. Lorsque ma maman voulait que nous l'aidions à chercher quelque chose, elle disait souvent, « Ecarquillez vos yeux ! » En cherchant la perfection avec cette Science de la réalité, nous trouvons la création intacte de Dieu. (S&S 17) Il est important de rester clair sur ce qui révèle la réalité. (S&S 18, 19, 20) Comme l'écrit Mme Eddy, « Retenez perpétuellement cette pensée - que c'est l'idée spirituelle, le Saint-Esprit et le Christ, qui vous met à même de démontrer, avec une certitude scientifique, la règle de la guérison, basée sur son Principe divin, l'Amour, qui soutient, protège et environne tout l'être véritable. » (S&S p. 496)
 
Section 5 : « Vision naissante » à une réalité éternelle.
La Bible : Nous lisons les merveilleux exemples dans les vies de Moïse, d'Elie et de Jésus. Il nous est maintenant révélé que la réalité de la Vie n'est pas limitée à la corporalité. Jésus parle avec Moïse et Elie sur le mont de la transfiguration et Pierre, Jacques, et Jean témoignent de cette rencontre. Leurs yeux sont ouverts à la nature éternelle de la vie et de la réalité. Un article puissant qui communique ce sens de réalité et d'individualité sans limite est paru dans le Christian Science Journal de Février 2001, pages 32-35. « Individuality - Its Eternal Presence » par Barbara Cook C.S
 
Science et Santé : Jésus a dit à Pierre, Jacques et Jean, de garder pour eux ce qu'ils avaient vu jusqu'à ce que le « le Fils de l'homme fût ressuscité des morts. » Mary Baker Eddy a écrit une fois, qu'elle avait vu qu'une oeuvre en Science Chrétienne devait d'abord être prouvée ou démontrée avant de pouvoir la publier. Jésus ne demandait-il pas aux disciples que la démonstration complète et finale de la Vie éternelle, la réalité éternelle de l'existence soit d'abord démontrée, avant qu'ils puissent parler de cette expérience ? Le Maître a ensuite ressuscité de la tombe. Et en tant que témoins de la réalité, ne pouvons-nous pas garder nos « yeux écarquillés », garder nos yeux grands ouverts aux preuves de la réalité toujours présentes ? Pouvons-nous commencer par une simple obéissance (S&S 25) à la note marginale de Science et Santé, « Vision naissante » ?
 
Section 6 : La parabole du levain, sa simplicité et sa surprise.
La Bible : Dans presque un tiers de l'enseignement de Jésus, il a utilisé une parabole - une histoire vraie ou fictive, qui conduit souvent à une fin inattendue ou surprise. Différente des mythes, des fables, des allégories, ou des contes, une parabole était une forme d'enseignement dans la tradition juive. Dans les paraboles de Jésus, il est intéressant de remarquer que même s'il parlait à des gens simples, il y avait souvent un élément surprise et un lien avec une réalité plus profonde. C'est tellement approprié à notre leçon sur la « Réalité ».
 
Et même si les paraboles parlaient en général de sujet très familiers (assez terre à terre), souvent simples pour le public de Jésus, il pouvait aussi y avoir une profondeur de sens caché, illustrant de grandes vérités spirituelles. Chacun des disciples de Jésus connaissaient probablement le pain au levain. Et ils savaient très probablement qu'un tout petit peu de pâte pouvait devenir une énorme miche de pain. Mais Jésus parlait du Royaume des Cieux, de ce que nous pourrions appeler la réalité spirituelle ultime, et il ne parlait pas de la cuisson du pain !
 
Plus haut, dans notre Leçon biblique, nous trouvons Moïse et Elie qui devaient regarder au-delà de quelques apparences matérielles parfois effrayantes ou surprenantes. Moïse découvrit un sens de substance au-delà de la matière et il voyait la nature de Dieu comme étant indestructible, « le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. » (Lisez S&S page 468, L'Exposé Scientifique de l'Etre). N'est-ce pas ce que Moïse avait perçu ? Et Elie avait fait des merveilles, des actes puissants, pour la véritable glorification de Dieu, Jéhovah. Mais la grande leçon qu'il a eu dans la caverne consistait à regarder au-delà des événements matériels catastrophiques pour savoir que Dieu est la « douce petite voix. »
[C'est merveilleux que Moïse et Elie (deux des principaux héros hébreux de la Bible, qui devaient avoir ascensionnés, puisque leurs corps n'avaient pas été trouvés) aient pu, à ce moment, « se promener » un peu avec Jésus pour partager les grandes vérités de la vie éternelle ! Sur le mont de la transfiguration (Bible 15), peu de temps avant que Jésus soit confronté à une flagellation brutale et à la crucifixion - peut-être l'attaque la plus dure, bruyante et destructive contre la vie qui puisse être affligée par l'homme, Elie montra que sa vie était éternelle et partagea certainement la douceur et la tranquillité de la « douce petite voix » qui désamorça la menace pour sa vie. La présence de Moïse a aussi montré l'indestructibilité de sa vie comme cela fut le cas du buisson ardent qui lui avait été révélé par le grand Je suis.]
 
Science et Santé : Les citations de Science et Santé nous parlent d'un autre chercheur de Dieu, Mary Baker Eddy, qui a aussi été forcée à chercher plus en profondeur, une inspiration [de « notre grand Maître et de la vie des prophètes et des apôtres. » S&S 29] En se tournant vers la Bible lorsque tout le reste avait échoué, ses yeux ont été ouverts à une nouvelle réalité. Voici comment Mary Baker Eddy décrit sa recherche de Dieu après qu'un médecin traitant ait diagnostiqué une blessure interne sérieuse : « Le troisième jour après l'accident, je demandai ma Bible et l'ouvris au chapitre neuf de Matthieu, verset deux. Pendant que je lisais, la Vérité qui guérit se fit jour dans mon esprit, et le résultat fut que je me levai, m'habillai et que, par la suite, je fus en meilleure santé que je ne l'avais été auparavant. Il y avait dans cette brève expérience une lueur de la grande vérité que j'ai cherché depuis à rendre claire aux autres, savoir la Vie dans l'Esprit et de l'Esprit, cette Vie étant la seule réalité de l'existence. » (Ecrits Divers, p. 24:11)
 
Cette « perception », ce coup d'oeil sur la réalité, a guéri Mary Baker Eddy. Et lorsqu'elle se consacra à comprendre ce qui s'était produit par cette guérison, elle trouva dans la Bible, « la Science Chrétienne » qui l'avait guérie. Elle nota les idées qui étaient venues par sa recherche consacrée et les publia dans Science et Santé. Cet aperçu de la réalité continue à guérir l'humanité, transformant la pensée humaine, comme le « petit levain ». (Lisez S&S 118 :13) [Une fois que vous entrevoyez la réalité, portez-y toute votre attention afin que vous l'amplifiiez et que vous ne l'oubliez jamais.]
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon.Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 
 

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page