Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

PREPAREZ LE SOL POUR UNE RECOLTE FERTILE !

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, February 1st, 2010

ESPRIT, 1er au 7 février 2010
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
preparez le sol pour une recolte fertile !
 
Le Twentieth Century New Testament traduit le Texte d'Or comme ceci, «  pour que le résultat de la vie dans la Lumière soit vu dans chaque forme de bonté, justice et sincérité. » C'est vraiment super de penser au « fruit de l'Esprit » comme étant le « résultat de la vie dans la Lumière ». Comme la lumière encourage la graine à pousser, la toute-présence de l'Esprit fait pousser les graines de la foi, les fait croître, pour finalement devenir un fruit. Le fruit est l'effet ou produit de la graine.
 
Cette Leçon parle des graines et du fruit. Les graines peuvent prendre forme où il n'y a qu'un peu d'humidité - une rigole, une flaque, un verre d'eau, ou un essuie-tout. Mais pour que la graine pousse réellement et fasse des racines, elle a besoin de quelque chose de bon pour s'y enraciner. Aux temps bibliques, ils n'avaient pas de vermiculite et tous les substrats modernes que nous avons de nos jours. Ils avaient simplement de la bonne vieille terre fertile.
 
Si vous désirez des plantes saines, vous avez besoin de terre de qualité pour les planter. C'est la même chose avec la Parole de Dieu. Il est naturel de penser à la Parole, comme à une graine, car tout comme la plus petite graine qui a le potentiel de grandir et de donner un fruit, la Parole de Dieu est capable de transformer des vies stériles en vies productives. Dans la parabole du semeur, qu'on trouve dans la Lecture Alternée, la graine tombe n'importe où et ne tombe pas toujours au meilleur endroit pour pousser. Cela pourrait indiquer qu'en tant que disciple des enseignements de Jésus, on attend de nous que nous semions la bonne graine où que nous allions. Certains de nos efforts pourraient sembler être une perte de temps, mais les bénéfices de semer la bonne graine dans la bonne terre, prime de loin sur des déceptions occasionnelles.
 
Section 1 : Ecoutez ... la parabole du semeur
L'explication biblique de la parabole du semeur (Bible 1) détaille une gamme d'états de bonne volonté pour ceux qui reçoivent la Parole de Dieu. Les diverses qualités de terre sont représentatives, non seulement de nos auditeurs potentiels, mais aussi de nous en tant qu'auditeur. Nos cœurs ne sont parfois pas réceptifs à la Parole comme ils le devraient. Lorsque nous considérons l'explication de chaque type de terreau, nous pouvons prendre note du genre de pensée qui conduit à la résistance ou à la réceptivité de nos cœurs.
 
Le bas-côté est un chemin que tout le monde emprunte. Il est piétiné, dur et compacté. C'est le cœur qui fait continuellement attention à tout ce qui est matériel. Les affaires, la société, et d'autres affaires du monde ont tellement comprimé la terre qu'il n'y a plus de place pour que la graine prenne racine. Alors les vents de la pensée matérielle soufflent la graine. Dummelow dit que c'est comme quelqu'un qui écoute un sermon, mais qui même pendant le sermon, ne cesse de penser à des choses matérielles. Lorsque le sermon est terminé, le premier contact avec le monde élimine toutes les idées du sermon. Les « endroits pierreux » représentent ceux qui écoutent superficiellement. Ils acceptent volontiers la Parole, mais ils n'ont aucune résistance spirituelle ; et même s'ils sont tout d'abord enthousiastes, lorsqu'ils sont confrontés à des défis à leur foi, leur enthousiasme diminue et ils perdent leur intérêt. La terre pleine « d'épines » est un sol bon et fertile, mais les mauvaises herbes des innombrables intérêts dans des richesses matérielles et dans le soin porté au monde, ne laissent pas de temps ou d'endroit pour une activité spirituelle et refoule ce qui pourrait être une vie fructueuse. La « bonne terre » symbolise ceux qui sont pleinement réceptifs et sensibles à la Parole et donc capable de produire un fruit. Remarquez - chacun ne produit pas de la même manière, mais chacun selon sa propre aptitude - certains « en donne cent, un autre soixante, un autre trente. »
 
La Parole de Dieu est juste, et droite. (Bible 2) La Parole est dite par « par le souffle de sa bouche. » Le souffle est un autre moyen de traduire le mot esprit. Esprit est la force animée qui se trouve derrière tout ce qui existe. (Bible 3)
 
Dieu a dit que Sa création était « bonne ». (S&S 1) Le même Esprit qui insuffla la création, nous parle aujourd'hui et chaque jour, élevant notre conscience. (S&S 2) Le sens spirituel nécessite que nous comprenions que la Parole de Dieu est la bonne terre. Tout comme la graine qui pousse, croît pour atteindre la lumière, notre compréhension spirituelle croît en réponse à l'Esprit. Nous ne pouvons pas créer intellectuellement une compréhension spirituelle. Elle vient directement de Dieu. Le langage de l'Esprit est spirituel. (S&S 3) Les sens matériels ne peuvent pas inclure le spirituel. Chaque fois que nous comprenons une nouvelle idée spirituelle, nous la discernons grâce à notre sens spirituel qui se développe continuellement. [«  Le but de CedarS est de donner à chaque campeur, une appréciation du sens spirituel et une abondance d'activités saines et joyeuses. »] Une terre dure et tassée a besoin d'être retournée et défaite pour préparer le terrain pour que les graines poussent. Certains des éléments nutritifs dont nous avons besoin pour développer notre sens spirituel sont, l'honnêteté, le désintéressement, l'amour, et la douceur. (S&S 4) Si le terreau de nos cœurs est bien labouré, fortifié avec des éléments nutritifs spirituels, et nos vies débarrassées des pierres et des mauvaises herbes des prédispositions matérielles, il n'y aura rien qui puisse entraver notre progrès lorsque la lumière de l'Esprit nous guide, pour produire une abondante moisson de fruits.
 
Section 2 : Vous ne pouvez pas empêcher une bonne graine de pousser
Jésus était le premier exemple de graine atteignant tout son potentiel. Des allusions à l'unité de l'homme avec son Créateur, peuvent être trouvées dans les Ecritures : Le Psalmiste recherchait avec confiance en Dieu un guide et trouve la joie uniquement par sa relation à Dieu. (Bible 4, 5) Les prophètes aussi, étaient profondément conscients des cadeaux de l'Esprit. Dans Esaïe, nous trouvons une autre allusion à une pousse atteignant la lumière. Dans Esaïe 11 :1 (Bible 6), nous lisons l'histoire d'un rameau sortant d'un tronc. Dummelow indique que ce passage compare les Assyriens et la maison de David. Les premiers sont comme des arbres déracinés et ne donnant pas de nouvelles pousses. La maison de David est comme le chêne qui, même coupé, reste plein vie et donne de nouvelles pousses. Cette nouvelle Branche a les dons de l'esprit. Le prophète mentionne trois catégories de ces cadeaux : Premièrement, l'intellectuel ou conceptuel ; deuxièmement le pratique ; troisièmement le spirituel. Nous pourrions donc dire que la nouvelle Branche sait quoi faire, comment le faire, et d'où vient le pouvoir qui le lui permet. Cela clarifie aussi le jugement bien au-delà de ce qu'aucun roi terrestre n'ait fait. Ce concept est la droite ligne avec le verset tiré d'Hébreux. (Bible 7) Cette petite phrase parlant de la continuité de Christ fait partie d'une discussion de leaders de ce monde et bien que les leaders humains vont et viennent, le Christ est toujours le même.
 
En Science Chrétienne, on comprend que l'homme est spirituel et parfait, l'image et ressemblance de Dieu. (S&S 6) Il ne vient pas d'un héritage ou de parents matériels. Il est le rejeton de l'Esprit. (S&S 7) Comme c'est montré dans la guérison du paralytique (Bible 8), Jésus utilisa la capacité que Dieu lui avait donnée de guérir et sauver, basée sur la compréhension de la véritable nature spirituelle de l'homme. Il opérait à un niveau différent des scribes. Les scribes n'y arrivaient tout simplement pas. Ils étaient coincés dans un sens matériel de hiérarchie et de clergé. (S&S 8) Jésus ne voyait les choses que du point de vue de l'Esprit. (S&S 9) C'était pour lui naturel de procéder ainsi, car il incarnait les qualités spirituelles nommées par les prophètes. Il répondait à l'espoir de la Branche de donner plus de fruits. (S&S 10)
 
Section 3 : Surveillez ces rochers provocateurs
L'un des principaux éléments nutritifs pour une terre spirituelle saine, est la droiture. La droiture conduit à la vie. (Bible 9) Jésus était le plus haut exemple que le monde ait vu, d'une graine parfaite et d'une terre parfaite produisant ensemble tous leurs fruits. Il était la réalisation de la prophétie d'Esaïe (Bible 11). Mais cette réalisation n'a pas eu lieu dans le vide. Elle était à l'évidence, en totale adhésion avec la Loi de Dieu. The Interpreter's One-Volume Commentary on the Bible indique que cette réalisation est « bien plus que le simple fait que Jésus jouait un rôle décrit par les paroles et prédictions des prophètes d'Israël. C'est la déclaration que le dessein de Dieu révélé par les prophètes et les demandes que Dieu fait pour que son peuple lui obéisse, ont été remplis par Jésus. » En plus de cela, Jésus attendait de ses disciples qu'ils fassent mieux que les scribes et les pharisiens pour mener à bien les demandes de la Loi. Cela ne peut pas être fait de manière superficielle. En tant que disciples, nous devons éprouver un changement de l'intérieur. Jésus savait que nous serons confrontés à des défis dirigés contre notre droiture. Il savait que notre croissance spirituelle naissante ne pourrait pas s'enraciner dans la terre rocailleuse des tentations de ce monde. (Bible 12) Paul énumère une liste de tentations qui pèsent sur notre spiritualité. The Abingdon Bible Commentary catégorise la liste de Paul selon quatre domaines de base : 1) des vices sexuels ; 2) de vices associés à une adoration païenne ; 3) des péchés de la dissension ; 4) des péchés de l'appétit. Lutter simplement contre ces tentations sans un sens de devoir pour la Loi, peut être un effort épuisant. Mais les fruits de l'Esprit sont les vertus de la vie jaillissant sans effort et de manière spontanée de l'Esprit.
 
Notre Leader connaissait bien les récompenses d'attendre patiemment sur Dieu - suivant honnêtement et sincèrement les chemins de la Vérité. (S&S 11) Lorsque nous sommes avec Dieu, les défis pierreux d'une pensée matérielle n'ont aucune influence sur nous. Nous sommes gouvernés formellement par l'Esprit. (S&S 12) Garder notre « terreau » mental propre de toute impureté, spiritualise notre pensée et nos vies. (S&S 13) Se tenir intentionnellement à notre plus pur et plus haut sens de droiture, et la vivre sans cesse, est une preuve que le Christ prend racine dans nos cœurs. Ne faite aucune erreur - cela demande du travail. (S&S 14) Mme Eddy suggère que nous examinions régulièrement nos vies et que nous observions ce que nous faisons. (S&S 15) Lorsque notre spiritualité se renforce et s'enracine plus profondément dans notre conscience, l'audace du mal devient apparente et fait de la place aux fleurs de la démonstration - prouvant ainsi notre nouvelle compréhension. (S&S 16)
 
Section 4 : Les épines des soucis de ce monde empêchent notre fécondité
Nous ne pouvons pas nous attendre à vivre des vies chrétiennes fertiles, si nous cédons à des activités qui nous éloignent de la spiritualité. C'est tout simplement logique que si nous acceptons la prémisse que Dieu est Esprit, notre culte doit refléter et inclure tout ce qui est en harmonie avec l'Esprit. (Bible 14) Jésus est le modèle pour une vie chrétienne fertile. Il se nomme lui-même « le cep ». (Bible 16) Nous sommes les rameaux. Si le rameau se sépare du cep, il est incapable de donner des fruits. Des pensées matérielles - les désirs, les ambitions, la recherche du luxe - nous rend improductifs et nous arrache effectivement du cep. Si nous maintenons notre communion avec le cep, nous serons alors constamment nourris par la grâce. Dummelow écrit, « Nourris par la vie de Christ, l'âme du croyant est purifiée, sanctifiée, et rendue fertile dans toutes les bonnes œuvres. » Un élément clé pour maintenir notre unité avec Christ, est notre amour pour notre prochain. La maxime, « nous servons ce que nous aimons » reste vraie. Si nous aimons Dieu et notre Maître, Jésus-Christ, nous suivrons alors tous ses commandements et nous aurons alors des vies fertiles.
 
Jésus nous montra le chemin d'une vie féconde. Sa vie était gouvernée par la loi de l'Esprit (S&S 17) Jésus était pleinement conscient de son lien incassable avec son Père. Ce lien était le pouvoir se trouvant derrière tout ce qu'il faisait. (S&S 18) Si nous sommes féconds, nous devons suivre ses enseignements. (S&S 19) Mme Eddy nous encourage à croître en grâce en exprimant consciemment « la patience, l'humilité, l'amour et les bonnes œuvres ». (S&S 20) Ces fruits ne peuvent être réalisés que si notre amour est authentique. Cela n'est pas suffisant d'agir saintement. Nous devons être saints. Plus nous aimons la sainteté, moins nous serons sujets à succomber aux attirances de la pensée matérielle. La citation S&S 22 est un autre rappel que la graine a besoin d'une bonne terre pour donner du fruit. Les espoirs, les plaisirs et les activités matériels ne sont pas favorables à un développement spirituel. Maintenir une relation consciente avec le saint, le bon et le pur, assure un apport continu d'éléments nutritifs spirituels amenant à découvrir le fruit spirituel qui n'est pas touché par les inquiétudes du monde.
 
Section 5 : Cassez la motte de terre de la résistance à la guérison
Jésus était un guérisseur efficace car il reconnaissait que son autorité à prêcher et à guérir était le résultat direct de son onction par le Saint-Esprit comme annoncé par Esaïe. (Bible 17) Cela animait tout ce qu'il faisait et lui permettait de défier chaque sentier usés du traditionalisme. Dans la guérison de la femme « courbée » (Bible 19), Jésus défiait non seulement sa longue croyance à la maladie, mais aussi l'hypocrisie religieuse qui voulait la contraindre à la souffrance. Avez-vous déjà eu le sentiment que vous étiez confronté à un mal tellement enraciné, que cela semblait impossible de s'en libérer ? Jésus cultivait ce sol dur à la fois dans la pensée de la femme courbée - comprimée - par des années de maladie, et dans la pensée de ses détracteurs - compact avec un ritualisme dogmatique.
 
Mme Eddy nous donne la promesse libératrice que nous ne sommes tributaires de rien d'autre que de Dieu, Esprit. (S&S 23) L'Esprit de l'Eternel nous libère de tout mal. Parfois, la foi dans la matière et dans les conditions matérielles peuvent sembler impénétrable, mais la compréhension spirituelle « cassent les mottes » des craintes qui semblent inamovibles. (S&S 25) En lisant les directives de notre Leader de s'élever, de renverser, d'effacer, et de réfuter toute plainte venant du corps (S&S 26, 27), nous pouvons facilement imaginer un jardinier utilisant une pioche, une pelle, une fourche, et une binette, pour casser avec enthousiasme la terre dure, préparant ainsi le sol à recevoir la graine. Le jardinier ajoute ensuite les éléments nutritifs et la tourbe nécessaires ; retournant la parcelle jusqu'à ce que l'argile dure et gris soit transformée en un parterre riche et doux, prêt à accepter et favoriser la nouvelle graine. Lorsque vous êtes confrontés à des obstacles difficiles, sentez-vous libre de vous y attaquer, de les retourner pour finir par verser une bonne dose de Vérité. Vous serez alors sur le chemin de porter le fruit de la guérison.
 
Section 6 : Comme pour l'individu, il en est ainsi pour l'église
La première église chrétienne a été créée par les fruits de la guérison (Bible 20). Les disciples n'ont pas reçu leur capacité de guérir par une sagesse profane. Ils n'ont pas plus admis ou ne se sont inclinés devant des méthodes profanes. Ils étaient guidés par « l'Esprit qui vient de Dieu » (Bible 21). Ils n'ont pas non plus gardé leurs capacités de guérison pour eux-mêmes. Ils ont démontré le pouvoir guérisseur à travers le monde, et ils étaient unis dans leurs efforts. (Bible 22) Abingdon commente le message de Paul aux Colossiens, « Il y avait au premier siècle, comme aujourd'hui, de nombreuses petites sectes locales, avec leurs propres religions fantaisistes. Si les « hérétiques » avaient leur méthode, l'église Colossienne aurait bien pu devenir un tel culte excentrique. Mais le christianisme, comme le concevait Paul, est une foi qui vit à la belle étoile, qui a un attrait universel, et qui est prêt à donner preuve d'elle-même en étant en contact avec les conditions variables et la vision des hommes dans toutes les parties du monde. » Ce sont pour nous des paroles encourageantes.
 
Jésus a bâti son église sur la « la suprématie de l'Esprit » (S&S 28). Nous avons les mêmes instructions que les apôtres - de guérir le malade et le pécheur. La Fondatrice de la Science Chrétienne nous dit que nous pouvons nous unir avec cette église uniquement « en produisant les fruits de l'Amour - en chassant l'erreur et en guérissant les malades. » (S&S 29) Pour ce faire, elle dit que nous devons être « nés à nouveau de l'Esprit ». La clé pour mener à bien ce but est de réaliser que « la Vie est Esprit, qu'elle n'est jamais dans la matière ni matérielle ». (S&S 30) Pensez une minute à ce qu'elle est en train de dire. « La Vie EST Esprit, qu'elle N'EST JAMAIS DANS LA MATIERE nimatérielle. » Le terreau dans votre cœur est-il prêt à accepter cela ? C'est énorme. Cela va à l'encontre de tout ce que nous disent les sens. C'est en opposition avec chaque système de médecine, avec chaque plaisir des sens, avec chaque rite dogmatique. C'est littéralement la « pioche » qui s'attaque au sol froid et dur du matérialisme et commence à le transformer en un terrain fertile. L'une de mes amies m'a dit une fois qu'elle avait un enseignant qui faisait une distinction claire entre la poussière et la terre. Les plantes ne poussent pas dans la poussière. Elles poussent dans la terre. Où est-ce que tombe la graine dans votre cœur ?
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Make your own the GEM of seeing all past enemies as if on their “road to Damascus!” - Make...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page