Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

DECOUVREZ VOTRE MOI PARFAIT SUR LE CHEMIN DE L'ASCENSION

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, March 1st, 2010

L'HOMME, 1 au 7 mars 2010
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.

DECOUVREZ VOTRE MOI PARFAIT SUR LE CHEMIN DE L'ASCENSION

Combien de fois avez-vous entendu la phrase, « Personne n'est parfait » ? En grandissant en Science Chrétienne, j'ai souvent entendu la phrase opposée : « Tu es l'enfant parfait de Dieu. » Honnêtement, je dois dire que cela m'a pas mal perturbé. Après tout, comme j'étais parfait, je ne pouvais rien faire de mal. N'est-ce pas ? Jamais de la vie ! J'ai fait plein de choses fausses, mais cela me demanda beaucoup d'effort pour l'admettre. Lorsque j'ai commencé à admettre mes défauts, j'ai commencé à réaliser que la personnalité humaine qui portait mon nom, n'était pas l'homme parfait de la création de Dieu, mais une contrefaçon. L'homme créé à l'image de Dieu est un reflet, une image, et une idée, pas physique, ni une personnalité.

La Leçon de cette semaine discerne l'homme réel de la fausse image que nous voyons humainement. Lorsque nous comprenons l'homme réel de la création de Dieu, la fausse personnalité humaine appelée « homme » disparaît. L'apogée de cette disparition de la fausse vision de l'homme et l'apparition de l'homme réel, est appelé ascension. Cette Leçon en comprend trois. Lorsque vous y parvenez, c'est réellement l'apogée d'une compréhension spirituelle et notre vraie destination en Science Chrétienne. Notre but est de marcher avec Dieu et de nous éveiller à une existence entièrement spirituelle.

Le Texte d'Or commence par là où cela doit se terminer - l'homme à l'image et à la ressemblance de Dieu. C'est l'homme dans son état spirituel, véritable et parfait. En Science Chrétienne, on apprend que la Vérité détruit les mensonges et que la Vérité nous rend libre. Nous sommes aussi conscients que si nous avons l'erreur à la base de notre discussion, nous l'aurons aussi à sa conclusion. Comme nous ne voulons pas de l'erreur dans nos conclusions, nous devons la laisser dehors. Partons donc du principe correct que l'homme est l'image de Dieu. Comme une démonstration en géométrie, c'est une « donnée ». Mais ensuite, nous devons le prouver.

Comment le faire ? Nous mettons en pratique notre perfection et vivons avec elle, dans notre vie quotidienne. Maintenant, avant d'aller plus loin, soyons certains de savoir de quoi nous parlons lorsque nous utilisons le mot parfait. Selon Strong's Exhaustive Concordance of the Bible, le mot parfait dans Bible 1 a la même racine que le mot traduit par intègre dans la Lecture Alternée. Cela signifie intégrité, sans défaut, complet, plein, sain, sans tache, droit, entier. Il est dit dans la Bible, « Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, qui marchent selon la loi de l'Eternel ! » Paul était aussi convaincu de la pureté naturelle de l'homme en tant qu'enfant de Dieu, mais il a aussi reconnu le processus nécessaire pour le prouver. Il nous est dit depuis le début que nous avons été « prédestinés à être semblables à l'image de son Fils ». Abingdon Bible Commentary dit que le dessein divin selon Romain 8:28 est d'apporter l'homme « en conformité avec l'image ou caractère du Christ, et de le faire participer à la gloire, à la splendeur morale de Dieu. » Cela ressemble à une description de l'ascension.

Rien de tout cela n'indique que nous ne serons pas confrontés à des défis. Malgré cela, aucun défi, même s'il est violent, n'est en mesure de nous séparer de l'amour de Dieu.

Section 1 : Le premier défi est de savoir où vous vous dirigez
« Observe celui qui est intègre... » (Bible 1). Comme mentionné ci-dessus, cette phrase et d'autres comme elle, peut parfois nous troubler. Soit nous nous défaisons de la perfection comme d'un standard impossible, soit nous ressentons une pression immense en essayant de l'exprimer humainement. Mais nous n'avons pas à ressentir l'un ou l'autre de ces sentiments. La New English Bible utilise simplement le terme « l'homme bon ». Nous pouvons ne pas être capables d'être parfait, mais nous pouvons certainement être bons. Dans Matthieu 5 :48 (Bible 4), Jésus nous commande d'être parfaits. Paul nous encourage à nous investir dans ce processus de croissance en marchant dans l'Esprit. (Bible 2) Lorsque nous revêtirons « l'homme nouveau », nous modèlerons nos vies en conformité avec l'homme véritable et droit créé par Dieu.

Dans Science et Santé, l'homme est décrit et défini du point de vue d'une perfection spirituelle. (S&S 1) Notez bien que notre Conductrice ne dit pas que l'homme est matériel et parfait, mais que l'homme est spirituel et parfait. Le soi-disant homme matériel n'est pas parfait. Chaque partie de cette citation à la page 475 décrit le réel statut spirituel de l'homme selon la ressemblance de son Créateur. Gardez à l'esprit qu'en réalité il n'y a pas d'autre homme. L'homme que Dieu a créé est le seul qui existe et qui a existé. L'apparence d'un homme mortel est un produit de la croyance que l'homme puisse être séparé de Dieu. Notre Conductrice nous encourage à nous débarrasser de cette croyance. (S&S 2) Lorsque nous comprenons clairement l'exposé spirituel scientifique de l'homme, l'homme nouveau apparaîtra. (S&S 3) C'est une approche radicalement différente de la plupart des religions. On pense généralement que l'homme est un pécheur déchu. S'il en était réellement ainsi, nous serions sous pression pour prouver le contraire. Mais en reconnaissant que la vision dégénérée de l'homme est une croyance et non un fait, nous pouvons commencer à démontrer cet « homme plus élevé » en proportion avec notre compréhension spirituelle. Si nous partons du principe que l'homme est la ressemblance de Dieu, nous sommes libres de le prouver. (S&S 4) Pour progresser, nous devons connaître notre destination. En commençant avec notre modèle de ressemblance de Dieu, cela nous donne la confiance et le pouvoir de le prouver dans notre chemin de tous les jours. (S&S 5)

Section 2 : Le prochain défi est de marcher dans la bonne direction
En plus des définitions précédentes, The Amplified Bible définit le mot parfait comme utilisé dans la citation Bible 4 comme étant « croître dans une complète maturité de bonté d'esprit et de caractère, ayant atteint la hauteur appropriée de vertu et d'intégrité. » Ici encore, nous voyons que Jésus ne demande pas l'impossible. Il nous demande d'y travailler et de prouver ce que nous apprenons. Comme la traduction du Nouveau Testament de M. Olaf M. Norlie le dit, « Vous devez devenir spirituellement mûr. » Pour le sens humain, cela semble être le résultat d'un processus. Paul définit ce processus dans les citations de Bible 5 à Bible 7. Paul appelle ce que Interpreter's nomme « une orientation radicalement nouvelle » avec un respect de nos motivations et de nos buts. Notre concept du nouvel homme est trouvé lorsque nous reconnaissons que l'homme est créé à l'image de Dieu. Le Christ est le plus haut concept de l'homme à l'image de Dieu. Lorsque nous nous concentrons sur le Christ, nous reflétons son image dans notre caractère. Tous nos efforts semblent être entravés par une attirance matérielle dans la direction opposée à celle que nous souhaitons prendre. Cela semble être une lutte acharnée entre l'Esprit et la chair. Mais pas à pas, notre nature est transformée.

Mme Eddy souligne que nous marchons dans la direction où se porte notre regard. (S&S 6) Les campeurs à CedarS savent que lorsqu'on monte un cheval, il ira dans la direction où nous regardons. La même règle s'applique dans nos vies. Mais cela ne suffit pas de regarder où vous voulez aller. Vous avez aussi besoin de bouger vos pieds pour avancer. Ce n'est qu'ainsi que notre progrès spirituel est accompli pas à pas - parfois avec de grandes enjambées, parfois avec de petites. (S&S 7) Il est bon de se souvenir que cette progression de l'imperfection vers la perfection n'a lieu que dans la croyance humaine. Lorsque les fausses croyances sont éliminées, la réalité apparaît (S&S 8, 9). Dans la citation S&S 10, nous trouvons la « TRADUCTION SCIENTIFIQUE DE L'ENTENDEMENT MORTEL ». On y trouve trois degrés : La dépravation, les mauvaises croyances, et la compréhension. Les gens essaient parfois de trouver dans quel « degré » ils se trouvent. Mais selon les aspects de la vie que nous considérons, nous pourrions être à différents degrés en même temps. C'est ce que revendique la scène humaine : que nous vivons dans un mélange de bien et de mal. Même si nous pouvons être honnêtes, humbles, et fidèles, nous pourrions aussi être soumis à la haine, la propre justification, ou la maladie. Lorsque nous oeuvrons quotidiennement pour spiritualiser notre pensée, nous trouvons que nous remplaçons petit à petit ces aspects du premier degré de l'entendement mortel avec les aspects des second et troisième degrés. C'est un processus de toute une vie que de pratiquer ce que nous prêchons. C'est seulement lorsque les qualités irréelles et transitoires font place au réel, que nous démontrons la perfection. Lorsque ce moment arrive, le matériel disparaît entièrement et le résultat est l'ascension.

Section 3 : Marcher avec Dieu
Récemment, j'ai pensé au sujet de la réputation. Plusieurs sportifs et politiciens, des gens qu'on voit souvent comme des modèles positifs, ont fait quelques grosses erreurs de jugement. Leur réputation a été ternie et leur crédibilité en a souffert. Nous pensons « connaître » des célébrités, mais les connaissons-nous vraiment ? Ce que les gens pensent connaître, n'est rien d'autre qu'un personnage public. Les seules personnes qui les connaissent vraiment sont ceux qui vivent avec, et dans une certaine mesure, ceux qui ont une interaction personnelle avec elles. Ceux qui les voient dans leur vie quotidienne, ont une meilleure idée de qui sont ces personnes. Mais même les personnes qui vous voient chaque jour ne sont pas avec vous à chaque instant. La façon dont vous pensez et agissez lorsqu'il n'y a personne à vos côtés est un indicateur honnête de qui vous êtes réellement. Nombre d'entre nous pensent que seul Dieu est vraiment capable de nous connaître. Lorsque tous les autres témoins échouent, nous entendons souvent la demande, « Que Dieu m'en soit témoin. »

Le Psalmiste pensait ainsi. (Bible 8) Il savait que sa foi en Dieu formait son caractère et il savait qu'il vivait honnêtement une vie d'intégrité. Hénoc (Bible 9) avait une réputation exemplaire. Vous pourriez dire qu'il excellait dans les qualités des deuxième et troisième degrés. Voici la première des trois ascensions mentionnées dans la Bible et dans la Leçon. Dummelow écrit d'Hénoc, « Dans toutes ses actions, il reconnaissait ce qu'il devait à Dieu ; Dieu n'était absent d'aucune de ses pensées ; il vivait en communion avec Lui. » Son adhésion à Dieu lui procura un passage vers les cieux (la réalité), et il ne mourut pas pour y parvenir. Si nous ne sommes pas sûrs de la façon d'agir, ou si nous sommes trop préoccupés de ce que les autres pourraient penser, nous pouvons nous souvenir que nous n'avons pas à faire la chose juste pour impressionner les hommes. Nous devons faire la chose juste car c'est ce que demande Dieu. (Bible 11) Ce n'est pas un rituel public, mais une vertu intérieure exprimée dans un service désintéressé, qui est le moyen de commencer notre marche vers Dieu.

Mme Eddy qui a découvert la Science Chrétienne, enseignait que nous devons démontrer chaque jour notre relation ininterrompue avec Dieu. (S&S 11) L'homme que Dieu a créé n'a pas à mourir pour aller aux cieux. (S&S 12) Notre livre d'étude nous dit que peu importe si nous pensons avoir besoin de beaucoup de sens matériel, nous devons « changer notre concept humain de la vie. » (S&S 13) Ce faisant, nous perdons toute foi dans des moyens matériels, et nous commençons à nous reposer entièrement sur Dieu. (S&S 15) [« s'appuient sur l'infini, soutien constant » S&S vii :1] Nous nous éveillons alors à notre existence réelle en tant qu'image et ressemblance de Dieu.

Section 4 : Aucune hésitation si vous voulez vous y rendre
Alors qu'Hénoc semble être le modèle idéal de la façon dont nous devons conduire nos vies et trouver progressivement un chemin pour sortir de la chair, l'histoire d'Elie a un peu plus de détails. Lorsque nous regardons l'histoire de sa vie, nous voyons qu'il a eu plusieurs défis à affronter. Il a affronté seul les prophètes de Baal (lisez I Roi 18), et il a été sélectionné pour être capturé et exécuté. A un certain moment, il a même pensé au suicide. Mais il a appris à se reposer sur le « un murmure doux et léger » et à être ferme avec Dieu. Comme Hénoc, Elie ne n'est pas mort, mais « monta au ciel dans un tourbillon. » (Bible 13) Sa position ferme envers Dieu lui apporta le statut de prophète. Cela joua sans aucun doute un rôle dans son ascension. Il défia les prophètes de Baal, « Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés ? » (Bible 14)

Vous arrive-t-il d'hésiter entre le bien et le mal, entre la matière et l'Esprit ? Mme Eddy nous prévient du fait que nos décisions nous maîtrisent, « quelle qu'en soit l'orientation. » (S&S 16) Cela nous remet à l'esprit que nous devons porter notre regard où nous souhaitons aller. Au sens humain, il peut sembler que le sens matériel des choses et le sens spirituel peuvent se mélanger et coïncider - que lorsque l'un s'éloigne, l'autre apparaît. Mais ils ne se mélangent réellement jamais. Nous ne pouvons réellement pas nous arrêter entre deux opinions. Le réel et l'irréel ne s'unissent jamais. (S&S 17) La seule réalité est la divine. « Le chemin droit et resserré, c'est voir et reconnaître ce fait,... » (S&S 18) Nous mesurons notre progrès vers la réalité spirituelle lorsque nous vivons sincèrement la Vérité. En regardant les compétitions de snowboard cross aux Jeux Olympiques, on avait parfois l'impression qu'ils se déplaçaient latéralement et non verticalement. Mais à chaque instant, ils essayaient d'atteindre la ligne d'arrivée plus vite que les autres. Ils devaient utiliser leur habilité, leur force et leur équilibre pour trouver le chemin vers la résistance la plus faible et utiliser la gravité à leur avantage, en passant par-dessus chaque obstacle aussi doucement que possible. Nous aussi, nous devons, nous frayer un chemin pour les cieux, mais nous pouvons utiliser nos aptitudes spirituelles pour permettre à l'Esprit de nous garder dans la bonne direction jusqu'à ce que nous arrivions avec joie au bout de notre course. (S&S 19) Pour nous, la ligne d'arrivée est l'ascension.

Section 5 : Une avant-première des choses à venir
Pour ceux qui semblent passer plus de temps au « premier degré », cela peut certainement donner l'impression d'être assis dans l'obscurité. Il n'y a aucune chance de reconnaître l'homme parfait de la création de Dieu dans cette sombre condition. Mais souvenons-nous que c'est le premier degré de l'entendement mortel, c'est-à-dire le premier degré d'un mensonge. Pas le premier degré d'une existence réelle. Mais si nous croyons le mensonge, c'est en fait un endroit obscur. Heureusement, l'enseignement de Jésus a apporté la lumière de Christ pour transpercer l'obscurité de la croyance matérielle. (Bible 15) Abingdon donne une magnifique description de la mission de Jésus : « Le ministère de Jésus était une véritable lumière qui jaillit du ciel, comme le soleil qui se lève dans la vie des gens, dont le but était d'apporter la beauté et le charme aux vies sombres et ternes des hommes, de susciter les pouvoirs latents de l'âme, d'inspirer dans les cœurs des hommes le psaume de louanges et d'éveiller dans l'esprit des hommes un désir de servir les autres. » L'événement connu sous le nom de Transfiguration (Bible 16) a renversé toutes sortes de conventions établies. L'histoire dit que Jésus resplendissait comme une lumière brillante. C'est important, car lorsque Moïse est redescendu de son audience avec Dieu, son visage brillait aussi, mais la lumière était « empruntée » et ne venait pas de l'intérieur. Moïse parlait ici avec Jésus. Elie y était aussi. Nous avons ici une personne qui était présumée morte depuis longtemps [même si son corps n'a jamais été retrouvé] et une personne qui s'était déjà élevée, parlant face à face avec Jésus. Les disciples ont été témoins. Au figuré, Moïse représente la Loi, Elie représente les Prophètes, et Jésus représente l'Evangile et l'homme parfait. Comment cela aurait-il pu prendre place littéralement ? Les disciples essayaient de donner du sens à tout ça, et ils ont ensuite entendu une voix déclarant, « Celui-ci est mon Fils bien-aimé... » Ont-ils eu un aperçu de ce qu'était l'homme réel ? Jean, qui était l'un de ces trois témoins, a écrit plus tard, « nous sommes maintenant enfants de Dieu ». (Bible 17) Même si nous ne pouvons le voir maintenant, nous sommes mieux que cela semble être. Paul dit que c'est comme de regarder dans un miroir déformé. (Bible 18) Nous ne ressemblons jamais à un reflet déformé, et nous ne pouvons pas plus nous fier à une image déformée pour nous faire une idée de la réalité. Croire que l'homme est matériel est une vision déformée de votre véritable être. Nous ne sommes jamais dans une condition matérielle. Nous sommes toujours spirituels. Mais nous avons besoin de changer notre façon de voir les choses.

Notre Conductrice nous informe que tous ces aspects négatifs au premier degré de l'entendement mortel, sont des illusions. (S&S 22) On a dit aux disciples « d'entendre » ou d'écouter et suivre ce qu'enseignait Jésus. Il nous montra le chemin pour écarter « les sombres visions du sens matériel. » Jésus avait non seulement compris qu'il était l'image et la ressemblance de Dieu, mais il savait que nous l'étions aussi. Jésus ne se laissait jamais aller à regarder dans le miroir déformé du sens matériel. Il voyait l'homme réel, parfait, partout où il regardait. Et cette vision correcte guérissait. (S&S 23) Il savait que la vision matérielle déformée n'était pas plus la vision réelle de l'homme, que ne l'était une image déformée dans un miroir sale. Aujourd'hui, nous avons le merveilleux cadeau de la Science pour faire resplendir la lumière sur nos fausses visions et pour les éliminer. (S&S 25) Chaque idée que nous avons de notre être véritable apporte la guérison, et elle nous rapproche de notre éveil à notre véritable existence en tant qu'enfants spirituels de Dieu, c'est-à-dire de nous rapprocher de l'ascension.

Section 6 : Dernier arrêt - l'Ascension
Les histoires d'Hénoc et d'Elie nous informent qu'il est possible de nous réveiller de l'existence matérielle et de démontrer que l'homme est réellement spirituel. Jésus alla un pas plus loin en étant triomphant de la tombe. (Bible 19) Cela indique que l'éveil à la véritable identité de l'homme en tant qu'image et ressemblance spirituelle de son Créateur ne peut être atteinte par la mort. Après sa résurrection, il avait le même corps qu'avant. L'ascension - son départ final de la chair - était l'apogée sur son chemin vers la perfection. C'est aussi le nôtre.

La résurrection de Jésus et son ascension prouvèrent une fois pour toute, que la vision matérielle est irréelle et qu'elle « disparaît en présence de la réalité. » (S&S 26) Traditionnellement, les gens ont cru que pour aller aux cieux, il fallait mourir. Mais cela n'est pas vrai. Il n'y a qu'un seul chemin conduisant aux cieux. « Ce chemin consiste à ne connaître aucune autre réalité - à n'avoir aucune autre conscience de vie - que le bien, Dieu et Son reflet, et à nous élever au-dessus des prétendus douleurs et plaisirs des sens. » (S&S 27) Lorsqu'Elie s'éleva, son protégé Elisée, a reçu une « double portion » de son esprit. Mme Eddy écrit que lorsque Jésus s'éleva, ses disciples ont reçu le Saint-Esprit. (S&S 28) Cela leur donna naturellement une perspective complètement différente concernant la vraie nature de l'homme. Elle écrit, « Ils ne considérèrent plus l'homme d'après le sens matériel. » (S&S 28) Certains peuvent douter du fait que les histoires d'ascension dans la Bible soient réels. Mais si cela n'était pas le cas, les disciples auraient-ils pu soutenir leur inspiration pour continuer la mission de Jésus ? Le message du Christ pourrait-il survivre pour les générations futures ? La résurrection et l'ascension étaient la fondation du message de Paul. Les disciples témoignèrent de l'ascension et cela a soutenu leur confiance pour surmonter tous les obstacles matériels. L'ascension de Jésus montra que l'homme parfait dont il est question dans la Genèse, est spirituel. Selon Mme Eddy, la perfection spirituelle de l'homme est « incontestable ». (S&S 29) Cela signifie qu'elle ne peut pas être contestée.

Donc retour au début : a) « Personne n'est parfait » ou b) « Vous êtes l'enfant parfait de Dieu ». Non, la matière n'est pas parfaite et n'existe même pas comme condition de l'être. Oui, l'homme créé à l'image et selon la ressemblance de Dieu est toujours parfait et n'a jamais été autre chose. Le premier degré et le troisième degré dans la traduction scientifique de l'entendement mortel n'ont aucun point commun. Ils sont opposés et totalement séparés. L'un d'eux est physique ; l'autre est spirituel. Mais le Christ éclaire notre chemin pour sortir de l'obscurité et nous guide à travers la transition. La vraie spiritualité « approfondi[t] l'expérience humaine » jusqu'à ce que le sens matériel disparaisse. (S&S 30) Nous prouvons notre spiritualité et perfection dans une démonstration quotidienne. Nous nous éveillons finalement pour réaliser que la perfection spirituelle est tout ce qui existe, et nous nous élevons au statut d'homme parfait de Dieu.

Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011

Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!

Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162
 

L'HOMME, 1 au 7 mars 2010
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
DECOUVREZ VOTRE MOI PARFAIT SUR LE CHEMIN DE L'ASCENSION
 
Combien de fois avez-vous entendu la phrase, « Personne n'est parfait » ? En grandissant en Science Chrétienne, j'ai souvent entendu la phrase opposée : « Tu es l'enfant parfait de Dieu. » Honnêtement, je dois dire que cela m'a pas mal perturbé. Après tout, comme j'étais parfait, je ne pouvais rien faire de mal. N'est-ce pas ? Jamais de la vie ! J'ai fait plein de choses fausses, mais cela me demanda beaucoup d'effort pour l'admettre. Lorsque j'ai commencé à admettre mes défauts, j'ai commencé à réaliser que la personnalité humaine qui portait mon nom, n'était pas l'homme parfait de la création de Dieu, mais une contrefaçon. L'homme créé à l'image de Dieu est un reflet, une image, et une idée, pas physique, ni une personnalité.
 
La Leçon de cette semaine discerne l'homme réel de la fausse image que nous voyons humainement. Lorsque nous comprenons l'homme réel de la création de Dieu, la fausse personnalité humaine appelée « homme » disparaît. L'apogée de cette disparition de la fausse vision de l'homme et l'apparition de l'homme réel, est appelé ascension. Cette Leçon en comprend trois. Lorsque vous y parvenez, c'est réellement l'apogée d'une compréhension spirituelle et notre vraie destination en Science Chrétienne. Notre but est de marcher avec Dieu et de nous éveiller à une existence entièrement spirituelle.
 
Le Texte d'Or commence par là où cela doit se terminer - l'homme à l'image et à la ressemblance de Dieu. C'est l'homme dans son état spirituel, véritable et parfait. En Science Chrétienne, on apprend que la Vérité détruit les mensonges et que la Vérité nous rend libre. Nous sommes aussi conscients que si nous avons l'erreur à la base de notre discussion, nous l'aurons aussi à sa conclusion. Comme nous ne voulons pas de l'erreur dans nos conclusions, nous devons la laisser dehors. Partons donc du principe correct que l'homme est l'image de Dieu. Comme une démonstration en géométrie, c'est une « donnée ». Mais ensuite, nous devons le prouver.
 
Comment le faire ? Nous mettons en pratique notre perfection et vivons avec elle, dans notre vie quotidienne. Maintenant, avant d'aller plus loin, soyons certains de savoir de quoi nous parlons lorsque nous utilisons le mot parfait. Selon Strong's Exhaustive Concordance of the Bible, le mot parfait dans Bible 1 a la même racine que le mot traduit par intègre dans la Lecture Alternée. Cela signifie intégrité, sans défaut, complet, plein, sain, sans tache, droit, entier. Il est dit dans la Bible, « Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, qui marchent selon la loi de l'Eternel ! » Paul était aussi convaincu de la pureté naturelle de l'homme en tant qu'enfant de Dieu, mais il a aussi reconnu le processus nécessaire pour le prouver. Il nous est dit depuis le début que nous avons été « prédestinés à être semblables à l'image de son Fils ». Abingdon Bible Commentary dit que le dessein divin selon Romain 8:28 est d'apporter l'homme « en conformité avec l'image ou caractère du Christ, et de le faire participer à la gloire, à la splendeur morale de Dieu. » Cela ressemble à une description de l'ascension.
 
Rien de tout cela n'indique que nous ne serons pas confrontés à des défis. Malgré cela, aucun défi, même s'il est violent, n'est en mesure de nous séparer de l'amour de Dieu.
 
Section 1 : Le premier défi est de savoir où vous vous dirigez
« Observe celui qui est intègre... » (Bible 1). Comme mentionné ci-dessus, cette phrase et d'autres comme elle, peut parfois nous troubler. Soit nous nous défaisons de la perfection comme d'un standard impossible, soit nous ressentons une pression immense en essayant de l'exprimer humainement. Mais nous n'avons pas à ressentir l'un ou l'autre de ces sentiments. La New English Bible utilise simplement le terme « l'homme bon ». Nous pouvons ne pas être capables d'être parfait, mais nous pouvons certainement être bons. Dans Matthieu 5 :48 (Bible 4), Jésus nous commande d'être parfaits. Paul nous encourage à nous investir dans ce processus de croissance en marchant dans l'Esprit. (Bible 2) Lorsque nous revêtirons « l'homme nouveau », nous modèlerons nos vies en conformité avec l'homme véritable et droit créé par Dieu.
 
Dans Science et Santé, l'homme est décrit et défini du point de vue d'une perfection spirituelle. (S&S 1) Notez bien que notre Conductrice ne dit pas que l'homme est matériel et parfait, mais que l'homme est spirituel et parfait. Le soi-disant homme matériel n'est pas parfait. Chaque partie de cette citation à la page 475 décrit le réel statut spirituel de l'homme selon la ressemblance de son Créateur. Gardez à l'esprit qu'en réalité il n'y a pas d'autre homme. L'homme que Dieu a créé est le seul qui existe et qui a existé. L'apparence d'un homme mortel est un produit de la croyance que l'homme puisse être séparé de Dieu. Notre Conductrice nous encourage à nous débarrasser de cette croyance. (S&S 2) Lorsque nous comprenons clairement l'exposé spirituel scientifique de l'homme, l'homme nouveau apparaîtra. (S&S 3) C'est une approche radicalement différente de la plupart des religions. On pense généralement que l'homme est un pécheur déchu. S'il en était réellement ainsi, nous serions sous pression pour prouver le contraire. Mais en reconnaissant que la vision dégénérée de l'homme est une croyance et non un fait, nous pouvons commencer à démontrer cet « homme plus élevé » en proportion avec notre compréhension spirituelle. Si nous partons du principe que l'homme est la ressemblance de Dieu, nous sommes libres de le prouver. (S&S 4) Pour progresser, nous devons connaître notre destination. En commençant avec notre modèle de ressemblance de Dieu, cela nous donne la confiance et le pouvoir de le prouver dans notre chemin de tous les jours. (S&S 5)
 
Section 2 : Le prochain défi est de marcher dans la bonne direction
En plus des définitions précédentes, The Amplified Bible définit le mot parfait comme utilisé dans la citation Bible 4 comme étant « croître dans une complète maturité de bonté d'esprit et de caractère, ayant atteint la hauteur appropriée de vertu et d'intégrité. » Ici encore, nous voyons que Jésus ne demande pas l'impossible. Il nous demande d'y travailler et de prouver ce que nous apprenons. Comme la traduction du Nouveau Testament de M. Olaf M. Norlie le dit, « Vous devez devenir spirituellement mûr. » Pour le sens humain, cela semble être le résultat d'un processus. Paul définit ce processus dans les citations de Bible 5 à Bible 7. Paul appelle ce que Interpreter's nomme « une orientation radicalement nouvelle » avec un respect de nos motivations et de nos buts. Notre concept du nouvel homme est trouvé lorsque nous reconnaissons que l'homme est créé à l'image de Dieu. Le Christ est le plus haut concept de l'homme à l'image de Dieu. Lorsque nous nous concentrons sur le Christ, nous reflétons son image dans notre caractère. Tous nos efforts semblent être entravés par une attirance matérielle dans la direction opposée à celle que nous souhaitons prendre. Cela semble être une lutte acharnée entre l'Esprit et la chair. Mais pas à pas, notre nature est transformée.
 
Mme Eddy souligne que nous marchons dans la direction où se porte notre regard. (S&S 6) Les campeurs à CedarS savent que lorsqu'on monte un cheval, il ira dans la direction où nous regardons. La même règle s'applique dans nos vies. Mais cela ne suffit pas de regarder où vous voulez aller. Vous avez aussi besoin de bouger vos pieds pour avancer. Ce n'est qu'ainsi que notre progrès spirituel est accompli pas à pas - parfois avec de grandes enjambées, parfois avec de petites. (S&S 7) Il est bon de se souvenir que cette progression de l'imperfection vers la perfection n'a lieu que dans la croyance humaine. Lorsque les fausses croyances sont éliminées, la réalité apparaît (S&S 8, 9). Dans la citation S&S 10, nous trouvons la « TRADUCTION SCIENTIFIQUE DE L'ENTENDEMENT MORTEL ». On y trouve trois degrés : La dépravation, les mauvaises croyances, et la compréhension. Les gens essaient parfois de trouver dans quel « degré » ils se trouvent. Mais selon les aspects de la vie que nous considérons, nous pourrions être à différents degrés en même temps. C'est ce que revendique la scène humaine : que nous vivons dans un mélange de bien et de mal. Même si nous pouvons être honnêtes, humbles, et fidèles, nous pourrions aussi être soumis à la haine, la propre justification, ou la maladie. Lorsque nous oeuvrons quotidiennement pour spiritualiser notre pensée, nous trouvons que nous remplaçons petit à petit ces aspects du premier degré de l'entendement mortel avec les aspects des second et troisième degrés. C'est un processus de toute une vie que de pratiquer ce que nous prêchons. C'est seulement lorsque les qualités irréelles et transitoires font place au réel, que nous démontrons la perfection. Lorsque ce moment arrive, le matériel disparaît entièrement et le résultat est l'ascension.
 
Section 3 : Marcher avec Dieu
Récemment, j'ai pensé au sujet de la réputation. Plusieurs sportifs et politiciens, des gens qu'on voit souvent comme des modèles positifs, ont fait quelques grosses erreurs de jugement. Leur réputation a été ternie et leur crédibilité en a souffert. Nous pensons « connaître » des célébrités, mais les connaissons-nous vraiment ? Ce que les gens pensent connaître, n'est rien d'autre qu'un personnage public. Les seules personnes qui les connaissent vraiment sont ceux qui vivent avec, et dans une certaine mesure, ceux qui ont une interaction personnelle avec elles. Ceux qui les voient dans leur vie quotidienne, ont une meilleure idée de qui sont ces personnes. Mais même les personnes qui vous voient chaque jour ne sont pas avec vous à chaque instant. La façon dont vous pensez et agissez lorsqu'il n'y a personne à vos côtés est un indicateur honnête de qui vous êtes réellement. Nombre d'entre nous pensent que seul Dieu est vraiment capable de nous connaître. Lorsque tous les autres témoins échouent, nous entendons souvent la demande, « Que Dieu m'en soit témoin. »
 
Le Psalmiste pensait ainsi. (Bible 8) Il savait que sa foi en Dieu formait son caractère et il savait qu'il vivait honnêtement une vie d'intégrité. Hénoc (Bible 9) avait une réputation exemplaire. Vous pourriez dire qu'il excellait dans les qualités des deuxième et troisième degrés. Voici la première des trois ascensions mentionnées dans la Bible et dans la Leçon. Dummelow écrit d'Hénoc, « Dans toutes ses actions, il reconnaissait ce qu'il devait à Dieu ; Dieu n'était absent d'aucune de ses pensées ; il vivait en communion avec Lui. » Son adhésion à Dieu lui procura un passage vers les cieux (la réalité), et il ne mourut pas pour y parvenir. Si nous ne sommes pas sûrs de la façon d'agir, ou si nous sommes trop préoccupés de ce que les autres pourraient penser, nous pouvons nous souvenir que nous n'avons pas à faire la chose juste pour impressionner les hommes. Nous devons faire la chose juste car c'est ce que demande Dieu. (Bible 11) Ce n'est pas un rituel public, mais une vertu intérieure exprimée dans un service désintéressé, qui est le moyen de commencer notre marche vers Dieu.
 
Mme Eddy qui a découvert la Science Chrétienne, enseignait que nous devons démontrer chaque jour notre relation ininterrompue avec Dieu. (S&S 11) L'homme que Dieu a créé n'a pas à mourir pour aller aux cieux. (S&S 12) Notre livre d'étude nous dit que peu importe si nous pensons avoir besoin de beaucoup de sens matériel, nous devons « changer notre concept humain de la vie. » (S&S 13) Ce faisant, nous perdons toute foi dans des moyens matériels, et nous commençons à nous reposer entièrement sur Dieu. (S&S 15) [« s'appuient sur l'infini, soutien constant » S&S vii :1] Nous nous éveillons alors à notre existence réelle en tant qu'image et ressemblance de Dieu.
 
Section 4 : Aucune hésitation si vous voulez vous y rendre
Alors qu'Hénoc semble être le modèle idéal de la façon dont nous devons conduire nos vies et trouver progressivement un chemin pour sortir de la chair, l'histoire d'Elie a un peu plus de détails. Lorsque nous regardons l'histoire de sa vie, nous voyons qu'il a eu plusieurs défis à affronter. Il a affronté seul les prophètes de Baal (lisez I Roi 18), et il a été sélectionné pour être capturé et exécuté. A un certain moment, il a même pensé au suicide. Mais il a appris à se reposer sur le « un murmure doux et léger » et à être ferme avec Dieu. Comme Hénoc, Elie ne n'est pas mort, mais « monta au ciel dans un tourbillon. » (Bible 13) Sa position ferme envers Dieu lui apporta le statut de prophète. Cela joua sans aucun doute un rôle dans son ascension. Il défia les prophètes de Baal, « Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés ? » (Bible 14)
 
Vous arrive-t-il d'hésiter entre le bien et le mal, entre la matière et l'Esprit ? Mme Eddy nous prévient du fait que nos décisions nous maîtrisent, « quelle qu'en soit l'orientation. » (S&S 16) Cela nous remet à l'esprit que nous devons porter notre regard où nous souhaitons aller. Au sens humain, il peut sembler que le sens matériel des choses et le sens spirituel peuvent se mélanger et coïncider - que lorsque l'un s'éloigne, l'autre apparaît. Mais ils ne se mélangent réellement jamais. Nous ne pouvons réellement pas nous arrêter entre deux opinions. Le réel et l'irréel ne s'unissent jamais. (S&S 17) La seule réalité est la divine. « Le chemin droit et resserré, c'est voir et reconnaître ce fait,... » (S&S 18) Nous mesurons notre progrès vers la réalité spirituelle lorsque nous vivons sincèrement la Vérité. En regardant les compétitions de snowboard cross aux Jeux Olympiques, on avait parfois l'impression qu'ils se déplaçaient latéralement et non verticalement. Mais à chaque instant, ils essayaient d'atteindre la ligne d'arrivée plus vite que les autres. Ils devaient utiliser leur habilité, leur force et leur équilibre pour trouver le chemin vers la résistance la plus faible et utiliser la gravité à leur avantage, en passant par-dessus chaque obstacle aussi doucement que possible. Nous aussi, nous devons, nous frayer un chemin pour les cieux, mais nous pouvons utiliser nos aptitudes spirituelles pour permettre à l'Esprit de nous garder dans la bonne direction jusqu'à ce que nous arrivions avec joie au bout de notre course. (S&S 19) Pour nous, la ligne d'arrivée est l'ascension.
 
Section 5 : Une avant-première des choses à venir
Pour ceux qui semblent passer plus de temps au « premier degré », cela peut certainement donner l'impression d'être assis dans l'obscurité. Il n'y a aucune chance de reconnaître l'homme parfait de la création de Dieu dans cette sombre condition. Mais souvenons-nous que c'est le premier degré de l'entendement mortel, c'est-à-dire le premier degré d'un mensonge. Pas le premier degré d'une existence réelle. Mais si nous croyons le mensonge, c'est en fait un endroit obscur. Heureusement, l'enseignement de Jésus a apporté la lumière de Christ pour transpercer l'obscurité de la croyance matérielle. (Bible 15) Abingdon donne une magnifique description de la mission de Jésus : « Le ministère de Jésus était une véritable lumière qui jaillit du ciel, comme le soleil qui se lève dans la vie des gens,dont le but était d'apporter la beauté et le charme aux vies sombres et ternes des hommes, de susciter les pouvoirs latents de l'âme, d'inspirer dans les cœurs des hommes le psaume de louanges et d'éveiller dans l'esprit des hommes un désir de servir les autres. » L'événement connu sous le nom de Transfiguration (Bible 16) a renversé toutes sortes de conventions établies. L'histoire dit que Jésus resplendissait comme une lumière brillante. C'est important, car lorsque Moïse est redescendu de son audience avec Dieu, son visage brillait aussi, mais la lumière était « empruntée » et ne venait pas de l'intérieur. Moïse parlait ici avec Jésus. Elie y était aussi. Nous avons ici une personne qui était présumée morte depuis longtemps [même si son corps n'a jamais été retrouvé] et une personne qui s'était déjà élevée, parlant face à face avec Jésus. Les disciples ont été témoins. Au figuré, Moïse représente la Loi, Elie représente les Prophètes, et Jésus représente l'Evangile et l'homme parfait. Comment cela aurait-il pu prendre place littéralement ? Les disciples essayaient de donner du sens à tout ça, et ils ont ensuite entendu une voix déclarant, « Celui-ci est mon Fils bien-aimé... » Ont-ils eu un aperçu de ce qu'était l'homme réel ? Jean, qui était l'un de ces trois témoins, a écrit plus tard, « nous sommes maintenant enfants de Dieu ». (Bible 17) Même si nous ne pouvons le voir maintenant, nous sommes mieux que cela semble être. Paul dit que c'est comme de regarder dans un miroir déformé. (Bible 18) Nous ne ressemblons jamais à un reflet déformé, et nous ne pouvons pas plus nous fier à une image déformée pour nous faire une idée de la réalité. Croire que l'homme est matériel est une vision déformée de votre véritable être. Nous ne sommes jamais dans une condition matérielle. Nous sommes toujours spirituels. Mais nous avons besoin de changer notre façon de voir les choses.
 
Notre Conductrice nous informe que tous ces aspects négatifs au premier degré de l'entendement mortel, sont des illusions. (S&S 22) On a dit aux disciples « d'entendre » ou d'écouter et suivre ce qu'enseignait Jésus. Il nous montra le chemin pour écarter « les sombres visions du sens matériel. » Jésus avait non seulement compris qu'il était l'image et la ressemblance de Dieu, mais il savait que nous l'étions aussi. Jésus ne se laissait jamais aller à regarder dans le miroir déformé du sens matériel. Il voyait l'homme réel, parfait, partout où il regardait. Et cette vision correcte guérissait. (S&S 23) Il savait que la vision matérielle déformée n'était pas plus la vision réelle de l'homme, que ne l'était une image déformée dans un miroir sale. Aujourd'hui, nous avons le merveilleux cadeau de la Science pour faire resplendir la lumière sur nos fausses visions et pour les éliminer. (S&S 25) Chaque idée que nous avons de notre être véritable apporte la guérison, et elle nous rapproche de notre éveil à notre véritable existence en tant qu'enfants spirituels de Dieu, c'est-à-dire de nous rapprocher de l'ascension.
 
Section 6 : Dernier arrêt - l'Ascension
Les histoires d'Hénoc et d'Elie nous informent qu'il est possible de nous réveiller de l'existence matérielle et de démontrer que l'homme est réellement spirituel. Jésus alla un pas plus loin en étant triomphant de la tombe. (Bible 19) Cela indique que l'éveil à la véritable identité de l'homme en tant qu'image et ressemblance spirituelle de son Créateur ne peut être atteinte par la mort. Après sa résurrection, il avait le même corps qu'avant. L'ascension - son départ final de la chair - était l'apogée sur son chemin vers la perfection. C'est aussi le nôtre.
 
La résurrection de Jésus et son ascension prouvèrent une fois pour toute, que la vision matérielle est irréelle et qu'elle « disparaît en présence de la réalité. » (S&S 26) Traditionnellement, les gens ont cru que pour aller aux cieux, il fallait mourir. Mais cela n'est pas vrai. Il n'y a qu'un seul chemin conduisant aux cieux. « Ce chemin consiste à ne connaître aucune autre réalité - à n'avoir aucune autre conscience de vie - que le bien, Dieu et Son reflet, et à nous élever au-dessus des prétendus douleurs et plaisirs des sens. » (S&S 27) Lorsqu'Elie s'éleva, son protégé Elisée, a reçu une « double portion » de son esprit. Mme Eddy écrit que lorsque Jésus s'éleva, ses disciples ont reçu le Saint-Esprit. (S&S 28) Cela leur donna naturellement une perspective complètement différente concernant la vraie nature de l'homme. Elle écrit, « Ils ne considérèrent plus l'homme d'après le sens matériel. » (S&S 28) Certains peuvent douter du fait que les histoires d'ascension dans la Bible soient réels. Mais si cela n'était pas le cas, les disciples auraient-ils pu soutenir leur inspiration pour continuer la mission de Jésus ? Le message du Christ pourrait-il survivre pour les générations futures ? La résurrection et l'ascension étaient la fondation du message de Paul. Les disciples témoignèrent de l'ascension et cela a soutenu leur confiance pour surmonter tous les obstacles matériels. L'ascension de Jésus montra que l'homme parfait dont il est question dans la Genèse, est spirituel. Selon Mme Eddy, la perfection spirituelle de l'homme est « incontestable ». (S&S 29) Cela signifie qu'elle ne peut pas être contestée.
 
Donc retour au début : a) « Personne n'est parfait » ou b) « Vous êtes l'enfant parfait de Dieu ». Non, la matière n'est pas parfaite et n'existe même pas comme condition de l'être. Oui, l'homme créé à l'image et selon la ressemblance de Dieu est toujours parfait et n'a jamais été autre chose. Le premier degré et le troisième degré dans la traduction scientifique de l'entendement mortel n'ont aucun point commun. Ils sont opposés et totalement séparés. L'un d'eux est physique ; l'autre est spirituel. Mais le Christ éclaire notre chemin pour sortir de l'obscurité et nous guide à travers la transition. La vraie spiritualité « approfondi[t] l'expérience humaine » jusqu'à ce que le sens matériel disparaisse. (S&S 30) Nous prouvons notre spiritualité et perfection dans une démonstration quotidienne. Nous nous éveillons finalement pour réaliser que la perfection spirituelle est tout ce qui existe, et nous nous élevons au statut d'homme parfait de Dieu.
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Christ Jesus shows how to overcome all challenges! - It’s difficult to imagine another...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page