Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

SUIVEZ L'EXEMPLE DE JESUS POUR REALISER VOTRE UNITE AVEC DIEU

Kathy Fitzer, St. Louis, MO & Park City, UT
Posted Monday, April 12th, 2010

DOCTRINE DE L'EXPIATION, 12 au 18 avril 2010
Traduction libre d'un texte de Kathy Fitzer, C.S. of St. Louis, MO, USA
[avec des commentaires de Warren Huff entre crochets
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
SUIVEZ L'EXEMPLE DE JESUS POUR REALISER VOTRE UNITE AVEC DIEU
 
Imaginez-vous en train d'éprouver et de démontrer la domination exprimée par Jésus. Imaginez que vous soyez aussi conscient que lui de votre unité avec Dieu. La Leçon de cette semaine nous enseigne comment cela peut être possible lorsque nous apprenons à suivre l'exemple de Jésus.
 
Une doctrine est un ensemble de croyances, de principes, ou d'enseignements. Le dictionnaire des synonymes Rodal's Synonym Finder donne aussi le mot « La Parole », comme synonyme de « doctrine ». Donc au lieu de se satisfaire des enseignements humains au sujet de l'expiation, cherchons dans La Parole, ou Christ éternel, pour découvrir « le processus par lequel une personne élimine des obstacles de sa réconciliation avec Dieu. » (The Encyclopedia Britannica). Lorsque nous rétablissons notre pensée et que nous éprouvons l'unité indissoluble qui existe toujours entre Dieu et l'homme, nous voyons la destruction des croyances du péché, de la maladie, de la mort, et de l'idolâtrie qui voudraient nous séparer de Lui.
 
Cette Leçon nous aide à comprendre ce qu'implique le fait de réaliser notre unité avec Dieu et d'assurer un salut complet. En la lisant, recherchez les promesses présentées et les exigences nécessaires pour recevoir ces promesses. Réalisez ensuite la JOIE de satisfaire à ces exigences et de vous consacrer à nouveau à démontrer l'unité de l'homme avec Dieu - pour le bénéfice du monde entier ! Pour en apprendre plus au sujet de ce qu'a dit Mme Eddy au sujet de l'expiation, lisez Ecrits Divers, page 96 :18-22, Non et Oui, pages 33-38, et Unité du Bien, pages 52 :16, 54 :13, comme cela est recommandé dans myBibleLesson.
 
Texte d'Or : C'est la MANIÈRE dont nous vivons qui importe à Dieu !
Qu'est-ce qui est réellement important concernant Dieu ? Ce que nous faisons ou la façon dont nous le faisons ? Juste avant ces versets, nous lisons la revue par Dieu de tout ce qu'il avait fait pour le peuple. Le peuple demande maintenant ce qu'ils devraient faire pour plaire à Dieu - pensant apparemment en termes de pratiques religieuses (droits et cérémonies). Mais le prophète Michée indique clairement que Dieu n'est pas autant intéressé par le quoi, que par le comment ! Pour être aligné avec Dieu, les gens doivent vivre leurs vies quotidiennes selon Sa loi. L'exigence est : faire ce qui est juste, aimer la miséricorde, et marcher humblement avec Dieu. (New Living Translation) Dans le contexte d'aujourd'hui, la façon dont nous appliquons ce que nous apprenons dans nos livres, à l'église et l'Ecole du Dimanche, est plus important que de tenir des comptes du temps que nous y consacrons. Une vraie glorification consiste à vivre selon la loi de Dieu ! Etudier et participer aux activités de l'Eglise est bien entendu une partie essentielle pour connaître Dieu et Sa loi - pour que nous puissions ainsi la vivre ! Mais vous devez souhaiter vivre une Vie correctement !
 
Lecture Alternée : Pénitence et espoir - La grâce de Dieu est grande !!!
Avez-vous déjà éprouvé du regret - souhaité avoir agit autrement dans votre vie ? Cela nous est arrivé à tous. C'est ce dont parle le Psaume 51. Pensez à ce Psaume en relation avec David qui repense au choix qu'il a fait d'être avec Bath-Schéba - en lumière avec une conversation qu'il a eue avec le prophète, Nathan. Le sujet ne concerne pas tant le péché de David que la grâce de Dieu et Son pardon. Même s'il y a des conséquences aux erreurs de David - il a enfreint au moins la moitié des commandements, y compris le fait de commettre adultère et meurtre - il est pardonné, il peut vivre et rester roi. David prie pour que ses iniquités (sa culpabilité) soient effacées - entièrement éliminées - et il admet ses transgressions (sa rébellion intentionnelle). David demande à naitre à nouveau - à avoir un nouveau départ. N'est-ce pas ce que chacun d'entre-nous pourrait souhaiter ? Dieu peut nous transformer - et il le fait - effaçant l'ardoise ! Et Dieu écrit ensuite sur cette ardoise, une histoire neuve (un cœur pur) - une histoire qui correspond avec Sa nature ! Avons-nous donc quelque chose à faire ? Oui. David reconnaît que Dieu n'a pas besoin de sacrifices matériels - qu'on lui donne des choses. Dieu ne demande qu'une chose : « un esprit brisé : ... un cœur brisé et contrit. » (Ps. 51 :19) « Dieu ne demande pas des personnes "brisées" dans le sens "d'oppressées" ou de "dysfonctionnelles". Mais Dieu désire des personnes humbles ou contrites qui désirent offrir à Dieu leur moi entier. (Clinton McCann, New Interpreter's Bible) Cela ne NOUS concerne pas ; il s'agit de Dieu. David l'a été ! Laissez tomber l'orgueil et la volonté humaine ; engagez votre être tout entier à servir Dieu (être la personne unique et spéciale que Dieu a fait de vous) ; et laissez votre unité avec Dieu resplendir ! Peu importe que ce qui s'est passé dans le passé, Dieu nous aime et nous donne un nouveau départ à chaque instant ! [Dans la terminologie de tir à l'arc au camp, s'il nous arrive de « manquer la cible » (péché), Dieu nous tend une autre flèche.]
 
Section 1 : Purification de la conscience - Cela demande une pratique active !
La loi hébraïque apporta un jour annuel d'expiation pour que les gens se souviennent de leurs péchés et soient purifiés. Le jeûne pratiqué par le peuple et les offrandes de sacrifices fait dans le lieu le Plus Saint par les prêtres, étaient des aspects essentiels de la purification du peuple et du tabernacle. (Bible 1) Jésus-Christ apporta l'idée de l'expiation à un niveau plus élevé. Au lieu d'une cérémonie religieuse rappelant au peuple chaque année leurs péchés et de l'utilisation de sang animal pour purifier la chair, Jésus offrit son propre sang et sacrifia sa vie humaine pour « purifier votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant » et pour obtenir pour l'humanité une rédemption éternelle. (Bible 2, 3) Jésus ne présenta pas une cérémonie de mort, mais un appel à agir. Nous devons suivre son exemple. (Bible 4) Mme Eddy a écrit, « L'abnégation de soi est la route du ciel. » (Non et Oui, p. 33 :14) La demande à échapper au péché est central dans le message de la Bible. (S&S 2) Personne ne peut faire ceci pour nous, mais Jésus nous montra comment le faire. Le seul moyen de prendre l'avantage du sacrifice que Jésus a fait, c'est d'imiter sa vie - de réaliser que notre vie doit refléter la Vie divine. (S&S 3) Il n'est donc pas suffisant de répéter de bonnes paroles ou de faire les pas concrets pour faire les choses justes. Nous devons activement écouter la volonté de Dieu et la mettre en œuvre - comme le fit Jésus. (S&S 5) La grâce et la Vérité nous libéreront du péché. Rien d'autre ne peut le faire ! (S&S 1)
 
Section 2 : Résistez au diable - faites de la place aux anges - bannissez le péché d'une façon permanente
Jésus ne nous a pas simplement dit quoi faire. Il nous a montré l'exemple. Dieu exprima un grand plaisir envers Son Fils (l'idée divine). (Bible 6) Jésus a alors été appelé à défendre son identité. Il a été énormément tenté - au moment même où il avait « fait le plein » spirituellement par la prière. Il avait jeûné pour le monde, communicant avec Son Père. Mais étant humain, il était toujours confronté à des tendances humaines comme la faim, le besoin de dépasser les limites, et l'attrait négatif de la fierté personnelle et une ambition mal dirigée. Nous sommes tous confrontés à de telles choses. Penser que l'argent ou les amis sont ce dont nous avons besoin pour être satisfait, faire pour le frisson quelque chose que vous savez ne pas être sans danger, ou faire tout ce qu'il faut pour battre un rival - même si cela n'est pas vraiment honnête. Le diable pourrait aussi prendre l'apparence de la maladie ou de la dépression - mais il s'agit toujours du diable. Jésus montra par l'exemple que nous n'avons pas à passer notre vie en étant tourmenté par ceci. Il reconnaissait les suggestions comme étant des suggestions - il savait qu'il s'agissait seulement du diable - un mensonge - qui parlait, et il bannissait de manière permanente de la conscience le mensonge, faisant de la place pour recevoir les anges (pensées de Dieu) (Bible 7). Nous pouvons faire de même. Jésus a fait de l'expiation bien plus que quelque chose qu'on fait à l'occasion. Jésus VIVAIT son unité avec Dieu. Je me demande si cette façon de VIVRE notre unité est ce à quoi pensait Mme Eddy lorsqu'elle disait, « L'expiation exemplifie l'unité de l'homme avec Dieu. » Jésus nous montra comment vivre en accord avec son unité, mais c'est notre responsabilité d'imiter cet exemple de vie. (S&S 7) NOUS devons garder la porte et résister à l'erreur de n'importe quel nom et nature - comme le fit Jésus. (S&S 8, 9) Nous ne pouvons pas être sélectif concernant les erreurs que nous considérons acceptables ou celles qui nous semblent pas l'être. Prenez l'habitude de tester vos pensées : Est-ce égoïste ou désintéressé ? Cette idée conduira-t-elle à un bien et une joie durables - ou satisfera simplement certains désirs ardents de l'homme ? Cela amène-t-il à un progrès? Comment ce que je m'apprête à faire glorifiera ce Principe divin que nous appelons Dieu ? Comment répondrait Jésus ? Souvenez-vous simplement de ceci : il n'y a qu'UN SEUL Entendement. Revendiquez que cet Entendement est l'unique Entendement - Entendement infini - et tout ce qui n'a pas sa source dans cet Entendement du bien infini, s'évanouira dans le néant. (S&S 12)
 
Section 3 : Un avec Dieu, mais pas Dieu - Rendez gloire à Dieu !
Jésus n'a jamais pris le crédit de ce qu'il faisait. (Bible 10) C'est Dieu qui agissait ! Les gens qui l'écoutaient enseigner, étaient impressionnés ! Comment connaissait-il ce qu'il savait sans un enseignement préalable ? (Bible 9) Il parlait avec une telle autorité ! (Bible 11) Ils se demandaient s'il s'agissait du Sauveur promis. Jésus ne défendait pas sa position avec des mots - il mettait en avant ses œuvres de guérison, et donnait à Dieu tout le crédit. (Bible 12) Quelle grande leçon pour nous. Peu importe dans quoi vous êtes impliqué - un travail de rédaction, un rôle de direction, un défi sportif, une guérison qui tarde - reconnaissez que c'est Dieu qui agit. Vous ne faites que répondre ! Reconnaissez votre rôle de serviteur chéri - obéissant toujours à Dieu - et vous pouvez vous attendre à ressentir un même genre d'autorité tranquille. (Bible 13) Aucun besoin de se sentir anxieux - ou fier - concernant quelque chose qui croise votre chemin. Vous agissez simplement avec confiance, comprenant votre position de reflet [humble et sans stress] - l'expression, mais non la source. (S&S 13) Jésus était humain - comme vous et moi. Mais il était unique car il avait tellement bien compris sa relation à Dieu. Il comprenait que sa nature-Christ (la lumière de Dieu) ne pouvait pas être séparée de Dieu, pas plus qu'un rayon de lumière ne pouvait être séparé du soleil, ou une goutte d'eau, de l'océan. Même s'il savait qu'il était un avec Dieu - incarnant la plénitude de Dieu - il restait humblement le FILS de Dieu, ne pensant jamais qu'il était Dieu Lui-même. (S&S 16, 17) Nous devons faire attention de ne pas tomber dans le piège consistant à croire que c'est nous qui agissons - que nous sommes responsables d'une guérison ou de la réalisation de quoi que ce soit. Nous n'avons qu'une responsabilité - garder notre rôle. Reconnaître que le Christ est notre autorité. Chérissez votre unité avec Dieu. [Il a été dit que « un avec Dieu n'est pas simplement une majorité, mais un monopole ! »] Faites tout le bien avec l'autorité de Dieu. Et célébrez Dieu !
 
Section 4 : Le modèle parfait inclut la liberté du péché et de la maladie
Pensez à la manière dont la vision que Jésus avait de l'homme souffrant de paralysie différait de la vision des scribes. Quelle vision sommes-nous le plus enclin à suivre ? La mission de Jésus était de sauver ceux qui étaient perdus - apparemment séparés de Dieu. (Bible 14) Son modèle était l'homme créé et soutenu et maintenu en tant qu'image de Dieu - Dieu parfait et homme parfait. (S&S 17) Sa première réponse voyant quelqu'un souffrir a été de percevoir l'innocence de l'homme - d'affranchir la personne de tout péché - de rejeter la suggestion d'une séparation de Dieu. [Les amis de l'homme paralysé refusèrent de lui permettre d'être séparé de la présence du Christ et montrèrent une grande persévérance pour le garder aussi proche physiquement que possible de Jésus en le descendant par le toit pour le rapprocher de Jésus. C'est super d'avoir de tels amis ! et d'être un tel ami !] Mais après tout ceci, le pardon du péché par Jésus ne correspondait pas au modèle des scribes. Ils défièrent Jésus - affirmant que seul Dieu pouvait pardonner le péché. Il démontra alors l'innocence de l'homme en guérissant la manifestation physique de la séparation - la paralysie. (Bible 15) Le « Fils de l'homme » - Jésus - pouvait pardonner le péché et guérir la maladie car il approchait toutes les choses en tant que Fils de Dieu - en tant que Christ - l'homme réel, « lié par la Science à son Créateur ». (S&S 18) Mais si cela n'était pas connu sous ce nom à cette époque, Jésus démontrait la guérison en Science Chrétienne. (S&S 19) Lorsqu'un homme de science résout un problème, il identifie rapidement ce qui doit être fait, et se détourne alors du problème et s'appuie sur les principes régnant sur la situation. En procédant ainsi, cela apporte la confiance en une solution, étant basée sur un ensemble de lois. En tant que scientistes chrétiens, nous nous appuyons sur le même ensemble de lois - le même Principe - sur lequel se basait Jésus. Et nous pouvons parler avec le même niveau d'autorité. Dieu et l'homme sont reliés - il n'y a aucune séparation. Dieu est parfait, l'homme est donc parfait. L'imperfection - qu'elle se nomme elle-même péché, maladie ou les deux à la fois - doit céder à tout sens de vie car elle n'a aucun Principe pour la soutenir. En observant chaque situation du point de vue de Christ, nous rejetons ce qui ne colle pas au modèle de Dieu parfait/homme parfait. Dieu, Entendement, produit « Ses propres modèles de perfection » ! (S&S 21) En revendiquant que l'Entendement de Christ est votre Entendement, vous ne pouvez voir rien d'autre - en vous-même ou dans les autres.
 
Section 5 : La véritable expiation - l'amour actif!
Alors que les hébreux offraient le sang d'un animal comme expiation de leurs péchés, Jésus permettait que son propre sang soit versé - il se sacrifia lui-même - pour nous montrer la vraie signification de l'expiation, démontrant l'unité permanente de l'homme avec Dieu. Quel amour ! Mais il y avait certainement plus dans ce qu'offrait Jésus, que sa crucifixion. Mme Eddy écrit, « L'effusion du sang humain était inadéquate à représenter le sang de Christ, l'amour débordant qui soutient l'union de l'homme avec Dieu ; » (Non et Oui, p. 33 :18) Un bon berger fera n'importe quoi pour sa brebis - y compris de sacrifier sa propre vie. (Lisez Zachée 13 :7-9) Quelle est notre responsabilité dans tout cela ? Connaître notre berger - comme la brebis innocente, confiante et obéissante qui connait et suit leur berger. Jésus encourageait toujours ses étudiants à suivre son exemple. Avant cette déclaration de Jésus : « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. », il y a ce verset : « C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » (Bible 12, Jean 15 :12) Devrions-nous aussi sacrifier nos vies - aller même jusqu'à abandonner les aspects les plus chers d'une vie mortelle, abandonnant tout sens de personnalité, et témoignant du Christ ressuscité, en chacun et en nous-mêmes ? Pour participer à l'expiation, cela demande que nous nous élevions « à une vie nouvelle par la régénération. » (S&S 23) Pour en apprendre plus concernant ce qu'implique cette régénération, regardez ce que Mme Eddy a à dire dans Ecrits Divers, p. 73 :26-30. Lorsque la loi divine apparait à une compréhension spirituelle, nous voyons plus clairement notre unité avec Dieu et nous sommes nés à nouveau à maintes reprises ! C'est une aventure de chaque instant dans la mesure où « la Vérité est en voie de surmonter l'erreur dans votre vie et votre conduite quotidiennes ». (S&S 25) L'expiation n'est pas une expérience passive ou indirecte. Elle requière notre participation active. La moitié des six articles de foi de la Science Chrétienne concernent l'expiation de Jésus. L'article n° 4 reconnaît le pouvoir salvateur de l'Amour et la démonstration de cet amour par Jésus. L'article n° 5 reconnaît l'effet de la crucifixion et de la résurrection comme étant un accroissement de la foi. L'article n° 6 demande que nous ayons en nous l'Entendement de Jésus Christ et que nous aimions comme lui. (S&S 24). Pouvons-nous faire moins que cela ?
 
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour  donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Win without a fight as the unreality of evil is prayerfully exposed to defeat itself - Whether...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page