Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

REVEILLEZ-VOUS ! DEFIEZ COURAGEUSEMENT LA REALITE ACCEPTEE DU PECHE, DE LA MALADIE ET DE LA MORT !

Dan Carnesciali C.S., St. Louis, MO
Posted Monday, April 5th, 2010

Le péché, la maladie et la mort sont-ils réels ?, 5 au 11 avril 2010
Traduction libre d'un texte de Dan Carnesciali, CS of St. Louis, MO, USA
[et de commentaire entre crochets par Warren Huff]
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
REVEILLEZ-VOUS ! DEFIEZ COURAGEUSEMENT LA REALITE ACCEPTEE
DU PECHE, DE LA MALADIE ET DE LA MORT !
 
Certains insistent sur le fait « d'utiliser » la Science Chrétienne pour obtenir une guérison. Mary Baker Eddy n'a jamais parlé de l'idée d'utiliser la Science Chrétienne. Son insistance se porte sur le déroulement et la compréhension spirituelle. [« La Science Chrétienne présente le déroulement, non l'accroissement;... Comprendre spirituellement qu'il y a un seul créateur, Dieu, cela explique toute la création, confirme les Écritures, apporte la douce assurance qu'il n'y a ni séparation ni douleur, et que l'homme est impérissable, parfait et éternel. » S&S 68 :30] Le déroulement consiste à comprendre votre perfection spirituelle actuelle qui est votre être véritable. Cet état d'être ne demande pas d'effort, mais est la réalité de Dieu manifestée dans notre existence. Cet état d'être est le concept divin de la propre nature de l'Entendement, c'est donc aussi votre nature réelle. Dit simplement, c'est ce que Dieu voit, ressent et connait, éternellement. Cet état d'être n'inclut pas et ne peut pas inclure, le péché, la maladie ou la mort. [Ce ne sont pas des états d'être, mais seulement des mauvaises déclarations de l'être. Lisez Section 2]
 
Texte d'Or :
Paul a dit, « ... Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera. » Pourquoi Paul veut-il réveiller les autres ? Pourquoi ne les laisse-t-il pas dormir ? « Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière ! » (Eph. 5 :8) Il est temps de se réveiller et de marcher comme des enfants de lumière. Pour se réveiller, nous devons parfois nous libérer de toute répétition et être prêt à essayer quelque chose de nouveau.
 
Lecture Alternée :
Dieu n'envoie jamais de faux songes (fausses croyances). Si Dieu n'a pas envoyé de fausses croyances, vous n'y êtes donc pas sujets ! Vous ne pouvez pas être dupé par un aspect extérieur (par une farce du 1er avril). La paille est la partie extérieure du grain et elle n'a pas de valeur. Le processus qui permet de séparer le blé de la paille est un symbole des expériences difficiles par lesquelles nous passons dans la vie, où l'extérieur difficile, la partie sans valeur, tombe et où ce qui reste est pur et utile. (Si nous comprenons que l'état d'être de l'Entendement est le nôtre, nous n'aurons pas à lutter.)
 
Section 1 - Moi, en train de rêver ?
« Paresseux, jusqu'à quand seras-tu couché ? Quand te lèveras-tu de ton sommeil ? » (Bible 1) « Il est dangereusement atteint... » disaient-ils, « ... il ne se relèvera pas ! » (Bible 2) Lorsqu'une fausse revendication semble réelle, c'est comme si nous devions agir pour l'éliminer, la dissoudre, et la déplacer. Pourtant, dans la tranquillité de Christ où vous êtes pleinement conscient de Dieu, vous réalisez que ce qui est nécessaire, c'est de s'éveiller de la notion que la fausse affirmation est réelle. Lorsque vous croyez que l'erreur est vraie, vous luttez. Vous n'êtes pas pris dans une lutte. Et il n'y a pas de lutte en vous. (Une idée spirituelle n'a jamais été touchée par le mal.) Il y a un magnifique passage dans Science et Santé qui dit, « Si l'erreur était vraie, sa vérité serait une erreur, et nous aurions une absurdité évidente en soi, à savoir, la vérité erronée. » (p.472 :19-21) Une « vérité erronée » n'existe pas ! « L'histoire de l'erreur est le récit d'un rêve. Le rêve n'a ni réalité, ni intelligence, ni entendement ; donc celui qui rêve et le rêve ne font qu'un, car ni l'un ni l'autre n'est vrai ni réel. » (S&S 3) Si ni l'un ni l'autre n'est réel, vous n'êtes donc pas le rêveur. Qui donc est en train de rêver ?
 
« Or je vous le demande : Y a-t-il plus de réalité dans le rêve de l'existence mortelle à l'état de veille que dans le rêve du sommeil ? Il ne peut y en avoir, puisque tout ce qui paraît être un homme mortel n'est qu'un rêve mortel. » (S&S 5) Cette question est un défi difficile pour la pensée commune.
 
Section 2 - Je suis maintenant réveillé
Si la pensée matérielle est un songe, la solution doit donc se trouver en-dehors de la pensée basée sur la matière. Dieu dit, « Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre. » (Bible 6) « Mon coeur est affermi, ô Dieu ! Je chanterai, je ferai retentir mes instruments : c'est ma gloire ! » (Bible 7) Béni sois Dieu. Couvrez Dieu de soin et d'affection. Approuvez ce que Dieu a créé. (Bible 8) « Pour moi, dans mon innocence, je verrai ta face ; dès le réveil, je me rassasierai de ton image. » (Bible 10)
 
Il est certainement impossible de changer quelque chose qui est réel. La réalité ne peut pas être changée. C'est la raison pour laquelle il est vital de discerner ce qui est réel. Si vous luttez contre un rhume, pourquoi essayer de changer les symptômes ? Le problème n'est pas dans le corps, mais dans la pensée. (Mais cela n'est pas votre pensée.) Votre santé est établie. C'est un fait spirituel et il est déjà parfait « Si la maladie est réelle, elle appartient à l'immortalité ; si elle est vraie, elle fait partie de la Vérité. » (S&S 9) Ce qui peut être changé, c'est la croyance. La fausse croyance est un autre mot pour perception fausse. Dissipez les fausses perceptions. Remplacez la fausse perception, par la vérité. La santé sera alors restaurée. « ...si la maladie et le péché sont des illusions, à notre réveil de ce songe mortel, ou illusion, nous nous trouverons dans la santé, la sainteté et l'immortalité. » (S&S 9) En réalité, la guérison est autant un événement qu'un voyage.
 
Section 3 - Le péché est un état de l'illusion
Certaines traductions de Psaume 4:5 sont maladroites. Le mot hébreu « ragaz » traduit par « tremblez », signifie littéralement « trembler, être agité, être excité. » Une autre traduction de ce passage pourrait être, « Ne trouvez aucun réconfort dans le péché ; cessez de pécher ! » (Bible 11)
 
Les scribes et les Pharisiens voulaient savoir pourquoi les disciples de Jésus n'observaient pas la tradition qui consistait à suivre les pratiques de la propreté. Jésus rendait les lois de l'hygiène hors de propos en déclarant cette grande vérité. « Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme ; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme. » (Bible 12)
 
Le péché n'est pas incurable ; il peut être guéri. « Pour supprimer la prétention du péché, il faut le discerner, le démasquer, faire voir que c'est une illusion, et de cette manière remporter la victoire sur le péché et en prouver l'irréalité. » (S&S 12) Lorsque notre désir sincère est de nous détourner du pécher et de nous appuyer sur Dieu, le Christ, la vraie idée de Dieu, nous donne la force et le pouvoir de le faire. « Que le désintéressement, la bonté, la miséricorde, la justice, la santé, la sainteté, l'amour - le royaume des cieux - règnent au-dedans de nous, et le péché, la maladie et la mort diminueront jusqu'à ce qu'ils disparaissent finalement. » (S&S 14) L'entendement humain veut parfois excuser le péché et croire que ses propres buts et désirs matériels, apporteront la joie. C'est parce qu'il confond l'excitation avec la joie. « Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point ; » (Bible 14)
 
Section 4 - Repentez-vous !
« Secoue ta poussière, lève-toi, mets-toi sur ton séant, Jérusalem ! Détache les liens de ton cou, captive, fille de Sion ! » (Bible 15) Le mot hébreu « Qal », qui est traduit par « s'asseoir » dans la Bible King James, peut aussi signifier rester, comme dans « rester debout ». Mais il s'agit de bouger, de prendre de la vitesse et d'éliminer les chaînes du péché.
 
Jean Baptiste a été mis en prison par Hérode Antipas, qui était un gouverneur romain du premier siècle en Galilée. Antipas divorça de sa première femme et se maria avec Hérodias. Jean condamna le mariage d'Antipas avec Hérodias, considérant que c'était un péché. Jean déclara, « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle [du pouvoir et de la présence de Dieu]. » (Bible 16) Le repentir est un concept génial. Cela signifie changer ou choisir à nouveau, de se tourner de tout notre cœur vers Dieu. Lorsque vous êtes confronté au péché et à la maladie, tournez-vous vers Dieu. Si le problème ne cède pas, choisissez encore. En d'autres mots, choisissez Dieu.
« La maladie est une image de pensée extériorisée. L'état mental est appelé un état matériel. Tout ce que l'entendement mortel chérit comme étant l'état physique se projette sur le corps. » (S&S 17)
 
Nous chérissons ou nous accrochons parfois à des pensées très négatives nous concernant. Etes-vous conscient de vous donner constamment des messages à vous-même ? Prenez un moment et demandez-vous comment vous vous voyez et comment vous pensez que les autres vous voient. Prenez garde à des messages tels que, « Je suis laid. Je n'y arriverai jamais. Je suis vieux. Je suis inapte au travail. » Ne croyez pas à ces message, car aucun de ces messages négatifs ne sont vrais. (Comme ces messages semblent venir de vous, vous y croyez.) Vous croyez ces messages, et ils deviennent pour vous une vérité absolue. Mais ils ne sont pas absolus. Si vous luttez contre l'auto-condamnation ou le doute, repentez-vous. Choisissez encore (Dieu) ! « La Vérité est le remède de Dieu contre l'erreur quelle qu'en soit la nature, et la Vérité ne détruit que ce qui n'est pas vrai. D'où le fait qu'aujourd'hui, comme hier, le Christ chasse les maux et guérit les malades. » (S&S 20)
 
Section 5 - Le songe de la mort
« Regarde, réponds-moi, Eternel, mon Dieu ! Donne à mes yeux la clarté, afin que je ne m'endorme pas du sommeil de la mort, Moi, j'ai confiance en ta bonté, j'ai de l'allégresse dans le coeur, à cause de ton salut ; » (Bible 17) Le « sommeil de la mort » est ce qu'utilisa Jésus pour décrire la mort de Lazare. Mary Baker Eddy a aussi défié la pensée conventionnelle concernant la vie et la mort. Elle a déclaré courageusement que la vie n'est pas dans la matière. Ce qui est appelé vie ou existence dans la matière - c'est cela le songe colossal. La vie continue après la mort physique - en fait, notre existence ne se termine jamais. Elle continue après la mort et a existé avant la naissance.
 
Imaginez que vous soyez en train d'attendre deux jours avec Jésus après avoir entendu que Lazare était très malade, avant de pouvoir vous rendre à Béthanie pour voir la famille de Lazare. Lazare est simplement en train de dormir ? Est-il mort ? Les 2 déclarations de Jésus étaient exactes dans le contexte. Lazare était endormi à sa liberté de la mort. Mais pour ceux de ce plan de l'existence, Lazare s'en était allé ; il était mort [au point qu'il commençait à sentir.]
 
Jésus dit alors à Marthe que Lazare ressuscitera encore. Il lui dit de s'accrocher à la Vérité et d'être témoin de la résurrection de Lazare. Le verbe traduit par croire dans la Bible King James a une signification différente du sens moderne du mot croire. Regardons ici la traduction tirée de la version de la Bible, Amplified Bible « Jésus lui a dit, Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit (adhère à, a confiance en, et s'appuie sur) en moi, même s'il pourrait mourir, il vivra ; Et celui qui continue de vivre et de croire (avoir foi en, être fidèle à, et s'appuyer sur) en moi ne mourra jamais. Croyez-vous cela ? » (Bible 18)
 
Section 6 - Vivre !
Des érudits croient que dans le judaïsme du premier siècle, pour aider la famille dans le processus d'ensevelissement, des femmes étaient engagées et payées pour pleurer. Imaginez ce qui se passa lorsque Jésus approcha de Béthanie où la famille de Lazare vivait. Lorsqu'il approchait, il pouvait entendre et voir une scène chaotique. La foule, y compris les pleureuses professionnelles, est accablée par le chagrin. La sœur de Lazare, Marie, est accablée et pleure aussi. Jésus frémit. Le mot grec traduit par frémir est embrimaomai. En recherchant d'autres traductions possibles de ce mot, il semble que Jésus était indigné, offensé ou en colère à cause de la scène de tous ces gens qui gémissaient. La Bible dit ensuite que Jésus a crié. Il n'a pas gémi (klaio) comme la foule ; il a crié (dakyro). De nombreux érudits croient que Jésus ne criait pas à cause de la mort de Lazare, mais qu'il déplorait les pleurs des autres. Mais il s'agissait de compassion. Je crois que Jésus était attristé par leur incrédulité, par leur immersion dans le songe de la mort. Pour Jésus, Lazare n'était pas parti. Il n'était pas mort - il était en vie.
 
Lorsque Jésus approche de la tombe, il exprime à voix haute sa gratitude envers Dieu pour l'avoir entendu. Il veut que la foule sache et se souvienne qu'il avait été envoyé par Dieu pour ressusciter Lazare. Il a alors crié à Lazare de sortir de la tombe. Lazare se lève et sort de la tombe ! Il est en bonne santé. L'histoire de la réanimation de Lazare montre que la vie n'est pas sujette à la mort. Elle montre combien c'est utile et puissant d'aligner notre pensée avec la Vérité. La loi de Dieu a du pouvoir sur ce que nous appelons la mort. (Bible 19)
 
Comme vous pouvez le voir dans les citations de Science et Santé, Jésus identifia Lazare entièrement, solidement, comme un être spirituel, non comme un mortel. Science et Santé parle de manière répétée d'abandonner le soi mortel pour le vrai concept de l'homme. La seule chose qui puisse être perdue par cet abandon, c'est la souffrance. « Dire que l'homme est matériel et que la matière souffre, ce sont là des propositions qui ne peuvent sembler réelles et naturelles que dans l'illusion. » (S&S 26) Nous partons d'un état de perfection spirituelle, nous n'avons pas à le rechercher. Le JE SUIS qui connait tout, l'unique Entendement, n'est conscient constamment que de lui et de ce qui est réel. Lorsque nous sommes réveillés, ce véritable état d'être est aussi ce dont nous sommes conscients. « Lorsque nous nous éveillerons à la vérité de l'être, toute maladie, douleur, faiblesse, fatigue, peine, tout péché et la mort seront inconnus, et le rêve mortel cessera pour toujours. » (S&S 28)
 
Voyez comment la résurrection de Lazare ressemble à la résurrection de Jésus. Selon l'Evangile de Jean, Jésus reste pour le dîner et le même Lazare est l'un de ceux qui est à table. « ... c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. » (Bible 20) [« Revêtez la cuirasse de la justice » Hymne 292 « et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » Matth. 11 :29-30]
 
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page