Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

REPONDEZ AUX GRANDES QUESTIONS EN COMPRENANT QUE DIEU EST LA CAUSE

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, May 30th, 2010

Dieu, la seule cause et le seul Créateur, 31 mai au 6 juin 2010
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu'en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
REPONDEZ AUX GRANDES QUESTIONS EN COMPRENANT QUE DIEU EST LA CAUSE
 
Une ancienne chanson du groupe Moody Blues commence par « Pourquoi n'obtenons-nous jamais une réponse lorsque nous frappons à la porte ? » Que ce soit le petit enfant ou l'adolescent qui posent des questions ou les chercheurs de différentes disciplines scientifiques, chacun essaie de comprendre ce que sont les choses et ce qui pourrait arriver dans le futur. La théologie traditionnelle a souvent répondu aux questions vraiment importantes en disant, « C'est le mystère de la foi. »
 
Les êtres humains veulent des réponses, mais le problème est que le raisonnement humain base ses conclusions sur une observation matérielle. Une observation empirique ne peut pas réellement apporter des réponses satisfaisantes. Plus on regarde profondément dans la matière, plus nous sommes confrontés à des questions. En faisant l'effort pour répondre à la question « Pourquoi ? » des chercheurs empiriques regardent « Ce (Quoi) » qui s'est passé. Mais en se demandant « Quoi ? », cela détermine seulement l'effet. Demander « Pourquoi » détermine la cause. Même si les chercheurs pourraient trouver par l'observation un modèle de cause et d'effet apparents, et même s'ils pourraient en déduire des lois qui gouverneraient ces événements, l'expérience montre que des anomalies existent. Tout ne peut pas être clairement expliqué. D'autres personnes arrivent donc avec des théories qui indiquent que le chaos est en lui-même une loi !
 
L'homme de la rue accepte qu'il ne puisse pas connaître toutes les réponses, et permet à sa vie d'être gouvernée, soit par un Dieu inconnu et peut-être capricieux, ou par des forces d'une nature matérielle. Malheureusement, cette croyance conduit à une crainte sous-jacente que le mal puisse survenir à chaque instant. Il y a une liste sans fin d'inquiétudes profondes pour notre planète et ses habitants.
 
Qu'avons-nous à faire ? Mme Eddy écrit à la page 262 de Science et Santé, « La base de la discordance mortelle est un faux sens concernant l'origine de l'homme. Bien commencer, c'est bien finir. » Les personnalités brillantes, à travers les âges, ont été assez courageuses pour déclarer que le « pourquoi » - la Cause de toute choses - est ce que nous nommons Dieu. Comme le montre cette Leçon, ce point de vue a un effet remarquable sur la façon dont nous voyons la vie et dont nous nous conduisons.
 
Le Texte d'Or assume que la Cause derrière tout effet bon est Dieu. Qu'est-ce cela pourrait-il être d'autre ? Le théologien Matthew Henry améliore ce texte, « ... ta souveraineté absolue et incontestable, ta majesté terrible et insupportable, ton pouvoir universel et irrésistible, tes richesses vastes et inépuisables, ta domination sans limite et indiscutable, et pour le prouver, tu fais des choses merveilleuses, que toutes les nations admirent, et ils peuvent facilement en déduire que tu es l'unique Dieu, qu'il n'y en a aucun comme toi, et aucun hormis toi. » Pour le psalmiste, la grandeur de Dieu est incomparable et indiscutable.
 
La Lecture Alternée arrive à la même conclusion par une série de questions. Celui qui a observé le pouvoir impressionnant des océans, ne pourrait-il pas croire qu'il y a une force invisible qui les contrôle ? Si vous vous êtes déjà trouvé au bord du Grand Canyon en Arizona, vous ne pouvez rien faire d'autre que de penser que sa beauté et son étendue suggèrent un pouvoir au-delà de la compréhension humaine. La Bible maintient que tout ce qui existe a sa fondation en Dieu. Les cieux et la terre appartiennent à Dieu. Et tout est gouverné avec droiture. Si Dieu l'a créé, cela doit être bon.
 
Dans ses Notes sur la Bible, Albert Barnes soutient que, « Même un pouvoir omnipotent ne pourrait pas maintenir en permanence un trône basé sur une injustice et une erreur. Une telle administration courrait tôt ou tard à sa propre destruction. » En utilisant une logique divine, le psalmiste ne raisonne pas selon l'effet de la matière lié à une cause inconnue, mais d'un Dieu omnipotent, Créateur de tout, y compris des événements ordonnés de l'univers. Dieu est la Cause de tout ce qui croît sur terre et également du pouvoir se trouvant derrière chaque progrès dans la société humaine.
 
Section 1 : Comment sommes-nous arrivés là ?
La première section s'occupe de l'une des plus grandes questions de tous les temps, « Comment tout ceci est-il arrivé ? » La façon dont nous répondons à cette question détermine la manière dont nous traitons notre prochain et notre environnement. La simple réponse religieuse est que Dieu l'a créé ainsi. Mais qu'a-t-Il créé exactement ? Dans le premier livre de la Genèse, le mot traduit par « créé » est le mot hébreu bara. Ce mot est seulement utilisé ensemble avec Dieu. Car c'est Dieu seul qui a le pouvoir de créer. « A chaque fois qu'il y a quelque chose d'absolument nouveau - c'est-à-dire, qui n'est pas impliqué dans quelque chose existant préalablement - qui prend forme, il y a création. » (Barnes). Cette capacité est réservée uniquement à Dieu. Il est la seule Cause.
 
Le commentaire de la Bible d'Adam Clarke conclut que l'utilisation du mot bara implique que Dieu a dû être l'unique créateur car ce qu'Il a créé n'est venu que de Lui, indépendamment de toute réalité préexistante. Il écrit, « La supposition que Dieu a formé toutes choses à partir d'une nature éternelle préexistante, est certainement absurde, car s'il y avait eu une nature éternelle en plus d'un Dieu éternel, il y aurait eu deux êtres éternels, indépendants et existant en soi, ce qui est une contradiction assez évidente. »
 
En Science Chrétienne, nous raisonnons de la Cause à l'effet. Nous ne disons pas que comme la création (donc l'effet) semble être matérielle, la Cause doit connaître ou inclure la matière. A l'inverse, nous affirmons que comme Dieu est bon et spirituel, la création doit donc l'être aussi. Ici encore, notre compréhension de la création commence avec un Créateur omnipotent. Nous ne sommes pas seuls lorsque nous insistons sur le fait que le Créateur doit être bon. Voici comme Adam Clarke essaie de définir Dieu :
 
« Une définition générale de cette grande Première Cause, aussi loin que les mots humains puissent essayer de l'exprimer, pourrait indiquer ceci : L'Etre éternel, indépendant, et existant en soi ; l'Etre dont les buts et actions proviennent de lui, sans mobile ou influence étrangers ; celui qui a la domination absolue ; le plus pur, le plus simple, et le plus spirituel de toutes essences ; infiniment bienveillant, bienfaisant, vrai, et saint ; la cause de tout être, l'appui de toutes choses ; infiniment joyeux, car infiniment parfait ; et éternellement auto-suffisant, n'ayant besoin de rien qu'il ait créé ; illimité dans son immensité, inconcevable dans son mode d'existence, et indescriptible dans son essence ; pleinement compris par lui, car un entendement infini ne peut être pleinement saisi que par lui-même. En un mot, un Etre qui, par sa sagesse infinie, ne peut faire d'erreur ou être trompé, et qui, par sa bonté infinie, ne peut rien faire qui ne soit éternellement juste, droit, et bon. Lecteur, tel est le Dieu de la Bible ; mais combien différent du Dieu de la plupart des religions et appréhensions humaines ! » Remarquez qu'il reconnaît la grande différence qu'il y a entre le Dieu de la Bible et le Dieu résultant de la plupart des religions humaines.
 
Maintenant, la plupart de ces religions humaines présument que Dieu a tout créé, y compris ce que nous appelons matière. Mais Mme Eddy précise que la création de Dieu se compose d'idées spirituelles, embrassée éternellement dans l'Entendement qui les a créées. (S&S 1) Dieu étant Esprit infini, créa un univers comme Lui - un « univers spirituel ». (S&S 4) Certains pourraient sauter sur la conclusion que cet univers spirituel doit exister dans une existence parallèle séparée de ce que nous percevons être un univers matériel. Mais il n'y a aucune indication dans les écrits de Mme Eddy que Dieu créa deux univers. Il ne créa qu'un univers et cet univers est spirituel. Cet univers spirituel comprend l'homme spirituel. Adam Clarke est d'accord avec cette opinion : « Dieu est la fontaine d'où vient cet esprit, le courant doit donc ressembler à la source qui le produit. Dieu est saint, juste, sage, bon, et parfait ; l'âme qui en découle doit donc l'être aussi : elle ne peut rien avoir d'impur, d'injuste, d'ignorant, de mal, de méprisable, ou de vil. Elle a été créée à l'image de Dieu ; et cette image, comme le dit St Paul, est composée de droiture, de vraie sainteté, et de connaissance... »
 
Le verset 31 nous dit que tout ce que Dieu a créé était complet et il a dit que tout était « bon ». Pour notre Conductrice, une croyance mortelle ne peut pas simuler le pouvoir de Dieu et recréer ce que Dieu a déjà fait. (S&S 2) C'est sur cette base que la Science Chrétienne prend une position différente de la théologie traditionnelle. C'est aussi sur cette base d'une création spirituelle que nous nous élevons au-dessus des questions « et si ... ? » qui pense qu'il y a un monde hors du contrôle de Dieu. Nous pouvons avoir confiance que notre environnement n'est pas un écosystème matériel fragile, mais « le déroulement d'idées spirituelles avec leurs identités qui sont incluses dans l'Entendement infini et à jamais réfléchies. » (S&S 1)
 
Section 2 : Y en aura-t-il assez pour moi ?
Confronté à une situation difficile, quelle est votre première réponse ? Vous plaignez-vous ? Etes-vous effrayé ? Pensez-vous, « Encore une fois ? » Le psalmiste se tourne premièrement vers Dieu. Il est important qu'il demande de ressentir la bonté de Dieu le matin (Bible 3). Dès le lever du jour, il est prêt à recevoir la grâce de Dieu.
 
Isaac était un homme prospère. Cela ne passait pas inaperçu pour les gens du coin. Dans l'histoire (Bible 4), il rencontre une résistance chaque fois qu'il creuse un puits. En ces temps là, en creusant un puits cela signifiait qu'on obtenait le droit de propriété de la terre et le puits était habituellement le centre de la communauté. La communauté locale n'aimait pas qu'Isaac ait du succès, et ils ne voulaient pas qu'il traîne là. C'était une cause de jalousie et d'envie. Comme à notre époque, plus quelqu'un possède, plus il ou elle est envié. M. Clarke fait remarquer que c'est le premier exemple de l'Histoire, de l'ostracisme, c'est-à-dire, « l'expulsion d'une personne d'un état, dont le peuple était jaloux de son pouvoir, de son influence, ou de ses richesses. » Les Philistins pensaient que le profit d'Isaac causait leur perte, et ils voulaient qu'il parte.
 
Pouvez-vous penser à des batailles concernant des ressources limitées qui ont lieu dans le monde de nos jours ? Isaac n'était pas du tout arrogant au sujet de ses « droits », n'est-ce pas ? Non. Il est allé calmement de l'avant, guidé par Dieu. Il ne pensait pas que les gens pourraient manquer de quelque chose. Craindre que nous n'ayons pas notre part, c'est oublier que Dieu est la seule Cause et Source de tout bien que nous pourrions avoir ou vouloir. Une fois, j'ai vu des gens se battre pour des ailes de poulet lors d'un repas. Il y avait des moments où je pensais comment eux. Je ne savais pas d'où viendrait mon prochain repas, je voulais donc avoir tout ce que je pouvais avoir quand j'en avais l'opportunité. J'ai finalement réalisé que si Dieu est mon Créateur, Il m'apporte tout ce dont j'ai besoin. Quel soulagement !
 
Science et Santé encourage la rédemption de tout égoïsme. (S&S 7) Peu importe le produit dont il est question, nous pouvons toujours rester assurés que Dieu apporte toujours à chacun ce dont il a besoin. Nous ne pouvons jamais rien perdre en adoptant ce plus haut point de vue. (S&S 8) Au lieu de cela, nous trouvons de nouvelles sources de bien et « un amour plus expansif, une paix plus haute et plus permanente. » Mme Eddy nous informe que lorsque nos visions de Dieu et de l'homme s'améliorent, nous commençons à voir des choses que nous ne pensions pas possible. La clé c'est de réaliser que la Vie n'est pas dans la matière, mais dans l'Esprit. (S&S 9) Les limitations matérielles se dissolvent alors. Avoir confiance en Dieu, comme étant celui qui répond à nos besoins, cela nous permet de ne pas être inquiet et de donner avec amour au lieu d'être obsédé par la consommation. Nous réalisons qu'il y a toujours assez pour chacun d'entre-nous.
 
Section 3 : Qu'est-ce qu'il faut faire pour qu'il soit répondu à mes questions ?
L'histoire de la rancœur d'Anne qui ne pouvait pas avoir d'enfant (Bible 9) exprime une question proche des cœurs de nombreuses futures mères, « Pourquoi ne suis-je pas capable d'avoir un enfant ? » Les théories mortelles ont créé une industrie entière autour de cette question. Des cliniques et des thérapeutes spécialisés sur la fertilité ont abordé le sujet d'un point de vue strictement matériel. Croyant que l'homme est conçu matériellement, ils ont concocté de nombreuses méthodes pour devenir parent. Mais aucune de ces approches n'est garantie et de nombreux couples ont essayé en vain d'avoir leur premier ou même leur deuxième enfant. Noyés par la croyance que l'homme créé l'homme - même celle que Dieu l'a prévu ainsi - nous sommes laissés sans réponse.
 
Anne se tourne de tout son cœur vers Dieu. Elle jure que son fils servirait dans le temple, pas seulement entre 25 et 50 ans, mais pendant toute sa vie. Sa prière était dans l'esprit dans la prophétie. Elle reconnaissait Dieu comme étant le roc - une fontaine ou source. Dieu est la seule source de notre existence, et Il nous connaît par cœur. (Bible 11)
 
Mme Eddy comprenait que la multiplication des enfants de Dieu n'a rien à faire avec la matière. L'homme est « la réflexion de l'Esprit. » (S&S 12) L'homme « est conçu, engendré spirituellement. » Elle explique que, « La pensée est plongée dans les ténèbres et le doute tant qu'elle prend la matérialité comme base de la création. » (S&S 13) Chaque idée de Dieu est déjà parfaite et complète.
 
Que sommes-nous pour nous demander si nous avons confié ce désir sincère à Dieu et que nous n'avons pas encore des résultats visibles ? Je connais un couple qui s'est efforcé d'aborder cette question par la prière pendant une dizaine d'années. De nombreux praticiens leur ont dit de « simplement mettre ceci dans les mains de Dieu et d'être satisfaits » de l'enfant qu'ils avaient. Ils ont réellement œuvrés pour voir que Dieu était le seul auteur de l'homme et que chaque idée existe déjà dans l'Entendement. Ils ont finalement trouvé un praticien qui au lieu de trouver des moyens de faire face ou d'être satisfaits avec le manque apparent de résultats, leur a dit qu'ils avaient le droit de s'attendre à ce que leurs prières portent des fruits. Au lieu de se sentir honteux, égoïste, et embarrassé de vouloir avoir un autre enfant, leur désir était soutenu par la compréhension que toutes choses sont vraiment possibles à Dieu et que rien n'empêchera la divine expression du déroulement infini. Les effets furent presque immédiats, ayant pour résultat la naissance d'un enfant en bonne santé.
 
L'élément clé ici a été de reconnaître que Dieu ne forme pas la matière avec un pouvoir créateur, et qu'Il ne décide pas non plus, en se basant sur notre niveau de dévotion, s'Il nous accorde ou non le droit d'avoir un enfant ; mais que le seul pouvoir créateur est Dieu et qu'aucune condition matérielle ne pourrait remplacer Dieu.
 
Section 4 : Comment Dieu pourrait-il laisser que cela se produire ?
Une autre question permanente est, « D'où vient la maladie ? » Je pense que cela n'est pas une coïncidence si le cas qui nécessite une guérison dans cette section est celui d'un enfant (Bible 12). Le public accepte généralement que des adultes sont susceptibles d'être malades. Mais ce sont les enfants de la maladie, de la famine et de la guerre qui pousse la société à agir pour prendre leur défense. Lorsqu'un enfant est impliqué, ils demandent, « Comment cela peut-il en être ainsi ? » « Qu'est-ce que cet enfant innocent a fait pour mériter cela ? » et peut-être « Pourquoi Dieu permet-il à cet enfant de souffrir ? » La réponse naturelle en Science Chrétienne est que Dieu NE PERMET PAS à un quelconque enfant de souffrir. Et Il ne permet pas non plus aux adultes de souffrir. Dieu n'est pas l'auteur d'une maladie quelconque.
 
Notre Conductrice indique sans équivoque que, « Dieu, le bien, ne peut pas plus produire la maladie que la bonté ne peut causer le mal et la santé occasionner la maladie. » (S&S 18) Elle répond ensuite à la question concernant la cause de la maladie : « Qu'est-il, sinon une erreur de croyance - une loi de l'entendement mortel, fausse sous tous les rapports... » (S&S 19) En Science Chrétienne, la seule causalité est dans l'Entendement, et la maladie est hors de question pour Dieu et l'homme. (S&S 20) Elle dit, « La causation spirituelle est l'unique question à considérer,... » (S&S 21) Considérer les faits que Dieu n'a jamais autorisé la maladie, nous permet d'obtenir la victoire sur la maladie.
 
L'explication que donne Clarke de la prière de Paul (Bible 13) donne un sens de l'importance de cette victoire :
 
« Maintenant, merci à Dieu - Sa venue a dissipés toutes mes craintes, et a été la cause de la plus grande satisfaction à mon esprit ; et a rempli mon cœur de gratitude pour Dieu, qui est l'Auteur de tout bien, et qui nous fait toujours triompher en Christ ; nous donne non seulement la victoire, mais une victoire telle qu'elle provoque la destruction totale de nos ennemis ; et nous donne les raisons de triompher par lui, par qui nous avons obtenu la victoire. »
 
Section 5 : Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement nous entendre ?
Nous nous demandons parfois s'il serait possible que le monde puisse vivre en paix. Il semble qu'il y a toujours au moins deux camps en désaccord. L'église ne fait pas exception. Mis à part les différences entre confessions, des dissensions inter-confession sont aussi arrivées à la surface. Peu importe de quelle religion il s'agit, il semble toujours y avoir ceux qui sont en désaccord avec le courant actuel des choses. Les premiers chrétiens ont aussi eu leurs défis, mais lorsqu'ils étaient rassemblés, une chose incroyable est arrivée. Le jour de la Pentecôte (Bible 14), il a été reporté que chaque homme indépendamment de sa nationalité et de sa langue, pouvait comprendre ce que les disciples disaient. Les spectateurs étaient particulièrement impressionnés par les disciples, des Galiléens, qu'on pensait être limités dans leur éducation.
Cet événement était le résultat de leur unité de pensée. Une fois encore, Adam Clarke développe : « cela signifie que leurs esprits, affections, désirs, et souhaits étaient concentrés en un objet, chaque homme ayant le même objectif en tête ; et n'ayant qu'un désir, ils n'avaient qu'une prière pour Dieu, et chaque cœur l'a exprimé. Il n'y avait aucune personne indifférente ; tous étaient sincères ; et l'Esprit de Dieu est descendu pour satisfaire leur foi et prière unies. Lorsque chaque rassemblement du peuple de Dieu se fait dans le même esprit, ils peuvent s'attendre à recevoir toutes les bénédictions dont ils ont besoin. »
 
Pouvons-nous honnêtement dire que nous correspondons à la description de Clarke ? La Découvreuse de la Science Chrétienne avait compris que le même pouvoir qui a introduit l'ère chrétienne dans les temps bibliques est toujours à l'œuvre de nos jours. (S&S 23) Si nous pouvions nous souvenir que Dieu est le Père de tous, nous réaliserions plus facilement la fraternité des hommes. (S&S 24) Dans notre pratique, nous nous demandons souvent pourquoi la guérison semble difficile maintenant. Notre Conductrice a clairement senti que la guérison pourrait être un résultat tangible de l'unité chrétienne. (S&S 25, 26)
 
Section 6 : Qui est responsable ici ?
Dans une large proportion, l'unité du monde semble assez loin. En fait, certaines personnes pensent que l'unité du monde pourrait être un problème, car elle porterait atteinte à l'ethnicité. Etre fier de l'héritage de quelqu'un est une épée à double tranchant. L'un pourrait être rempli de respect pour ses ancêtres, mais cet héritage pourrait être ancré dans des conflits de longue date. A notre époque, la religion joue un rôle important dans nos différences et nos similitudes. On me demande parfois si un musulman ou un juif ira au paradis. Certaines personnes sont assez sûres que seuls les chrétiens qui ont déclarés leur acceptation de Jésus auront cette chance. La Bible nous dit que toutes les nations seront amenées à comprendre Dieu. (Bible 16) La justice de Dieu inclut toute création indépendamment de la nationalité, de la race, du sexe ou de l'affinité religieuse. Dans les Psaumes, on nous dit de nous prosterner devant l'Eternel notre créateur (Bible 19). Barnes relève que le fait de se prosterner indique un certain effort et montre plus de respect que de s'asseoir.
 
Que nous nous prosternions physiquement, ou plus important, qu'on le fasse mentalement (révérence à Dieu), nous avons besoin de reconnaître que le monde est en fait sous Sa seule juridiction. (S&S 28) En nous joignant à cette reconnaissance de l'autorité divine, nous pouvons abandonner toutes les questions se demandant à qui est habilité une partie de la terre et qui est responsable pour la maintenir. Mary Baker Eddy voyait Dieu reflété partout (S&S 27) et elle savait que Dieu continuerait à soutenir et prendre soin de Sa création. Si nous acceptons que Dieu est le seul pouvoir - la seule1 NBVCXY  Cause - toutes nos préoccupations, questions, et inquiétudes s'évanouiront. Nous pourrions nous rassembler avec le monde entier pour nous réjouir des « divines "puissances qui subsistent" ». (S&S 30)
 
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Recognize Mind, God, as the source of all good and all understanding! - Whenever — for...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page