Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

TROUVER L'INSPIRATION DANS LE SEUL ESPRIT

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Sunday, January 30th, 2011

ESPRIT, 31 janvier - 6 février 2011
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois
par Denise et Jean-Pierre Melchner et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. Vous pouvez vous inscrire pour les recevoir gratuitement - en anglais chaque lundi, et vous pouvez en recevoir une traduction gratuite, chaque mercredi, en français grâce à Pascal ou Denise, en espagnol grâce à Ana, Erick, Claudia and Patricio et en allemand grâce à Helga. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Nous recherchons d'autres traducteurs qui seraient prêts à participer à ces traductions hebdomadaires. Vous pouvez envoyer un email à Warren pour proposer vos services à l'adresse director@cedarscamps.org]
 
Trouver l'inspiration dans le Seul Esprit
N'avez-vous jamais eu une idée brillante qui semblait jaillir de nulle part? Ou si pris dans votre travail, sport, accomplissement ou prière que vous perdez conscience de vous-même et vous vous sentez plutôt observateur que participant ? C'est ce qu'apporte l'inspiration.
Souvent dans les Ecritures, le mot ESPRIT est utilisé pour souffle, ou vent. Sa signification dans le Texte d'Or est : inspiration. Le prophète prévoit un temps où toute chair aura de l'inspiration en abondance, sans mesure. Si nous pensons à l'inspiration en tant que souffle, nous voyons que l'inspiration est toujours renouvelée, fraîche. Nous ne respirons pas le même air encore et toujours. Chaque inhalation est fraîche. De même, notre inspiration spirituelle est toujours fraîche aussi. C'est l'influence de Dieu, Esprit, dans notre conscience. C'est cette inspiration qui a motivé les prophètes de jadis, qui leur a donné l'autorité pour «  déclarer la vérité divine sans mélange ni erreur... la communication de la volonté divine à la compréhension par des suggestions à la pensée, qui ne laisse aucun doute de leur origine surnaturelle. »   (Student's Reference Dictionary).
Lecture alternée
Jésus était toujours inspiré, et tout ce qu'il faisait était motivé par le Saint Esprit. Après son ascension, le Saint Esprit a continué d'influencer et d'inspirer les actions des disciples. Jésus a promis à ses disciples qu'ils «  recevraient une puissance, le Saint-Esprit survenant sur eux... ». Les disciples ont eu des aperçus occasionnels de ce pouvoir, mais le jour de la Pentecôte, il est venu de plein fouet. Ils disent que même s'il n'y avait pas en réalité de « vent », il y avait un bruit impétueux comme celui produit par une grosse tempête. La condition préliminaire pour cet événement était pour les disciples d'être tous ensemble et d'un même accord, d'une même pensée. Ensemble ils avaient, dans une certaine mesure, renoncé au sens personnel d'une conscience séparée de Dieu, et ils avaient atteint ce point pleinement remplis d'accord collectif. Pierre l'a expliqué comme étant la réalisation de la prophétie de Joël que dans les « derniers jours », l'esprit serait répandu sur toute chair. Les « derniers jours » ne voulait pas dire pour eux la fin du monde, mais plutôt le temps du Messie. Ils s'attendaient à un long et satisfaisant règne messianique de paix. Dans les premiers temps parfois un prophète s'élevait à travers l'histoire, mais pendant le temps messianique chacun aura accès et sera rempli par l'esprit. Et il ne vient pas en gouttelettes, mais déversé, débordant et jaillissant.   
Section 1: L'Autorité et l'Omnipotence de l'Esprit
La leçon de cette semaine explore la venue de l'Esprit dans la conscience humaine - individuellement et collectivement - de même que son influence de guérison. La venue du Saint Esprit n'est pas confinée à la Bible ni dans les livres d'histoire. C'est possible maintenant et pour nous tous. Les paroles d'Esaïe (B1) ne sont pas réservées aux prophètes de jadis. Christ Jésus les a aussi exprimées lorsqu'il a commencé son ministère et tous ceux qui ouvrent leur cœur à l'influence divine peuvent aussi les dire. L'émergence de chaque pousse de sa graine, la floraison de chaque bouton résulte du pouvoir divin.   L'Esprit est l'élan derrière chaque croissance spirituelle aussi. Sentez-vous ce pouvoir qui vous soutient ? Nous craignons souvent pour notre futur, car nous pensons être séparés de Dieu, seuls et contre un monde compétitif et souvent impitoyable. Mais prenez le temps de réaliser que notre destin et notre but n'ont pas leur origine dans des circonstances du monde. Dieu nous fait entendre Sa voix et il n'y en a pas d'autre (B2). Dieu n'est pas loin de nous. Dieu remplit les cieux et la terre. (B3)
Mary Baker Eddy n'a pas conçu que l'homme puisse être séparé de Dieu, ni Dieu comme un être mythique, éloigné, qu'il faut supplier. Dieu n'est pas un mortel magnifié, limité. Dieu est Esprit infini - « la seule intelligence de l'univers, y compris l'homme » (S1). Le seul bien vient de Dieu (S2). La croyance divise l'Esprit en des esprits, mais comme Dieu est un, il n'y a qu'un Esprit (S3). Seul l'Esprit peut remplir tout l'espace. Mais si l'Esprit est réellement tout, cela veut dire qu'il n'y a pas de matière, donc l'Esprit ne remplit pas l'espace matériel. Tout ce qui est fait par l'Esprit et spirituel (S4).   C'est une distinction faite en Science Chrétienne que les autres religions ne font pas. Et cela fait vraiment une différence. Madame Eddy nous dit que « lorsque nous comprenons que la Vie est Esprit, qu'elle n'est jamais dans la matière ni matérielle » (S5) toute notre perspective changera. Nous n'aurons besoin d'aucune autre conscience. 
Contemplez cette idée. Comment changera-t-elle votre perspective sur la vie ?
 
Section 2: Un appel à adorer en Esprit
Comment adorez-vous ? Qu'adorez-vous ? Bien que les enfants d'Israël n'aient admis qu'un seul Dieu, ils étaient constamment tentés d'adorer des idoles. Asa devait faire face à la lourde tâche de réformer la manière d'adorer de toute une nation. (B4). Il ne pouvait le faire seul. Il reçut du courage de la part Azariah, sachant que l'esprit de Dieu soutenait sa cause. Ses efforts bénirent tous. Non seulement il réunissait deux camps, mais les personnes dans les pays avoisinants ont aussi pu jouir de cette liberté de culte. Les personnes ont volontairement servi Dieu de « tout leur cœur et de toute leur âme ».
Comment pouvons-nous nous dédier à nouveau à Dieu ?  
Christ Jésus a réitéré l'importance d'adorer Dieu en toute sincérité. (B5) Plutôt que de faire des rites et des cérémonies (extérieurs), nous devons glorifier Dieu au-dedans, avec des actes qui attestent notre dévotion intérieure. Cette dévotion intérieure n'est pas confinée à un lieu particulier. L'adoration spirituelle peut avoir lieu n'importe où et n'importe quand, au moment où un cœur honnête et humble s'ouvre à Dieu. Moïse a demandé à Israël d'aimer Dieu de tout leur cœur, de toute leur âme et de toute leur force (B6). Leur amour pour Dieu doit être sans réserve et total. Le théologien Albert Barnes relève que : « le « cœur » est mentionné comme étant le siège de la compréhension, l' « âme » comme étant le centre de la volonté et de la personnalité, la « force » comme représentant les énergies et résultats de tous les pouvoirs vitaux. » Pouvons-nous dire que nous aimons Dieu ainsi ? 
Notre leader nous demande la même chose de nous que Moïse le fit alors (S6). Elle nomme ce but élevé comme « l ‘Eldorado du christianisme ». Seulement cet Eldorado n'est pas mythique : il est réel. En spiritualisant notre manière d'adorer, notre compréhension spirituelle s'accroît. (S7) Nous ne pouvons comprendre l'Esprit si nous nous focalisons sur la matière. Comment pouvons-nous rendre notre adoration plus spirituelle ? Dans une lettre adressée par Mary Baker Eddy à une de ses étudiantes, mettant en garde le mouvement de ne pas se focaliser trop sur la construction de grandes églises, elle demanda : « cherchez-vous à faire le plus de matière que vous admettez être irréelle ou cherchez-vous à faire le plus d'Esprit que vous admettez être tout et qu'il n'y a rien de dehors de l'Esprit » ? (Lettre à Archibald McLellan, Archives, L07169).
Section 3: Un Esprit; non des esprits
Le spiritisme et le mysticisme semblent toujours attirer une audience. Aujourd'hui, les histoires surnaturelles sont un sujet populaire dans les séries TV, dans les films et les journaux. Certains disent que c'est parce que nous avons besoin de regarder au-delà de nous-mêmes pour expliquer l'inexplicable. Dans les temps bibliques, les Juifs cherchaient les réponses aux questions difficiles auprès des devins et des médiums plutôt qu'auprès de Dieu. Esaïe et d'autres prophètes les reprenaient à cause de ces pratiques superstitieuses. (B7) C'était pratique courante parmi les autres nations, mais les Israélites savaient qu'ils devaient se tourner vers Dieu en premier. C'est presque comique de penser que quelqu'un ici puisse communiquer avec une personne décédée et nous rapporter des messages. Pousser des sifflements et des soupirs voulait littéralement dire : « parler du ventre ». Les érudits assimilent cela à la pratique des ventriloques. En d'autres mots, simplement à une illusion. Il faut remarquer que les israélites ne recherchaient pas des esprits familiers simplement par divertissement. Interpreter's Commentary nous dit que les gens paniquaient, qu'ils étaient dans une telle détresse à cause de leur situation, qu'ils étaient d'accord de se détourner de leur roi et de Dieu pour trouver une solution. 
Certains seraient tentés de faire de même aujourd'hui, mais notre Leader nous assure que :  «  Il n'y a qu'un seul Esprit » (S8). Elle dément la supposition que des êtres charnels peuvent devenir des « esprits » après la mort et de revenir soit pour faire du mal, soit pour aider les vivants. (S10). En fait, cela dément aussi la croyance à la prière des saints. Nous pouvons nous adresser directement à Dieu. Dieu n'a pas besoin d'une bouche matérielle ou d'un soi-disant esprit mort pour communiquer. Il n'y a pas de telles choses. Dieu ne parle que par le « sens immortel ».(S11)  
 
Section 4: La compréhension spirituelle éclaire le chemin
Certains théologiens d'aujourd'hui supposent que le firmament (B9) représente le contraste entre l'immensité de l'atmosphère et de l'espace avec la petitesse de la terre et que ceci symbolise l'infinie distance entre l'homme et Dieu. Pourtant les luminaires du firmament sont bénéfiques à la terre et à l'homme- ils brillent pour nous, et éclairent notre chemin. C'est vrai, sans le soleil, la lune et les étoiles, il serait très difficile de naviguer. De même que Job et ses aides malencontreuses pataugent dans la vieille théologie, Elihu est conduit à parler sous l'inspiration de l'Esprit (B10). La compréhension spirituelle passe au travers des théories matérielles.
S&S définit le firmament comme « la ligne de démarcation le réel et l'irréel. » (S12) Il est vrai que nous ne pouvons rien connaître ni apprendre d'une pensée matérielle non éclairée. De même que nous ne pouvons nous tourner vers des soi-disant esprits pour recevoir des directives, ainsi nous ne pouvons acquérir de la compréhension en plongeant dans l'obscurité des croyances matérielles. Dans la mesure où nous nous appuyons sur l'illumination céleste pour éclairer notre chemin sur la terre, nous recevons la compréhension de l'Esprit. Cette intelligence spirituelle élevée nous apporte paix et harmonie. (S13)  
 
Section 5 : L'Esprit révèle toute chose
Avez-vous déjà eu à accomplir une tâche qui semblait impossible ? Une fois, le roi Nebucadnetsar fut troublé par un rêve, mais il ne pouvait pas se le rappeler. (B12) Il se tourna vers ses conseillers - magiciens, astrologues, enchanteurs - non seulement pour lui expliquer le rêve, mais pour le lui raconter. Ils furent abasourdis. Quelle que fut la méthode qu'ils utilisaient pour prévoir les événements jusque là, ils ne pouvaient répondre à cette demande. Pour rendre la chose encore pire, le roi menaçait de les exécuter s'ils ne pouvaient lui répondre. Il n'y a aucun moyen de savoir si Daniel était conscient de la promesse de Dieu : de répandre Son esprit sur toute chair (B11) permettant ainsi à l'homme d'avoir accès à la pleine connaissance des mystères de la loi divine, et de prophétiser. Mais Daniel se tourna de tout son cœur vers Dieu pour la réponse. Daniel reçut une réponse et leurs vies furent sauvées. Il est intéressant de constater que le rêve prédisait la destruction de tous les royaumes du monde et le règne du Christ et du Saint Esprit.
Aujourd'hui, il y a des prédictions épouvantables utilisant des méthodes de notre temps. La plupart s'appuient sur les faits rassemblés par l'observation matérielle. Après avoir analysé les données, une hypothèse est avancée. Mais est-ce que les méthodes matérielles peuvent réellement nous donner une image précise de ce que le futur nous réserve ? La seule source fiable de l'intelligence est Dieu.(S14) Madame Eddy nous dit que les anciens ont pris à tort « les faits pour la fiction » et qu'ils ont prédit le futur « sur la corporalité et la croyance humaine » (S14) Madame Eddy pensait que ceux qui sont « suffisamment avancés dans la Science » pourraient avec exactitude « prévoir et prédire les événements qui concernent le bien-être universel ». En d'autres mots, nous avons le potentiel pour être des prophètes. Mais pour y arriver, nous devons commencer par Dieu - non par les évidences matérielles. (S16). Vous êtes-vous considéré comme un prophète ? Si vous devez faire face à de grandes difficultés dans votre communauté, dans la famille ou votre vie personnelle, dans votre église, vous aussi, vous pouvez commencer avec Dieu et prévoir une solution inspirée. 
 
Section 6 : La guérison est une preuve d'inspiration.
Christ Jésus était pleinement rempli du Saint Esprit. Il était l'élu et l'oint de Dieu (B13, 14). Les guérisons de Jésus étaient la preuve qu'Il était l'oint. Le pouvoir du Saint Esprit était avec lui partout où il allait. Jean Baptiste, assis dans sa prison, se demandait si Jésus était réellement le Messie. Jésus répondit à la question par des guérisons. Il est dit qu'Il guérit beaucoup d'infirmités et aussi qu'Il chassait les démons. (B15) Ceci indique que ceux qui apparaissaient être sous l'influence des forces au-delà de leur contrôle, n'étaient pas égales à l'autorité divine du Saint Esprit.
Madame Eddy a vu qu'il n'y avait pas d'esprits malins. Il y a une bande d'annonce pour un film sur les possessions démoniaques qui se termine avec cette mise en garde de mauvais augure : «  Vous pouvez le vaincre uniquement si vous y croyez. » Que de sottises ! Notre livre d'étude explique que ce n'est que lorsque nous ne croyons pas au mal que nous pouvons le détruire. Jésus ne croyait pas aux mauvais esprits. Il les chassait par le pouvoir de l'unique Esprit, Dieu (S18) Jésus incarnait cet Esprit- il le voyait comme sa seule identité - et cela animait tous ses actes. (S19) Vous sentez-vous comme Jean ? Vous demandez-vous si le pouvoir guérisseur de la Science Chrétienne est réellement tout ce qu'on lui attribue ? La seule réponse est contenue dans la preuve de la guérison. La guérison constituait la preuve de la messianité de Jésus, et c'est la seule preuve de la légitimité de la Science Chrétienne. Notre Leader nous dit que nous sommes aussi sous des ordres formels de donner de telles preuves. (S20) . Les faits sont des faits. Il n'y a qu'un Esprit, et la guérison est la démonstration du pouvoir divin. Acceptez-le, acclamez-le, vivez-le.
 
Section 7: La gratitude ouvre les portes de l'inspiration
Si nous doutons du pouvoir guérisseur de Dieu, c'est peut-être parce que nous ne reconnaissons pas le travail de guérison qui est en train d'avoir lieu. Si nous mettons l'accent sur nos déficiences, nous pourrions sans le vouloir prendre nos manquements comme preuve que le système ne marche pas. Mais ce n'est pas le système. Les Ecritures nous demandent de mettre en avant nos succès.   Même lorsqu'elle était en ruine, Jérusalem devait éclater en cris de joie (B16).Les enfants d'Israël avaient constamment besoin de rappels sur le pouvoir protecteur et guérisseur de Dieu. L'image de découvrir son bras vient des guerriers se préparant à la bataille. Leur coup était rapide et décisif. Dieu est prêt à découvrir son bras pour nous en tout temps. Nous devons le reconnaître et nous rappeler les guérisons que nous avons déjà eues. Ne nous retenons pas d'exprimer notre gratitude, mais reconnaissons les faits et voyons si les « écluses des cieux » ne s'ouvriront pas et ne déverseront pas des « bénédictions en abondance ». (B17) Il y a beaucoup de déversement dans cette leçon. L'Esprit ne vient pas goutte à goutte. Il se répand abondamment. En général les vœux faits envers Dieu étaient chose privée, mais le psalmiste promet de le reconnaître publiquement. (B18) Barnes écrit : «  En réalité, rien n'est plus juste que de rendre grâce publiquement pour la guérison des malades... » 
L'apôtre Paul est l'un des archétypes pour les déclarations publiques du pouvoir guérisseur de Dieu. Il proclamait hardiment : «  la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort » (B19) et il remerciait Dieu en public pour toutes ses bénédictions. (B20) 
Les chrétiens savent au plus profond d'eux-mêmes que Dieu est le pourvoyeur de chaque besoin. Madame Eddy n'hésitait pas à le déclarer. Elle avait une confiance totale dans le pouvoir guérisseur de l'Esprit, le démontrait, et lui rendait grâces. Apporter la dîme dans la maison c'est mettre en avant notre gratitude. Notre livre d'étude dit explicitement que si nous voulons recevoir davantage nous devons reconnaître le bien que nous avons déjà reçu. (B24) Nous reposons-nous et acceptons-nous toutes les nouvelles négatives, permettant ainsi à notre foi de se rétrécir jusqu'à disparaître ? Rappelez-vous que Dieu est prêt « à découvrir son bras » pour vous. Eclatez en chants d'allégresse et réjouissez-vous de toutes les guérisons dont vous êtes témoin. Même si vous pensez n'en avoir jamais été témoin, réjouissez-vous dans celles des autres. Ce qui bénit l'un, bénit tous, et la guérison d'autrui veut dire que c'est aussi possible pour vous.   
 
Section 8 : Le point de vue de l'inspiration
Comme expliqué au début : «  les derniers jours » (B21) ne se réfère pas à la fin du monde, mais aux temps messianiques. Cette période messianique durera pour toujours, et l'accroissement de son gouvernement n'aura pas de fin. Wesley dit : « cela veut dire qu'il répandra avec de larges mesures l'influence spirituelle. Comme l'Esprit renouvelle et sanctifie les personnes, ainsi de verser l'Esprit revient à donner gratuitement son influence pour renouveler et sanctifier l'âme. » Les signes et les merveilles dont il est fait mention ne veulent pas nécessairement dire des calamités, mais la destruction du mal par la guérison. En notre temps, on appuie trop sur le fait que l'Apocalypse signifie une fin de monde cataclysmique, mais l'Apocalypse montre que toute chose cachée sera révélée. C'est l'aube de l'inspiration nous montrant la vérité de la création divine. Ainsi le règne glorieux et éternel du Christ sera mis en lumière (B23). Personne n'est laissé pour compte dans ce réveil spirituel, chacun est invité à venir et de prendre de « l'eau de la vie, gratuitement. » (B24) 
L'Apocalypse n'était pas un produit de la pensée de Jean, ni un pronostic basé sur une observation matérielle. Elle vint par le pouvoir de l'Esprit. Jean était comme nous tous, mais il pouvait voir au-delà de ce que l'œil humain peut voir. (S26) Il était inspiré. Il était rempli de l'Esprit. Ainsi il pouvait lâcher le point de vue matériel et voir d'un point de vue pleinement spirituel. (S27) Le point de vue de Jean était réel. Dans la mesure où nous comprenons la vérité et l'omnipotence de l'Esprit, nous aussi, partagerons cette vision. Notre Leader nous enjoint à apprendre ces vérités pour nous-mêmes. (S29) Elle implique qu'éventuellement nous le verrons et que nous vivrons dans le royaume des cieux. Nous sommes prophètes en permettant au seul Esprit de définir notre existence et de diriger nos actions. C'est maintenant le temps messianique. L'Esprit est prêt à se déverser. Nous ne pouvons acquérir l'Esprit par la magie, le mysticisme, le spiritisme, l'observation matérielle, ni par la prédiction. Nous devons simplement prouver notre unité avec l'Esprit par des guérisons, reconnaissant avec gratitude chaque pas en avant, de manière à pouvoir recevoir d'avantage. Alors l'Esprit et l'épouse viendront et nous accueilleront dans le royaume des cieux. Alors, permettez à l'Esprit de vous inspirer et jouissez de la vue ! 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Walk in the Pathway of Life! - As many worthies in the Bible have, you might feel far from God...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page