Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

"COMMUNIQUER LA VERITE, LA SANTE, LE BONHEUR" COMME SALUT FACE A TOUS LES ENNEMIS SUPPOSES. ! MISCELLANEES 165

Kerry Jenkins, C.S., House Springs, MO
Posted Monday, October 3rd, 2011

Idées métaphysiques pour la leçon sermon du 3 au 9 octobre 2011, Sujet :
LE PECHE, LA MALADIE ET LA MORT SONT-ILS REELS ?
préparées par Kerry Jenkins, CS, House Springs, MO, traduction libre par Denise et Jean-Pierre Melchner et Marie-Hélène Houzé et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS - Tirée du site www.cedarscamps.org
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. Vous pouvez vous inscrire pour les recevoir gratuitement - en anglais chaque lundi, et vous pouvez en recevoir une traduction gratuite, chaque mercredi, en français grâce à Pascal, Denise ou Marie-Hélène, en espagnol grâce à Ana, Erick, Claudia and Patricio et en allemand grâce à Helga. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysicalNous recherchons d'autres traducteurs qui seraient prêts à participer à ces traductions hebdomadaires. Vous pouvez envoyer un email à Warren pour proposer vos services à l'adresse director@cedarscamps.org]
 
 « Communiquer la vérité, la santé, le bonheur» comme salut face à tous les ennemis supposés. ! Miscellanées 165 
Le Texte D'or dit tout, il répond à la question directement. La leçon se concentre vraiment sur le salut et la délivrance des trois apparemment grands ennemis de l'existence humaine : le péché, la maladie et la mort. De la Lecture Alternée le Psaume 56 a été écrit probablement au moment où David a été capturé par les Philistins et le Psaume 18 chante avec gratitude pour la délivrance de David, de Saül et d'autres ennemis du temps. [Ensemble Ps. 56:3 et 103:13 donnent une réponse biblique à la question de la leçon aussi : Dieu pardonne toutes vos iniquités, guérit toutes vos maladies", délivre ta vie de la fosse.) 
En étudiant le reste de la leçon, nous verrons de merveilleux exemples qui montrent comment ces "ennemis" de la pureté, de l'harmonie, de l'immortalité sont vaincus. Lorsque nous tombons sur des références dans la Bible comment vaincre nos ennemis, même lorsqu'il s'agit de situations très concrètes de batailles, il est bon d'y penser de manière métaphorique. A quelle sorte d'ennemis devons nous faire face aujourd'hui ? Quelles formes de péchés vous défient ? C'est une opportunité pour être totalement honnête avec nous-mêmes lorsque chaque jour nous prions la prière quotidienne de notre Leader, « ... et élimine de moi tout péché.. »(Manuel 14)   En tant que Scientistes Chrétiens, nous ne nous centrons pas outre mesure sur le péché, pour ne pas devenir obsédés ni accablés par lui. Mais plutôt, nous faisons des efforts pour surmonter tout ce qui pourrait tenter d'interférer entre nous et l'Amour, ce qui voudrait nous limiter à une vue terre à terre de nous-mêmes, emprisonnés par des limitations. Madame Eddy le dit clairement dans ses écrits, que la chose la plus importante du Christ et du pouvoir Christ est de guérir toute maladie et d'ôter les péchés du monde. (voir S&S 150 : 14) Pourquoi pensez-vous qu'il en est ainsi ? Je pense que la réponse est que le péché, sous toutes ses formes, essaie de nous emprisonner dans la croyance que la vie réside uniquement dans la matière et que la matière est sujette à la maladie et à la mort. Les voici, ces trois grands ennemis, et la clef pour les vaincre est de surmonter la croyance à la réalité du péché et la nécessité de pécher.   
Section 1: Dieu est la source de toute chose.
Avec Dieu comme origine de tout ce qui est réel, et Dieu n'est que bonté, alors, il ne peut y avoir de source pour le péché, la maladie et la mort. En tant Scientistes Chrétiens, nous optons pour un point de vue plutôt inhabituel sur ce qui constitue la réalité, et peut-être un point de vue encore moins conventionnel sur ce qui est irréel. Mais notre compréhension de ces choses a sa source dans la Bible. B4 dit entre autres : « qu'ils seront réduits à rien.. » en se référant à ceux qui pourraient s'appeler nos ennemis. Si le péché, la maladie et la mort sont en effet réels, alors Dieu doit en être la source et nous devrions ou bien voir Dieu comme un être sans cœur, ou un être que a fait une faute en créant un homme pécheur mourant. S&S1 répond à de telles pensées. 
Comme il est difficile parfois de vivre à côté de notre voisin ! Une des manières qu'il a de manifester son déplaisir avec nous est de placer d'énormes haut-parleurs dirigés de notre côté et de mettre la musique très fort souvent pendant des heures. Il le fait depuis plusieurs années mais je suis arrivée à un point de paix intérieure avec cela. En fait, dans la famille nous ne faisons même plus de commentaires sur la musique qu'il passe. Nous nous efforçons plutôt d'écouter pour avoir une vue juste de cet homme.
Il y a un mois, nous étions absents presque toute la semaine, n'arrivant qu'à vingt heure et repartant vers 7h. Mais presque tous les soirs, en arrivant, la musique assourdissait le voisinage. D'habitude, il enclenche la musique lorsque la camionnette de mon mari arrive dans notre chemin, mais cette semaine là, la camionnette était stationnée devant la maison. Il pensait que mon mari était là tout le temps, alors, qu'en fait, il était absent toute la semaine. Cela m'a fait penser que la musique tonitruait, mais il n'y avait personne pour l'entendre. Il en va de même lorsqu'un « ennemi » vous veut du mal, ou comme le dit le Psalmiste : être irrité contre vous, mais si sincèrement vous ne répondez pas, même dans votre cœur, vous gardez votre paix et la malice ne peut vous toucher. Vous reconnaissez le néant de cette malice, car elle est sans source. Cela m'a fait sourire à la beauté de cette image, la musique qui jouait si fort, mais personne pour l'entendre. Nous pouvons toujours être « loin » dans l'esprit et ne pas être touchés par la malice des actions. Il n'y a pas de source à cette malice, et pas « d'oreilles » pour l'entendre. De la même manière si nous pensons à « l'ennemi » en tant que péché, maladie ou mort, nous pouvons réaliser qu'il n'y a pas de source pour ces suggestions. Nous pouvons être « loin » dans notre pensée, occupés avec la vérité de la nature de l'homme et la source de son être. Madame Eddy le dit en S&S5 : « L'être est sainteté, harmonie, immortalité." Sainteté est l'opposé du péché, l'harmonie l'opposé de la maladie, et l'immortalité celle de la mort. Notre être et Dieu sont un, et ne peuvent être séparés du BIEN. Nous sommes réellement abrités dans le Bien, la sainteté, l'harmonie, l'immortalité. Cette bonne source ne nous donne que l'harmonie, sans luttes, guerres, haine, maladie, laideur, etc, choses sans source, donc irréelles, sans pouvoir pour troubler notre paix. 
Section 2: L'homme est Sa parfaite création!
La première section s'attarde sur Dieu comme source parfaite de tout ce qui est réel et vrai,et la deuxième confirme que cette créationet Sa plus haute idée, l'homme, sont parfaits, sans péché ni maladie, et éternels par nature. Vous êtes-vous senti juste dans la moyenne ? Peut-être vous vous estimez moyen, sans rien de spécial ni d'important. Regardez S&S10, où Madame Eddy dit : « Acceptons la Science, renonçons à toutes les théories fondées sur le témoignage des sens, abandonnons les modèles imparfaits et les idéaux illusoires, et ayons ainsi un seul Dieu, un seul Entendement, et qu'Il soit parfait, produisant Ses propres modèles de perfection. » Ses modèles sont « parfaits » ils excellent ! Quelle pensée ! Qu'importe si vous pensez qu'il n'y a rien d'intéressant ni au-dessus de la moyenne vous concernant, vous êtes dans l'erreur, vous n'utilisez pas vos vrais sens spirituels pour le discerner. Vous êtes excellent ! Vous ne pouvez souhaiter vous départir du chemin divin. Lorsqu'il semble que vous êtes en guerre avec Dieu, désirant faire autre chose que ce qui dévie du chemin du Bien, ce n'est pas vous, mais un concept irréel, une fausse perception de vous-même. Maintenant que nous avons établi la source parfaite et sa parfaite manifestation, nous pouvons aller plus loin et voir de manière plus spécifique comment ces trois erreurs qui se présentent à nous et surtout, comment être délivrés de la tentation de les voir comme étant réelles.   
Section 3: Le péché reconnu et surmonté, c'est le salut.
Nous pouvons surmonter le péché en reconnaissant qu'il n'a pas son propre entendement. Aussi longtemps que nous pensons qu'il y a une récompense à gagner en faisant le mal, nous paraîtrons comme étant une victime. Ici, le roi David succombe à une double tentation, son désir pour Bath-Schéba, et son aveuglement de penser qu'en fonction de sa position royale, il était au-dessus des lois gouvernant tout un chacun. Nous n'avons que l'embarras du choix en voyant ce qui se passe autour de nous ces jours, pour constater que le pouvoir peut être une force corruptible, si on le permet. Que pensons-nous gagner en désobéissant aux lois divines ? Souvent ce n'est que la gratification des sens, même d'une toute petite manière. Ce peut être de manger ce petit plat en plus, cette dernière glissade sur le toboggan même après avoir été appelé, éviter de faire la corvée que vous savez être de votre devoir, l'indulgence face à quelque chose que nous savons ne pas être très juste et souvent accompagné par cette pensée tortueuse que «  c'est pas grand chose » !  
Nous sommes tous familiers avec ceci: c'est ce que nous faisons pour voir l'irréalité de la tentation dans la vie qui importe, pas tant ce que nous faisons de mal. C'est la beauté de l'histoire de David. Ses péchés étaient juste épouvantables. Non seulement il avait commis l'adultère, mais il a fait en sorte qu'Urie soit tué pendant la bataille, sans compter le fait qu'il a essayé de tromper Urie pour qu'il couche avec sa femme afin qu'il reconnaisse l'enfant comme sien. Voilà toute une série de péchés pour un homme aimant Dieu ! Mais Nathan le prophète a courageusement montré à David ses erreurs, et immédiatement David fut contrit. Nous ne devons pas ignorer la beauté de l'humilité de David à cette occasion. Il n'a pas essayé de se justifier, ni de se cacher derrière son titre de roi. Il était puissant, avait du succès, mais il a rapidement prié comme dans le Ps 51, pour obtenir une vue plus pure de lui-même, avoir une idée plus juste de lui-même en tant qu'idée parfaite de Dieu, incapable de commettre de telles choses. Nous pouvons apprendre de David que délaisser rapidement et avec humilité un faux sens de soi peut apporter la rédemption et le progrès.
Cela vaut le peine de voir que Bath-Schéba en se baignant accomplissait un rituel de purification des femmes hébraïques. Symboliquement nous pourrions dire que ce que David convoitait en Bath-Schéba était cette pureté. Le faux sens du témoignage des sens nous trompe en nous poussant à penser que premièrement nous manquons de cette pureté puis que nous pouvons l'acquérir justement par des moyens qui nous prive de cette pureté et de notre lien avec Dieu. C'est une forme de convoitise, interdite par le dernier des Dix Commandements. C'est une astuce usuelle pour nous faire penser que quelqu'un ou quelque chose donne corps à ce que nous ne possédons pas. Quelle grande tromperie ! Cela engendre le désir de prendre ce que nous ne possédons pas (de voler), de commettre l'adultère, comme dans cette histoire, ou simplement de satisfaire un instinct quel qu'il soit. Dans tous les cas, nous perdons tout sens de joie que nous aurions momentanément acquis, et nous ne serons jamais satisfaits ni accomplis.
Madame Eddy nous dit en S&S 11 que de se repentir du péché et d'abandonner l'irréel, nous donne une compréhension de l'irréalité du péché/mal, et donc nous en libère. Tout comme Nathan le prophète montra à David son erreur, il en va de même de la Science Chrétienne qui nous éveille à notre vraie nature et cette compréhension nous libère des tentations de céder à tout ce qui pourrait être destructif pour nous. Nous nous voyons comme ayant une telle valeur, si merveilleux et pur, que nous ne serons pas abusés de croire aux fausses promesses de l'erreur. Si cela semble trop difficile pour vous maintenant, prenez courage en sachant que cela fut démontré dans bien des vies, et que vous n'êtes pas une exception.
Section 4 : Trouvez plus de santé!
Je suis toujours émue de compassion par la dévotion des amis de l'homme paralytique, et de leur passion sans borne pour atteindre le Christ que Jésus incarnait. Cela me questionne toujours : « suis-je aussi passionnément désireuse de trouver le Christ maintenant ? » Qu'en pensez-vous ? pourriez-vous démolir un bâtiment, même symboliquement, pour trouver le Christ ? Tant de personnes à travers les âges ont fait de tels efforts pour obtenir la santé. Pensez à toute la médecine expérimentale, les soins alternatifs, les voyages pour les cures, tout pour trouver un état fragile de santé et d'harmonie. Donc, dans ces conditions, enlever une partie de la toiture pour trouver la guérison n'est pas si extrême. Mais je ne peux m'empêcher de penser que cet homme recherchait davantage que juste la santé. C'est peut-être pourquoi Jésus lui dit que ses péchés lui étaient pardonnés. Il recherchait la pureté, une vue juste de lui-même et de Dieu même s'il ne pouvait le dire. C'est la beauté de la Science Chrétienne. La santé et la guérison sont des sous-produits de la vue de la réalité que nous percevons, de notre perfection et de l'immense bonté de Dieu.
Un été, une jeune participante au camp me relata une image que sa monitrice de l'école du dimanche lui avait dite, et je l'ai toujours beaucoup aimée. Lorsque vous partez en bateau sur l'eau, vous ne le faites pas pour créer des vagues, elles ne sont que le sous-produit de la progression dans l'eau. De la même manière, la santé est un sous-produit de notre progression spirituelle, pas le but.
J'ai trouvé intéressant de noter que Jésus dans ce récit, comme dans plusieurs autres, dit à l'homme : « tes péchés te sont pardonnés ». Ce qui provoqua la colère des Pharisiens et des scribes, car ils pensaient que seul Dieu pouvait pardonner les péchés. Jésus leur répond : « Lequel est plus aisé de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : lève toi et marche ? Or, afin que vous sachiez que le fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève toi, prends ton lit, et va dans ta maison. » Dans mes recherches j'ai découvert qu'en fait dans ce cas-ci, Jésus explique qu'il est plus facile de dire « Tes péchés te sont pardonnés » car il n'avait aucun autre moyen de prouver qu'il en était ainsi, chacun pouvant le dire. Mais pour montrer qu'il avait l'autorité divine pour pardonner les péchés, quand il dit au paralytique de se lever et de marcher, l'homme l'a fait, tandis qu'une autre personne n'obtiendrait pas un tel résultat.
Jésus met en lumière l'état présent de perfection de l'homme, sans péché et immortel. Il démontre que la maladie, le péché et même la mort ne sont pas la réalité de l'être de l'homme.
S&S15 déclare essentiellement que pour les sens matériels, la Science Chrétienne est irréelle. Nous le contredisons en démontrant, comme le fit Jésus, notre liberté par rapport aux lois matérielles. Nous ne pouvons pas prouver la réalité de la Science Chrétienne, ni la présence du Christ par des débats ni des discussions, seulement par la démonstration. Et c'est ce pouvoir guérisseur qui montre l'autorité que Dieu a donné à Son reflet parfait, l'homme.
Section 5 : La fille de Jaïrus est guérie démontrant que la mort est irréelle
Dans Matthieu nous lisons le récit de Jésus ressuscitant la fille de Jairus. Comme dans l'histoire de Lazare il parle d'elle comme "étant endormie" parce qu'il avait l'intention de la "réveiller" du rêve de la mort. C'est un merveilleux langage pour illustrer la vérité que la mort est irréelle. Toutes les personnes présentes se "moquaient de lui", car elles pensaient qu'il prenait sa mort pour du sommeil, alors qu'en fait, à juste titre, il voyait la mort comme dénuée de pouvoir et de réalité, quelque chose dont il fallait être réveillé. (Parce qu'il faisait rire les pleureuses, Jésus est capable) de bannir leur pensée méprisante et pleine de doute, (de renvoyer la foule qui doutait) et de l'élever du faux sens de vie et de mort dans la matière, vers la Vie éternellement présente. Mrs Eddy parle de la mort en tant que "sombres visions du sens matériel", et dit que ces visions peuvent être résolues en harmonie et en immortalité (S21). Ceci s'aligne sur le verset du Psalmiste au sujet de la marche "dans la vallée de l'ombre de la mort". C'est un endroit sombre en pensée seulement, non un fait spirituel substantiel; nous pouvons penser que nous marchons dans cet endroit sombre de temps en temps, mais cela ne signifie pas que c'est un fait spirituel. Si nous voulons l'évidence de l'immortalité de l'homme, nous devons abandonner les croyances matérielles et admettre les faits immortels de l'être (S22). Cela signifie pour moi qu'il peut y avoir des moments où il nous faut admettre les faits spirituels même s'ils ne semblent pas réels aux sens matériels! Nous devons marcher "à travers" cette vallée, ne pas s'arrêter ni nous désespérer. Ce n'est certainement pas toujours facile, mais il y a tant de versets bibliques qui affirment que même dans la vallée sombre, Dieu est là pour vous guider.
 
(J'ai été témoin de la puissance de la confiance en la prière enfantine pour mener notre famille "au travers de la vallée de l'ombre de la mort" (Ps.23). A différentes reprises, un cheval du camp et un lapin de la famille ont été trouvés raides et froids, ne respirant plus et semblant dormir aux sens matériels. Mais au sens spirituel et à celui de nos enfants, nous avons utilisé les prières affirmant qu'ils étaient simplement endormis; et les deux "animaux" furent ressuscités et ont rendu encore de nombreux services avec des dispositions encore plus merveilleuses.)
 
Section 6 : Résistez
Cela vaut la peine de travailler à notre salut comme Jésus nous l'a montré. Tandis que nous nous tournons toujours vers Dieu et non vers la matière pour les réponses, que nous " crions à l'Eternel....pour qu'il nous délivre de nos ennemis"! La note marginale de la citation S23 dit : "Résistez jusqu'au bout". Mais la promesse contenue dans ce paragraphe est pleine d'espoir. Dans la citation S24 il nous est dit que les Scientistes Chrétiens se sont "engagés" à démontrer leur autorité sur ces ennemis. Pensez au mot "engagé". Il nous fait penser à un "devoir" militaire. Contrairement à tout autre travail, après avoir été engagés nous ne pouvons tout simplement pas nous arrêter même si nous n'aimons par les militaires. Nous avons un devoir à accomplir et la capacité de l'accomplir. Alors en tant que Scientistes Chrétiens nous avons l'autorité, la compréhension et les ressources dans nos livres, pour comprendre le néant du mal, du péché, de la maladie et de la mort.
 
Section 7 : Le Christ vous aide tout au long du chemin pour voir votre salut
C'est la section soeur de la section 6 avec une emphase sur le salut qui nous parvient à travers l'activité de Christ. (Dans la Première Eglise du Christ, Scientiste et Miscellanées, Mrs Eddy s'identifie au "rocher de mon salut et ma raison d'être" à sa capacité chrétienne de donner... "de communiquer la vérité, la santé, le bonheur"      (p 165:21). Nous avons vu cette activité du Christ dans les guérisons de Jésus des sections précédentes. Nous avons vu cette activité du Christ avant le temps de Jésus quand il fut révélé à David son besoin de démontrer un sens plus haut de pureté et d'obéissance à Dieu. Et ce Christ est présent aujourd'hui pour élever nos consciences individuelles et collectives à voir la vérité : que le péché, la maladie et la mort sont irréels - des illusions des sens physiques. J'ai eu de nombreuses    expériences qui ont illustré ce fait. Vous pouvez croire le fait que, comme mentionné dans la citation S26 : "le Christ est la vraie idée énonçant le bien, le message divin de Dieu aux hommes, parlant à la conscience humaine......dissipant les illusions des sens.....détruisant le péché, la maladie et la mort". Le Christ guérisseur parle à notre conscience humaine, exactement là où se trouve notre niveau de compréhension. Et il ne nous laisse pas là, mais élève de plus en plus notre compréhension et notre démonstration. Mrs Eddy définit le salut dans la citation S28 comme Dieu "compris et démontrés comme étant suprême sur toutes choses; le péché, la maladie et la mort détruits". J'ai obtenu plus de démonstrations que je ne peux les citer qui ont souligné l'irréalité et l'impuissance de ces 3 prétentions qui auraient voulu s'imposer à moi ou à ma famille. Il a souvent fallu du courage et de la foi avant d'établir la compréhension qui ôte les craintes persistantes que la matière a le pouvoir de nous priver de la santé ou de la vie. Mais dans chaque cas le Christ était là pour parler tendrement et puissamment à ma conscience au sujet de la bonté omnipotente de Dieu et de la nature éternelle de l'homme en tant que Sa réflexion (toujours généreuse et rayonnante).
Récemment j'ai à deux reprises eu l'occasion de voir l'irréalité de la maladie avec mes fils. J'étais partie pour mon Association lorsque j'ai reçu un coup de téléphone de la baby-sitter, après la conférence, alors que j'attendais à l'aéroport mon vol de retour. Elle me dit que notre fils Charlie, âgé de 2 ans, avait été malade toute la journée et ne voulait rester qu'assis sur ses genoux. Il avait eu mal à l'estomac et n'avait rien mangé depuis quelque temps. J'ai immédiatement commencé à réfuter la croyance que Charlie pouvait être vulnérable à n'importe quelle croyance ou maladie sous n'importe quelle forme qui puisse se présenter. J'ai affirmé son unité avec Dieu ainsi que la santé présente et son harmonie dans l'Esprit. Je déambulais dans le Terminal où nous attendions le départ, en déclarant simplement ce que je savais être vrai au sujet de sa nature, écoutant chaque idée que Dieu me donnait. Et j'ai maîtrisé tout sens d'inquiétude concernant son état. Nous sommes arrivés à la maison à minuit et Charlie dormit toute la nuit. Au réveil déclara qu'il avait faim et il passa une belle journée plein d'énergie à l'église, puis il rejoignit son frère qui faisait une compétition de kart. Il rentra ensuite à la maison, fit une petite sieste et passa une soirée tout à fait normale. Il n'y eu pas de fatigue supplémentaire ni de lassitude, il était tout simplement et complètement heureux. Deux jours plus tard j'ai ramené de l'école James, mon fils de 4 ans qui se plaignait de maux de tête et d'estomac. Il se mit à vomir plusieurs fois avant que je dusse partir pour une répétition. Une fois installée dans la voiture j'ai passé un moment à déclarer que James était exempt de toute croyance à la contagion et affirmait aussi que si Charlie n'avait jamais été en dehors de la protection de Dieu, alors il n'y avait jamais eu quoique ce soit de défavorable dans notre foyer; notre foyer était "le ciel", harmonie ! En très peu de temps j'ai ressenti un profond sens de paix. Mon mari me raconta qu'avant même l'heure d'aller se coucher, James courait avec les autres garçons autour du canapé. Lui aussi dormit paisiblement toute la nuit et ce fut la fin de toute cette histoire ! Ces petites démonstrations du néant de la maladie sont comme des petits panneaux le long de notre chemin vers le ciel tandis que nous progressons dans notre voyage spirituel.
 
La dernière citation de S&S (S30) de cette leçon est une promesse tellement tendre pour chacun d'entre nous, que tandis que nous laissons le Royaume des cieux ("le désintéressement, la bonté, la miséricorde, la justice, la sainteté, l'amour"..) gouverner nos pensées, cet "affreux trio" diminuera ensuite jusqu'à ce qu'il disparaisse finalement. Quelle responsabilité et quelle joie magnifique de permettre au Royaume des cieux (de l'amour désintéressé et le véritable don) de régner dans notre conscience et d'écarter en tant qu'irréel (les 3 escrocs):péché, maladie et mort !
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1   Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:  CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon.Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

Walk in the Pathway of Life! - As many worthies in the Bible have, you might feel far from God...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page