Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

DEBALLEZ ET UTILISEZ LE CADEAU DE LA GRACE : LA VIE ET L'AMOUR DE CHRIST JESUS

Rick Stewart, C.S., Dresden, Germany
Posted Monday, February 21st, 2011

CHRIST JESUS, 21 au 27 février 2011
Traduction libre d'un texte de Rick Stewart, C.S. Dresden, Germany
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. Vous pouvez vous inscrire pour les recevoir gratuitement - en anglais chaque lundi, et vous pouvez en recevoir une traduction gratuite, chaque mercredi, en français grâce à Pascal ou Denise, en espagnol grâce à Ana, Erick, Claudia and Patricio et en allemand grâce à Helga. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Nous recherchons d'autres traducteurs qui seraient prêts à participer à ces traductions hebdomadaires. Vous pouvez envoyer un email à Warren pour proposer vos services à l'adresse director@cedarscamps.org]
 
DEBALLEZ ET UTILISEZ LE CADEAU DE LA GRACE : LA VIE ET L'AMOUR DE CHRIST JESUS
 
Dieu a-t-il des « chouchous » ?
 
Avez-vous déjà entendu quelqu'un dire, « Ici, je n'aurai pas de chouchous » ? En disant cela, cela signifie que la justice, le traitement équitable, et l'impartialité, seront les règles qu'ils appliqueront. Ils promettent de ne pas traiter mieux l'un que l'autre, chacun recevra un traitement juste et équitable. Nous aimons entendre cela d'un professeur, car nous savons que chaque élève sera traité de la même manière, qu'il n'y aura pas de chouchou. Mais qu'en est-il de Dieu ? Dieu aurait-il des chouchous ?
 
Il m'est venu une idée intéressante qui pourrait sembler assez déconcertante, voire choquante. C'est l'idée que Dieu ait des chouchous. Mais pensez à cela, ce favoritisme est équitable, impartial, débordant, et est très généreux avec chaque idée de la création. En d'autres mots, un favoritisme qui provient de l'Amour divin, infini, éternel et impartial !!! Vos besoins personnels reçoivent donc toute l'attention d'une source infinie de faveur, la faveur de Dieu envers nous, mais comme Dieu est Amour infini, l'attention qu'Il vous porte ne retire pas la moindre miette de la faveur qu'Il me porte.
 
Ce qui m'a fait penser à cela, ce sont les lignes de notre Leçon biblique de cette semaine sur le sujet « Christ Jésus », et les nombreux versets qui se réfèrent à la « grâce ». Le mot grâce dans le Nouveau Testament est toujours une traduction du mot grec, « charis » (χαρις).  « Charis » apparaît 156 fois dans le Nouveau Testament grec. Et il est traduit la plupart du temps par « grâce », mais parfois aussi par faveur, bienveillance, plaisir, et remerciements.
Donc en fouillant cette semaine dans notre Leçon Biblique, commençons avec un sens complet que l'amour et la faveur infinis, plein de compassion, sont déversés sur nous avec impartialité et universellement. Et la preuve de la présence de l'amour de notre Père est le don inestimable de Son « fils unique », Christ Jésus.
Christ Jésus était donc aimé par le Père sans commune mesure, mais ce que nous apprenons dans cette Leçon Biblique, c'est que Jésus a vécu pour que nous aussi puissions connaître la grâce de l'Amour infini de Dieu. Oui, Jésus a peut-être été le « chouchou » de Dieu, mais tout au long de cette Leçon, nous apprendrons que vous l'êtes aussi.
 
Texte d'Or : I Jean 4:9
J.B. Philips traduit : « Pour nous, la plus grande démonstration de l'amour que Dieu nous porte a été son unique Fils qu'Il a envoyé dans le monde pour nous donner la vie par lui. » Et la Bible New English (NEB) : « Car Dieu est amour ; et son amour nous a été révélé lorsqu'il a envoyé son unique Fils dans le monde pour nous donner la vie. »
 
Lecture Alternée : Jean 1 :1-5, 9-14, 16
La phrase « au commencement » est partagée avec Genèse 1. Mary Baker Eddy commente cette phrase dans Science et Santé, page 502 :24 « L'infini n'a pas de commencement. Ce mot commencement est employé ici pour exprimer le sens de ‘le seul' - c'est-à-dire l'éternelle vérité et l'éternelle unité de Dieu et de l'homme, y compris l'univers. » Il est donc intéressant de penser à la Parole, la Lumière et la Vie que nous voyons dans la naissance et la vie de Jésus, comme la réelle preuve de l'unique Vie qui existe, Dieu, Esprit. Que l'homme « unique » est la preuve de l'unique homme créé par Dieu. La Bible New English l'exprime ainsi, « Lorsque toutes choses ont commencé, la Parole existait déjà. La Parole demeure avec Dieu, ce qu'était Dieu, ainsi était la Parole. La Parole, était alors avec Dieu au commencement, et par lui, toutes choses sont arrivées ; rien n'a été créé sans lui. »
 
Section 1 : La grâce dans la naissance de Jésus
Nous sommes souvent touchés par la grâce de la jeune adolescente, Marie, lorsqu'elle a ouvert son cœur et sa vie au plus grand fait que Dieu est Père. Sa conception d'Emmanuel a littéralement rempli la promesse de « Dieu avec nous. » Mais qu'en est-il de la nature appropriée de l'acceptation gracieuse de Joseph ? J'aime comment la version New Living Translation interprète ces versets (Bible 2) « C'est ainsi qu'est né Jésus, le Messie. Sa mère, Marie a été fiancée à Joseph. Mais avant le mariage, alors qu'elle était encore vierge, elle tomba enceinte par le pouvoir du Saint-Esprit. Joseph, son fiancé, qui était un homme bon et ne voulait pas la déshonorer publiquement, a décidé de rompre discrètement son engagement. Mais alors qu'il pensait à cela, un ange de l'Eternel lui est apparu dans un rêve. "Joseph, fils de David" lui a dit l'ange, "n'aie pas peur de prendre Marie pour femme. Car l'enfant qu'elle attend a été conçu par le Saint-Esprit." »
 
Nous avons ici le parfait exemple de la façon dont la foi, la confiance, l'amour et le plus haut sens de grâce a élevé une famille de ce qui semblait d'abord être une raison de déshonneur, pour atteindre la grâce salvatrice de l'amour de Dieu pour tous. Grâce à ces choix et actions, le monde a non seulement reçu le meilleur homme à avoir marché dans le monde, mais aussi le Christ éternel qu'il a vécu si pleinement. Lisez S&S 1 et 2.
 
Ne serait-ce pas une leçon destinée à ceux qui, luttant avec une croyance de disgrâce ou de déshonneur, sont tentés de juger ou même tuer ceux qu'ils aiment ? Une culture ou tradition locale demande ou semble permettre de telles actions. Mais la grâce du tendre Amour de Dieu peut nous élever au-delà des limites de la croyance mortelle et conduire à la compréhension de « Emmanuel - Dieu avec nous. »
 
Section 2 : Jésus, un professeur exigeant
(Bible 5, 6) Nous avons ici des exemples intéressants de Jésus et de ses disciples enseignant et prêchant avec pouvoir. Mais avez-vous remarqué que Marc 1 et 6 comprennent tous les deux des indications de Jésus, le Maître, reconnaissant le besoin de sortir du tumulte et de prier ? « il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria » et « Venez à l'écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu ». Un grand enseignement a commencé, il y avait là une préparation tranquille. Et les résultats ont inévitablement été une session d'enseignement qui a résonné de démonstrations fortes. Cela me rappelle Mme Eddy citant Horatius Bonar dans Ecrits Divers, page 338,
 
« Il faut toujours être sincère
Pour enseigner la vérité;
Pour toucher l'âme de ton frère
Ton âme aussi doit déborder;
Pour que la parole ait des ailes
Ton propre coeur doit s'épancher.
« Pense selon la vérité, et tes pensées
Nourriront un monde en détresse;
Parle selon la vérité, et tes paroles
Seront une semence féconde;
Vis selon la vérité, et ta vie
Sera un grand et noble credo. »
 
Les citations de Science et Santé dans cette section sont une explication pas à pas des méthodes d'enseignement de Jésus. Et deux facteurs en ressortent : Jésus enseignait par démonstration, et il demandait aux autres de faire de la démonstration la fondation de leur enseignement.
 
Section 3 : Le Christ guérisseur, pas d'intouchables
(Bible 9) Nous lisons l'histoire de la femme malade depuis 12 ans qui avait une perte de sang chronique. Selon la loi juive, elle devait être considérée comme impure ou intouchable. Elle n'aurait même pas été autorisée à se trouver dans la foule. Et elle n'aurait certainement pas été autorisée à toucher Jésus. Il y a aussi un aspect de l'histoire qui parle de nos relations avec les autres. Dans son état, elle n'aurait pas été autorisée à avoir un contact avec d'autres personnes que sa famille. Lorsqu'elle approcha Jésus (au milieu d'une foule énorme), elle le toucha. Il l'a senti et l'a reconnue. Il n'en était pas embarrassé, n'en avait pas peur et demanda de manière directe, « Qui m'a touché ? » S'il avait eu peur de ce que pensait les gens, n'aurait-il pas gardé la bouche fermée ? Au lieu de cela, il a posé une question et la femme qui savait ce qu'il s'était passé lui a dit toute la vérité. Et Jésus a dit, « Ma fille, ta foi t'a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal. » Il n'y avait aucune condamnation ritualiste. Il n'y avait aucune tentative guidée par la crainte à cacher l'événement. Et le Maître a même parlé à la femme comme si elle faisait partie de sa famille disant, « Ma fille ».
 
Il y a quelques mois, j'ai regardé par la fenêtre de ma cuisine et j'ai vu un homme débraillé et manifestement saoul qui entrait dans la boulangerie de l'autre côté de la rue. C'était un grand noir, ce qui n'est pas commun ici à Dresden. J'ai vu que la vendeuse était seule et j'ai donc pensé qu'il serait bien que je me rende dans la boulangerie. Lorsque j'y suis arrivé, l'homme sortait avec les quelques gâteaux qu'il avait achetés. Je priais alors pour connaître l'action appropriée. J'ai été guidé à dire, « Eh frère, je parie que tu parles anglais. » Avec un grand sourire, il a répondu, « Bien sûr. » Je lui ai donc parlé et lui ai demandé si je pouvais l'aider, s'il avait un endroit où rester, ou besoin de quelque chose ? « Non, tout va bien ». Selon l'apparence extérieure, cela semblait loin d'être le cas. Mais j'ai alors simplement dit, « Et bien, je sais que tu sais être le fils bien-aimé de Dieu et que tu es béni. » Il m'a alors pris dans ses bras pour la plus forte étreinte (un « hug » américain) que vous puissiez imaginer, il a ensuite pris ma tête avec ses mains et a embrassé mes deux yeux. Il a ensuite simplement dit, « Que Dieu te bénisse, » et il est reparti droit comme un i, ne titubant plus. J'ai remarqué de l'autre côté de la rue, des ouvriers qui avaient presque les yeux qui sortaient de leur tête. J'ai donc continué de prier sachant que l'homme de Dieu est toujours aimé, juste, saint et libre, et qu'il n'y a aucune condition humaine qui soit impure, contagieuse, ou dangereuse. Et pour couronné le tout, la vendeuse de la boulangerie a affirmé qu'il avait été absolument respectueux et reconnaissant pour le gâteau qu'elle lui avait vendu. Les apparences ne doivent pas être trompeuses en présence du Christ. Et cette section le dit clairement (S&S 7), « Les chrétiens sont aujourd'hui sous des ordres aussi formels qu'ils l'étaient alors d'être semblables au Christ, de posséder l'esprit du Christ, de suivre l'exemple du Christ, et de guérir les malades aussi bien que les pécheurs. »
 
Section 4 : Les obligations sont satisfaites par des idées, mêmes les taxes
J'adore cette section. Dans la citation Bible 12, nous lisons que certains percepteurs posèrent une question difficile à Pierre. « Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes ? » Mais cela concernait la « taxe du temple », pas celle pour César. C'était la demi-pièce que chaque homme adulte était supposé payer. Et Jésus savait ce qui avait eu lieu sans que Pierre ne lui en parle. (« Jésus le prévint,... ») Jésus a alors parlé avec Pierre des taxes et lui a alors dit d'aller en mer, d'attraper un poisson, et de trouver une pièce de monnaie. Il le fit. Le montant correspondait exactement à la taxe pour deux. Souvenez-vous maintenant que Pierre était un pêcheur. Il avait de quoi pêcher. Il savait comment pêcher. Et il savait où aller.
 
Nous devons nous souvenir comme dans (Bible 13) 2 Cor. 9 :8 et (S&S 10) page 494:12, que la grâce de l'Amour divin répond toujours à nos besoins. Et il répond au besoin là où nous sommes et avec les outils et les talents que nous avons. Nous pouvons déclarer, « J'ai exactement ce dont j'ai besoin maintenant. »
 
Voici un exemple. Il y a quelques années, je priais pour mes deux frères. A ce moment là, ils cherchaient tous les deux du travail. Mon frère aîné, Gary, vivait avec moi. Et mon autre frère, Scott, vivait avec notre mère.
 
A ce moment, je vivais encore en Floride, pas trop loin de la plage et j'aimais surfer. Kenny, l'un de mes copains de surf m'a appelé et m'a demandé si je voulais l'accompagner à St. Augustine pour une après-midi de surf. J'ai accepté. Et j'ai invité mon frère aîné, Gary, à se joindre à nous. Il ne travaillait pas, mais il étudiait la Science Chrétienne et priait et écoutait les directives de Dieu. Il a décidé de se joindre à nous et a pris son filet de pêcheur (un filet rond que vous lancez). Pendant que je surfais avec Kenny, Gary a lancé plusieurs fois son filet, mais par manque du succès, il a abandonné. Il a arrêté de jeter son filet et s'est mis à prier au sujet du surf. Après avoir prié pendant un moment alors qu'il regardait dans les vagues, il a vu un grand poisson. Il a décidé d'essayer de l'attraper avec son filet et est donc entré dans l'eau aussi loin que possible et avec toute sa force, il a jeté le filet. Il en a sorti l'un des meilleurs poissons qu'il aurait pu attraper. En sortant le poisson de l'eau, Gary s'est demandé s'il était comestible, il était peut-être mort depuis trop longtemps ? A ce moment là, une camionnette s'est arrêtée et le chauffeur lui a dit, « Quel poisson ! Il a dû se faire prendre par le haut fond et s'est noyé lorsque du sable est entré dans ses branchies. » Gary a demandé, « Comment le savez-vous ? » « Et bien, je suis vétérinaire et je peux le deviner à la couleur de ses branchies. » Nous avons chargé le poisson dans la Jeep de Kenny et on s'est mis en route pour les 30 minutes qui nous séparaient de la maison. Kenny a décidé qu'il avait besoin de prendre un peu d'essence et s'est donc arrêté dans une station service. Arrivé là-bas, Gary a vendu à quelqu'un le poisson pour $35. Il a payé l'essence pour Kenny et il lui restait $20 dans sa poche. Il avait pourtant quitté la maison sans un sous.
 
Lorsque nous sommes arrivés à la maison, le téléphone a sonné. C'était mon autre frère, Scott. (Il avait aussi suivi le cours en Science Chrétienne). J'avais de la peine à attendre pour lui dire ce qui était arrivé. Il ne me laissait pas lui raconter l'histoire car il voulait partager avec moi quelque chose qui lui était arrivé. Je l'ai donc écouté. Scott conduisait dans la forêt « Ocala National Forest » dans la voiture de notre mère. Il a alors remarqué qu'un bout de papier était tombé d'une voiture qui se trouvait devant eux. Il a continué à rouler mais l'idée lui est soudainement venue que le papier ressemblait à de l'argent. Il a fait demi-tour et est retourné où il avait vu le papier tomber. La route était une grande route à deux voies bordées de sapins et de palmiers avec des hautes herbes. Scott a parqué la voiture, et a commencé à marcher lorsqu'il a vu à ses pieds un billet de $50. Il avait de la peine à retenir sa joie lorsqu'il l'a ramassé. Il est retourné dans la voiture et a repris la route, très heureux. Il s'est alors souvenu qu'il avait vu 2 bouts de papier. Il est donc retourné au même endroit et a commencé à chercher. Et il a trouvé un autre billet de $50. Il était parti de chez lui sans un sou en poche et maintenant, voyez ce qu'il avait dans les poches.
 
J'ai écouté attentivement Scott me raconter son histoire. Et tout en écoutant je savais sans aucun doute, que les deux événements ont eu lieu au même instant. Je savais que l'Amour avait répondu aux besoins de mes deux frères. Et je savais avec certitude que Dieu répondrait toujours à leurs besoins.
 
Comme il est dit dans la citation S&S 11, « Il y a danger aujourd'hui à renouveler l'offense des juifs en limitant le Saint d'Israël et en demandant : "Dieu pourrait-Il dresser une table dans le désert ?" Que Dieu ne peut-Il faire ? »
 
Section 5 : L'exemple de Jésus, défiant la loi matériel
(Bible 14) « Après cela ... » la phrase d'introduction ne montre pas la période de temps qui s'est probablement trouvée entre Jean 5 et Jean 6. Et le lien entre Jean 6:1 et Jean 6:16 comprenait un petit évènement intéressant, le repas des cinq mille personnes. A la fin de cet événement dans Jean 6:15 il est dit, « Et Jésus, sachant qu'ils allaient venir l'enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul. » Donc avant les événements qui l'ont conduit à marcher sur l'eau, et à ramener le bateau « immédiatement » au bord (déplacement instantané d'un bateau et des disciples), Jésus était seul, probablement en train de prier, n'est-ce pas ? Souvenez-vous dans la Section 2 (Bible 5), Marc 1:35, que Jésus est aussi « all[é] dans un lieu désert, où il pria. » Ce qui s'est donc produit après cette retraite et cette prière, ce sont des événements incroyables enfreignant les lois physiques de la matière, telle que la gravité. Les gens voulaient faire de lui un roi pour concrétiser l'intérêt national de la restauration du trône de Salomon (voir Jean 6:15) Mais Jésus était-il destiné à régner sur un royaume politique ou à régner sur toute loi matérielle ? La restauration d'un royaume spirituel, où l'homme revendiquait la domination donnée par Dieu était la mission de notre Maître. La restauration d' « Emmanuel, ou Dieu avec nous » vue en démonstration, pas uniquement en mots.
 
Les citations S&S 14 à S&S 18 explorent les possibilités et capacités de l'homme qui était « la propre ressemblance de Dieu », « maîtrisant » l'idée infinie. (S&S 15) Si même Jésus cherchait un « lieu désert » pour prier, n'est-ce pas pour nous un bon indicateur de la grande valeur qu'a un « moment de prière » ?
 
J'ai eu une expérience qui me donna un petit aperçu de cela, lorsque j'ai passé une nuit entière à prier dans une salle d'attende d'un hôpital. Le jour suivant, je suis rentré à la maison dans l'espoir de pouvoir me reposer un peu. Et au lieu de cela, j'ai eu le jour le plus chargé à ce moment de ma pratique de la guérison. Je n'ai trouvé aucun moment de répit pour pouvoir dormir, car il y avait trop d'appels me demandant de l'aide, et trop de guérisons rapides.
 
C'est dans cette retraite dans la prière, dans cette vérité infinie du Christ, que chacun d'entre nous pouvons nous élever au-dessus des soi-disant lois matérielles, et embrasser le Christ guérisseur.
 
Section 6 : Qui est cet homme, Jésus ?
L'identification correcte de quelqu'un est importante. Je me souviens d'un après-midi pendant ma période universitaire. J'étais sur le chemin de la maison après l'école et je suis passé par la piste de course de l'Université de Floride. J'ai jeté un coup d'œil et j'ai observé un coureur. Je dois dire que je n'avais jamais ressenti une telle chose. Regarder ce type courir, c'était comme observer le plus beau guépard, vous savez, l'un de ceux qu'on voit dans les films de National Geographic, des animaux tellement gracieux et puissants en pleine course. C'était impressionnant, magnifique. Je ne pouvais pas détourner mon regard. Un autre coureur s'est approché et a demandé, « Savez-vous qui est ce type ? Il vient d'Afrique et est en visite. Il tient un record mondial ! » Et c'est sûr qu'il en avait l'air.
 
(Bible 15) Jésus a demandé, « Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme ? » Les disciples partageaient la même vision que les gens, Jésus a donc répété, « Et vous, ... , qui dites-vous que je suis ? » Pierre a répondu, « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »
 
Section 7 : La volonté de suivre fidèlement notre Maître
(Bible 19) Jean 1:16, « Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ; »
 
Je parlais avec un ami qui m'est cher, David Pickersgill de Leeds, Angleterre, de la Leçon de cette semaine et il partagea avec moi sa définition préférée de « grâce » - « l'influence divine sur le cœur, et son reflet dans la vie. »
 
Comme c'est merveilleux de voir que nous avons tout reçu, chacun a une part, et tout a été répondu par la grâce de Dieu. Et quel splendide exemple de grâce nous a été donné par la vie de notre Sauveur, Christ Jésus. La source divine de la vie de Jésus et l'influence divine démontrée tout au long de sa vie, sont certainement les plus grands cadeaux. Mais la question pourrait être, qu'allons-nous faire avec ce cadeau ? Sera-t-il comme le cadeau de mariage qui n'est pas sortis de sa boîte et qui se trouve dans une armoire depuis 20 ans ? Ou allez-vous déballer le cadeau, l'utiliser quotidiennement, et laisser votre gratitude pour le cadeau être vue par son utilisation ?
 
Mme Eddy demande (S&S 22), « Quand donc tous ceux qui prétendent être disciples de Jésus apprendront-ils à le suivre dans toutes ses voies et à imiter ses œuvres puissantes ? »
 
J'ai souvent pensé que c'était la pratique de quelque chose qui importait le plus. Après un léger succès dans les compétitions de natation, j'ai eu la joie d'occuper un peu le poste d'entraineur. J'ai aussi été entraîneur des plus jeunes nageurs d'une équipe de natation. Et j'ai observé quelque chose qui fut une leçon durable. Il y avait souvent quelques nageurs plein de talent qui gagnaient course après cours sans faire beaucoup d'effort. Et il y avait ensuite des nageurs avec un petit peu de talent naturel, et beaucoup de cœur et d'énergie, qui avaient encore plus de succès. C'est peut-être comme la citation que ma maman a encadrée dans son bureau :
 
« Rien au monde ne peut prendre la place de la persévérance.
Le talent ne le peut pas ; rien au monde n'est plus commun que des hommes infructueux avec du talent.
Le génie ne le peut pas ; un génie sans récompense est un proverbe.
L'éducation ne le peut pas ; le monde est plein "d'épaves" éduquées.
La persévérance et la détermination seuls sont omnipotentes. »
~ Calvin Coolidge
 
Nous avons assurément tous reçus le don de grâce dans la vie et l'amour de notre Sauveur, Christ Jésus. Mme Eddy nous demande, « Qui est prêt à se conformer à son enseignement et à suivre son exemple ? » (S&S 23)
 
Si nous suivons l'exemple de notre Maître, nous sommes assurés de réussite.
 
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau".
Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon.Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 

Metaphysical

GEMS to wash away blame-game feelings and their bodily results with floodtides of Love! - GEMS...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page