Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

L'AME SATISFAIT ... GARDEZ DANS VOTRE COEUR LA LOI DE DIEU ET REVENDIQUEZ VOS BENEDICTIONS !

Kathy Fitzer, St. Louis, MO & Park City, UT
Posted Monday, August 8th, 2011

AME, du 8 au 14 août 2011
Traduction libre d'un texte de Kathy Fitzer, C.S. of St. Louis, MO
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. Vous pouvez vous inscrire pour les recevoir gratuitement - en anglais chaque lundi, et vous pouvez en recevoir une traduction gratuite, chaque mercredi, en français grâce à Pascal, Denise ou Marie-Hélène, en espagnol grâce à Ana, Erick, Claudia and Patricio et en allemand grâce à Helga. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Nous recherchons d'autres traducteurs qui seraient prêts à participer à ces traductions hebdomadaires. Vous pouvez envoyer un email à Warren pour proposer vos services à l'adresse director@cedarscamps.org]
 
L'AME SATISFAIT ... GARDEZ DANS VOTRE COEUR LA LOI DE DIEU
ET REVENDIQUEZ VOS BENEDICTIONS !
 
La Leçon de cette semaine illustre la nature inclusive de l'Ame. Nous sommes TOUS des enfants de Dieu. La loi de Dieu pourrait être connue de tous, et bénir chacun. Il nous suffit de désirer la chercher de tout notre cœur.
 
Texte d'Or : Le message du Texte d'Or a souvent été évoqué dans les récentes leçons ... « Je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre. » Rien si ce n'est Dieu ... aucunes petites âmes humaines, aucunes influences extérieures pouvant interrompre l'harmonie de la Vie ! Une seule bonne identité d'Ame toujours-présente, qui comprend tout dans l'expression parfaite.
 
Lecture Alternée : La Lecture Alternée promet la satisfaction - ni manque, ni désir, ... rien ne manque. « ... je rassasierai toute âme languissante. » Le mot rassasier vient du mot latin signifiant « suffisamment ». Avons-nous déjà eu besoin de plus que « suffisamment » ? Des croyances matérialistes hédonistes peuvent essayer de nous faire croire qu'il existe toujours quelque chose de plus dont nous avons besoin pour être réellement satisfait. Mais avez-vous déjà remarqué que lorsque les choses se mesurent selon l'entendement mortel, la « ligne d'arrivée » n'arrête pas de bouger et qu'il semble toujours y avoir quelque chose qui manque ? C'est peut-être pour cela qu'il semble si difficile de « respecter » la promesse que les enfants d'Israël ont fait lorsqu'ils ont quittés l'Egypte. L'entendement charnel semble ne jamais être satisfait, donc l'idée de ne jamais convoiter, de ne jamais être tentés de regarder ailleurs que vers Dieu pour avoir ce dont nous avons besoin, de ne pas porter un faux témoignage contre ceux qui ne voient pas les choses comme nous, semble presque impossible à respecter. Le prophète Jérémie a donc dit au peuple (y compris nous), qu'il y a un autre moyen ... une nouvelle alliance - une alliance inhérente. C'est un amour mutuel ... l'amour de Dieu pour Son expression ressentie par l'homme et reflétée par une foi et un amour complets qui ne doutent jamais qu'il sera répondu à chaque besoin - un amour qui est aussi exprimé envers les autres. L'Amour promet qu'il ne peut y avoir aucune séparation entre Dieu et l'homme car la loi de Dieu sera écrite dans le cœur de l'homme ! Mme Eddy écrit dans Non et Oui p. 30:11, « La loi de Dieu tient en trois mots : "Je suis Tout" » La loi de totalité de Dieu comprend toute la création. Il n'existe rien « en dehors de cela ». Toute l'humanité est plantée dans le Royaume de Dieu - impassible et inamovible, entièrement satisfaite, et complète ! Dieu fait ce qu'Il a à faire. Lorsque nous nous tournons vers l'Amour toujours-présent sur qui on peut compter et que nous nous détournons des attractions, doutes, et craintes changeants de l'entendement charnel (le serpent insinuant continuellement), nous ressentons l'amour toujours-présent de l'Amour et nous avons tout ce dont nous avons besoin ! Comme c'est le cas pour chacun.
 
Section 1 : Relations et exigences
« L'homme est l'expression de l'Ame. » (S&S 6) Qu'est-ce que cela signifie donc que d'être l'expression de l'Ame, et qu'avons-nous à faire pour réaliser cette relation impressionnante ? L'Ame a été définie comme étant « l'essence ou personnification » de quelque chose. Mme Eddy explique que l'Ame est synonyme d'Esprit. (S&S 2) Donc l'Ame est l'essence ou la personnification de l'Esprit. Cette Ame est individualisée par l'expression - cela n'est donc pas un endroit indéterminé. Mais cette personnification n'est pas divisée en « âmes » multiples (S&S 4) et n'est pas non plus « à la fois une mauvaise et une bonne intelligence, résidant dans la matière. » (S&S 2) L'Ame n'est pas DANS l'homme ... notre nature immortelle attendant pour sortir de, ou être à la merci, de la matière. Car l'homme est l'expression de l'Ame, l'homme est la façon dont l'existence de Dieu est connue. L'origine du mot expression est un mot latin signifiant « faire sortir ». En pressant une orange, le jus d'orange en sort / est exprimé. Ce jus contient toutes les qualités de l'orange elle-même. Vous n'obtiendrez pas de jus de raisin (ou tout autre type de jus). Etant l'expression de l'Ame - Esprit - l'homme ne peut rien être d'autre que la personnification de l'Esprit immortel ... il n'y a aucune mortalité (limitation) ! Les problèmes commencent lorsque nous essayons de « divis[er] l'Ame en des âmes » - pensant que chacun d'entre nous avons notre propre âme (sujette à des hauts et des bas - étant inférieure ou supérieure les uns des autres), que la matière crée pour nous des conditions (qu'elle est une faiseuse de loi) et que notre âme immortelle se développe dans, et est contenue dans, une matrice mortelle. (S&S 4) La Bible nous dit que Dieu a fait Son tabernacle (Son lieu de résidence) en notre compagnie, au milieu de nous. (Bible 1) Il n'y a pas de séparation. Tout ce qu'il nous reste à faire pour ressentir le soin de Dieu, c'est d'apprécier Sa présence, de reconnaître que nous avons besoin de Lui, et d'avoir confiance en Lui. (Bible 1, 3) Un musicien s'exprime par sa musique - toutes sortes de musique ; Dieu S'exprime par l'homme - une grande variété d'idées uniques. Il ne peut y avoir aucune séparation.
 
Section 2 : Le début de l'histoire - DIEU nous soutient
Les sections 2 à 5 se focalisent sur l'histoire de Ruth. L'histoire commence avec Naomi, Elimélec, et leurs deux fils fuyant Bethléem à cause de la famine, et se rendant à Moab. Après la mort Elimélec (le mari de Naomi), les fils se sont mariés à deux femmes Moabites. Dix ans plus tard, les fils sont aussi morts. La Bible New Interpreter médite sur l'ironie de l'histoire : « Même le public qui n'était pas encore prédisposé à voir Moab comme un symbole du mal, serait capable de conclure que Moab dans cette histoire est une place de mort et de destruction, engloutissant ceux qui se tournerait vers elle pour trouver de la nourriture. » C'était une nouvelle approche pour moi - de penser à cette histoire en termes de directives que nous suivons pour trouver la satisfaction et des solutions aux défis. Mme Eddy écrit, « L'Ame a des ressources infinies pour bénir l'humanité ». Elle nous assure que la joie serait plus sûre si elle était recherchée dans l'Ame (en Dieu, l'Esprit toujours-présent). Combien de fois sommes-nous tentés de chercher ailleurs qu'en Dieu, ou de penser que nous devons aller quelque part pour trouver le bien que Dieu apporte là où nous sommes ! (S&S 9) L'autre élément de l'histoire est que Ruth est retournée en Israël avec sa belle-mère. C'était important pour l'auditoire recevant en premier cette histoire, de voir que cette femme de Moab avait envie de partir avec sa belle-mère, de prendre soin d'elle - même si cela signifiait de quitter tout ce qui lui était familier. L'auditoire de cette époque avait une vision très étroite concernant les femmes non-israéliennes - en fait une crainte de l'étranger. La Science Chrétienne enseigne que la joie, était spirituelle, doit être partagée par toute l'humanité - pas seulement ceux qui détienne des visions communes. (S&S 8) Les sens physiques revendiquent que les gens sont nés et meurent comme les mauvaises herbes qui poussent sans être plantées ou les fleurs qui meurent dans des circonstances qui leur échappent. Mais nous pouvons défier le témoignage des sens physiques. Lorsque nous replaçons nos affections du physique au divin ... du sens à l'Ame ... nous trouvons le soin de Dieu toujours abondamment bon et toujours présent. (S&S 7) Et nous élevons la pensée au sujet des apparentes tragédies de la « vie » pour trouver la Vie qui est Amour, résidant dans l'Ame, et à tout jamais en paix. (S&S 8)
 
Section 3 : Soutenu par Dieu ... Chaque besoin répondu par l'harmonie de l'Ame ... DONNEZ !
Nous voyons la preuve ici de l'alliance de Dieu révélée plus tard par Jérémie (selon la Lecture Alternée) ... « je ne me détournerai plus d'eux, je leur ferai du bien... » L'harmonie de l'Ame est illustrée par la façon dont Ruth et Naomi ont été entièrement pris en charge, même s'il semblait qu'elles rentraient sans rien. (S&S 12) Nous lisons que Ruth « tomba » sur le champ de Boaz - qui l'a chaleureusement accueillie et lui a laissé prendre en toute sécurité tout ce qui avait été laissé par les moissonneurs. La loi juive demandait à ce que le grain qui se trouvait au bord du champ, et celui qui était abandonné, soit laissé aux « veuves et étrangers » - puisqu'ils n'avaient pas le droit de posséder eux-mêmes du terrain. Mais cette mesure ne se serait pas nécessairement étendue à Ruth, une Moabite. Les moabites étaient considérés comme « indésirables » par la communauté juive, à cause des péchés de leurs ancêtres. Mais Boaz s'est particulièrement intéressé à Ruth et l'a invitée à revenir dans son champ - et il a ordonné à ses hommes d'être bon avec elle. Les « miettes » étaient plus que suffisantes pour nourrir les deux femmes. L'histoire de la femme Cananéenne dont la fille avait été guérie par Jésus lorsque la mère avait reçue « les miettes » qui tombait de la table du maître, ne préfigurait-elle pas l'histoire de Ruth ? (Lisez Bible 19 dans la section 6) L'amour de Dieu et son soutien, suffisent à bénir chacun. (Bible 9, 10)
 
Cela a-t-il simplement été un coup de chance ? Ruth était-elle tout simplement assez chanceuse pour tomber sur ce champ en particulier ? Nous entendons beaucoup parler de chance à notre époque - bonne ou mauvaise. Soyez attentif pour rejeter ce concept tout entier. DIEU prend soin de Son peuple ... Il répond entièrement aux besoins de chacun. (S&S 11) Croire en la « chance » ou quelque chose qui « arrive par hasard » est une vision restreinte qui cache la réalité croissante d'une révélation complète du bien. (S&S 13) Les gens pensent que Boaz était non seulement riche, mais qu'il était aussi un homme important dans la communauté. Même s'il était peut-être « obligé » d'aider Ruth puisqu'elle était de la famille de son beau-père, son exemple montrant de la compassion pour ceux qui sont dans le besoin, c'est un exemple dont nous pouvons tirer des leçons. Nous avons tous réellement un seul Père. Nous sommes tous membres de la même famille ! Mme Eddy dit, « Les riches en esprit aident les pauvres, ... et béni est celui qui voit le besoin de son frère et y pourvoit, » (S&S 10) Ruth avait déjà démontré sa richesse d'esprit en rentrant chez elle avec Naomi. C'était maintenant à son tour d'être bénie. Jetez un coup d'œil à l'hymne 360, « Riche est notre cœur, s'il aime ; » Comme Dieu donne, il est naturel que Son reflet donne aussi, tout en recevant les bénédictions de Dieu.
 
Section 4 : TOUTES choses œuvrent ensemble pour le bien
Dieu n'attend pas que ses enfants s'en « sortent » juste. Même si glaner dans le champ a apporté un soulagement temporaire, une solution plus permanente était nécessaire. Ruth et Naomi ont été ENTIEREMENT prises en charge et tous les obstacles pour que Ruth et Boaz puissent se marier, ont été éliminés. Avant que le mariage ne puisse avoir lieu, une offre a été faite à un jeune homme de la famille de « racheter » la terre qui appartenait à Elimélec. Pour que la propriété reste dans la famille d'Elimélec, un héritier mâle devait naître pour en hériter. Le jeune homme ne souhaitait pas accepter cet engagement. Mais Boaz a vu l'opportunité de devenir le mari de Ruth comme étant un privilège sacré - honoré d'être choisi par une femme tellement honnête. (Bible 13) Le troisième chapitre de Ruth entre dans les détails du rôle joué par Naomi et Ruth pour arranger le mariage. Tout au long de l'histoire de Ruth, nous voyons les traits de caractères suivant : « l'oubli de soi, la pureté et l'affection » et les démarches pratiques entreprises pour « attire[r] assurément des bienfaits infinis. » (S&S 16) La promesse nous est faite que toutes choses œuvrent ensemble pour le bien « de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Bible 12, S&S 14) Ruth, Naomi, et Boaz aimaient tous Dieu et œuvraient pour répondre avec obéissance à Ses commandements. Leurs motifs était justes - prendre fidèlement soin du vivant et « du mort ». (S&S 15) Humainement, il est difficile de voir le tableau dans son ensemble et de savoir comment les choses vont se passer. Mais lorsque nous nous efforçons d'aimer - Dieu et notre prochain - et d'avoir confiance en l'Ame (l'essence de tout être), pour apporter l'harmonie pour tous, il sera pris soin de nous et nous serons guidés tout au long du chemin !
 
Section 5 : Compagnie permanente et rédemption éternelle
Que vous soyez marié ou non, il est important de valoriser les qualités qui favorisent un mariage heureux, reconnaissant en elles ce qui forme la base de toute bonne relation. La vertu est synonyme de bonté, d'intégrité, de respectabilité. (Bible 14) Mme Eddy mentionne des qualités spécifiques qui sont nécessaires pour cultiver des relations joyeuses et permanentes. (S&S 19, 20) Il n'est pas nécessaire d'être marié pour exprimer ces qualités et pour cultiver les relations avec ceux qui partagent avec vous des valeurs et intérêts communs. Nous ne pouvons pas l'inventer ! Nous ne pouvons pas agir d'une certaine manière pour impressionner quelqu'un. Nos motivations doivent être pures, authentiques et dérivées de Dieu si des relations profondes et durables doivent être développées - et avoir pour résultat des bénédictions durables. Dans le cas de Ruth, Boaz était vu comme celui qui l'avait « rachetée ». Mais cela n'arriva que grâce au genre de femme qu'était Ruth. Le résultat de l'union a été la naissance d'un fils, suivie par une lignée de descendants qui comprenait le roi David, et finalement Jésus - qui auraient rachetés tout Israël et embrassé l'humanité comme étant les fils (famille) de Dieu. (Bible 15, 17) Nous sommes tous membres d'une famille harmonieuse et nous devons nous attendre à éprouver ensemble « la liberté dans l'Ame. » (S&S 20)
 
Section 6 : Reconnaître un besoin que Christ ouvre le chemin pour recevoir la guérison
Tout comme la persévérance exprimée par Ruth et Naomi leur a permis de recevoir les bénédictions dont elles avaient besoin, la femme cananéenne s'obstina et reçu la guérison pour sa vie. Ces femmes, étant étrangères, ont courageusement cherché de l'aide auprès d'une personne qu'elles n'auraient normalement pas dû rencontrer. Même si Jésus était principalement envoyé pour s'occuper des enfants d'Israël, son amour était trop grand pour refuser la guérison. Il y a de nombreuses explications pour la raison pour laquelle Jésus n'a pas guéri immédiatement la fille - et cette histoire peut être perturbante. Mais le point est que la femme ne se laissait pas décourager et avait une foi totale dans la Parole qui guérit. Et Jésus a guéri la fille. (Bible 19) Nous devons nous souvenir de cela lorsque nous sommes confrontés à la fausse suggestion que nous ne méritons peut-être pas la guérison ou que les « autres » devraient être guéris - nous ne devons pas accepter cette idée. Persévérez !!! Il n'y a qu'UNE seule Ame - une identité - et cette identité est l'Entendement, l'Amour impartial. Cet Amour est une fontaine accessible à TOUS. Nous pouvons apprendre des femmes de cette Leçon biblique d'avoir le courage et la persévérance pour aller à l'eau de cette fontaine afin de trouver la rédemption et la guérison. (S&S 22, 24) La femme syro-phénicienne (que Marc nomme la mère cananéenne) est un merveilleux exemple de la reconnaissance de ce qui est nécessaire et de ne pas abandonner jusqu'à ce qu'on la reçoive. Ce dont nous avons toujours besoin, c'est d'une compréhension plus claire de la Vie et de l'Amour ... comme l'Ame de l'homme - qui protège de la maladie et de la mort. (S&S 26) L'Ame immortelle (la SEULE et UNIQUE identité qui est Vie parfaite) est réelle ... pas un vague truc mystérieux, quelque part, ou une identité limitée emprisonnée dans un corps. L'Ame contrôle le corps ... le corps n'a aucune intelligence ou pouvoir de lui-même. Il est MAINTENANT temps de réaliser cela et de chercher (de tout notre cœur) la libération de toute limitation. (S&S 26, 27) Comme l'Ame est immortelle, l'expression de l'Ame (homme) doit être immortelle (sans limite et ne pouvant mourir). Nous pouvons éprouver les bénédictions de l'Ame maintenant - la loi de Dieu est dans votre cœur et complètement accessible !
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 
 

Metaphysical

Let Peace Prevail! Denounce the re-living of dead history... - This lesson is a good roadmap...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page