Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

TROUVER LE POUVOIR PAR L'ESPRIT

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, January 30th, 2012

Idées métaphysiques pour la leçon sur l'Esprit : 30/1-5/2 2012 par Craig Ghislin, C.S., Glen Ellyn, Illinois ,traduction libre par Denise et Jean-Pierre Melchner et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS, tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. Vous pouvez vous inscrire pour les recevoir gratuitement - en anglais chaque lundi, et vous pouvez en recevoir une traduction gratuite, chaque mercredi, en français grâce à Pascal, Denise ou Marie-Hélène, en espagnol grâce à Ana, Erick, Claudia and Patricio et en allemand grâce à Helga. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Nous recherchons d'autres traducteurs qui seraient prêts à participer à ces traductions hebdomadaires. Vous pouvez envoyer un email à Warren pour proposer vos services à l'adresse director@cedarscamps.org]

« Est-il en vous ?», est une phrase d'une publicité connue en Amérique pour une boisson énergisante, qui montre des sportifs de haut niveau qui resplendissent en ayant consommé le produit avant d'accomplir leurs efforts, en laissant sous-entendre que leur force et leur énergie proviennent de la boisson ingérée. Sans rien dire des heures d'entrainement accomplies par les sportifs, les personnes responsables des publicités veulent nous faire croire que nous pourrions faire de même simplement en buvant leur produit.  Mais qu'est-ce qui nous donne notre énergie ? D'où vient le vrai pouvoir ? Le Texte d'Or de cette semaine nous met en garde de ne dépendre d'aucun autre pouvoir que celui donné par l'Esprit. Est-ce que nous « resplendissons » avec le pouvoir de l'Esprit ? Est-ce qu'il émane par toutes les pores de notre corps ?  Pris dans le contexte biblique, le Texte d'Or souligne que : « aucun bras séculier, aucune prudence humaine, aucun contrat terrestre, aucune loi humaine, ne peut être utilisée pour poser les fondements d'une église, ni pour promouvoir son extension ni sa préservation. (Clarke) Il est aussi vrai qu'aucun pouvoir humain, physique, mental ou moral, n'égale le pouvoir de l'Esprit.

Il est bon de se rappeler que nous ne sommes pas seuls pour faire face aux défis quotidiens. Tous les prophètes et Christ Jésus lui-même étaient enhardis par le pouvoir de leur mission divine. Dans la lecture alternée Esaïe nous fait la description de la mission du Messie. L'esprit de Dieu donne l'autorité pour accomplir une telle mission. Le pouvoir de l'esprit est capable de panser toutes les plaies et d'apporter la rédemption et la délivrance à toutes les formes du mal. Le pouvoir spirituel remplace les cendres de la déception et de la tristesse avec l'huile de la joie. Tout ce qui est bon, digne et utile nous est donné par la grandeur majestueuse de Dieu. Toute puissance, toute force, tout pouvoir viennent de Dieu.

Section 1 : Personne n'est exclu.

Bien que Esprit soit un synonyme de Dieu, cette leçon met l'accent sur l'esprit de Dieu comme étant palpable, une influence divine dans l'expérience humaine. L'Esprit divin ne peut se « mettre dans » quelque chose, puisqu'il est infini, mais nous ressentons l'influence du pouvoir de cet Esprit, et nous disons souvent que nous sommes remplis par l'esprit, ou que l'esprit est en nous. C'est une expression que veut simplement dire que nous sommes motivés et habilités par Dieu, et non par notre propre force ou volonté. Ce sens de l'Esprit est toujours bon, et l'on peut totalement s'y fier. (B1) Mais pour le sens humain, pas tous parmi nous ne ressentent la présence de ce pouvoir divin, et même ceux qui le ressentent ont parfois des moments où ils ne le ressentent pas. Nous nous sentons délaissés, indignes. Le psalmiste prend grand soin de nous rappeler que personne n'est exclu des « tendres sollicitudes » divines, soit par choix, soit par un fait exprès. (B2) Tous ceux qui sont conscients de leur relation ininterrompue avec Dieu désirent ardemment que tous ressentent ce pouvoir de l'Esprit aussi. Même si nous étions capables de « prendre les ailes de l'aurore », de partir à la vitesse de la lumière, nous ne pourrions distancer la présence divine, car Il remplit tout l'espace. (B3) Où que nous soyons, Dieu est justement là, nous guidant, nous tenant dans Sa main.

Mary Baker Eddy déclare que le fait de reconnaître l'Esprit, Dieu, comme étant Tout-en-tout, est le point de départ de la Science divine. (S1) Il n'y a pas « d'autre puissance ni Entendement ». Ce qui veut dire que nous n'avons pas d'entendement en dehors du divin pour faire ou le mal intentionnellement ou pour nous sentir séparés du bien. Si Dieu est omniprésent, Il remplit tout l'espace et il n'y a rien qui lui soit dissemblable. (S2) L'omnipotence, l'omniprésence et l'omniscience de l'Esprit anéantissent toute possibilité que la matière, ou qu'une croyance à une vie séparée de Dieu, soit vraie. (S3) Il est juste impossible d'exister en dehors du TOUT, de se sentir délaissé par toute la bonté du TOUT que Dieu inclut.   

Lorsque notre fille est partie pour l'école la première fois, je me sentais un peu démuni concernant sa sécurité. La seule idée qui m'a apporté la paix était que Dieu en tant qu'Esprit, remplissait tout l'espace. Il en est de même pour toute idée de Dieu. Nous sommes  soutenus, maintenus, prospères, en sécurité grâce à l'esprit de Dieu.

Section 2 : La vraie image manifeste le vrai pouvoir

Parfois, la manière dont la citation (B4) est utilisée dans bien de nos leçons, semble totalement hors du contexte biblique. En fait, Job a été déçu par les points de vue  sophistiqués de ses amis, et le jeune Elihu dit baser son autorité pour parler grâce à l'influence de l'esprit de Dieu en lui. Elihu parle avec confiance de l'omnipotence de Dieu, et rappelle à Job que les hommes ne peuvent juger Dieu avec leurs vues limitées, mais il l'encourage à se rappeler que les œuvres de Dieu sont pour le bien de chacun. Quelle que soit le rôle que nous devons jouer, c'est pour le plus grand bien, et que la source est en Dieu.(B5) En d'autres termes, il rappelle à Job que « cela ne concernait pas que lui ». Paul mène le débat encore plus loin et déclare clairement que «  nous ne vivons pas selon la chair, mais selon l'Esprit ». (B6) Tout ce que l'Esprit fait rend témoignage de notre véritable nature spirituelle. Une telle idée doit avoir eu son origine dans l'Esprit lui-même. Comme le dit Albert Barnes : « le Saint Esprit fournit l'évidence à notre compréhension que nous sommes adoptés dans la famille de Dieu. » Dans son épître aux Corinthiens Paul explique que si la face de Moïse était recouverte, les chrétiens aperçoivent l'image de Dieu libres de toute obstruction, avec clarté, brillance et distinctement, ce qui révèle en nous l'image que nous contemplons. (B7) Barnes développe ce passage d'une manière très pratique :

«  C'est une loi de notre nature que nous sommes façonnés, dans nos sentiments moraux, par les personnes avec lesquelles nous nous associons, par les objets que nous contemplons. Nous sommes insensiblement assimilés à ceux avec lesquels nous avons des contacts sociaux et avec les objets qui nous sont familiers. Nous absorbons leurs opinions, nous copions leurs habitudes, nous imitons leurs manières, nous accomplissons les rites de ceux avec qui nous avons des conversations quotidiennes, et de ceux que nous prenons comme compagnons et amis. Leurs sentiments deviennent insensiblement nos sentiments, et leurs manières les nôtres. ... Nous sommes insensiblement, mais avec certitude, façonnés pour être conformes à leurs opinions, leurs maximes, leurs sentiments qui sont exprimés là. Nos propres pensées subissent un changement graduel, et nous sommes assimilés à ceux avec qui nous entretenons ces relations. »

Il va de soi que plus nous nous focalisons sur la vraie image de Dieu, le plus nous serons conformes à cette ressemblance. Le postulat de Madame Eddy est que l'homme est l'image et la ressemblance de Dieu. (S4) Elle démontre par le raisonnement que la matière, ou le physique, ne peut être cette ressemblance. (S5) En regardant dans un miroir, votre reflet ne peut être différent de l'original. De même, lorsque Dieu perçoit Son image, elle doit être comme Lui. Toutes les analogies tombent éventuellement, mais comme nous l'avons déjà discuté dans des articles précédents, il est bon de se rappeler que lorsque nous regardons dans le miroir, l'image n'est pas dans le miroir, mais dans l'œil de celui qui regarde. C'est vrai, l'image doit être conforme à l'original, (S6) mais l'image n'est pas en dehors de Dieu.  L'image est vue par Dieu. Il n'y a pas de séparation. Et cela est vrai pour chacun. « Tout ce que Dieu communique agit de concert avec lui et reflète la bonté et la puissance. » (S7) En regardant dans le miroir, que voyons-nous ? Le physique ? Vous êtes image. Regardez dans le miroir de la Science et devenez familier avec la vraie image. Vous manifesterez alors les attributs de l'Esprit et le vrai pouvoir.

Section 3 : Il ne peut y avoir qu'un seul pouvoir.

En (B8) l'ennemi n'arrive pas sur la pointe des pieds, mais en flots ! Même une rivière qui croît lentement peut inspirer la crainte, mais de l'eau torrentielle bien plus. Parfois dans la vie nous rencontrons quelque chose qu'il nous semble impossible d'éviter. Comme le géant Goliath, ce qui nous défie passe beaucoup de temps et d'énergie à se vanter et à se présenter comme étant bien supérieur à notre capacité de lui faire face, et même de nous effrayer et de nous suggérer que Dieu ne peut nous aider non plus. Mais Dieu « élèvera un étendard contre lui. » Historiquement le porteur de drapeau débutait la bataille en portant le premier coup à l'ennemi. Cela me semble important de relever que, telle que l'histoire est rapportée,  David n'aspirait pas prendre cette place sur le champ de bataille. Il s'occupait des troupeaux de son père, lorsque Samuel est venu le chercher. (B9) Mais une fois que Samuel l'avait oint, il accepta son rôle et il était prêt et il accepta de faire face au défi lancé contre son Dieu et sa nation.  Il est souvent relevé que David ne pouvait mettre l'armure de Saül. Il a utilisé les armes qu'il connaissait bien, son bâton et sa fronde. A travers les ans, bien des personnes ont cherché à donner une signification symbolique aux : « cinq pierres polies » mais en fait, il n'en a utilisé qu'une. Son pouvoir n'était pas dans les armes, mais en Dieu.

De même que Goliath, qui revendiquait être un pouvoir irrésistible, il en va de même de tout défi qui s'élève contre Dieu. La manière dont Madame Eddy pose la question, fait paraître ridicules les revendications de l'erreur : « La matière peut-elle expulser la Vie, l'Esprit, et vaincre ainsi l'omnipotence ? » (S8) Ainsi qu'il est dit dans notre livre d'étude : « Le fait central de la Bible est la supériorité du pouvoir spirituel sur le pouvoir physique. » (S9) Pour faire usage de ce pouvoir, il est dit que nous devons « aimer Dieu par-dessus tout. » (S10) En fait il est impossible de réussir dans des tentatives de mélanger les moyens spirituels et matériels. Ceci peut présenter un défi en lui-même pour certain. Il n'est pas facile de lâcher les aides matérielles et de n'avoir confiance qu'en Dieu seul, mais nous ne sommes pas des Scientistes Chrétiens tant que nous ne le faisons pas. (S11) Le fait central de la Science Chrétienne est qu'il n'y a pas de pouvoir en dehors de Dieu. C'est, de facto, la norme de la pratique. « Le bien que vous faites et qui s'exprime en vous vous donne le seul pouvoir que l'on puisse obtenir » (S11)- le seul pouvoir. Est-il en vous ?

Section 4 : Pas de pouvoir dans les influences erronées.

La culture populaire d'aujourd'hui est manifestement fascinée par la pensée de l'occulte. La sorcellerie, les vampires, les magiciens sont des thèmes récurrents dans la littérature, les films, les jeux vidéo. La plupart d'entre nous voyons bien qu'il ne s'agit que de la pure fiction, mais certains sont enclins à croire ce qui leur est montré. Ceci est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de croyances à la possession démoniaque et à l'astrologie. Il faut relever que ces mêmes personnes qui imaginent que le côté obscur du mysticisme est potentiellement viable, rejettent catégoriquement la possibilité d'un Dieu omnipotent, bienveillant.

Pour les ados, cela semble presque impossible d'éviter ces images grotesques, mais nous pouvons être assurés qu'elles sont totalement fausses et sans pouvoir. Paul nous dit : «  la chair est inimitié contre Dieu » (en anglais : la pensée charnelle) (B12) Pourquoi voudrions-nous remplir nos pensées avec ce qui est odieux à Dieu ? D'autre part, pourquoi voudrions-nous résister à Dieu ? Des mises en garde parcourent toute la Bible, et Paul dit aux Romains : « il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu. » (B13) Des centaines d'années auparavant Jérémie mettait en garde les Israélites de ne pas « imiter la voie des nations ». (B14) Et encore des siècles avant, le livre du Deutéronome mettait les enfants d'Israël en garde contre les astrologues et les devins. (B15) En revenant au Nouveau Testament, Paul à nouveau nous encourage fortement à :  « n'avoir point part aux œuvres infructueuses des ténèbres ». (B16)

Toutes ces pratiques superstitieuses et fantaisistes occultes entrent en conflit avec la compréhension que Dieu, Esprit, est le seul pouvoir. S&S rejette sommairement toute notion qu'un pouvoir en dehors de Dieu peut contrôler l'homme. Notre livre d'étude implique que le flux apparent d'histoires surnaturelles et ces pratiques ne sont que « la répétition du mal. » (S12) Mais le fait demeure que : « Le mal n'est pas suprême ; le bien n'est pas impuissant ... » (S13) Le mal est sans pouvoir, et en Science Chrétienne, la croyance que le mal a du pouvoir est appelé : magnétisme animal ». Il est vital de comprendre que le magnétisme animal, ainsi nommé, n'est qu'une croyance et n'a pas de fondement dans la Vérité. (S14, 15) Madame Eddy réfute spécifiquement la croyance aux horoscopes et à l'astrologie. Bien des personnes pensent qu'il ne s'agit là que d'un passe-temps inoffensif et amusant, mais nous devrions l'éviter et voir qu'il n'a aucun pouvoir. Voici quelques années un conférencier a  spécifiquement encouragé son auditoire à déclarer chaque jour : « je ne suis pas un signe du zodiaque». Si nous ne réfutons pas spécifiquement les influences mesmériques qui cherchent à tenir le monde dans ses griffes, nous risquons de nous laisser entrainer et de nous laisser involontairement gouverner par elles. Ne faites pas d'erreur à ce sujet, toute superstition et toute pratique occulte sont sans pouvoir et irréelle. Vous avez l'autorité divine pour tenir bon. (S16)

Section 5 : L'Esprit est le pouvoir qui guérit.

Luc nous dit que : »Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna.. » après les tentations dans le désert. (B17) Le théologien Adam Clarke relève le fait que : « Celui qui, par la grâce de Dieu, résiste à la tentation et la surmonte, s'améliore par elle...ces choses qui sont désignées pour notre ruine, Il en fait des instruments pour notre plus grand bien. » La confrontation de Jésus dans le désert ne l'a pas épuisé, mais rendu plus fort. Le pouvoir spirituel était « explosif » comme expliqué dans ce passage intéressant de Robertson's Word Pictures of the New Testament: Le mot traduit par « pouvoir » vient du grec dunamis, racine de notre mot « dynamite ». Approchons nous la guérison avec ce même pouvoir ? La guérison de Jésus de la femme courbée depuis 18 ans (B18) est significative, car accomplie en faisant face à une forte opposition dogmatique. Nous rencontrons des arguments similaires aujourd'hui dans notre travail de guérison. Par exemple, la guérison spirituelle est en contradiction avec les méthodes prescrites actuellement ; ses détracteurs ont plus tendance à voir la guérison comme une violation des lois divines plutôt que comme leurs accomplissement ; l'animosité n'est pas dirigée seulement contre le guérisseur, mais aussi contre le patient ; et cette animosité est souvent le produit de la jalousie.

Notre livre d'étude souligne que la guérison faite par Jésus était une preuve du « pouvoir de l'Esprit sur la chair ». (S17) Dans l'histoire, la femme était « possédée d'un esprit qui la rendait infirme ». Souvent les personnes pensent que Dieu envoie la maladie, mais il n'y a pas de mauvais esprits, et pas de mal dans l'Esprit.(S18) Notre Leader s'attendait à ce que nous donnions des preuves de guérisons, tout comme Jésus.(S19) La femme dans cette histoire se sentait impuissante à s'aider elle-même. En contraste, notre livre d'étude nous dit que nous avons le pouvoir de nous aider nous-mêmes, et que rien ne peut nous enlever ce pouvoir. Cela aide de savoir que lorsqu'une fausse croyance est corrigée, l'Esprit nous forme à nouveau. (S20) Notre part consiste à utiliser ce pouvoir, de prendre possession de nos corps et de nous élever dans la force de l'Esprit. (S21)

Section 6 : Rien n'est trop difficile.

Il semble qu'aujourd'hui tout le monde soit débordé d'une manière ou d'une autre. Même les retraités ont souvent trop de rendez-vous, avec des clubs, des sorties. Il semble qu'il n'y a pas moyen de tout faire, ni d'avoir l'énergie de tout accomplir. L'entendement charnel offre des séminaires sur l'organisation et la gestion du temps, et comme excitants il y a des produits comme des boissons énergisantes, et additifs d'énergie, ce qui se rapproche des médicaments dangereux. Et, bien sûr de ces boissons sportives qui demandent : « Est-il en vous ? » Aussi bénins que paraissent ces anabolisants, ils sont souvent dangereux, produisant la dépendance, et de pauvres substituts au pouvoir de l'Esprit.

Les Ecritures nous promettent, « je puis tout par celui qui me fortifie » par la force du Christ. (B19) Aussi difficile que semble l'épreuve, la tentation, la maladie, nous n'avons pas à désespérer ni céder à la pression. Chaque aide humaine éventuellement s'use, s'épuise, nous laissant plus mal qu'avant, mais l'esprit du pouvoir qui vient de Dieu est sans mesure. (B20) Il est disponible partout, n'importe quand nous en avons besoin en quantité illimitée. Cela peut sembler suffisant pour certains d'utiliser ce pouvoir pour leur propre bien, mais pour le chrétien pratiquant, il renferme bien plus. Le pouvoir se manifeste pleinement lorsque nous sommes engagés dans le travail chrétien. En tant que disciples du Christ, nous devons être d'accord de laisser nos objectifs personnels de côté et d'aller de l'avant avec le Christ chaque jour. Se charger de sa croix (B21) fait allusion à relever les mâts de sa tente et d'aller de l'avant. Nous ne voulons pas être stagnants, nous voulons progresser. Jésus s'attendait à ce que nous soyons activement engagés dans l'œuvre de la guérison. Quelqu'un pourrait penser : « Avec tout ce j'ai à faire aujourd'hui, comment trouver le temps pour l'église, la prière ? » A nouveau, le Christ nous promet que son «  joug est doux, et son fardeau léger ». (B23) Rappelez vous que le joug permet à deux animaux de travailler ensemble comme un seul. Lorsque nous sommes engagés dans le travail du Christ, nous ne sommes jamais laissés à nous-mêmes.

Mary Baker Eddy savait ce qu'était le dur labeur. Elle a travaillé incessamment tout au long de sa vie pour apporter la guérison à un monde malade. Elle n'a jamais pris sa retraite. Elle a vécu cette affirmation de (S22) « Même d'un point de vue humain, le repos le meilleur et le plus doux réside dans un saint travail. » Elle a assuré ses élèves que tous ceux qui suivraient le Christ systématiquement seraient aussi capable de guérir. (S23) Au sens humain, il semble que ceux qui travaillent le plus, sont punis pour cela, mais Madame Eddy savait que les énergies spirituelles ne s'épuisent pas (S24) et donne l'exemple de Florence Nightingale comme une personne qui a accompli davantage que ce qu'une personne ordinaire n'arriverait à faire, grâce à son désir dégagé du moi de servir autrui.(S25) Ce désir était alimenté par une impulsion divine. Toute personne engagée à aider autrui sait que le service dégagé du moi donne des forces plutôt qu'il n'affaiblit. Notre Leader nous encourage à ressentir cette divine énergie, de n'être sujets à aucune loi de fatigue mais au pouvoir divin. (S26)

Section 7 : Le pouvoir de la Parole.

De même qu'Elihu, ainsi Paul a revendiqué son droit à la parole comme venant de Dieu seul. (B24) Plutôt que de se baser sur la rhétorique ou l'éloquence philosophique, il a basé son message sur le pouvoir de la démonstration spirituelle afin que ceux qui l'écoutaient ne placent pas leur confiance dans les hommes mais en Dieu.  

Le pouvoir de Dieu se manifeste par la guérison. Madame Eddy avait une confiance totale dans la PAROLE pour guérir aujourd'hui tout comme au temps de Paul.(S27) L'effet guérisseur de la Science Chrétienne est l'évidence que ses enseignements sont légitimes, infusés par le pouvoir de l'Esprit. Madame Eddy voulait que ceux qui la suivraient reconnaissent sa découverte comme étant la chose réelle. La Science Chrétienne n'était pas son invention ou idée, elle est venue directement par le pouvoir de l'Esprit.(S28) et elle s'attendait que ce pouvoir règne suprêmement dans notre expérience aujourd'hui. (S29) Section 3 nous met en garde que l'ennemi peut venir « comme un flot ». En faisant face à tous ces défis agressifs du mal chaque jour, il peut sembler que nous n'avons pas la force par nous-mêmes d'y résister. L'ennemi peut surgir comme « un flot », mais « les courants calmes et forts de la vrai spiritualité » sont plus puissants que toute vague du mal. Ces courants approfondissent note expérience. (S30) Les définitions modernes pour approfondir (deepen en anglais) sont : donner de la force, amplifier, augmenter. » La force de l'Esprit nous donne le pouvoir de voir au travers des mensonges du péché, de la maladie et de la mort et pour surmonter tout obstacle à notre croissance spirituelle. La question demeure :  Est-il en vous ?

Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:

CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  

Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon. Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!

Warren Huff, Directeur du camp

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page