Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

CHERISSEZ LE MODELE PARFAIT DE L'HOMME REEL

Craig L. Ghislin, C.S., Glen Ellyn (Bartlett), IL
Posted Monday, February 27th, 2012

L'HOMME, du 27 février au 4 mars 2012
Traduction libre d'un texte de Craig L. Ghislin, C.S. Glen Ellyn, Illinois
par Pascal Bujard, Denise et Jean-Pierre Melchner et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s'appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l'importance de l'étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement pendant la durée du camp. Vous pouvez vous inscrire pour les recevoir gratuitement - en anglais chaque lundi, et vous pouvez en recevoir une traduction gratuite, chaque mercredi, en français grâce à Pascal ou Denise en espagnol grâce à Ana, Erick, Claudia and Patricio et en allemand grâce à Helga. Vous pouvez vous y inscrire à l'adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Nous recherchons d'autres traducteurs qui seraient prêts à participer à ces traductions hebdomadaires. Vous pouvez envoyer un email à Warren pour proposer vos services à l'adresse director@cedarscamps.org]
 
CHERISSEZ LE MODELE PARFAIT DE L'HOMME REEL
 
Comment vous voyez-vous ? Vous arrive-t-il parfois de vous plaindre au sujet de votre situation ? Pensez-vous parfois que vos biens sont insuffisants ? Que vous n'êtes pas assez bien ? Pas assez beau ou élégant ? Pas assez fort ? Pas en assez bonne santé ? Etes-vous tenté d'être une personne qui pense que le verre est toujours à moitié vide ? Le mécontentement arrive en voyant les choses d'un point de vue matériel - lorsque nous nous comparons au modèle matériel au lieu du modèle spirituel. Le modèle matériel est basé sur des idéaux illusoires qui peuvent rarement être atteints. Curieusement, les arguments pour le modèle matériel pourraient dire que le modèle spirituel est inaccessible, alors qu'en fait, l'opposé est vrai. Voir les choses selon le modèle spirituel est le seul véritable chemin vers l'accomplissement.
 
Le psalmiste dans le Texte d'Or se concentre précisément sur le modèle spirituel. Il est le genre de personne voyant le verre à moitié plein. Il est tellement ravi par ce que Dieu a fait pour lui, qu'il est prêt à chanter à ce sujet. Dans la version King James de ce verset, il conclut par, « Je triompherai dans les œuvres de tes mains. » Triompher signifie exulter ou se réjouir, mais cela signifie aussi obtenir la victoire. Le théologien Adam Clarke paraphrase ce verset : « Car tu m'as rendu heureux, Seigneur, par ton œuvre - je me réjouis de ta conduite envers moi ; avec l'œuvre de ta providence, les œuvres de ta grâce, et tes œuvres de création. » Si tout va bien, après avoir terminé l'étude de cette Leçon-Sermon, nous serons tous concentrés sur le modèle parfait, spirituel, et nous le verrons donc prouvé un peu plus chaque jour.
 
De nombreuses personnes ont imploré Dieu à travers le temps disant, « Qu'ai-je fait pour mériter cela ? » D'autres continuent en demandant à Dieu, « Pourquoi m'as-Tu fait cela ? » Plusieurs traducteurs et commentateurs de la Bible évoquent le premier verset de la Lecture Alternée comme étant une question, où Dieu demande à l'homme, « Comment oses-tu me demander cela ? » Dieu étant le Créateur de tout, c'est là qu'il faut chercher le sort et l'avenir de l'homme. Au lieu de se laisser impressionner par ce qui essaye de nous dire que nous avons des soucis, et de nous demander pourquoi les choses sont comme elles sont, nous cherchons à voir les choses du point de vue de Dieu. Qu'a-t-Il réellement créé ? Que fait réellement Dieu ?
 
Dieu a créé les cieux et la terre en tant qu'idées spirituelles et il n'y rien en dehors de Lui. L'œuvre de Dieu est bonne et tout a été créé pour Sa gloire. La Bible nous dit qu'en fin de compte, « Tout genou fléchira devant » Lui. Voir les choses selon le point de vue de Dieu est réellement le seul chemin à suivre. Nous avons ainsi confiance dans le fait que Son travail n'est pas vain et qu'Il est toujours capable de parvenir à son but. Nous avons reçu tout ce dont nous avons besoin, et nous avons toutes les raisons de le célébrer. Et l'œuvre de Dieu n'est pas « seulement suffisante » pour surmonter une difficulté. Son œuvre est excellente !
 
Section 1: Nous commençons avec le modèle parfait
Voir l'homme du point de vue de la Science Chrétienne, c'est commencer avec le modèle parfait - l'homme créé à l'image et la ressemblance de Dieu. (B1) Nous voyons-nous et voyons-nous les autres ainsi ? Ou nous voyons-nous comme des acteurs mineurs dans le grand système des choses ? Tout en reconnaissant l'excellence de Dieu, de nombreuses personnes profondément spirituelles se focalisent sur l'homme comme étant infiniment et comparativement petit dans l'univers. (B2) Le psalmiste ne s'arrête pas là. Il évoque l'excellence de Dieu avec le rappel que même si l'homme semble insignifiant, il reflète la magnificence de Dieu, et a la domination - Dieu mettant «tout sous ses pieds ». D'autres définitions du mot hébreu traduit ici par « excellent » sont « fameux, courageux, splendide, grandiose, noble, et valable. » Ce sont des qualités de Dieu reflétées par l'homme réel, et avec cela à l'esprit, le psalmiste reconnaît qu'il est bon de remercier l'Eternel. L'œuvre de Dieu est « innombrable, prodigieuse, et splendide. » (Clarke) Et ici encore, nous voyons que par l'œuvre de Dieu, l'homme triomphe et « chante avec allégresse ». (B3) Nous avons été plantés comme « une vigne excellente » (B4) ce qui signifie que Dieu nous a donné « la pleine instruction, la plus pure ordonnance, et les plus hauts privilèges. » (Ibid.) Nous ne sommes pas de « mauvaises graines », nous sommes la « graine totalement bonne » - « littéralement, une graine de vérité ... une graine vraie, authentique, pas une graine mélangée avec des mauvaises herbes, ni avec une graine de qualité inférieure. » (Barnes) Avec un tel héritage, il n'y a aucune raison pour que nous luttions contre notre Créateur (Bible 5). Il n'y a aucune raison légitime de nous plaindre, lorsque nous considérons les faits de notre origine spirituelle. D'autres, se concentrant sur des modèles mortels, pourraient rechercher la richesse, l'honneur, le plaisir, ou la gloire, et être déçu s'ils n'y parviennent pas. Mais le psalmiste qui embrasse le modèle spirituel, est parfaitement satisfait sachant que Dieu est Tout-en-tout et n'a besoin de rien de plus.
 
Quel modèle utilisons-nous donc ? Notre livre d'étude répète que l'homme est l'image et la ressemblance de Dieu, que loin d'être insignifiant, nous possédons et reflétons la domination de Dieu. (S1) La création de Dieu est infinie, et tout, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, est embrassé par Dieu et « à jamais réfléchi ». (S2) Nous devons souhaiter abandonner la notion qu'il y a des millions d'esprits finis en compétition pour un montant limité de bien. Chacun a, en tant qu'expression de Dieu, des droits complets sur tout le bien qui existe. La ressemblance de Dieu n'inclut « aucun élément matériel ». (S3) Le point de vue limité d'un homme qui se plaint toujours de ce qu'il n'a pas, ne peut pas reconnaître les gloires de la réalité. Il est naturel de désirer ardemment plus que ce que les sens peuvent assurer car les sens ne peuvent réellement rien fournir. L'homme de Dieu est infini, illimité. (S4) Nous réalisons nos réelles capacités données par Dieu en améliorant le concept que nous avons de l'homme en tant que ressemblance de Dieu. Mary Baker Eddy nous dit que pour vivre de nobles vies, nous devons garder à l'esprit le modèle parfait de l'homme. (S5) Quel est notre modèle ? Un mortel pauvre, faible, maladif, insignifiant ? Ou la ressemblance de Dieu ?
 
Section 2 : Un véritable modèle de beauté
Vous trouvez-vous beau ? Elégant ? Ordinaire ? Moche ? Comment définissez-vous la beauté en vous ? Et chez les autres ? La beauté et la mode sont des industries importantes. Les gens feraient n'importe quoi pour avoir l'air de se sentir attirants. Pensez à la phrase « beauté parfaite ». (B7) Elle vient de Sion - de la demeure traditionnelle de Dieu. La vraie beauté rayonne par la connaissance de la loi de Dieu. Les Ecritures nous disent que l'Eternel est revêtu de majesté. (B8) De quoi nous revêtons-nous ? Nous revêtons-nous de pensées saintes ? Ou sommes-nous enveloppés de mauvaises images basées sur des modèles de sensualité ? Nous entendons souvent les mots « maison » ou « temple » utilisés comme une métaphore pour la conscience de quelqu'un. La « maison » de l'Eternel, ou temple, devrait être libre de tout mal et impureté, comme le devrait notre conscience. Les mauvaises images obscurcissent et éclipsent la vraie vision de l'homme dans la splendeur spirituelle. Il y a de merveilleuses images des idéaux hommes et femmes dans cette section, et ils sont tous deux représentés comme étant splendide à l'intérieur, et vêtus d'or et de bijoux. (B9, 10) Cela symbolise le fait d'être vêtu de vertu, de pureté, et de dignité. Le fiancé est orné comme un prêtre, prêt à faire le sacrifice de la prière et à laisser la beauté de l'Eternel être reflétée en nous. (B11) Comme le dit Matthew Henry, « Laissez la grâce de Dieu en nous produire la lumière des bonnes œuvres. Et laissez les consolations divines apporter la joie dans nos cœurs, et la lumière sur nos visages. »
 
Alors que les gens s'attachent infatigablement à retoucher leur apparence extérieure, l'homme, en tant que reflet de Dieu, est déjà et toujours beau et complet. (S6) Nous trouvons notre vrai beauté personnelle, à travers l'unique Ego, qui « qui donne toute forme, toute grâce » (S7). Notez bien que Mme Eddy ne défend pas la laideur ou ni ne néglige l'apparence de quelqu'un, mais elle reconnaît que la source de la beauté n'est pas trouvée dans le maquillage, la chirurgie plastique, le sport, ou les vêtements ; mais dans une plus profonde compréhension de Dieu. Elle parle de beauté comme résidant à jamais dans l'Entendement, et dans « les charmes de Sa bonté en expression, en forme, en contour et en couleur. » Comme elle le dit, « Ce qui embellit une personne » ne peut pas même s'approcher de la vraie beauté. Alors que de nombreuses personnes usent de méthodes superficielles et artificielles pour accéder à la beauté, notre Leader nous donne la recette simple pour la beauté : « avoir moins d'illusion et plus d'Ame » (S8). Une telle beauté ne disparaitra jamais. (S9) Nous n'avons pas besoin d'une fontaine de jeunesse pour rester attirant. Lorsque nous sommes gouvernés par l'Entendement, nous sommes « toujours beau et sublime » (S10).
 
Section 3 Le vrai pouvoir
Vous sentez vous parfois sans défense, sans pouvoir ? Heureusement nous n'avons pas besoin de compter sur notre propre pouvoir. Dieu peut nous protéger, nous donner de la force, nous soutenir. Compte tenu de l'histoire de l'homme à la piscine de Béthesda, il est intéressant de relever que Adam Clarke embellit le Ps. 68 :35 (B12) ainsi : « Béni soit Dieu, seul Il est digne d'être vénéré. Sans Lui rien n'est sage, rien n'est saint, rien n'est fort ; et de Lui, étant une fontaine inépuisable, tout bien découle. » Nous nous voyons souvent comme prisonniers d'une mauvaise condition. Bien au contraire, le psalmiste nous déclare « bienheureux », dans une situation heureuse. (B13) Nous nous réjouissons et nous rendons gloire à l'immense bonté de Dieu. Esaïe nous encourage à ne pas craindre, car Dieu peut toujours nous aider et nous élever. (B14) Comme mentionné dans une leçon précédente, le mot grec utilisé dans Luc. 4 :14 pour « puissance » (B15) a la même racine que le mot « dynamite ». Jésus n'acceptait aucun signe de faiblesse. L'homme de la piscine de Béthesda constitue une leçon pour surmonter toute forme de pensées de faiblesse. (B16)  
 
A vrai dire, l'homme de la piscine de Béthesda est un diseur de « non ». Il s'apitoie sur lui-même, il est jaloux de ceux qu'il perçoit comme mieux lotis que lui-même. Il est trouve toutes les excuses pour justifier sa longue maladie. Est-ce que nous mêmes ne sommes pas tentés parfois de penser de même ? Mais Jésus ne l'a pas toléré. Il lui dit en substance d'arrêter de se plaindre et de revendiquer sa guérison. Aussi faibles que nous pourrions nous sentir, le Christ nous donne le pouvoir d'être libres. Nous n'avons pas besoin d'accepter aucune faiblesse. Nous pouvons écouter et tenir compte de la promesse faite à Daniel : « courage, courage. » (en anglais : sois fort, oui, sois fort) (B17)
 
Science et Santé nous rappelle que : « L'obéissance à la Vérité donne à l'homme pouvoir et force. » (S12) Nous ne sommes sous aucune obligation d'être soumis à l'erreur. Au contraire, nous devrions contredire toute plainte provenant du corps, et nous élever à notre véritable état de conscience.(S13) Le récit biblique laisse entendre qu'une forme de péché provoquait la souffrance. Jésus le met en garde de ne plus pécher. En se rappelant que l'origine de pécher est : « manquer la cible » nous n'avons pas besoin d'entamer une longue recherche pour cet énorme péché qui nous retient. Même de nous plaindre d'une situation constitue une forme de péché. Madame Eddy nous dit que lorsque nous chassons la crainte et le péché, nous pouvons surmonter l'erreur. Donc, ne nous soumettons pas à la crainte ni au péché. Prenons le contre-pied contre tout ce qui s'oppose à la perfection. De même que Jésus demanda à l'homme prendre son lit et de marcher, nous sommes fortement poussés à exercer notre autorité donnée par Dieu. (S14) nous pouvons nous « lever dans la force de l'Esprit pour résister à tout ce qui est dissemblable à Dieu ». Pas de place pour des plaintes lorsque nous utilisons notre pourvoir donné par Dieu.
 
Section 4 : Le pouvoir guérisseur de la grâce
Comme il est dit souvent, la PAROLE ou Logos veut dire tant « la pensée exprimée » que « la pensée elle-même. » La véritable idée de l'homme ne peut rester pour toujours qu'une théorie. Elle doit s'exprimer dans la pratique. Jésus a vécu la véritable idée de l'homme complètement, « plein de grâce et de vérité ». (B18) Il n'y a pas de meilleure définition pour le mot grâce que celui donné dans Strong's Exhaustive Concordance of the Bible. « grâce : l'influence divine sur le cœur de l'homme, étant réfléchi dans la vie. » Cette grâce est toujours présente pour guérir et sauver. Dans le récit de l'homme à la main sèche (B19) il nous est dit que Jésus, se sachant menacé par ses détracteurs, anticipa leurs résolutions avec sa propre question. Les juifs en effet avaient une maxime qui déclarait que de négliger de sauver une vie lorsqu'on en a la possibilité équivaut à un meurtre. Le fait de ne pas vouloir répondre à cette question montre une dureté qui est l'opposé même de la grâce. Clarke écrit : « en résistant longtemps à la grâce de l'Esprit de Dieu... ils ne pouvaient écouter, ressentir.... aveuglés par la fourberie du péché... coupés de Dieu, la fontaine de la vie spirituelle. » Ceci n'empêcha pas la guérison. Chacun de nous a le don de la grâce qui nous permet d'exercer notre pouvoir de guérir face à toute opposition. (B20)
 
Bien que nous devions faire face à des difformités du corps ou du caractère, le pouvoir de la grâce est présent pour guérir. L'homme à la main sèche ne ressentait probablement aucun soutien ni amour de la part de ses camarades, mais la grâce était à même de le guérir. L'homme réel est image, non physique (S16). Jésus non seulement vivait plein de grâce, mais il voyait cette grâce exprimée par chacun. Dans Unité du bien, Madame Eddy écrit : « Il ne tint pas compte de la remarque sarcastique : « Cette main paraît tellement desséchée, tant à la vue qu'au toucher », mais il coupa court à cette vaine prétention, et détruisit l'orgueil humain en supprimant l'évidence matérielle » Il savait que Dieu ne produit jamais « la difformité morale ou physique ». (S18) L'histoire rapporte que Jésus était fâché, mais il répondit avec grâce. Lorsque nous sommes confrontés à de vilains modèles de difformités, ou bien à la résistance face à une guérison, réagissons-nous avec colère ? Ou répondons-nous avec Amour ? Notre livre d'étude nous dit qu'une conscience spirituelle est requise. « La grâce et la Vérité sont puissantes au-delà de tout autre moyen et de toute autre méthode. » (S19) C'est une pratique courante lorsqu'on passe des tests de caractère, d'avoir à répondre le plus rapidement possible, sans réfléchir, pour que le véritable caractère se montre plus clairement. Lorsque nous somme face à une opposition, travaillons pour que notre première réponse soit pleine de grâce pour guérir, permettant ainsi à notre véritable caractère plein de grâce d'apparaître.    
 
Section 5 : Modèle de bonnes œuvres, un modèle de vie.
Tabitha ou Dorcas veut dire : « la créature avec un très bel aspect ». Dans la deuxième section, nous avons examiné la beauté, et ici, Tabitha n'est pas seulement belle à voir, mais aussi pleine de bonnes œuvres, pas seulement de paroles. Elle était active, et manifestait un véritable esprit de servir. Le théologien Matthew Henry met en contraste les contributions substantielles de Dorcas avec la frivolité de ceux qui perdent leur temps en d'insignifiants passe-temps vestimentaires ou vains. Il y a un débat pour savoir si on s'attendait à ce que Pierre la ressuscite, mais nous savons qu'il ne se laissa pas la sentimentalité prendre le pas sur la perception spirituelle. Il fit sortir tout le monde, s'agenouilla en prière. Elle ouvrit les yeux et il la leur présenta vivante. Dans ce récit, il est souligné que tous ses mobiles étaient purs, qu'elle faisait son travail pour l'amour de Dieu. C'est la motivation du psalmiste pour ne pas succomber à la mort. Il est bien trop occupé à exécuter les œuvres de Dieu. (B22)    
 
Le modèle spirituellement scientifique de l'homme comprend l'immortalité. L'homme doit être immortel, car Dieu est immortel (S20). La théologie traditionnelle croit que la mort est le marchepied à la vie et la béatitude éternelle, surtout si l'on a fait beaucoup de bonnes œuvres. Mais c'est l'incarnation de la joie sans péché, la vie en consonance avec Dieu qui mène à la vie éternelle (S21). Ce style de vie actif n'est pas rempli de craintes. Il est actif, se détournant du corps pour maintenir la pensée « sur ce qui est permanent, bon et vrai » (S22). Etant donné le fait que nous expérimentons « ce qui est permanent, bon est vrai ...dans la mesure où » cela occupera nos pensées ; il est crucial pour nous de veiller sur la qualité et le contenu de nos pensées. Rappelez-vous que l'homme réel est déjà parfait et immortel. Dans la mesure où nous abandonnons tout mode de pensée matériel et que nous admettons les faits de l'être, nous deviendrons de plus en plus conscients de l'immortalité de l'homme. (S23)  
 
Section 6 : Terminons avec le model parfait
Lorsque nous regardons à l'homme à partir d'un point de vue matériel, l'homme est une énigme. Paul nous dit que même les prophéties sont imparfaites, mais éventuellement nos modèles et points de vue imparfaits tombent. Maintenant nous voyons l'homme comme dans un miroir terne, l'image y est, mais obscure (B23). Plus nous croissons spirituellement, plus claire sera notre vision. Il est attendu de nous que nous soyons parfaits. (B24) Parfait veut dire complet, sans défaut, en pleine maturité, comme un arbre adulte. Cela semble impossible d'un point de vue humain, mais tout est possible avec Dieu.
 
En Science Chrétienne, nous devons commencer et finir avec le modèle parfait de l'homme. L'homme est déjà et a toujours été parfait. (S24) Notre Leader nous encourage fortement à délaisser tout ce qui est faux, les modèles défectueux et les idéaux illusoires. Les modèles matériels sont fantaisistes et nous détournent de la spiritualité. Dieu façonne l'homme, et Son modèle est excellent. (S25) L'homme doit être parfait car son créateur est parfait. (S26) Cela n'a pas de sens que d'aspirer à atteindre une image formée dans l'entendement mortel. L'homme est l'image parfaite de l'Entendement infini. Notre conscience, notre individualité sont formées en Dieu et émanent de Lui. (S27) Et rappelez-vous que Dieu n'est pas en nous, mais que nous sommes en Lui. Ne perdez pas de temps avec des modèles mortels. Dans la mesure où nous cherchons à imiter la perfection divine, on nous dit que notre pensée va s'orienter dans des voies nouvelles et salutaires. (S28) Cela ne semble-t-il pas rafraichissant ? Au lieu de flotter avec la pensée matérielle, étant déçus par les fausses promesses qui ne peuvent être tenues, et tombant dans le tourbillon des plaintes, pénétrons dans « les courants calmes et forts de la vraie spiritualité ». (S29) Nous focalisant sur le modèle parfait, nous nous apercevrons que le modèle mortel n'est qu'une simple tromperie. Alors, focalisons-nous sur ce modèle parfait et laissons-le nous mener à une pleine conscience et démonstration de l'homme parfait.  
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu'aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l'adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d'impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien "Adoptez le troupeau". Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d'envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des "mets" (idées d'application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d'autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément "les sujets à envisager pour l'école du dimanche" viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L'offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l'étude et l'application des idées de la leçon et pour l'école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l'origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l'école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d'étude centrée sur la leçon, d'application et d'inspiration qu'ils ont apprécié au camp, les "mets" ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l'étude quotidienne de la leçon.Les pensées présentées sont l'inspiration d'un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d'angles nouveaux sur l'application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d'auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d'étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l'Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 
 

Metaphysical

Christ Jesus shows how to overcome all challenges! - It’s difficult to imagine another...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page