Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

7 TUYAUX POUR UN CORPS BEAU, FORT, ET EN BONNE SANTE!

Christie Hanzlik, C.S., Boulder, CO
Posted Monday, May 14th, 2012

"7 Tuyaux pour un corps Beau, Fort, et en Bonne Santé ! ‘' peut faire penser à la couverture d'un Magazine pour jeunes de 17 ans, des grandes villes, ou à celle d'un Magazine Illustré parlant de Sports. Mais ce n'est pas le cas, il s'agit plutôt d'un thème pour la leçon sur l'Ame et le Corps, de cette semaine. L'Ame est la qualité qui apporte de la couleur à l'univers. Elle illumine, rend beau, et donne une individualité. Dans un monde où nous semblons passer trop de temps à essayer de nous rendre plus mince, plus fort, et plus attrayant, cette leçon est un guide pratique qui nous garantit une beauté, une force, et une santé permanentes. 

 Vous êtes-vous déjà demandé comment, en tant que penseur spirituel, vous êtes censé penser à votre corps ? Vous le nourrissez, l'habillez, en prenez soin, l'exercez, et tout le monde connait qui vous êtes grâce à lui. Vous n'êtes pas probablement prêt à vous en passer, même si vous pouviez le faire, et pourtant vous vous efforcez d'apprendre beaucoup plus sur votre spiritualité. Heureusement, la leçon de cette semaine sur l'Ame et le Corps nous aide à trouver les réponses à ces questions. 

TEXTE D'OR: D'où viennent la beauté, la force et la santé ?

"...Espère en Dieu, car je le louerai encore, [lui qui est la santé de mon apparence /Bible anglaise], et mon Dieu.

Le Texte d'Or et la Lecture Alternée clarifient le fait que la célébration et la louange de la beauté, de la force, et de la santé de Dieu est un grand moyen de recognition de notre propre beauté, force, et santé. Quand nous reconnaissons que Dieu est « la santé de mon apparence » et Le voyons merveilleux, nous pouvons alors commencer à nous voir exprimer nous-mêmes ce même état extraordinaire. Lorsque nous chantons sa chanson - « chantez à l'Eternel un cantique nouveau » - nous commençons naturellement à exprimer la beauté illimitée de l'Ame.        

Maintenant que nous sommes entrain de débuter comme il se doit, exprimant de la gratitude en chantant et en louant Dieu, et reconnaissant d'où la beauté, la force, et la santé tirent leur origine, nous pouvons examiner de plus près les 7 tuyaux salvateurs que la leçon de cette semaine nous promet.

 

Santé et Beauté, Tuyau (Section) 1 : Comment puis-je faire rayonner ma peau ?

Avez-vous déjà vu quelqu'un qui était sincèrement joyeux et qui semblait briller et rayonner de joie en circulant dans une pièce ? Peut-être quelqu'un qui venait juste de recevoir un diplôme universitaire, ou encore une fiancée qui venait de se marier? Dans cette section, nous voyons que Moise brillait même plus que cela après qu'il eut parlé avec Dieu sur le mont Sinaï. Sans qu'il ne le sache, « la peau de son visage rayonnait ». [B2]

Peut-être que nous n'aimerions pas cet été nous promener en arborant une ampoule allumée à la place de notre tête, mais nos gains spirituels continuels nous font vraiment rayonner. J'ai souvent remarqué que les conseillers et les campeurs à CedarS semblent irradier de bonheur à chaque session, pendant qu'ils sont entrain d'exprimer la joie et la force qu'ils sont entrain d'apprendre de leur recherche spirituelle.

"L'homme est l'expression de l'Ame ‘', écrit Mary Baker Eddy. Ceci signifie que nous exprimons la splendeur, la magnificence, et la beauté de Dieu. Notre identité n'a rien à voir avec notre personnalité, et tout à voir avec la façon unique dont chacun de nous exprime l'Esprit, le Principe et l'Amour, entre autres qualités que nous ne pouvons nous empêcher de refléter. Nous ne pouvons arrêter de refléter ces qualités, pas plus que la lune ne peut choisir d'arrêter de refléter la lumière du Soleil. [S2]

De plus, sans l'homme, l'Esprit et toutes choses belles serait une non-entité, serait inexprimé. L'Ame a besoin de vous pour exprimer la beauté et la force de la façon que vous seul pouvez le faire. Sans vous, il y aurait une partie de l'Ame qui serait inexprimée,  et cela est impossible. Un lien insécable existe entre vous et l'Ame, faisant de vous (et de votre spécificité propre) un élément vital de l'existence même de Dieu. [S2]

Santé et Beauté, Tuyau (Section) 2 : Comment puis-je laisser ma beauté, ma force, et ma santé se répandre au-delà de mon corps ?

Votre identité n'est pas limitée, confinée, ou restreinte par votre corps pas plus que Dieu, l'Ame, n'est coincé dans cette image stéréotypée d'être un homme barbu dans le ciel, que certains d'entre nous ont vu dans les peintures. Nous ne mettrions pas de limites à la bonté de l'Amour en Le limitant à un corps mortel, et nous ne pouvons pas non plus nous limiter à un corps mortel. Ni Dieu ni l'homme n'est défini par la matière. Il serait impossible de confiner notre véritable identité en tant qu'expression complète et rayonnante de l'Ame - la qualité qui apporte la couleur à l'univers - à l'intérieur d'un corps matériel.

En comprenant ceci, nous irradions et atteignons au-delà de ce qui semble être nos corps matériels. Nous nous trouvons capables, sans effort, d'exprimer les merveilles infinies de l'Ame, et nous, de même que Moise dans la première section, rayonnons bien au-delà de ce que nous aurions pu penser être possible. Mary Baker Eddy écrivit, « La Science révèle l'Esprit, l'Ame, comme n'étant pas dans le corps et Dieu comme n'étant pas dans l'homme, mais comme reflété par l'homme. » [S7]

Penserais-tu différemment de toi-même, si tu ne connaissais pas ce que les autres voient en te regardant? Il y a une année où j'étais un conseiller au compartiment (cabin) Robin  à CedarS avec un groupe de jeunes filles en classe moyenne de CIP. La première semaine se passait très bien, mais nos interactions étaient un peu moins harmonieuses que d'habitude et j'ai remarqué que la majorité des jeunes filles étaient constamment entrain de se regarder au miroir, d'arranger leurs cheveux, d'user de leurs accessoires cosmétiques entre les activités, et de changer souvent de vêtements. La concentration de notre compartiment - notre point de départ - semblait instable. Nous avons eu une rapide réunion des conseillers et avons décidé de couvrir tous les miroirs pour le reste de la semaine, et de demander alors aux filles de voter leur maintien ou non les 2 derniers jours. Nous avons décoré les miroirs couverts avec des citations tel que,   "Le secret de la beauté, c'est avoir moins d'illusion et plus d'Ame, c'est se retirer de la croyance à la douleur ou aux plaisirs corporels pour se réfugier dans le calme immuable et la glorieuse liberté de l'harmonie spirituelle » (SS 247)

En plus du fait que les campeurs  ont gagné beaucoup plus d'attention  des autres campeurs à cause de la position radicale de notre compartiment  (il semblait que les garçons  avaient beaucoup aimé que les filles se soient détournées d'une focalisation sur les formes), l'ensemble du compartiment a gagné un plus grand sens de calme et d'harmonie... juste comme "le secret de la beauté" l'affirme. J'ai beaucoup appris moi-même, et me réjouis encore de pouvoir me mettre au défi d'éviter les miroirs pendant des jours, même quand je suis dans une période où je suis éloigné du camp. Je trouve que je m'aime beaucoup plus et me sens beaucoup plus belle quand je ne suis pas tout le temps entrain de faire "une vérification" pour voir comment je parais. A la fin de la session, le compartiment ne s'était pas lancé vers les miroirs pour enlever leur couvercle et a voté de les laisser couverts pour les 2 derniers jours. Quel exercice excellent en vue de découvrir beaucoup plus sur notre vraie beauté et force!

Santé et Beauté Tip (Section) 3: Comment puis-je cesser de me voir moi-même (ou d'autres personnes) en tant que vilain ou faible?

Au fur et à mesure que notre pensée se spiritualise, nous sommes débordants d'idées lumineuses, et ces dernières trouvent coute que coute une voie d'expression. Dans cette section, nous lisons: "Si donc tout ton corps est éclairé, n'ayant aucune partie dans les ténèbres, il sera entièrement éclairé...." [B1]  Ainsi, le fait de voir la beauté et la force  partout où nous allons  et d'entretenir de belles et fortes pensées, nous remplit de ces qualités et nous les exprimons naturellement à ceux qui nous environnent.

Est-ce que cela signifie que si nous avons une vilaine pensée, nous devenons vilain? Non. Cette question n'a pas de fondement. Elle commence avec la prémisse que l'Ame permet la laideur. Si l'Ame est infinie, il n'y a pas de place pour le moindre petit morceau de quelquechose de vilain. Mary Baker Eddy énonce: " Celui qui n'est pas capable d'expliquer l'Ame ferait mieux de ne pas entreprendre d'expliquer le corps." [S10] De cet énoncé nous pouvons voir que, jusqu'à ce que nous comprenions complètement la totalité et l'omniprésence de l'Ame, nous ne sommes pas à la hauteur pour juger de la beauté ou de la force. Dans la plus grande humilité, nous pouvons savoir que si nous sommes entrain de voir quelquechose, en nous-mêmes ou en les autres, qui semble vilaine, cela n'est alors qu'une indication que nous avons besoin de prier pour atteindre à une compréhension plus profonde de l'époustouflante infinitude de l'Ame. La prétendue laideur n'a rien à voir avec la matière, mais plutôt avec notre besoin de comprendre beaucoup plus l'étreinte de l'Amour sur chaque idée en particulier.

Nous devons lutter pour nous tourner vers une compréhension de plus en plus haute  de l'Ame, si nous espérons voir de plus en plus de beauté, de force, et de santé en nous-mêmes et en ceux qui sont autour de nous. Mary Baker Eddy énonce: "Détournez votre attention du corps pour contempler la Vérité et l'Amour, le Principe de tout bonheur, de toute harmonie et de toute immortalité. Fixez fermement votre pensée sur ce qui est permanent, bon et vrai, et vous le ferez entrer dans votre existence dans la mesure où cela occupera vos pensées''. [S13]

 Santé et Beauté, Tuyau (Section) 4: Que devrais-je manger pour avoir un corps parfait?

Il serait "déraisonnable [pour nous] de cesser de manger avant d'avoir atteint la perfection", et nous n'avons pas besoin de nous faire une obsession sur le fait de manger moins ou de manger plus. Il vaut mieux avoir une relation équilibrée avec la nourriture, et de spiritualiser cette dernière en la tenant pour une évidence de la sollicitude de l'Amour pour nous. L'Amour ne pourvoit pas de la came et l'Entendement ne crée pas de désir ardent pour la came. De même, la Vérité ne permet pas à la nourriture de nous nuire. Nous pouvons être reconnaissant de ce que l'Ame crée de la nourriture merveilleuse pour notre jouissance, que l'Esprit nous donne la capacité d'en jouir, alors que le Principe nous pousse à un régime équilibré, sans excès ni déficience.

Cependant, nous savons que la Vie et notre joie ne sont pas dépendantes de la nourriture. Dans Science et Santé, nous lisons, "la nourriture n'affecte pas la Vie absolue de l'homme, et cela devient évident en soi lorsque nous apprenons que Dieu est notre Vie". [S16]

Nous pouvons tous être reconnaissants de savoir que même avec les évènements les plus naturels et les plus routiniers - prendre un repas - nous pouvons gagner en pénétration spirituelle. Au lieu de passer notre journée à manger et à boire sans donner la moindre signification à cela, nous pouvons bénir nos repas et spiritualiser le processus si bien que, pendant nos repas, nous nous sentirons de plus en plus beaux, forts et pleins de santé.

 Nous pouvons brancher quelques mots dans la dernière citation de cette section pour résumer ces idées. "L'Ame a [des aliments et de la nourriture infinis] pour bénir l'humanité; aussi arriverions-nous plus facilement au bonheur [et à la satisfaction] et serions-nous plus sûrs de le garder si nous le recherchions dans l'Ame. Seules des jouissances plus élevées [et non la came] peuvent satisfaire les aspirations de l'homme immortel.''

Santé et Beauté, Tuyau (Section) 5: Combien de fois dois-je m'exercer?

Nous avons tous déjà vu des publicités provenant d'entraineurs de conditionnement physique qui promettaient des moyens rapides et faciles d'obtenir "le corps parfait". Chaque année, il y a des nouveaux engouements pour le conditionnement physique, allant du camp d'entrainement au Tae Bo et du Zumba au Yoga. Des entraineurs donnent aux athlètes et aux danseurs des programmes stricts d'entrainement, tout en entretenant souvent en eux la peur que leur situation n'empire s'ils ne les respectaient pas.

La cinquième section de la leçon brise le mesmérisme selon lequel l'exercice est ce qui nous rend forts et en forme. Cela suggère t-il que nous cessions de nous exercer? Loin de là. Ceci n'aurait pas plus de sens que de cesser de manger. Mais nous pouvons améliorer nos exercices en les débutant correctement.

Avant un exercice, nous pouvons étirer notre pensée et purifier nos motifs de nous exercer. Au lieu de travailler en visant un prix "matériel", l'Apôtre Paul nous rappelle que nous pouvons lutter pour obtenir une couronne "incorruptible". Qu'est-ce qu'une couronne incorruptible? C'est l'honneur, le privilège, et la récompense de témoigner de notre potentiel spirituel et d'exprimer la précision, la grâce, et la puissance de Dieu. Ceci signifie t-il que nous ne gagnerons pas le trophée ? Non. Mais le trophée semblera sans importance, comparé au merveilleux sens d'admiration que nous ressentons alors que l'Esprit nous incite et nous propulse vers de nouvelles hauteurs.

Dans Science et Santé nous lisons deux énoncés simples qui nous rappellent de purifier nos mobiles avant de faire une action. En premier lieu, "Un mauvais mobile entraine la défaite".[S20]    Et, de la direction opposée,   «Les bons motifs donnent des ailes à la pensée, de la force et de la liberté à la parole et à l'action. » [S23]  Wow!  Ceci est mieux que les petites annonces qui disent que les boissons « Red Bull Energy (Energie du Taureau Rouge) » vous donnent des ailes. Les motifs spirituels qui nous donnent des ailes sont libres et éternels et ne deviennent que de plus en plus forts, tandis que la boisson « Red Bull » est chère, éphémère, et son effet va s'amenuisant avec le temps. Je sais que j'ai fait l'expérience de tournois athlétiques dans lesquels j'étais particulièrement élevé en prière et où il semblait que je survolais littéralement les compétitions !

Cette légèreté et liberté de mouvement est à l'opposé de la lourdeur que nous pouvons sentir quand nous sommes tirés vers le bas par un sens oppressif selon lequel nous devons « gagner » ou « être remarqué » ou « faire mieux » qu'une personne donnée. Ces faux motifs agissent comme des lourds haltères attachés à nos chevilles. Nous pouvons nous débarrasser de ces lourdes masses en purifiant nos mobiles. ‘' St. Paul écrivit: "Rejetons tout fardeau [charge, faux sens d'accomplissement], et le péché [séparation de l'Esprit/ de l'inspiration/ du souffle] qui nous enveloppe [trouble] si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte  » ; c'est-à-dire, dépouillons le moi et le sens matériels et recherchons le Principe divin et la Science divine de toute guérison.'' [S22]

Au lieu d'inspecter notre corps comme le Yoga ou d'autres prétendues pratiques « esprit-corps » nous disent de faire, nous pouvons inspecter l'Ame en tant que notre point de départ. Quand nous commençons par inspecter notre Ame, nous « affirmons [notre] liberté au nom du Dieu tout-puissant » et « gouvernons [nos corps] par la compréhension de la Science divine. » [S24]

 Santé et Beauté, Tuyau (Section) 6 : Comment pouvons-nous être en meilleur santé ?

Une compréhension renouvelée de l'Ame et du corps non seulement nous libère afin que nous jouissions de notre force et de notre beauté innées, mais également de la santé et de la longévité qui nous sont décernées par notre  Créateur. La sixième section décrit cela par le récit où Christ Jésus demande : « Comment quelqu'un peut-il entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison. » [B18] Mary Baker Eddy le reformule : « Comment puis-je guérir le corps sans commencer par le prétendu entendement mortel qui gouverne directement le corps? Une fois que la maladie est détruite dans ce prétendu entendement, la crainte de la maladie a disparu, et par conséquent la maladie est complètement guérie. L'entendement mortel est « l'homme fort » qu'il faut subjuguer avant que son influence sur la santé et les mœurs puisse être détruite. Cette erreur vaincue, nous pouvons dépouiller [voler] « l'homme fort » de ses biens - c'est-à-dire du péché et de la maladie. » [S25]

Une autre façon de penser à cela est décrite dans un article intitulé « Que suis-je censé penser de mon corps ? » de David Sleeper. En réponse à son intitulé questionnant, il écrit: "Pensez à une calculatrice électronique [le corps]. Elle nous sert utilement en faisant des calculs mathématiques. Quand nous en faisons usage, nous nous attendons à ce que la réponse présentée sur son écran soit en cohérence avec les lois mathématiques. Et il en sera ainsi si nos données introduites dans la calculatrice sont correctes.

Mais si nous la nourrissons d'une fausse information, la réponse présentée ne sera pas correct. Par exemple, si vous voulez connaitre le produit de 9x17, mais que par erreur vous insériez 9x178, vous obtiendrez une fausse réponse. Probablement, vous connaitriez assez pour dire au premier coup d'œil que ce n'est pas correct.

Cependant, si vous croyiez que la réponse présentée était exacte, et agissiez sur sa base comme si elle était vraie, vous souffririez des conséquences. Pas parce que la calculatrice avait le pouvoir d'imposer son erreur sur vous, mais parce que vous vous seriez laisser induire à croire une fausseté.

"Vous pouvez tirer des conclusions similaires à propos du corps. Le corps n'est pas l'homme ; mais il présente ce que nous croyons être vrai de l'homme. Comme la calculatrice, il est capable de présenter soit « des réponses » correctes soit « des réponses » incorrectes. Si vous maintenez fermement votre pensée sur ce que vous savez être les faits scientifiques concernant l'homme à la ressemblance de Dieu, le corps présentera des conditions qui sont cohérentes avec ces faits. Ainsi "la réponse" présentée sera en accord avec le Principe divin qui gouverne l'être réel de l'homme. Mais si, au lieu de cela, vous entretenez des croyances erronées sur l'homme, vous ne devriez pas être surpris quand le corps présente des conditions qui ne pourraient être vraies du reflet de Dieu ». (Lisez le reste de l'article de David E. Sleeper dans le Christian Science Journal de Juin 1996)

En éliminant les fausses données introduites dans notre calculatrice (« Effacez de la pensée troublée l'image de la maladie »), vous obtenez toujours la réponse correcte (« empêcherez le développement de la maladie. ») [S26] 

Nous devrions nous rappeler ici qu'il n'y a jamais eu, qu'il n'y a jamais, et qu'il n'y aura jamais quelquechose qui n'aille pas avec la calculatrice (ou le corps). Elle donne toujours la réponse correcte. Et il n'y a jamais quelquechose qui n'aille pas avec les principes de la mathématique (l'Ame)  qui gouverne la calculatrice (body). Et une calculatrice ne se fatigue jamais de calculer (de s'exprimer). Pensez soigneusement à la façon dont ceci se rapporte à votre compréhension de l'Ame et du corps. Y a-t-il jamais eu un corps à réparer, à rendre beau, ou à rendre fort ? Comment pouvons-nous purifier les données que nous introduisons dans notre  « calculatrice » ? Les calculatrices expriment toujours le principe de la mathématique et « L'homme est l'expression de l'Ame ». [S2]

Santé et Beauté, Tuyau (Section) 7 : Le secret qui conduit à la santé, à la force, et à la beauté éternelles

Quel est le secret qui conduit à la santé, à la force, et à la beauté éternelles ? Ceci est une question-piège. Ce n'est pas un secret. Au lieu de regarder à la science matérielle, qui est pleine de questions sans fin, nous pouvons nous tourner vers la Science du Christ, qui nous guide et nous garde sur le sentier de la santé, de la force, et de la beauté éternelles. En marchant le long de ce sentier et en suivant le Guide « toute vallée [point bas] sera exhaussée [un triomphe], toute montagne et toute colline [ défi] seront abaissées [facile] ! Que les coteaux se changent en plaines, et les défilés étroits en vallons ! » [B20] Ces énoncés me rappellent ces personnes qui ont du souci d'avoir un mauvais corps - qu'elles peuvent voir comme étant plein de taches - trouvant un sens plus pur de l'Ame, découvrant leur corps comme étant exalté, sans défaut, et plein de vitalité. En fin de compte, il est inévitable que nous renoncions aux « plaisirs et douleurs des sens pour trouver les joies de l'Ame », et nous ne serons  « plus dans la souffrance ». [B21, S30]

Mary Baker Eddy décrit ce processus succinctement: « A mesure que la pensée humaine passera par différentes phases de douleur consciente et de consciente absence de douleur, de chagrin et de joie - de la crainte à l'espérance et de la foi à la compréhension - la manifestation visible sera finalement l'homme gouverné par l'Ame, non par le sens matériel ». [S29]

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page