Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

Revendiquez votre héritage en tant qu’enfant de Dieu! Demeurez dans le Royaume!

Kathy Fitzer, St. Louis, MO & Park City, UT
Posted Monday, March 3rd, 2014

Revendiquez votre héritage en tant qu’enfant Demeurez dans le Royaume!
 Idées métaphysiques pour la mise en pratique de la Leçon biblique de la Science Chrétienne du 3 au 9 mars 2014

Sujet: L’homme

par Kathy Fitzer, St. Louis, MO et Park City, UT

314-323-4083                         kathyfitzer@gmail.com
 

[Les rajouts en italique entre crochets sont de Warren Huff. Besoin de dons qui transforment à vie les campeurs de CedarS! Life-transforming CedarS camperships needed!]


Prenons-nous suffisamment au sérieux le fait que nous sommes enfants de Dieu? Pensons-nous et agissons-nous en conséquence? Au moins pour ceux d'entre nous qui étudient la Science Chrétienne depuis un certain temps, l’expression telle que «Je suis enfant parfait de Dieu» ou «Je suis fait à l'image et à la ressemblance de Dieu » court fort aisément nos lèvres. Mais combien de fois nous sommes-nous arrêtés pour vraiment examiner les implications de ces déclarations, pour considérer la promesse incroyable qui accompagne le statut de pur enfant de Dieu? Puis sommes-nous pleinement conscients des implications du fait que chacun de nous est purement l'enfant de Dieu? La leçon de cette semaine nous aide à avoir une image plus claire de ce à quoi ressemble l'enfant de Dieu, ce qui doit être rejeté comme ne faisant pas partie de l'enfant de Dieu, et de mieux comprendre toutes les merveilleuses bénédictions qui nous comblent dans la mesure où nous acceptons notre rôle légitime d’enfant bien-aimé de Dieu, demeurant dans le Royaume des Cieux. De passionnants nouveaux sommets de  pensée à atteindre et des paysages étonnants à se révéler!

Texte d'or: Tout en pensant que « le Dieu vivant » est tout simplement un terme utilisé pour désigner le Dieu que nous connaissons tous comme étant le seul Dieu, j'aime chérir l’idée d'un Dieu VIVANT, qui n’est pas stagnant, indifférent, dépréciatif,  ou comme une grosse goutte, mais un Dieu actif, dynamique et productif! Nous sommes les enfants de CE Dieu, le Dieu qui est la Vie même! Donc, nous sommes des enfants actifs! Ouais!

Lecture alternée: La Bible Louis Second utilise le mot «fils» de Dieu là où la plupart des traductions plus récentes [sur la base de l'original hébreu] utilisent le mot «enfants». Je me suis amusée à regarder les définitions de «fils» et d’«enfant(s)» dans le  dictionnaire Webster de 1828 parce que ce dictionnaire utilise des exemples bibliques pour élargir ses définitions. Selon Webster, le pluriel ‘fils’ utilisé dans la Bible signifie en général et tout simplement ‘descendants’ (progénitures). Donc, il ne devrait pas être question de genre. Le dictionnaire indique qu’au sens strict ‘enfants’ (ou fils) constituent « le rejeton, l’effet ou la progéniture des parents ». Le produit est « l’effet, le résultat, tout ce qui est fait ». Produire en tant que verbe signifie « causer ou amener à l’existence ».Un effet est « l’émanation » ou « le rejeton ». Un effet découle directement de quelque chose d’autre (tel un affluent d’eau qui coule d’une source). Un rejeton provient aussi de quelque chose d'autre. Dans chaque cas, la substance de la progéniture est identique à celle de l’original. Il est donc important de comprendre l'original! Je trouve cela utile en examinant les versets de I Jean 3 à la fin de la Lecture alternée (qui constituent le passage corrélatif des Ecritures pour l’Exposé scientifique de l’être que nous lisons le dimanche à la conclusion de chaque service). C’est également amusant d’interroger la notion d’être le «serviteur de Dieu» afin d’apprendre tout ce qu'il faut savoir sur «les affaires du Royaume » (comme disait un de mes amis). Ainsi nous sommes mieux préparés à accepter notre héritage de résidence permanente dans ce Royaume (de Dieu et des Cieux). En étudiant avec ardeur chaque leçon, nous savons que nous sommes bénis et préparés pour tout le bien qui est toujours la nôtre, offert à nous par notre Père-Mère l’Amour! Nous sommes enfants de Dieu aujourd'hui et pour toujours! Sans attendre!  

Section 1: L'homme est le rejeton de l'Esprit
Nous devons définir l'homme en référence à toute la progéniture de Dieu, et par rapport à Dieu. Bien que l'homme ne soit pas Dieu, tout comme un nombre n'est pas le principe des mathématiques, néanmoins les deux ne peuvent être séparés (S6)! La Bible dit que Dieu fit l'homme à Son «image» (B1). Et selon le dictionnaire Strong’s, une image est une «figure représentative ». En tant qu’image « authentique », l'homme dut être taillé dans le même «tissu» que Dieu – et de rien d'autre. La progéniture de l’Esprit vivant n'est pas la matière inerte (B3 et S1). Nous ne voulons pas être coupables d'honorer une image «taillée», y compris un corps mortel et un monde matériel – toujours limitée. Jésus vint nous ouvrir les yeux et nous donner un indice au sujet de notre nature divine en tant que ressemblance de Dieu. Cette ressemblance n'est pas perçue par les sens matériels, mais elle peut être clairement discernée (ici et maintenant) par les sens spirituels que Dieu nous a donnés. Jésus nous ressemblait et son corps humain  fonctionnait comme le nôtre. Cependant Jésus persévérait à penser toujours en partant de Dieu et cela eut pour effet de transformer son expérience humaine, la mettant en harmonie avec le BIEN de la création de Dieu. Par son exemple et ses enseignements, nous pouvons percevoir notre Père-Mère dans la vraie lumière de l'Esprit et mettre en œuvre nos vies dans la perspective d'être l’héritier de Dieu, héritant tout ce qui est bon et parfait et spirituel (et rien d'autre)! Nul besoin d'attendre le bien. Dans la mesure où nous laissons nos vies s’élever par l'idéal Christ présenté par Jésus, nous percevons la réalité (S4 et S5).

Section 2: Chérissez votre nature d’enfant et revendiquez votre citoyenneté dans le Royaume
Mon mari et moi prîmes du plaisir à faire du ski cet été dans l'Utah. Ce fut un délice de voir des petits enfants sans crainte slalomer à vive allure sur leurs minuscules skis dévalant la montagne. De toute apparence, ils n’ont pas peur. Ils mettent leur équipement, font confiance à leur instructeur, puis juste un sourire et c'est parti! N'est-ce pas de cette façon que nous devrions foncer à toute allure dans la vie en tant que citoyens du Royaume de Dieu? Faire confiance à Dieu, faire confiance aux directives du Christ, la Vérité, faire confiance à notre compréhension, mettre du sourire, et c'est parti! En effet Jésus nous dit que la seule façon d'avoir accès au Royaume c’est de le faire comme un petit enfant (B9). Il est important de nous identifier ainsi que nos «enfants» en tant qu’enfants au sens spirituel le plus élevé du terme puisque cela maintient la pureté de la nature d’enfant. Mrs Eddy définit les enfants comme les «pensées spirituelles et les représentants spirituels de la Vie, de la Vérité et de l’Amour » (S7). Une pensée spirituelle jaillit directement de l'Esprit, de l'Entendement. Et ‘représenter’ c’est «être un spécimen ou un exemple de» quelque chose. L'enfant de Dieu jaillit de la pureté absolue et en est un exemple! On nous dit que «Jésus aimait les petits enfants parce qu’ils sont libres à l’égard du mal et réceptifs au bien» (S8). Quel monde merveilleux aurions-nous si nous reconnaissions ces qualités comme inhérentes à TOUS en tant qu’enfants de Dieu! C'est cette qualité de pensée qui constitue le Royaume de Dieu et elle est dans la conscience de chaque progéniture de Dieu (S10). Soyons occupés non seulement à  incarner ces belles qualités d’enfant mais aussi à les voir chez les autres et à comprendre qu'elles constituent la seule condition de l'homme de Dieu. Eloignons-nous des anciennes «repères» qui nous identifient ainsi que les autres en fonction des traits de la personnalité, des labels héréditaires, des comportements du passé, des blocages gouvernementaux et des pensées négatives habituelles. Aujourd'hui et chaque jour, devenez semblables à un petit enfant – et voyez la pureté et l'innocence d’enfants en tout – tout en suivant de tout cœur les directives de la Vérité. Dieu est en charge! Nous devons croire à cela, sans flancher, dans la mesure où nous voyons tous (y compris nous-mêmes) comme des représentants entiers et obéissants de l'unique Entendement, l’Amour! Quand nous revendiquons la citoyenneté du Royaume harmonieuse de Dieu, nous pouvons nous attendre à ce que les choses «de ce monde» viennent à être en conformité avec le monde du Royaume, et à ce que l'harmonie règne!

Section 3: Rédemption – Substituez les croyances humaines par votre héritage divin
Dieu assure les Israélites qu’Il les a rachetés (B10). Dans l’hébreu original cela signifie «libérer, ou délivrer de la captivité ou de la servitude, ou de toute obligation ou nécessité de souffrir ou d'être confisqué». Dieu aurait-il fait une promesse à un petit nombre de ses enfants, et non à tous? Pas du tout, pas le Dieu de l'Amour universel! En lisant les promesses de la Bible ainsi que les guérisons, nous voyons qu'elles s'appliquent à nous – et à TOUS – équitablement! Nous avons dans cette section la guérison de l'aveugle de naissance. Jusque-là, un tel cas n’avait jamais été guéri. Qu’est-ce qui était différent dans l'approche de Jésus? Il extirpait le problème par la racine, me semble-t-il. En identifiant correctement l'origine de l'homme, il n'y a pas lieu de trouver la cause chez quelqu’un ou de le blâmer! [Voir en post-scriptum le commentaire de Cobbey sur la section 3]. C'était un enfant de Dieu, non la progéniture d'éléments matériels, mais celle de l’Esprit tout entier, pur et sain (B11). Comme nous le rappelle les Psaumes, nous ne sommes pas faits nous-mêmes, ni faits par d'autres mortels (B12). Alors, quelles que soient les causes qui peuvent être attribuées à nos problèmes, l'hérédité, les circonstances humaines, l'ordre de naissance, les erreurs commises par nous ou par d'autres, etc., elles peuvent et doivent être jetées par la fenêtre! Je suis aussi coupable que n'importe qui en «voyant» le parent dans l’enfant (des choses du genre ‘‘à qui ressemble le bébé?’’) Nous devrions vraiment résister à de telles choses. «Jésus voyait l'homme parfait».  Il voyait la «ressemblance même de Dieu» chaque fois qu'il regardait quelqu'un (S12). Cette vue permettait à toutes les caractéristiques divines d’être visibles et le cloaque humain de tomber. C'est facile de vouloir «garder» ce qui semble être les bons côtés de l'hérédité et d’en «balancer» les aspects négatifs. Cependant, tout bien qui apparait n'a jamais été, de toute façon, le produit de l’hérédité matérielle! Le bien est de Dieu, et Dieu fait uniquement le bien. Alors, comme Jésus, plongeons «sous la surface matérielle des choses » pour trouver «la cause spirituelle» (S13). L’Esprit produit seulement le bien et tout le bien. Voir Dieu comme étant la seule cause élimine tout autre effet. La constance, non les hauts et les bas ni les va-et-vient, produit le résultat. Dieu parfait (complet) et l'homme parfait (complet) (S14)! Le maintien de cette vue n'est pas facile. Mais, avec la pratique, nous y parvenons de mieux en mieux!

Section 4: Revendiquez votre héritage, et veillez lorsque les aptitudes se révèlent
Comment garder le genre de vue que Jésus maintenait constamment tandis que tout crie quelque chose de différent autour de nous? En acceptant le don (l'héritage) que Dieu nous donne continuellement, «l'Esprit qui vient de Dieu » (B14). Nous n'avons pas à gagner ce don, mais seulement à l'accepter et l'utiliser! Nous avons chacun des talents différents, mais tous nous possédons également les talents dont nous avons exactement besoin à tout moment. Ce sont des dons de Dieu, et s’ils sont utilisés, ils conduisent tous à un discernement de la réalité (B15). Je pense que la clé est de reconnaître Dieu comme étant la source de tout bien qui existe, si infime soit-il, (et du sens spirituel), et de reconnaitre que le don de la compréhension spirituelle est donné à CHACUN de nous! «Dieu exprime en l’homme l’idée infinie qui se développe à jamais», et «Les capacités humaines s’étendent et se perfectionnent dans la mesure où l’humanité gagne la vraie conception de l’homme et de Dieu» (S15). Donc, la clé c’est de considérer tout ce qui est du point de vue de l'homme  et de l'humanité comme ne possédant  «ni vie, ni intelligence, ni pouvoir créateur qui lui soient propres, mais reflét[ant] spirituellement tout ce qui appartient à son Créateur » (S17). La récompense pour une telle dévotion de la pensée est la victoire sur toutes les limitations matérielles qui suggèrent la séparation temporaire d’avec Dieu (B16). Nous comprendrons alors que notre droit de naissance («le droit naturel et moral que tout le monde possède») est «la domination, non l’assujettissement» (S18). Il n'est jamais trop tôt ni trop tard pour étendre les aptitudes et revendiquer ce qui a toujours été la nôtre, une relation parfaite avec notre parent divin, ainsi que Jésus l’a démontré!

Section 5: Acceptez l'unité du Christ (et de toute l'humanité) avec Dieu, le Père
Jésus tentait de préparer ses disciples à la crucifixion, la résurrection et l’ascension qu'il allait connaitre. Ce fut important pour les disciples de comprendre qu'il n'y ait pas de séparation entre Dieu et l'homme quelle que soit l’apparence présentée par les évènements humains. La Bible The New Interpreter’s Bible note : «à travers la mort de Jésus, sa résurrection et son ascension, la gloire de Dieu – l'identité de Dieu – sera rendue manifeste». Rendre manifeste l'identité de Dieu semble être tout l’objet de la mission de Jésus. Il savait qu'il était toujours avec Dieu, «avant que le monde fût». C'est tellement impressionnant pour moi que Jésus ne priait pas en ce moment pour être délivré de cette expérience, mais pour que tous soient instruits de leur unité, son unité avec le Père, – et par conséquent l’unité de l’un et de l’autre – comme résultat de cette prière. Et sa prière n'est pas seulement pour ceux qui sont présents, mais pour NOUS, pour tous ceux qui entendraient parler de lui à mesure que ses enseignements traversent les générations (B17). Paul continuait le message de l'unité dans son épitre aux Galates. Nous sommes tous des enfants de Dieu! Donc, les différences raciales, sexuelles ou géopolitiques qui nous divisent sont seulement des distractions mortelles et nous devons les dépasser! Vous «êtes un en Jésus-Christ», un comme l'homme idéal, les enfants de Dieu, inséparables de notre Père-Mère, et donc inséparables les uns des autres (B18). Pour moi, l'analogie du rayon de lumière comme étant un avec le soleil et d’une goutte d'eau une avec l'océan constitue est une illustration tellement claire (S24)! Parce que nous sommes tous un avec Dieu, nous sommes tous un avec les uns et les autres, et tous nous reflétons la plénitude de Dieu, la plénitude de l'Amour, la plénitude de la substance divine, l'intégrité de l'Entendement! Utilisez vos sens spirituels pour vous dire ce qui est vrai, même si cela ne ressemble pas à ce que nous voyons. Il semblait que Jésus était mort, mais il en savait mieux. Peu importe ce que la matière et les sens matériels essayent de nous dire, nous pouvons aussi savoir mieux! Il n’y a pas de séparation entre Dieu et l'homme, et donc pas de séparation ou de division entre les individus! SACHONS-le!

Section 6: Maintenez le modèle de la perfection qui vient de votre «Papa» Dieu
Si nous croyons au témoignage des sens matériels, nous sommes susceptibles de voir toutes sortes de mensonges défiler comme étant la Vérité. Les concepts qui en résultent à notre sujet et au sujet de nos semblables sont ensuite soumises à la distorsion et à la peur. Mais dans la mesure où nous rejetons [«rompons avec»] ce simulacre et «revêtir» l'homme de la création de Dieu, nous découvrons une relation éternelle avec un Père-Mère qui est si proche que nous sommes amenés à appeler Dieu «Abba», Papa (B20, B21, B23). Dans son épitre aux Romains, Paul parle d'être conduit par l'Esprit (B23). Comme les premiers Hébreux suivaient la colonne de flamme et de nuage (représentant la présence de Dieu) en quittant l’état de servitude en Egypte, à travers le désert jusqu’à la terre promise, nous sommes amenés hors de l'esclavage du sens mortel vers la filialité lorsque nous suivons fidèlement l’Esprit. Lorsque nous reconnaissons notre unité indissoluble avec Dieu, nous voyons que c’est naturel d'être parfaits comme notre «Père céleste» est parfait (B24). La progéniture comprend les mêmes propriétés que l'original. Pour percevoir cette tangible perfection, il est nécessaire de tenir perpétuellement devant la conscience le bon modèle de Dieu parfait et homme parfait (S28). De cette façon, nous revêtons la pensé de «l’ouvrage de Dieu» qui est toujours entier, complet, incapable de discordance (B22). Nous sommes des enfants de l'Esprit, à jamais purs et intacts. En sachant ce qui est vrai en présence des faux rapports de la croyance matérielle, l'image de Dieu apparaîtra et sera rendu visible comme étant le seul vrai homme, ici et maintenant!


[PS sur la section 3: Commentaire de Jean 9 (B11) par Cobbey Crisler
Jean 9:2. «Qui a péché? (A) Cet homme ici présent? Ou (B) ses parents?»
Jean 9:3. Jésus avait ce papier devant lui, comme dans une salle d'examen, portant ce sujet plusieurs fois déjà. «Il dit (C), aucun des deux ci-dessus mentionnés ... [Ni, sur proposition de Warren (D), de l'ADN (acide désoxyribonucléique (ADN), la molécule supposée transporter les codes génétiques Ne  s’Applique pas!)]. « Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché ». Qu'est-ce que cela dit sur l'origine? Où est cet homme? Ses racines ne se trouvent pas dans ses parents ni dans une certaine expérience  de réincarnation ».

Remarquez ce qu'il fait dans Jean 9:6 et ce que cela peut vous rappeler : «Il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive». Cela ne vous rappelle-t-il pas l'homme fait avec de la poussière dans le deuxième chapitre de la Genèse verset 6 et 7? Jésus se serait-il jamais moqué de Dieu s'il estimait que cela était la vraie façon dont la création eut lieu? Pourtant, tout semble être presqu’une parodie de cela. Il s’en prend à ce concept de l'homme de la poussière. Il crache sur cette terre, dans la poussière, en fait de la boue, et applique cette boue sur les yeux de l'aveugle.

Jean 9:7 « L'homme va à la piscine de Siloé. Il ne peut pas voir son chemin. Il a de la boue sur son visage. Il ne voit pas en y allant. Il en revient voyant ». Il en revient juste après qu'il ait lavé ce maquillage symbolique ou cette formation de l'homme avec de la poussière.

D'une certaine manière, cela pourrait même nous donner une plus grande idée de la vraie signification du baptême, l'immersion dans l'Esprit, la nativité, et le nettoyage de toute trace de l'homme de la poussière ». The Book of John, A Walk with the Beloved Disciple, p. 52-53].


[Les idées pour la mise en pratique étaient initialement préparées  pour aider les campeurs et le personnel de CedarS (et autres amis) à voir et démontrer quotidiennement  l'importance d’étudier et de mettre en pratique les enseignements des Leçons bibliques de la Science Chrétienne toute l’année, et pas seulement au camp!

Warren Huff, Directeur de CedarS & rédacteur en chef des notes & rajouts entre crochets et en italique.]

[Note supplémentaire du Directeur: Vous pouvez vous inscrire pour recevoir gratuitement par email ces idées pour la mise en pratique – chaque lundi en anglais, ou une TRADUCTION LIBRE chaque mercredi en allemand grâce à Helga et Manfred, ou en espagnol grâce à une équipe formée d’Ana, d’Erick, de Claudia et de Patricio, ou en portugais grâce aux assistants d’Orlando Trentini, CSB,  au Brésil. Une traduction française volontaire par Rodger Glokpor, un Scientiste Chrétien de Lomé, Togo (Afrique de l'ouest), est assurée. Merci à Rodger et à tous les traducteurs ! Allez sur http://www.cedarscamps.org/ et cliquez sur « Newsletters » pour un abonnement gratuit dans ces langues.]

Metaphysical

Find out what it takes to follow the Master Christian! - We have to be willing to leave the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page