Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

Vivons dans le royaume de l'harmonie céleste, maintenant et pour toujours!

Rick Stewart, C.S., Dresden, Germany
Posted Monday, April 21st, 2014

Vivons dans le royaume de l'harmonie céleste, maintenant et pour toujours!
Idées métaphysiques pour la mise en pratique de la Leçon biblique de la Science Chrétienne sur  

« Période probatoire après la mort »
pour le dimanche 27 avril 2014

Rick Stewart, CS, Dresde, Allemagne  +49 351 312 4736

[Les italiques entre crochets sont de Warren Huff, Directeur de CedarS. Besoin de dons pour transformer à  vie les campeurs! Life-transforming camperships needed!]

Texte d'or: Christ Jésus commença son ministère public avec une affirmation osée: « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1:15). Cette promesse merveilleuse et puissante comme Texte d'or est le thème principal de la Leçon biblique de cette semaine. Et cette déclaration apporte à chacun de nous la clé nous permettant de mener une vie saine, harmonieuse, immortelle et éternelle dans la Science de la Vie. Telle est la Bonne Nouvelle (l’évangile) que Jésus proclamait et prouvait.

Vivre dans une Science exige quelque chose de chacun de nous. Nous devons nous efforcer de laisser tomber les erreurs et nous en tenir aux lois de la Science. Par exemple, est-ce que les erreurs ou les fautes ci-après telles que 1+1=3 ou 2+2=5 appartiennent à la Science des mathématiques? Bien sûr que non. Pour démontrer correctement les règles du calcul mathématique, vous devez être disposés à effacer les erreurs et replacer la vérité: 1+1=2 ; 2+2=4. C’est tout simple. S’en tenir à la vérité et effacer les erreurs, voilà quelque chose que nous sommes tous capables de faire.

Nous pouvons être hautement reconnaissants du fait que « le Chemin » pour vivre dans la Science de la Vie est clairement balisé dans cette Leçon biblique et dans la vie de notre Maître, Christ Jésus.

La Lecture alternée, tirée  de 2 Pierre 1, nous présente un mode de vie dont le vécu peut nous conduire droit dans le royaume des cieux. Et c'est un royaume où on n’accède que par la vie, non par la mort. En effet, 2 Pierre 1:10,11 dit : «... frères, appliquez-vous... à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus- Christ vous sera pleinement accordée ».

Section 1: Ce que vous pensez compte!
Eh bien, comme dit déjà, l’amalgame 1+1=3 ne nous donnera pas de très bonne note à un test de mathématiques. Ceci est également valable pour le penser erroné dans notre test en Science de la Vie.

La citation B3 déclare : « l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix » (Romains 8:6). Cette section illustre clairement le genre de penser qui nous mène dans le Royaume de la Vie, le Royaume des Cieux, ici et maintenant.

La citation S4 de Science et Santé nous exhorte ainsi : « Que le désintéressement, la bonté, la miséricorde, la justice, la santé, la sainteté, l’amour – le royaume des cieux – règnent au-dedans de nous, et le péché, la maladie et la mort diminueront jusqu’à ce qu’ils disparaissent finalement.» (SS, 248).

Je me souviens de quelque chose que j'appris en deuxième année. Au début de l'année scolaire, j’étais quotidiennement en proie à la maladie. Des maux d'estomac pénibles. Pour de vrai! Je me retrouvais à l'infirmerie pendant que la directrice de l'école devrait appeler ma mère à la maison. Quelques fois, je dus rentrer à la maison. En priant pour le cas, ma mère commençait à se rendre compte que quelque chose d’autre se passait. Elle découvrit que je n'étais pas à l'aise avec mon nouveau professeur.

Le fait était qu'elle me paraissait comme un géant! Elle faisait environ deux fois la taille de mon enseignante de première année et, en plus,  elle était assez stricte. Vous pourriez dire qu'elle « m’a rendu malade ». Même un enfant de six ans peut parfois trouver un moyen de fuir devant une erreur au lieu de l’affronter.

Ma mère et la directrice de l'école étaient des amis de longue date, alors elle lui dit : « Margaret, s'il vous plaît, n’envoyez plus Ricky à la maison. Je vais prier pour le cas ». Maman priait autant qu’elle essayait de m'aider à voir les bonnes qualités de Ruth Urquhart, mon nouveau professeur.

Devinez quoi? Au bout de quelques jours, la maladie cessa. J'adorais Mme Urquhart. Elle était un grand enseignant. Elle permettait à chaque élève d'explorer ce qu'il aimait. Grace à elle, moi et un autre camarade prîment les devants de la classe en mathématiques. Nous finîmes  par épuiser tous les livres d’exercice de mathématiques jusqu’en sixième année!

Et devinez quoi, je finis par avoir Mme Urquhart comme mon enseignant à la deuxième, quatrième et sixième année. Grace au travail de guérison de ma mère et à mon changement de pensée, j'étais « au ciel » pendant toutes ces années. Si je n'avais pas changé ma façon de penser devinez où aurais-je été ?

Section 2: Frappez, frappez, continuez de frapper à la « Porte » du ciel
Dans la citation B7, nous lisons que Jésus mangeait avec les publicains et les pécheurs (Matthieu 9:10-13). Pour beaucoup, les publicains et les pécheurs étaient pareils. Les publicains ou collecteurs d’impôts étaient considérés comme des traîtres parce qu'ils travaillaient pour Rome. Et comme ils étaient souvent corrompus, alors ils étaient encore plus méprisés. Mais rappelez-vous que Jésus avait mangé avec Zachée, le collecteur d'impôts? Jésus inspira Zachée de faire amende honorable, de se repentir, et d’ouvrir une nouvelle page pour sa vie. Jésus était courtois, motivant, sustentant et magnanime dans son amour. Et il inspira ces mêmes qualités chez Zachée.

Cette section comporte une référence à Jésus comme étant «la Porte». Dans la citation B8, Jésus dit: «Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. … je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. » (Jean 10:9,10).

Il suffit de penser combien encourageant cela doit avoir été pour Jésus de dîner avec le collecteur d’impôts. Presque tout le monde le méprisait. Et ici M. Magnanime était là pour le relever. Il n’y a rien de plus inspirant que quelqu'un qui magnifie notre bien. Ce genre d'encouragement inspire souvent les gens à exceller dans la bonne voie. Et il peut littéralement être la «porte» à une nouvelle vie.

Dans Science et Santé, Mrs Eddy écrit : «En Science divine, l'homme est la vraie image de Dieu. La nature divine fut le mieux exprimée en Christ Jésus, qui projeta sur les mortels le reflet plus vrai de Dieu et éleva leur vie plus haut que ne le permettaient leurs pauvres modèles de pensées –pensées qui représentaient l'homme comme déchu, malade, pécheur, et mourant. La compréhension, semblable à celle de Christ, de l'être scientifique et de la guérison divine comprend un principe parfait et une l'idée parfaite – Dieu parfait et homme parfait – comme base de la pensée et de la démonstration » [SS.259:7].

Section 3: La vie éternelle: une fable ou un fait?
Dans la citation B11, nous lisons qu’un juge se leva et « tenta » Jésus : «Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? » (Luc 10:25-28). Jésus lui demanda de résumer ce que dit la loi, et l'homme cita : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.» Jésus approuva sa réponse et lui ajoute : « fais cela, et tu vivras. »  

La remarque intéressante ci-après est publiée par la Société d’Edition de la Science Chrétienne dans « My Bible Lesson » de cette semaine : « La vie éternelle était généralement considérée comme se trouvant hors de la portée humaine, donc la question du docteur de la loi relèverait un peu du sarcasme. Les lois auxquelles l'homme se réfère viennent toutes deux de l'Ancien Testament (Deutéronome 6:5 et Lévitique 19:18) où elles sont associées à la paix et à la prospérité sur terre. En établissant un rapport entre elles et la vie éternelle, Jésus montre qu'elles valent plus que de simples règles de bonne conduite, révélant par là leur sens profond ».  

Les citations puissantes de Science et Santé, S11 à S15, montrent clairement que la «vie éternelle» n'est pas seulement une possibilité, mais un impératif.

Section 4: Le progrès ou le déroulement de la Vie
Cette section est un parfait exemple de ce que j'aime à appeler la méthode « Werther's Butterscotch Original » pour l'étude biblique. Le Werther's butterscotch est un bonbon dur crémeux mais succulent et riche. Impossible de le croquer. Il doit fondre lentement dans votre bouche, imprégnant de sa saveur tantôt votre palais gauche, tantôt votre palais droit. Posément, tout son délice autant que sa richesse est à vous.

C'est comme le déroulement de la Leçon biblique de la Science Chrétienne hebdomadaire. Dans les premiers jours du mouvement de la Science Chrétienne,  Mrs Eddy recourait à une série de Leçon biblique internationale qui existait déjà. Puis, étape par étape, notre propre système actuel se mettait en place. Un Comité de Leçon biblique inspiré concocte chaque Leçon biblique en utilisant les 26 sujets que Mrs Eddy établit. Ces leçons sont étudiées tout le long de la semaine et se lisent comme un sermon le dimanche. L’espace et le temps laissés pour un déroulement individuel des idées sont merveilleux.

Tout comme la parabole de la citation B14, Luc 16:19-21, 22-26. Jésus rapporta le récit d'un mendiant malade, Lazare, et d’un homme riche sans nom. Le mendiant souffrant finalement mourut et retrouva une existence confortable. L'homme riche, après une existence matérielle comblée, mourut aussi, et se retrouva dans les affres de l’enfer.

En lisant cette parabole il y a quelques jours, j'ai pensé: «Oh ça va être une partie difficile à comprendre ». Or ce matin je me suis réveillé avec un aperçu intéressant. Premièrement, ce récit n'est pas un événement historique. C'est une parabole, une histoire racontée pour donner une leçon. J'ai vu que l'homme riche n'a pas un nom. Il était complètement inconscient de la misère qui était autour de lui, adonné au plaisir, égocentrique et arrogant. Même quand il voulait de l'aide, il ne formulait pas une demande  à Abraham, au contraire, il s’attendait que  Lazare le servît.

Rappelez-vous, Jésus nous enseignait l’attitude opposée. Nous devons être comme des serviteurs (Luc 22:26). Nous ne devons pas être comme de grassouillets chats aristocrates mis à part et s’attendant que les autres nous servent. Nous devons plutôt humblement et affectueusement penser aux autres, penser à servir. L'homme riche n'avait pas progressé dans sa compréhension du secret de la Vie. Donc, le simple fait de mourir ne le fait pas entrer au paradis. La mort en elle-même n'avait rien accompli.

Les citations des Science et Santé S16 à S21 apportent de grandes compréhensions : « La mort n’est pas le marchepied de la Vie, de l’immortalité et de la félicité » (203:26). « Le progrès naît de l’expérience. C’est la maturation de l’homme mortel… la souffrance ou la Science devra détruire toute illusion concernant la vie et l’entendement et régénérer le sens matériel et le moi matériel » (296:4). « Le pécheur crée son propre enfer en faisant le mal et le saint son propre ciel en faisant le bien » (266:20).

Il sera intéressant que vous nous parliez de ce qui se déroule pour vous au cours de cette semaine!

Section 5: La Vie ne connaît pas la mort!
L'enseignement bibliquement fondé de la Science Chrétienne voit clairement la mort comme un ennemi à vaincre, et non une condition préalable à la vie éternelle. Voir les citations B17, ICor.15 et S24, page 305.

Parce que le monde destine toute vie à une mort éventuelle, devons-nous en faire autant?

Mrs Eddy écrit : «La Bible appelle la mort une ennemie, et Jésus vainquit la mort et le sépulcre au lieu de s’y soumettre. Il était « le chemin ». Donc, la mort n’était pas pour lui le seuil qu’il devait franchir pour entrer dans la gloire vivante » (S25, 39:13).

Bien sûr, notre démonstration individuelle de ces faits est un travail en cours, une démonstration progressive, comme dans le cas d’un élève débutant en mathématiques.

Il y a quelques années, j'ai organisé un safari de surf jusqu'à la côte Est des États-Unis. Nous étions dix à faire le camping et le surf. Nous avions campé sur les Outer Banks de la Caroline du Nord. L’un d’entre nous était un jeune Allemand de l'Est. C’était un jeune homme très gentil et calme. Mais à un moment, il ramassa une coquille d'huître et la jeta sur un grand attroupement de mouettes. Il pensait juste les effrayer et les faire s'envoler, cependant la coquille d'huître frappa   une mouette par le cou qui semblait se briser.

Johannes était rempli de chagrin et de remords. Nous nous approchâmes de  la mouette et je le pris dans mes mains et déployai ses ailes. Nous nous assîmes. Je tins la mouette sur mes genoux et dis à Johannes que tout allait bien se passer. Je savais qu'il n'avait pas du tout l'intention de faire du mal.

Pour commencer, je tentai de fermer les yeux et de prier. Puis, la pensée me vint que personne ne devrait être exclue, alors je priais avec mes yeux grands ouverts. Je constatai pendant que je priais que la mouette était tranquillement morte entre mes mains. A ce stade, je me retrouvai en train de revendiquer que Dieu était la Vie, la seule Vie. Et cette Vie n'est jamais soumise à des conditions mortelles. Jamais fait l'objet d'un accident ou d'une blessure. Quelques minutes passèrent. Je constatai que la mouette rouvrit les yeux. Ses yeux brillaient avec lumière et Vie, puis elle me regarda directement en face sans crainte. Je desserrai doucement mes mains sur lui et, devant Johannes et moi, elle prit son envol et rejoignit sa troupe. Ce fut un moment très saint.

Section 6: Nous sommes les enfants du Royaume de la Vie.
Paul écrit aux chrétiens de Thessalonique : «nous avons été pour chacun de vous ce qu'un père est pour ses enfants, vous exhortant, vous consolant, vous conjurant de marcher d'une manière digne de Dieu, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire » (B20, I Thessaloniciens 2:11, 12). Le message de Paul est atemporel, éternel. Il ne s’adresse pas seulement aux premiers chrétiens en Grèce. Il parle aussi à vous, à moi et à chaque sincère étudiant de la Science de la Vie. Peu importe qui et le lieu où nous sommes. Nous sommes les enfants de Dieu, les enfants de la Vie. Nous sommes éternellement dans Son royaume de la Vie.

Cette dernière partie de la Leçon biblique est comme une célébration glorieuse de ce fait [et de la vision d'un nouveau ciel et d’une nouvelle terre, ici et maintenant]. Cette vision dont, comme le Révélateur Saint-Jean, nous pouvons entrevoir le fait, ici et maintenant. Voir les citations B23, Apoc.21:3-6 et S28 et S29.

Tandis que ma famille et moi profitent d'une belle semaine dans le Parc national de Mecklenburg-Vorpommern près de Darf Zingst, nous n’avons de cesse nous rappeler de la beauté de la vie manifestée autour de nous. Des milliers et des milliers d'oiseaux migrateurs suivent une voix intérieure qui les conduit à une nouvelle manifestation de la Vie.

Et juste hier je me réjouissais avec Horst, le propriétaire de notre maison de vacances, quand il me racontait encore une fois la guérison de son fils Stefan de leucémie. Il se souvint du jour où il entrait dans la chambre d'hôpital de son fils adulte et pouvait à peine croire la transformation. Dans sa stupéfaction, il demanda au médecin : «Quel médicament lui avez-vous donné? » Le médecin répondit: «Nous n'avions rien de comparable au médicament qu'il a pris aujourd'hui ».

Ensuite, le médecin parla de la visite de deux heures d’une jeune femme qui  travaillait dans le même bureau que le fils de Horst. Le médecin reconnut que rien ne se compare à la médecine de l'amour vrai. Et l'Amour qui redonna la vie à un fils bien-aimé s’exprime maintenant radieusement à travers les grandes filles de Horst, Sophie et Clara!

Et le Royaume de la Vie se poursuit avec l'annonce par courriel de notre ami, Rodger Glokpor, CS, du Togo, Afrique de l'ouest (rodgerglokpor@yahoo.fr): « Rick, j'ai reçu des nouvelles de L'Eglise Mère m’annonçant que je suis accepté en tant que praticien inscrit dans le Journal et le Héraut de la Science Chrétienne à partir du 15 avril ». (Rodger contribue bénévolement à la diffusion de ces MET de CedarS vers le champ francophone par son travail de traduction libre en français!)

Son but c’est : «Je veux guérir, guérir, guérir ». Et il le fera.

En lisant cette dernière partie de notre Leçon biblique, vous saurez : « Que ton règne vienne. Ton règne est venu ; Tu es toujours présent » (SS.16:31).

Et nous pouvons savoir cela pour tout le monde et partout. Nous qui sommes en Europe, nous sommes en train de prier consciencieusement pour tous ceux qui vivent en Ukraine en ce moment. Mon fils Noé venait de m’informer qu’il a appris par voie de presse ce matin que beaucoup de gens en Ukraine se sont réunis pour leur fête préférée, la Pâques. Une famille priait hier pour le retour du père, un officier de l’Armée de l’air, en service en Crimée. Ils sont contents parce que le père est rentré aujourd'hui à la maison par le train. [Aux États-Unis, nous nous  joignons à votre prière pour la paix et la justice dans le monde et aussi pour l'harmonie dans le déroulement actuel du marathon de Boston. Nous prions tous, à Boston et à travers le monde, qu’au lendemain de la célébration de la résurrection de Pâques, la Vie démontre fortement la victoire sur tous les actes  de terrorisme et de mort].

Mrs Eddy nous donne cet encouragement : « nous pouvons devenir conscients, ici-bas et dès maintenant, de la cessation de la mort, de la tristesse et de la douleur. Voilà bien un avant-goût de la Science Chrétienne absolue. Prenez courage, ô vous qui souffrez, car cette réalité de l’être apparaîtra assurément un jour et de quelque manière. Il n’y aura plus de douleur, et toutes larmes seront essuyées. Lorsque vous lirez cela, souvenez-vous des paroles de Jésus : « Le royaume de Dieu est au-dedans de vous.»» (S29, 573:4).

Le Royaume de la Vie [- et son harmonie céleste -] est à portée de main!
 


[Les idées pour la mise en pratique étaient initialement préparées  pour aider les campeurs et le personnel de CedarS (et autres amis) à voir et démontrer quotidiennement  l'importance d’étudier et d’appliquer les enseignements des Leçons bibliques de la Science Chrétienne toute l’année, et pas seulement au camp!

Warren Huff, Directeur de CedarS & rédacteur en chef des notes & rajouts entre crochets et en italique.]

[Note supplémentaire du Directeur: Vous pouvez vous inscrire pour recevoir gratuitement par email ces idées pour la mise en pratique – chaque lundi en anglais, ou une TRADUCTION LIBRE chaque mercredi en allemand grâce à Manfred et Jeanette, ou en espagnol grâce à une équipe formée d’Ana, d’Erick, de Claudia et de Patricio, ou en portugais grâce aux assistants d’Orlando Trentini, CSB,  au Brésil. Une traduction française volontaire par Rodger Glokpor, un Scientiste Chrétien de Lomé, Togo (Afrique de l'ouest), est assurée. Merci à Rodger et à tous les traducteurs ! Allez sur http://www.cedarscamps.org/ et cliquez sur « Newsletters » pour un abonnement gratuit dans ces langues].

Metaphysical

Find Your Heart Connection and Unite with Soul - What does “Soul” mean to you? The most...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page