Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

Trouvez la durabilité en vous rassasiant uniquement avec la ressemblance de Dieu

Kerry Jenkins, C.S., House Springs, MO
Posted Monday, June 9th, 2014

[Rassasiez-vous de l’image de Dieu pour trouver la seule possible durabilité et paix.]

Idées métaphysiques pour la mise en pratique de la Leçon biblique de la Science Chrétienne sur :

« Dieu, le conservateur de l’homme »

pour le dimanche 15 juin 2014

par Kerry Jenkins, CS, House Springs, MO (314) 406-0041

[Les italiques entre crochets sont de Warren Huff, Directeur de CedarS. Appel à des dons pour changer la vie des campeurs! Life-transforming camperships needed!]

Il y a une belle logique, c’est évident,  entre le sujet de cette leçon et celle de la semaine dernière, « Dieu, la seule cause et le seul Créateur ». Si Dieu prit la peine de créer un univers d'harmonie, de beauté, d'ordre et ainsi de suite, est-il alors illogique d’anticiper qu'Il fît également tout pour préserver cette création et la garder en sécurité? Qu'est-ce exactement la création que Dieu préserve? Est-ce beaucoup de jolie matière? Sont-ce les choses physiques, les bâtiments et les arbres? Notre identité, notre substance, notre être vrai et spirituel – c'est ce qui est éternellement en sécurité et régi par l’harmonie. Notre relation avec Dieu, notre coexistence avec Dieu, la façon dont nous exprimons Son être, toutes ces choses sont toujours préservées et sécurisées dans l'Amour. Nous sommes certains de rencontrer des tempêtes de toutes sortes – au propre comme au figuré – nous seront mis au défi par la suggestion de la maladie, de l'injustice, de l'agression. Mais dans la mesure où « dès le réveil, [nous nous] rassas[ions] de ton image » (Lecture alternée, Ps.17:15), où nous devenons consciemment conscients de notre vraie nature, nous serons en paix, tout comme Jésus l’était au milieu de ce qui semblait être une tempête mortelle dans la citation B15. Il s'agit là d'un changement de conscience, non un changement de notre identité. Et il s'agit d'un effort concret de notre part. Le fait que nous réalisons notre sécurité à travers un changement de conscience ne signifie nullement que nous vivons cette sécurité juste comme une certaine « rêverie mentale ». Jésus a réellement calmé la tempête (B15) et guéri la femme atteinte de perte de sang (B19); et David a tué Goliath (B9), et tout cela à travers la recognition du pouvoir et du gouvernement de Dieu.

Section 1: Excellente relation avec Dieu.

Cette section commence par une reconnaissance de la relation de confiance que nous entretenons avec notre Père-Mère. «MyBibleLesson» souligne la traduction en hébreu du mot "bonté" – Hesed – qui décrit l'alliance ou la relation d'accord que Dieu établit avec son peuple. Donc, vous voyez cette «bonté» et ses formes utilisées tout au long de la leçon, révélant une dimension différente de notre lien avec Dieu. Non seulement Il aime sa création, mais cet amour est basé sur une promesse fiable et infrangible ou alliance conclue avec cette création. Ceci est souvent représenté par l'idée de la parentalité de Dieu. La citation B4 utilise la notion de maternité. Cependant, en faisant appel à l'idée d'une alliance, nous allons au-delà même du sens du puissant amour éternel d'une mère pour ses enfants à la loi divine infrangible d’Amour que Dieu a pour nous. Parce que, avouons-le, il existe beaucoup d'exemples où l'humaine belle analogie de la maternité ou de la paternité ne tient pas. En d'autres termes: la Paternité-Maternité de Dieu ne nous trahit jamais ; elle est toute entière digne de confiance et fiable ; elle nous assure la tendre affection et le doux entretien dont nous avons tous besoin ainsi que la puissante protection et sécurité auxquelles nous aspirons.

Section 2: Il s'agit de la force et la présence de Dieu, non de "Goliath".

Goliath est un symbole iconique de l'agression et de la redoutable puissance humaine. Goliath apparaît à chacun de nous sous forme de tentation du péché, (insinuant que nous sommes inférieurs ou faibles), nous insinuant d'avoir peur en présence de la maladie, ou tout simplement d’avoir peur juste pour la forme! Lorsque Mrs Eddy nous donne sa traduction spirituelle du Psaume 23 dans Science et Santé, elle traduit « J’habiterai dans la maison de l’Eternel pour toujours » comme: « J’habiterai dans [la conscience de l'AMOUR] pour toujours ». Alors, quand je regarde la citation B7, le début du Psaume 91, et que je vois « Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut repose à l'ombre du Tout-Puissant », je pense que ce n'est pas exagéré de prendre cet abri à l'ombre de Dieu comme un état de prise de conscience du pouvoir et du gouvernement de l'Amour. C'est la même «conscience» à laquelle  je me referais dans la Lecture alternée en parlant de « réveil » sur la ressemblance de Dieu. Et je vois la même idée dans la citation S11 là où Mrs Eddy dit que nous devons nous connaître nous-mêmes ; connaissons qui nous sommes vraiment, ainsi Dieu nous fournit tout ce qu'il nous faut pour vaincre le mal.

Il y a quelque temps, mon mari et moi accompagnés d’un ami étions partis à la conquête d’un domaine terrien ouvert à la colonisation en Alaska. Nous avons quitté la cabine de notre ami à 4h du matin sachant que la zone était difficile à rallier, que nous aurions besoin de beaucoup de temps pour y arriver, faire le choix d’un lot, l’explorer et le délimiter, et enfin retourner à la cabine. La zone était désertique, sans pistes; la plupart des passages étaient broussailleux et impraticables. Mais le plus difficile de tout était pour moi la traversée du « pont » qui enjambe le fleuve Chulitna, aux eaux rapides et glaciales au sud de Denali Park. Tout ce qui restait de ce pont qui surplombe le fleuve à une certaine hauteur étaient deux câbles d’environ 50 mètres de long d'un côté à l'autre et quelques garde-fous rouillés  suspendus aux câbles. Il n'y avait pratiquement rien des planches de bois qui autrefois tapissait la traversée. Nous grimpâmes la structure qui tenait les câbles et prenant les câbles sous nos aisselles, nous avançâmes dans le fleuve à pieds agrippés au mieux contre le garde-fou qui ne pouvait tenir vertical mais plutôt balançait; c'était pénible, effrayant et épuisant. La traversée faite, nous passâmes plus de 8h de temps nous démenant dans les taillis à hauteur de poitrine  sous la froide bruine d’Alaska pour choisir notre site, en marquer les bornes puis revenir vers le pont.  Je fus « jouée » par le temps mis pour revenir au pont. Il avait encore un peu de lumière grâce à l'été de l'Alaska mais il était tard. Avais-je mentionné que je luttais vraiment avec la peur des altitudes? C’était un peu comme ces craintes à la Goliath, la plupart du temps irrationnelles. Je le savais mais c’était un défi. Je pris mon calme et commençai ma traversée de retour. J'étais à 15 ou 20 pieds environ de la rive quand je commençai à penser qu'il serait plus raisonnable de simplement sauter dans le fleuve  et de nager avec le courant jusqu'à la rive. Rappelez-vous que le fleuve est alimenté des glaciers? Il coulait en formant des vagues plus géantes que moi. Ce n'était certainement pas une option  de « sauter dans le fleuve et de nager jusqu'à la rive »! Je commençai à comprendre que  je souffrais d’un début d’hypothermie qui s’accompagne de la prétention que l'homme perd la clarté de pensée. C’est connu que des gens prennent des décisions vraiment bizarres sous l’hypothermie. Certains se sont dépouillés de leurs vêtements  pour se coucher et siester dans la neige ; ce qui n’est évidemment pas un bon choix lorsque vous grelottez déjà de froid. Il n'y avait pas de neige en ce temps-là, mais j'étais mouillée toute la journée. La température était entre 45 et 50 degrés Fahrenheit et j'étais vraiment lessivée. Heureusement, notre ami était au sommet de la structure à l’autre bout. Il me voyait dans le fleuve  et commençait à m’en encourager. Il était aussi Scientiste Chrétien. Sans s’alarmer, il continuait à m’encourager avec calme et douceur. Je ne me rappelai pas un seul mot de ce qu’il me disait, mais lorsque je parvins enfin au pied de la tour, je me souvins  pensant : "Wao! Avais-je vraiment cru légitime cette option de sauter dans le fleuve! Comment pourrais-je avoir une telle pensée? » C'était tellement évident pour moi que cette pensée n'était pas « mienne ». Ce n'était pas mon moi conscient. Mon ami avait interrompu ces pensées «non-miennes», le temps pour moi de reprendre conscience de qui j'étais. Cette prise de conscience, à son tour, vainquit les suggestions apparemment puissantes  à la « Goliath » qui se présentaient à moi. Cela a été un exemple d’inspiration pour moi sur comment nous pouvons « réveiller » un ami sur la nécessité de « nous connaitre nous-mêmes » afin que Dieu puisse nous donner ce dont nous avons besoin à un moment pour vaincre tout  « Goliath » [S11].  Mais c'est toujours Dieu qui fait ce travail! Rappelez-vous de David disant à Saül: « L'Eternel, qui m'a délivré de la griffe du lion … me délivrera aussi de la main de ce Philistin » (B9).

Section 3: « Calme au milieu du témoignage discordant des sens matériels » [S14, 306:27]

Le sens spirituel est toujours en train de dérouler l’harmonie de sorte que nous puissions être sûrs  lorsque confrontés à des phénomènes redoutables de la «nature» pour savoir qu’il s’agit juste de la matière enragée. Ces phénomènes ne sont pas causés ou provoqués par Dieu, et dans la mesure où nous sommes éveillés sur ce fait, nous pouvons bien tranquillement gérer ces mers agitées. La citation B12 est un hommage poétique à la présence de Dieu devant cette destruction, et comment cette présence nous apporte l'intrépidité. Grâce à notre connaissance de la Science Chrétienne, nous dit-on dans la citation S17, nous commençons à discerner la vérité de Dieu, et nous cessons d’aller à la recherche de la vérité dans la matière. La Science Chrétienne  nous révèle comment nous pouvons démontrer notre domination sur la peur et sur toutes sortes de chaos induits  par la matière, et comment guérir comme Jésus-Christ guérit.

Et la citation S18, avec son énorme ampleur, ne laisse aucune place pour  la « férocité bestiale », la maladie, l'agression, toute manifestation du pouvoir de la matière. On nous rappelle encore une fois notre coexistence avec Dieu. Jamais nous ne demeurons séparés de Dieu, dans la matière. Il peut être utile, lorsque nous sommes confrontés à des circonstances effrayantes, de nous rappeler que nous sommes tous une création délibérée de Dieu. Nous avons un objectif qui ne peut être contrecarré par la matière ou par les revendications de la matière, un but que Dieu est en train de dérouler. Je pense que Jésus était certainement conscient de sa propre place spéciale; et nous aussi, en tant qu’expression de Dieu, nous avons un objectif divinement nécessaire à réaliser. [Puisse votre «raison d'être» soit de «communiquer la vérité, la santé et le bonheur»? Voir Miscellanées 165:21 et le thème métaphysique de CedarS 2014 ,  « Vire pour donner » metaphysical theme, “Live to Give!”]

Section 4: Un sens matériel de l'identité est un sens vulnérable.

«Stimuler» est un autre mot pour ‘rendre/donner  la vie’ à quelque chose ou quelqu'un. La citation B16 commence par demander à Dieu de nous rendre la vie. Peut-être que nous aussi, nous pouvons demander une meilleure compréhension de notre vie donnée par Dieu, fondée sur la spiritualité. Et là encore, nous avons la « bonté », cette alliance de promesse entre Dieu et Son peuple, afin de le sauver et le défendre. Un sens matériel de la vie comme existant dans la matière est fragile. Il y a tellement d'erreurs intruses qui peuvent pousser rapidement un tel sens vers son déclin. La femme dans cette section luttait vigoureusement contre ce sentiment de vie dans la matière régie par la matière. Plus que toute autre personne, Jésus nous montre que notre sécurité, santé et vie sont vraiment maintenues par Dieu, par l’Amour. Pourquoi Dieu a-t-il envoyé Jésus pour faire toutes ces grandes œuvres de guérison? L’a-t-il fait pour Se faire plaisir, ou pour prouver Son pouvoir aux yeux de l'homme et à Lui-même? Mary Baker Eddy nous dit dans la citation S20 que d’entretenir  une telle croyance est un acte de trahison. Dieu n'a pas besoin de l'aide de Jésus pour montrer Sa puissance. C’est  l'humanité qui en a besoin. A présent, nous pouvons prendre l'exemple de Jésus et de là apprendre que la matière n'est pas le vrai pouvoir, que nous sommes uniquement soumis à un Dieu aimant avec qui nous coexistons. Si nous attendons une solution de guérison en dehors de Dieu ou de l'Amour, nous cherchons au mauvais endroit, à l'extérieur de « Tout », de tout ce qui existe réellement! Qu'y a-t-il là-bas? Eh bien, rien! Il n'y a rien «en dehors» du Tout.

Section 5: Où pouvons-nous voir notre moi en sureté et en sécurité?

Nous ne pouvons voir notre véritable et sure identité que dans la Science divine, le niveau spirituellement élevé et spirituellement compris de la Science Chrétienne. Mary Baker Eddy nous dit que la seule véritable sécurité que nous avons partant de nos revendications au sujet de l’être harmonieux de l'homme se trouve dans la Science divine (S28). Cette sécurité ne se trouve pas dans la matière, ni dans des points de vue savants et « élevés » sur la matière. Mais elle se trouve  dans «Science divine » qui demeure dans les lois de Dieu, et non dans les lois de la matière. La Science divine opère sans cesse, soutenant l'homme. Nous avons bouclé la boucle, revenant au tout début où nous déclarions que l'homme, tout en faisant face aux suggestions selon lesquelles la matière est féroce, destructrice, agressive, et ainsi de suite, est ultimement en sûreté  et protégé dans la mesure où nous le voyons  Scientifiquement. Il n'y a pas de matière pour nous « persuader » que nous sommes des êtres séparés de l'Amour, tel que mis en évidence dans la citation B24 ainsi que dans les passages de Romains 8 au niveau de la Lecture alternée). Nous pouvons affirmer que notre sécurité et notre être harmonieux sont tout ce que nous voulons. Mais pour les voir, nous devons démontrer la Science Chrétienne tous les jours jusqu'à ce que notre compréhension approfondie devienne de plus en plus divinement perspicace. Très vite, nous nous trouverons  « calme[s] au milieu du témoignage discordant des sens matériels », « endormi[s] sur un coussin », tandis que la tempête fait rage autour de nous. Cela me fait rappeler du poème de Mrs Eddy, Christ, mon refuge : « Sur les flots en courroux, je vois Le Christ marcher : Calmant les eaux, sa tendre vois Sait m’apaiser. La Vérité m’attache au roc : Ni mer ni vent Ne peut m’ébranler par ses chocs Dorénavant. »


[PS de Warren, extrait de sa MET du 5 décembre 2002 sur la citation S11 au sujet de comment prouver que « les Aptitudes et les Opportunités sont des idées coordonnées » et  « Se hisser à la hauteur de l’Occasion ».

Quelles occasions ou opportunités exigent de vous le meilleur de vous-mêmes ces jours-ci?

1. Devoirs difficiles, charge de travail incroyable et des délais plutôt assassins?

2. Des examens importants ou des dates d'échéance?

3. Un grand jeu, une présentation ou une performance?

4. Rôle de leadership de groupe (s)?

5. Une date importante ou un événement social?

6. Une situation délicate face à laquelle une prise de position morale ou éthique est nécessaire?

7. Une relation difficile qui continue d’éprouver  votre patience, sérénité et intégrité?

Quelles que soient les opportunités qui vous attendent, vous pouvez y faire face en maître en obéissant à ce puissant ordre en deux mots : « Connais-toi toi, et Dieu te donnera la sagesse qu’il te faudra pour remporter une victoire sur le mal et Il t’en fournira l’l'occasion » (Science & Santé, 571:18, S11).

Connaissez-vous  comme Dieu vous connaît – comme étant une éternelle expression parfaite de « infinité, liberté, harmonie et félicité sans bornes » (SS.481:3). Acceptez totalement et exprimez simplement chacun de ces éléments de votre identité divine pour éradiquer leurs contraires illégitimes. Sans un sens de moi basé sur le corps, vous serez ouvert à Dieu afin qu’il élimine de votre expérience: tous les attraits matériels débilitants d’énergie limitée, de fonds, d’intelligence, de vitesse, d’inspiration ; toutes ses esclavagisantes et sapantes restrictions (blessures, bandeaux rouges); tout son  frottement régulier des relations discordantes et ses constants nuages de frustration, de tristesse et de chaos potentiel. Tous sont effacés! Jamais ils n’ont fait partie de vous ni de ceux que vous aimez.

Dans les deux prochains jours, « votre devoir, si vous l'acceptez », consistera simplement à faire votre part, vous connaître spirituellement, et regarder Dieu faire Sa part, vous fournir toute la sagesse et toutes les occasions où des victoires sont attendues. Vous pouvez également profiter de chaque leçon pour mettre en évidence en une couleur tous les apports de Dieu et en une autre  les vôtres.

Un ami a jeté un nouvel éclairage sur notre passage en étude par cet aperçu en une ligne: L’« APTITUDE (la sagesse) et l’OPPORTUNITE (l'occasion) sont des idées coordonnées ».

En acceptant cette loi divine et en vous connaissant spirituellement, vous n'aurez jamais l’aptitude sans avoir l'occasion de l’exercer (pas de place assise inutile). Et, vous n’aurez également jamais des opportunités (comme les sept énumérées) sans avoir les aptitudes données par Dieu pour être à la hauteur des circonstances!]


[Les idées pour la mise en pratique étaient initialement préparées  pour aider les campeurs et le personnel de CedarS (et autres amis) à voir et démontrer quotidiennement  l'importance d’étudier et d’appliquer les enseignements des Leçons bibliques de la Science Chrétienne toute l’année, et pas seulement au camp!

Warren Huff, Directeur de CedarS & rédacteur en chef des notes & rajouts entre crochets et en italique.]

[Note supplémentaire du Directeur: Vous pouvez vous inscrire pour recevoir gratuitement par email ces idées pour la mise en pratique – chaque lundi en anglais, ou une TRADUCTION LIBRE chaque mercredi en allemand grâce à Manfred et Jeanette, ou en espagnol grâce à une équipe formée d’Ana, d’Erick, de Claudia et de Patricio, ou en portugais grâce aux assistants d’Orlando Trentini, CSB,  au Brésil. Une traduction française volontaire par Rodger Glokpor, un Scientiste Chrétien de Lomé, Togo (Afrique de l'ouest), est assurée. Merci à Rodger et à tous les traducteurs ! Allez sur http://www.cedarscamps.org/ et cliquez sur « Newsletters » pour un abonnement gratuit dans ces langues].

Metaphysical

Recognize Mind, God, as the source of all good and all understanding! - Whenever — for...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page