Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

Accepter la promesse : « rien ne pourra vous nuire »

Rick Stewart, C.S., Dresden, Germany
Posted Monday, April 8th, 2019

Accepter la promesse : « rien ne pourra vous nuire »

Idées métaphysiques pour la mise en pratique de la Leçon biblique de la Science Chrétienne sur:

Le péché, la maladie et la mort sont-ils réels?

Pour le 8 à 14 avril, 2019

Par Rick Stewart CS

Wormser Str 30 Dresden, Germany 01309

rickstewartcs@aol.com +49 351 312 4736 +49 176 32 33 6080

Le péché, la maladie et la mort sont-ils réels? Quelle question à considérer!

Demander-la au monde. Demander aux milliards d’habitants sur la Terre, demander aux facultés de l’université, au personnel des cliniques de santé, aux chefs des grandes sociétés pharmaceutiques, aux travailleurs des laboratoires et des centres de recherche, et même demander à la plupart des séminaires. Demander la question à la plupart des gens dans le monde et ils vont te répondre : « Oui. Le péché, la maladie, et la mort sont réels! ».

Mais si tu demandes la question aux gens qui étudient la Leçon biblique de cette semaine de la Science Chrétienne, ils vont probablement te répondre : « Non. Le péché, la maladie, et la mort ne sont pas réels. »

Et vous pourriez dire que cette disparité vient de votre point de vue de la réalité. L’étude de la Leçon biblique de cette semaine donne des indices sur la vue de la réalité enseignée par Jésus Christ à ce sujet.

Et le Texte d’or? Il forme un lien essentiel pour découvrir ce que Christ a su et a enseigné. Le Texte d’or de la leçon de cette semaine se trouve dans l’Évangile selon Luc, Luc 10:19, et ça fait partie d’une conversation que Jésus a eue avec certains de ses étudiants à leur retour d’une mission de guérison et de prédication.

« Rien ne pourra vous nuire ». Le verset entier se lit : « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. » (Voir les monologues de Ken Cooper liés au Texte d’or dans W’s PS#1)

Ce verset et le chapitre entier de Luc 10 clarifie pourquoi les gens et les institutions du monde répondraient ‘oui’ et ceux qui lisent Luc 10 en tant que disciples (radicaux) de Christ Jésus répondraient ‘non’.

D’autres versets de ce chapitre nous expliquent peut-être la différence. « Dans quelque ville que vous entriez et où l’on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté, guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : Le royaume de Dieu s’est approché de vous. » (Luc 10 : 8, 9)

Voilà le nœud : la vue du monde par rapport à la vue du royaume de Dieu. Elles ne sont pas la même. Alors que Jésus vivait constamment dans le royaume de Dieu et vivait selon ses règles, ses lois, et ses vérités, ceux du monde vivent/vivaient selon les lois du monde matériel. Dans le monde matériel, le péché, la maladie, et la mort semblent bien réels.

Les citations suivantes de Science and Health with Key to the Scriptures par Mary Baker Eddy nous montre la vue de la Science Chrétienne selon l’instruction de Jésus à ses disciples.

« Cette compréhension du pouvoir que détient l’homme, lorsqu’il est armé par Dieu, a malheureusement disparu de l’histoire chrétienne. Depuis des siècles cette compréhension est endormie, élément perdu du christianisme. Nos missionnaires portent la Bible aux Indes, mais peut-on affirmer qu’ils l’expliquent de façon pratique, comme le fit Jésus, alors que des centaines de personnes y meurent chaque année par suite des morsures de serpents? Comprenant la loi spirituelle et sachant qu’il n’existe pas de loi matérielle, Jésus dit : ‘Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : … Ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.’ Il eût été bon que la chrétienté crût à cette parole sacrée et y obéît!

La promesse de Jésus est perpétuelle. Si elle n’avait été faite qu’à ses disciples immédiats, le passage des Écritures dirait vous et non pas ils. » (SH 328 : 15-32)

Alors voilà! Découvrons ensemble ce que cette leçon nous offre et voyons comment des vraies démonstrations ont prouvé que le péché, la maladie et la mort ne sont point réels!

La Lecture alternée Esaïe 40:4, 5, 10, 11; 11:6, 9; Hébreux 12:12, 13

La Lecture alternée introduit un monde où Dieu révélera à toute chair Sa gloire et s’occupera de Sa création comme un Berger. Et Il « [fortifiera] donc vos mains languissantes et vos genoux affaiblis; et [suivra] avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse. » (Hébreux 12 : 12, 13)

La promesse commence là : Dieu révélant un monde où diverses formes de maladies sont guéries plutôt que simplement endurées.

Section 1 Réveille-toi à la promesse de la réalité du Bien

Dans cette section, le psalmiste, le prophète Esaïe, et l’auteur du livre d’Apocalypse préparent le terrain.

« L’Éternel aussi accordera le bonheur » (B1 | Psaumes 85 : 13)

« Aucun habitant ne dit : Je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités. » (B2 | Esaïe 33 : 24)

« [Dieu] essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (B4 | Apocalypse 21 : 4)

Devrions-nous croire cela inimaginable que l’auteur de Science and Health soit en fait disposé à adopter une vue de la réalité en harmonie avec la réalité trouvé dans l’Ancien et dans le Nouveau Testament? Une vue que, à cause de sa compréhension de Dieu, -- les réalités du royaume de Dieu d’après Jésus, -- permet à l’harmonie de prévaloir?

Dans la citation S3, Mary Baker Eddy écrit : « Il n’y a aucune association, ni présente ni éternelle, entre l’erreur et la Vérité, entre la chair et l’Esprit. Dieu est aussi incapable de produire le péché, la maladie et la mort, qu’Il l’est de ressentir ces erreurs. Comment alors Lui serait-il possible de créer l’homme sujet à cette triade d’erreurs – l’homme qui est fait à la ressemblance divine? » (S3 | 356 : 18)

Pour certains, ceci est une nouvelle frontière, une nouvelle vue de la réalité. Certains n’ont jamais pensé à Dieu comme étant « un secours qui ne manque jamais dans la détresse », y compris la santé. Mais c’est certainement le droit de l’individu de choisir.

Dans le livre de la Science Chrétienne, Science and Health, il est clairement indiqué, au début de chapitre XIII, L’enseignement de la Science Chrétienne, à quel point il est important de ne pas juger l’expérience d’un autre. Chacun travaille son propre salut à sa lumière. C’est aussi important de respecter la décision d’un individu de rechercher « certains traitement physiques ordinaires ».

Dans Science and Health, Mary Baker Eddy écrit : « S’il arrive que des Scientistes Chrétiens, ayant fait appel à d’autres Scientistes, ne reçoivent pas de ces frères l’aide qu’ils attendaient, Dieu les guidera néanmoins à faire un emploi légitime de moyens temporaires et éternels. Pas à pas ceux qui se confient en Lui trouveront que ‘Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse’. » (SH 444 : 8)

J’aime penser d’une ouverture d’esprit qui accompagne la prière, une volonté d’écouter et d’être guidé chaque fois qu’on cherche la guérison. Dans ma vie et avec ma famille, j’ai vu d’innombrables exemples de guérison spirituelle et de ce qu’on pourrait appeler des remèdes miraculeux. Mais moi, je ne les vois pas comme miraculeux, mais plutôt divinement naturel.

Pour ma femme et moi, les soins de nos enfants n’est jamais une dispute, sinon une concorde. Nous répondons tous les deux à la situation avec amour. Et je suis très reconnaissant des soins fournis par les chirurgiens et les médecins. Par exemple, il y a plusieurs années, lorsque notre fils Johann a été blessé sur le toboggan d’une piscine publique, ma femme et moi étions reconnaissants des services d’un chirurgien qui jeté un coup d’œil et a rapidement cousu la blessure pratiquement sans douleur.

Je me suis souvenu de la page 401 de Science and Health : « En attendant que notre époque en progrès admette l’efficacité et la suprématie de l’Entendement, il vaut mieux que les Scientistes Chrétiens, lorsqu’il s’agit de chirurgie, de fractures et de luxation, s’en rapportent à la dextérité du chirurgien, tandis que le guérisseur mental s’occupe principalement de la reconstruction mentale et s’efforce de prévenir l’inflammation. » (SH 401 : 31-1)

La guérison a été rapide et n’a laissé aucune cicatrice. J’étais reconnaissant que les droits de ma femme soient respectés et que je puisse prier continuellement. Le résultat était une guérison complète et parfaite, et il n’y avait jamais de conflit!

Section 2 La supériorité à la maladie et au péché!

Le péché, être un pécheur, c’est terrible! Suis-je un pécheur, né pour pécher? Suis-je gouverné par divers péchés terribles? Tu es l’enfant de Dieu, agis comme tel!

J’ai toujours trouvé utile d’en savoir un peu plus sur la signification du mot ‘péché’. Le mot grec ‘hamartia’ utilisé dans le Nouveau Testament comporte le sens d’échec, d’erreur, ou de manquer la cible dans le sport du javelot. Et en hébreu, le mot ‘hata’ provient du tir à l’arc et littéralement fait référence à manquer la cible ou l’or au centre de la cible. D’une concordance grecque, pécher est défini comme ‘manquer la cible’.

Donc, tu n’as pas eu un mille, comme on dit aujourd’hui. Tu as fait un erreur. Mais il y a certainement de l’espoir pour la guérison!

Les citations suivantes de nos Pasteurs, la Bible et Science and Health, je les trouve très encourageantes quand je sais que j’ai ‘manqué la cible’ :

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. » (B8 | Jérémie 29 : 11)

« Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Éternel des armées. » (B9 | Malachie 3 : 11)

« … le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce. » (B10 | Romains 6 : 14)

« Considérer que vous êtes supérieur au péché parce que Dieu vous a créé supérieur au péché et qu’Il gouverne l’homme, c’est la vraie sagesse. Craindre le péché, c’est méconnaître le pouvoir de l’Amour et la Science divine de l’être dans la relation de l’homme à Dieu – c’est douter de Son gouvernement et ne pas se fier à Sa sollicitude omnipotente. » (S10 | 231 : 23-29)

Si nous péchons quand nous manquons simplement la cible – quand nous faisons une faute – alors la guérison devrait-il être quelque chose difficile? Alors que j’essayais de compléter ce Met pour les amis de CedarS, je me sentais frustré. J’essayais d’écrire le ‘Met’ sans une souris pour mon portable. Quelques personnes peuvent utiliser le pavé tactile du portable sans problème. Je ne suis pas une de ces personnes. C’était très difficile pour moi. J’ai été tenté de blâmer ma fille Alma. Je croyais qu’elle était celle qui avait cassé ma souris et ne l’admettrait pas. Donc, je ne suis pas sûr de savoir où se situe le péché. Était-ce à Alma de ne pas admettre ce que je pensais que le cas réel était? Ou était-ce moi qui avançais le principe et payais le coût en misère alors que j’essayais d’utiliser mon portable?

Soudain, alors que je travaillais sur le Met dans notre Salle de lecture avec une frustration croissante, je pensais : « Oh, A-Z Electronics n’est qu’à trois magasins. Je pourrais acheter une nouvelle souris ». Et alors j’en ai acheté un pour 4,99 euros, problème résolu. Ma frustration a disparu, et j’ai continué avec le Met. Peux-tu dire que le prétendu péché a été mis de côté pour l’harmonie? En fait, la croyance au péché avait pou effet de paralyser l’activité du bien. Abandonner le blâme, la fausse croyance et la frustration a ouvert la porte à une solution très simple.

Je me suis demandé, « Est-ce que je m’accroche à une croyance en le péché dans d’autres domaines qui peuvent aussi être facilement résolus? »

Section 3: Vivez dans l’agape, l’amour profond pour l'humanité, et faîtes le bien.

Paul, a encouragé l'église chrétienne à Corinthe avec une lettre. Dans le chapitre 13 de cette lettre il a parlé de ce que la Bible King James traduit « charity » [la charité en français] ou « Agapé » dans les termes bibliques. L’amour Agapé est un amour pour l'humanité et l'envie de faire le bien aux autres. Il encourage les autres à vivre avec patience, avec bonté, sans envie, sans arrogance, d’une manière qui n'est pas orgueilleuse, pas vaniteuse, pas malhonnête, pas irritée, qui ne soupçonne point le mal, et qui ne se réjouit pas dans les faiblesses des autres mais dans la vérité.

Dans 1890 un livre était publié par Henry Drummond, un évangéliste d'Écosse. Il est intitulé, « The Greatest Thing in the World. » [« La plus grande chose du monde »]. Il est une belle étude de I Corinthiens 13. Voici un lien où vous pouvez lire ce livre, en anglais, si vous ne l'avez pas.

http://www.brainybetty.com/2007Motivation/Henry%20Drummond%20-%20The%20Greatest%20Thing%20in%20the%20World.pdf

[Ce livre est aussi disponible en français, « La plus grande chose du monde » mais je ne pouvais pas trouver un lien ou vous pouvez lire cette traduction. ]

Il y a longtemps, j'ai lu dans une biographie de Mary Baker Eddy qu'elle avait dit qu'elle aurait écrit un livre au sujet de l'Amour de I Corinthiens 13, mais que Henry Drummond l’a fait d'une manière si excellente, qu'il l’a épargnée l'effort. En essayant de trouver la référence j'ai trouvé le suivant des recherches de la Bibliothèque Mary Baker Eddy. [traduit ici en français]

« A Mary Baker Eddy dit quelque chose au sujet d’Henry Drummond et “The Greatest Thing in the World »?

Henry Drummond (1851–1897) était un évangéliste d'Écosse. Son livre concernant I Corinthiens 13, The Greatest Thing in the World and other Addresses, était publié pour la première fois en 1890.

Dans l'édition de May 1913 du Christian Science Journal, Kate Davidson Kimball a mentionné Drummond et son livre. “Mrs. Eddy a dit une fois qu'elle avait eu l'intention d'écrire un tel livre elle-même, » elle a rappelé, « mais professeur Drummond l'avait fait si bien qu'il l'a épargnée l'effort. »

Nous n'avons pas pu trouver d'informations additionnelles sur ce commentaire. Kimball et son mari Edward A. Kimball, un professeur et conférencier de la Science Chrétienne, ont étudié la Science Chrétienne, tous les deux, avec Mary Baker Eddy, qui aurait pu communiquer ce que Mrs. Kimball a rappelé tout simplement dans conversation. »

https://www.marybakereddylibrary.org/research/did-mary-baker-eddy-have-anything-to-say-about-henry-drummond-and-his-book-on-first-corinthians-13-the-greatest-thing-in-the-world/

Section 4 La peur et la fièvre guéries en un instant avec la belle-mère de Pierre

Les guérisons rapides et la préservation de l’atmosphère de santé dans nos foyers sont un exercice chrétien louable. Supprimez l’erreur ou la maladie à la première suggestion! Le psalmiste nous dit que nous ne devons pas accepter chaque suggestion de la maladie qui nous vient à la pensée : « Car tu es mon refuge, Ô Éternel! Tu fais du Très-Haut ta retraite. Aucun malheur ne t’arrivera, aucun fléau n’approchera de ta tente. » (B16 | Psaumes 91 : 9, 10)

Et rappelle-toi que Jésus connaissait la Bible juive! Il le savait en long et en large, et aurait bien connu ce verset du Psaume 91. Peut-être était-ce même la base de sa prière de guérison? Regarde ce qu’il a fait dans la maison de Pierre :

« Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre. Il toucha sa main, et la fièvre la quitta; puis elle se leva, et le servit. Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades. » (B17 | Matthieu 8 : 14-16, Voir W’s PS sur la citation 17)

Tu sais que cette guérison est l’un de mes préférées parmi toutes les guérisons bibliques. Elle détruit deux fausses croyances ou impositions en une guérison. Premièrement, la guérison dissipe instantanément la fièvre. Deuxièmement, elle donne à la belle-mère de Pierre la liberté de servir le Maître et ses autres invités avec amour et hospitalité.

J’ai toujours aimé la façon dont ma mère faisait référence à ses belles-filles. Elle les appelait ses « filles-en-amour »! Il est temps de dissiper les faux concepts de belle-mère et de belle-fille. Mère-en-amour. Fille-en-amour.

Section 5 Sache ce que le Christ sait de la mort!

Qu'est-ce que je veux savoir au sujet de la mort? Chercherais-je des faits sur l'Internet? YouTube? Peut-être je devrais aller à mon pasteur? Mais quoi faire s’il est au milieu de la nuit? Est-ce que je veux réveiller pasteur Brown? Il est très occupé, je ne devrais pas l'inquiéter. Mais le pasteur du scientiste chrétien? Disponible 24 heures sur 24. Accès immédiat. Pas de sonner occupé ou problème avec la connexion internet.

Le Pasteur de la Science Chrétienne!!!!!!

Il est assez courant pour les gens de se tourner vers un pasteur quand ils ont besoin des conseils, du confort, de la guérison, ou d’une raison d'être. Le Pasteur de la Science Chrétienne est toujours disponible pour offrir ce type d'élevage et de conseille, jour et nuit. C'est parce que l'Église universelle de la Science Chrétienne a seulement un pasteur universel et permanent.

« Mary Baker Eddy, Découvreuse et Fondatrice de la Science Chrétienne, voulait que le pasteur de son Église soit aussi pur, constant, et puissant que la Parole de Dieu même. Dans ce but, en 1895, elle a ordonné Pasteur la Bible et son livre, Science and Health with Key to the Scriptures, qui ouvre la Bible dans son application à tous besoins. Ensemble, ces deux livres sont un mentor, une ressource spirituelle, et un guide intemporel accessible à tous—un pasteur pour le monde. » https://www.christianscience.com/the-christian-science-pastor

Nous savons que Jésus a vécu avec la conscience éternelle du Christ. Il pensait avec l’Entendement du Christ. Alors quand Jésus a reçu les nouvelles qu’un de ses meilleurs amis était malade, il a envisagé d’aller lui rendre visite. Il a attendu quelques jours car Jésus savait, « Cette maladie n’est point à la mort ». (B18 | Jean 11 : 4) Le Christ savait que Lazare dormait seulement!

« Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller. Les disciples lui dirent : Seigneur, s’il dort, il sera guéri. Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. Alors Jésus leu dit ouvertement : Lazare est mort. Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n’étais pas là. Mais allons vers lui. » (B18 | Jean 11 : 11-15 Voir W’s PS sur les citations B18 et B19)

Peut-être que vous n’avez pas de réponse concernant la mort? Mais ton Guide, ton Sauveur, le Christ a une réponse par démonstration.

Comme Mary Baker Eddy écrit dans Science and Health : « Le Christ est la vraie idée énonçant le bien, le message divin de Dieu aux hommes, parlant à la conscience humaine. Le Christ est incorporel, spirituel – voire l’image et la ressemblance divines, dissipant les illusions des sens; le Chemin, la Vérité et la Vie, guérissant les malades et chassant les maux, détruisant le péché, la maladie et la mort. » (S25 | 332 : 9-15)

Fouille dans ton Pasteur. Laissez les œuvres de Jésus et celles des prophètes et des apôtres te montrer comment la Vie triomphe de la mort. Cet homme vit par décret divin en manifestation incessante de la Vie éternelle.

Section 6: Réveillez-vous à la Vie! « Lazare, sors! »

Jésus a appelé Lazare et Lazare a répondu. [W: Remarquez un lien entre toutes les références á « appelé » et « prétendus » dans la Leçon biblique de la Science Chrétienne de la semaine passée au sujet de « L'irréalité »]

Mary Baker Eddy écrit,

”Jésus ressuscita Lazare grâce à sa compréhension que Lazare n'était pas mort, non en admettant que son corps était mort et était ensuite revenu à la vie. Si Jésus avait cru que Lazare avait vécu dans son corps ou qu'il y était mort, le Maître eût été sûr le même plan de croyance que ceux qui avaient enseveli le corps et il n'eût pu le ressusciter. » (S26 | 75:14)

« Le fait que le Christ, ou la Vérité, vainquit la mort et en triomphe encore, prouve que « la reine des épouvantes » n’est qu’une croyance mortelle, ou erreur, que la Vérité détruit avec les évidences spirituelles de la Vie; et cela montre que ce qui, pour les sens, semble être la mort n’est qu’une illusion mortelle, car pour l’homme réel et l’univers réel le processus de la mort n’existe pas. » (S27 | 289:14)

N’est pas cela notre plus profonde envie, savoir comme notre Maître le néant de la mort et la totalité de la Vie divine?

Les témoignages suivants des périodiques de la Science Chrétienne nous dirigent vers la direction dans laquelle notre Maître marchait.


L'ACTION DE DIEU

Par W. A. R.

Dans l'édition d’août 1884 du Christian Science Journal

« Je pensais profondément pendant longtemps au sujet de la nature et ministère de la « Pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient. » J'ai senti plus que jamais la vérité de Sa promesse, « je suis avec vous tous les jours, »; car Il était présent avec moi en effet—le Paraclet, le béni Consolateur. Puis j'ai senti armé pour me mettre en marche pour faire Son ministère, et je m’en suis pris à mes commissions de compassion quotidiennes.

La maison d’un de mes patients était dans un village situé sur la rive de l’Androscoggin. Pendant que j'étais là, j'ai reçu un message d'une mère de venir l'aider préparer son bébé pour l'enterrement.

L’enfant était mort depuis minuit, l'infirmière m'a dit, et quand je suis arrivé, il était allongé dans le bras de sa mère, pâle et haletant.

« Non faire la toilette mortuaire du mort, mais empêcher la mort, cela est ma mission, » j'ai dit aux parents, et à ma demande ils ont mis le bébé dans son berceau. Bientôt il s'est ouvert les yeux et a regardé autour de lui. Vers midi il s'est endormi naturellement, et après le troisième traitement il riait et jouait dans la maison, prenant du poids, et grandissant comme si aucune croyance grossière avait jamais essayé de déchirer sa vie adorable de la terre. Puis j'ai incliné ma tête et j'ai rendu grâce à « la Pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient, » car dans la puissance de Sa force avais j'accompli cela. » W. A. R.


J'étais invalide quand j'ai connu la Science Chrétienne, et...

By E. Kate Howell

De l'édition du 2 février, 1929 du Christian Science Sentinel

« J'étais invalide quand j'ai connu la Science Chrétienne, et un médecin m'a dit qu’il avait fait tout son possible pour moi. J'avais des maladies du foie, de l’estomac, de la cœur, des intestins, et d'autres maladies aussi. J’étais déjà familier avec la Science Chrétienne, et après le verdict du médecin, j'ai écrit à un praticien demandant traitement, et j'étais rapidement guérie. »

« J’étais une étudiante de la Bible, et j'ai tellement apprécié étudier « Science and Health with Key to the Scriptures » par Mary Baker Eddy, car il a répondu à toutes les questions difficiles qui avait résulté de mon étude des Saintes Écritures. J’ai trouvé un plan satisfaisant de salvation dans la Science Chrétienne, un plan qui inclut la guérison de toutes nos maladies et le pardon de toutes nos iniquités. Cela fait plus de trente ans que j'ai accepté la Science Chrétienne et que j'ai eu ma première guérison et pendant ce temps-là j'étais témoin de beaucoup de guérisons qu’on pourrait appeler merveilles. J’ai vu ce que les mortels appellent la mort vaincue par la raisonnement juste et l'entendement spirituelle qu'on enseigne dans la Science Chrétienne, et la personne mourante se réveille comme s'il était dans un sommeil profond. Jésus a dit que nous devons faire « des œuvres plus grandes » qu'il faisait; et Mrs. Eddy a renforcé ses enseignements en nous donnant « précepte sur précepte; règle sur règle » pour nous guider dans nos efforts. Et des gens ont prouvé partout dans le monde entier que la Science Chrétienne appliquée guérit et bénit. »

(Mrs.) E. Kate Howell, San Diego, California.

Section 7: Vaincre la triade du mal: le péché, la maladie, et la mort.

Notre maître, Christ Jésus, nous donne directement les commandements passionnés suivants :

« Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. » (B22 | Luc 10:19) [Voir le texte d’or.]

« Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement… » (B 23 | Matthew 10:8)

Christ Jésus a donné ces commandements passionnés à ses disciples et je ne peux pas m'imaginer que Jésus demanderait de nous ce qui ne soit pas possible. Il a encouragé et guidé ses disciples. Ses disciples pour toujours.

Pendant plus de quarante ans de la pratique de la guérison par la Science Chrétienne j'ai vu la guérison de beaucoup de maladies, un bon nombre de cas de ce qui pourrait être appelé le péché guéri, et deux cas où j'ai vu la mort disparaître pour révéler la Vie.

Est-ce que c'était toujours facile? Non. Quand est-ce que c'était le plus difficile? Quand j'ai laissé faufiler une croyance au sens personnel ou au défaite personnelle ou à la réussite personnelle. Savoir que Dieu était l'unique et seule source de la guérison était toujours une assistance énorme. Et le passage ci-dessous est venu des tas de fois au secours!

« Retenez perpétuellement cette pensée — que c'est l'idée spirituelle, le Saint-Esprit et le Christ, qui vous met à même de démontrer, avec une certitude scientifique, la règle de la guérison, basée sur son Principe divin, l'Amour, qui soutient, protège et environne tout l'être véritable. » (S31 | 496:15)

La réponse que je m'efforce de démontrer tous les jours à la question, « Le péché, la maladie, et la mort sont-ils réels? » est: « Absolument pas! »

Metaphysical

Realize the all-knowing, only Mind will teach and supply you all you need! - How wonderful to...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page