Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

Soit inséparable de l’Amour – « l’assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les chefs, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur

Kerry Jenkins, C.S., House Springs, MO
Posted Monday, April 1st, 2019

Soit inséparable de l’Amour – « l’assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les chefs, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 8 : 35-39 NRSV

Idées métaphysiques pour la mise en pratique de la Leçon biblique de la Science Chrétienne sur:

L’irréalité

Pour le 1-7 avril, 2019

Par Kerry Jenkins CS

House Springs, MO

Voici un titre encore plus long pour le « Met » de cette semaine, basé sur la traduction développée de NRSV de la dernière citation de la Bible dans la section 7 (B17).

« Qui nous séparera de l’amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée? Non, dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car j’ai l’assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les chefs, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 8 : 35-39 NRSV

En lisant la leçon de cette semaine, tout ce à quoi je pouvais penser, c’est comment nous ne sommes pas des êtres séparés de l’Amour. Nous ne sommes pas séparés par l’irréalité, la matière, la vapeur ou le rêve mortel. Nous ne sommes pas séparés de l’Amour par la maladie, la connaissance humaine, ou le dogme. Nous ne sommes pas séparés par les prétendues lois matérielles, ou par la volonté humaine. Nos corps ne peuvent nous séparer de l’Amour, ni par leur misère, ni en nous faisant plaisir. Nous sommes un avec l’Amour et il n’y a pas de réalité dans aucune autre croyance ou suggestion. Paul déclare simplement ceci le mieux!

Le texte d’or et la Lecture alternée.

La Texte d’or nous dit vraiment trois choses que nous pouvons faire pour nous assurer de ne pas être dupés du sens matériel / de l’irréalité : « poursuivre, garder, éviter ». Nous devrions poursuivre le bien ou la piété, et des qualités telles que la foi, l’amour, l’endurance et la douceur. Nous devons garder ces qualités qui nous ont été confiées en tant que réflexions divines. Et nous devons éviter l’erreur / l’irréalité – le bavardage profane, les contradictions de fausses connaissances. Cela a du sens, non? Nous devrions et voulons poursuivre des bonnes choses, et garder ces bonnes choses que nous poursuivons. Et nous voulons certainement éviter ce qui semblerait nous voler ce bien, tout ce qui semble opposer le bien et suggère qu’il existe une dualité entre le bien et le mal (et que Dieu ferait une force opposée à Sa bonté).

Ensuite dans la Lecture alternée, Jésus et Paul nous disent quelques façons de faire ces trois choses. Il faut laisser briller notre lumière! Nous ne la cachons pas là où elle sera privée d’oxygène et s’éteindra. Nous ne pouvons pas laisser notre sens matériel des choses (« le bavardage profane, les fausses connaissances ») éclipser notre sens spirituel qui révèle la beauté irradiante et la magnificence de notre être véritable! Il faut partager cette compréhension en irradiant l’Amour, la Vie, l’Entendement réfléchis, et ainsi de suite! Clairement, nous ne pouvons pas laisser la lumière être étouffée par la haine. L’Amour vainc cette haine et nous garde conscients de notre union avec l’Amour. Ensuite, nous avons les encouragements de Paul de mettre dans notre conscience toutes les choses qui sont vraies, honorables, justes, pures, aimables, de bonne qualité, vertueuses, louables … et qu’elles soient « l’objet de [nos] pensées »! En faisant cela, nous serons définitivement cette ville sur la colline, cette lumière qui brille librement. Et nous sentirons vraiment qu’aucune suggestion du mal ne peut nous séparer de notre union fiable, paisible, et harmonieuse avec l’Amour.

Section 1 : La réalité est spirituelle, l’irréalité est une vue matérielle et renversée.

Pourquoi ‘renversée’? Parce que notre sens matériel des choses, la vue superficielle que nous assimilons, imite la réalité de manières très efficaces. Il prend la beauté de l’Amour et en fait la haine sous toutes ses formes, l’harmonie de la santé en maladie, la brillance de la Vie en mort. Ceux-ci sont tous des moyens de dire à la pensée humaine que nous sommes très seuls, séparés de tout ce qui est bon et belle. Oui, toutes ces choses semblent très réelles au sens matériel. Mais à mesure que nous sommes disposés à exprimer ces qualités de vérité, d’honnêteté, de justice, de pureté, de beauté, de valeur, et ainsi de suite – disposés à les protéger, à y réfléchir, et à interdire l’entrée aux mensonges, « le bavardage profane » - nous nous trouvons en présence de la réalité spirituelle. Nous pouvons sentir qu’il n’y a vraiment rien de matériel qui puisse nous séparer de Dieu. Tout ce qui suggère une telle séparation est un mensonge.

La beauté de la Science Chrétienne réside dans le fait qu’elle nous permet de corriger l’idée fausse du sens matériel de la réalité (S2). Quel cadeau! Si vous avez déjà vu une situation impossible se transformer d’une manière qui semble miraculeuse, vous avez été témoin de la Science du Christ en action. Ceci est la Science que Jésus a pratiquée lorsqu’il a guérit l’homme aveugle et muet dans la leçon de cette semaine (B7), a ramené la jeune fille à la vie (B10), et encore plus d’actes de la bonté de Dieu en action à travers le Nouveau Testament. Cette correction de l’image matériel est évident aujourd’hui dans la vie quotidienne quand nous transformons une situation qui nous cause l’anxiété et le stress en une opportunité d’être inspirés, joyeux, et bienheureux.

J’ai des papiers qui pèsent sur moi depuis longtemps. Ils étaient à rendre bientôt, et pour être honnête, j’ai du mal à comprendre ce que les formulaires demandent. J’ai reconnu le stress que je ressentais comme du « bavardage profane ». En s’occupant de la cause profonde de cette suggestion, j’ai trouvé que j’avais pu organiser une petite « fête de travail » une soir de cette semaine. Mon mari avait les papiers nécessaires pour trouver ce dont nous avions besoin. Je pouvais remplir les formulaires et lui poser quelques questions qu’il était capable de chercher. Il a fallut du temps, mais cela a été accompli avec une mesure de paix et de partenariat agréable. Cela, c’est l’une des démonstrations les plus simples. Tu peux trouver plusieurs autres façons de faire ressortir la réalité spirituelle en lisant les témoignages de guérison dans les magazines publiés par la Société d’édition de la Science Chrétienne, ou par visiter une réunion de témoignage du mercredi dans une église filiale du Christ, Scientiste.

Section 2 Le dieu d’Adam est le dieu de la séparation.

L’Amour ne crée pas une version de l’univers où l’homme est honteux, pécheur, tenté, déchu et conscient de quelque chose que Dieu, l’infini, ne comprend pas – le mal. Pourquoi l’Amour omnipotent créerait-il, ou même voudrait-il créer, un homme qui serait expulsé de Son royaume – séparé de Sa bonté et de Sa totalité? Ceci est l’histoire de « la vapeur », de l’obscurité, de la confusion, de la duplicité et du rêve de l’existence matérielle. Cela ne correspond pas au Dieu que Jésus a révélé par la guérison, la bénédiction, et la prédication de la bonne nouvelle du Royaume des Cieux intérieur.

Remarquez que Jésus n’a pas choisi les ceux qui étaient sans péché pour guérir et bénir. (voir B10) Il est venu pour démontrer que l’homme est universellement digne et sans péché, non jugé et impur! Dans cette section aussi, nous avons un sens renversé de la réalité avec le rêve adamique. Même le passage d’Esaïe (B5) parle spécifiquement de cette idée d’une création que notre conscience mortelle « renversé ». La matière ou « l’argile » ne peut pas dire à Dieu que Son travail a été fait par lui-même. Seul Dieu, l’Amour, peut déclarer ce qu’Il a fait. Et il a fait ceci, déclarant que tout ce qu’Il a fait est « très bon » dans le premier récit de la création. Le mensonge de l’erreur n’est pas « quelque chose », comme dit Mary Baker Eddy en citation S7. START EDITING/TRANSLATING HERE. Il n’y a pas de connaissance d’où est venu l’erreur, et l’erreur n’a pas de connaissance de la gloire de notre propre moi. Ce vrai moi ne se trouve ni dans la poussière du sol, ni dans les côtes, ni dans la biologie humaine. Tout cela provient de la confusion et de la vapeur de la connaissance matérielle. Dieu ne peut pas se séparer de son reflet, pas plus que le soleil ne peut se séparer des rayons qui en émanent.

La honte, la tentation, le péché – ces choses essaieraient de nous empêcher de ressentir l’amour de l’Amour. Donc, elles ne peuvent pas faire partie de la vraie création. Nous avons la permission divine, pour ainsi dire, de laisser ces choses en dehors de notre expérience et d’accueillir seulement les véritables qualités de la création.

Section 3 Pas de dualité en Dieu, le bien, la réalité spirituelle.

N’est-il pas presque drôle que, quand Jésus guérit l’homme aveugle et le muet dans la citation B7, les pharisiens annoncent que ça doit être par le mal qu’il l’a guéri? Ils ne peuvent pas « abandonner la discordance » ou « renoncer à leurs croyances matérielles ». (S9) En présence de la totalité et de la bonté de Dieu, ils insistent sur la présence du mal, même si cela n’est pas logique. Cependant, ne faisons-nous pas la même chose quand nous sommes si abattus devant l’inharmonie, même après avoir vu la preuve de la totalité de Dieu à d’autres moments de notre vie? Contre toute attente, c’est facile à faire!

Nous devons faire ce que Jésus a montré et ce que Mary discute dans la citation S9 : Nous devons lier « l’homme fort » ou l’entendement mortel. Ainsi nous apportons notre contribution de voir l’harmonie de la réalité. Cela peut sembler difficile, mais c’est en collaboration avec l’harmonie de la réalité divine, de sorte que la loi de Dieu nous sert. C’est difficile parce qu’en abandonnant notre sens matériel des choses, nous nous aventurons dans la réalité spirituelle, dans ce qui, au sens matériel, semble certainement intangible. Cependant, ce n’est pas! La capacité de cet homme à voir et à parler après que Jésus l’ait guéri était tangible!

La maladie n’est qu’une des tentations originaux de la rêve adamique que connaître « plus » que Dieu en connaissance le bien et le mal nous bénéficie. Nous pouvons rejeter cette suggestion à tout moment et savoir que, tout comme les lois de la pesanteur nous gardent sur terre, de même l’Amour nous garde dans notre état harmonieux et guéri, un avec l’Amour.

Section 4 Les prétendues lois de la matière ne peuvent pas nous séparer de l’Amour.

Étant donné que nous sommes des idées divinement merveilleuses de Dieu, ses lois doivent être écrites dans nos cœurs et dans nos esprits. (B8) Ces lois s’appliquent naturellement à Sa création, tout comme la pesanteur s’applique à notre expérience terrestre. Le livre de Romains (B9) affirme que là où nos sens nous disent que nous sommes séparés de Dieu, voilà Dieu qui nous appelle Ses fils! C’est comme ça qu’Il identifie son reflet.

J’aime que dans cette version de l’histoire de Jésus ressuscitant la jeune fille d’entre les morts, le chef dit à Jésus que bien qu’il sache que sa fille est déjà mort, il est certain que Jésus peut renverser cette, disons « inversion » de la réalité spirituelle. Il n’a pas cru ce que les sens matériels disaient. Mary Baker Eddy a fait la même chose quand elle a ressuscité Calvin Frye d’entre les morts. En effet, une fois elle a continué ses efforts pour une heure! Elle n’était point dissuadé par l’évidence matériel!

La mort n’est pas la séparation de l’Amour. La mortalité est la rêve adamique et quand nous sommes réveillés, nous vivons dans l’éternité, elles ne sont pas le fait de notre être. (Et pensez-y, la raison pourquoi il faut une leçon au sujet de « irréalité » et aussi une au sujet de « réalité », c’est parce qu’il faut se réveiller de cette rêve de vie dans la matière; sinon, nous ressentons seulement la rêve, et non pas notre unité avec l’Amour!)

Section 5 La volonté humaine fera de son mieux nous séparer de l’unique Entendement--mais la Vérité révèle l'unité.

Dans cette section, les citations de Mary Baker Eddy assimile cette histoire de la Bible avec le pratique délibéré de se débarrasser du mal par le mal de la volonté humaine, ou le pratique d’une personnalité magnétique. La vérité est l’antidote pour cette prétendue puissance. Nous pouvons nous souvenir que quand nous nous trouvons attiré à quelque chose ou par l’influence de quelqu'un d'autre ou par notre propre sens de volonté humaine ou désir, la Vérité peut réduire au silence ce désir ou attrait parce que la Vérité est réelle.

Quand nous savons que la volonté humaine est un mensonge, qu’elle est fausse, nous pouvons vaincre notre impression que nous sommes séparés de l’attraction de l'Amour, la seule attraction véritable. La volonté humaine peut se présenter comme attirante, bénéfique. Mais nous avons le droit divin à voir qu'elle est sans puissance. Nous pouvons répondre à la volonté humaine, ou à la nôtre ou à la volonté d'un autre, avec rien sauf la calme compréhension qu’elle ne peut pas nous toucher. La volonté humaine est juste une autre itération du mensonge du serpent dans la rêve adamique que « vous serez comme les dieux ». Il y a seulement un Dieu—le Bien.

Section 6 Jésus nous a montré que même quand le serpent nous a trompé, nous pouvons ressentir notre unité véritable avec l'Amour.

Le message de Jésus de rédemption est pour nous tous. Il a révélé, plus que n'importe qui, que l'homme n'est pas ce que le sens matériel présente. Il a démontré que les plaisirs et les douleurs du sens physique ne nous montrent pas l'homme réel. Il a révélé l'homme inséparable de l'Amour, qui est libre des prétentions irréelles de la croyance matérielle. Il nous a montré comment « rompre ce charme terrestre » (S24) et vivre notre unité avec Dieu.

Les plaisirs en matière paraîtraient nous séparer de la joie véritable qui nous appartient en l'Esprit. Le Psalmiste chante cela ainsi: « Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. » (B15) L'irréalité, le rêve adamique, chuchotera qu'il y a des choses qu'on peut trouver en la matière et que nous ne pouvons pas ressentir en l'Esprit. C'est vrai. Mais la joie et la satisfaction que nous ressentons en l’Esprit sont profondes et durables, et n'ont pas d’effets secondaires. Dieu s'exprime dans l'abondance joyeuse. Nous ne ratons rien quand nous acceptons cette expérience véritable de réalité spirituelle. La vraie histoire, c'est que nous nous sentons seulement plus isolés, plus séparés de l'Amour, quand nous cédons aux chuchotements du sens matériel.

Section 7 L’Affirmation de Dieu de la Vérité : « Je t'appelle par ton nom: tu es à moi! ». (B16)

Dieu a créé notre moi même, notre identité spirituelle (nom), et nous appartenons à Dieu. Paul nous dit dans la citation B17 (notre titre pour ce 'met'), que nous ne pouvons pas être séparés de l'Amour, de l'amour de Christ. Il continue par lister quelques-uns des suggestions des rêves de l'irréalité, parce qu’il est claire que nous voyons ces suggestions pendant que nous progressons dans cette expérience. Mais il ne faut pas vivre avec ce sens irréel d'être séparé de l'Amour. Nous pouvons « conquérir » ces mensonges, comme affirme Paul!

« C’est l'ignorance et la fausse croyance, fondées sur un sens matériel des choses, qui cachent la beauté et la bonté spirituelles. » (S27) Plutôt que voir ceci comme une accusation de notre « aveuglement » à cette bonté quand nous ressentons l’inharmonie dans la vie, savons plutôt que ceci est la rêve très convaincant, mais néanmoins fausse, de la vie dans

la matière. Nous avons l'opportunité de démonter ce faux sens de la vie par les démonstrations, chaque jour. Soyons conscients chaque jour, que notre moi est divin, agréable, pur, guéri... Acceptons que le sens matériel ne soutiendra pas cela, mais que chaque aperçu que nous reconnaissons de l'activité de Dieu, de l'Amour, dans notre expérience, est un aperçu de notre unité avec l'Amour. Ceci nous mène à plus de démonstrations. Mais notre but doit être toujours de réjouir dans l'unité que nous avons avec l'Amour, la plus profonde compréhension de la réalité spirituelle, et de l'Amour Soi-même.

Section 8 Le bien est tout qui existe.

Sommes-nous prêts à accepter ce fait? Mary Baker Eddy (MBE) est claire que « Nos théories humaines matérielles » ne nous aideront pas à reconnaître ce fait. Une compréhension de Dieu peut venir seulement du sens spirituel. (S30) Cette compréhension nous joindra à l'Amour, surmontera toute suggestion (noté dans la citation S30) que l'homme est séparé de l'Amour. MBE nous dit aussi dans la citation S31 que nous n'attendons pas quelque « domaine spirituel » dans la future pour ressentir cette unité. Elle dit que nous devons reconnaître Dieu comme « ... suprême, tant dans le prétendu domaine physique que dans le domaine spirituel. » Il ne faut pas attendre quelque autre itération de la vie.

Jésus nous a dit que « le royaume de Dieu est au milieu de vous », pas là-dehors, où nous ne sommes pas malades, pauvres, tristes, fâchés.... Ce royaume au milieu est aussi un avec l'Amour que possible!

Metaphysical

Look at what IS … not at what seems to be … and find spiritual reality! - This is the...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page