Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

La substance est la réalité spirituelle, abandonnons le matériel pour le spirituel.

Kerry Jenkins, C.S., House Springs, MO
Posted Monday, September 7th, 2020

La substance est la réalité spirituelle, abandonnons le matériel pour le spirituel.
Idées d'applications métaphysiques pour la leçon biblique trimestrielle de la Science Chrétienne sur

"La Substance"
pour la semaine se terminant le 13 septembre 2020

Par Kerry Jenkins, CS, de House Springs, MO
kerry.helen.jenkins@gmail.com 314-406-0041

Un bref résumé des idées de cette étonnante leçon sur le fond pourrait ressembler à ceci: «Il n'y a qu'une seule chose de valeur réelle, et c'est la réalité que Dieu a créée et dont nous faisons partie. Nous ferions donc mieux de comprendre ce que c'est, car cela conduit au seul vrai bonheur et à la seule bonté qui existent! » En parcourant chaque section, nous apprenons, en bref, que:

1. Comprendre cette vraie existence ou cet être vient de la connaissance de Dieu.

2. Nous devons regarder au-delà de ce que la matière nous présente.

3. La Science Chrétienne nous donne une compréhension plus substantielle de la religion et de la médecine.

4. Nous devons nous demander "qu'est-ce que je chéris ou que j'aime vraiment?".

5.L'univers indestructible du bien de Dieu doit être démontré et partagé avec les autres pour être vraiment expérimenté. Et puis nous revenons à l'idée du texte d'or que:

6. Il y a une chose de grande valeur pour nous si nous voulons faire l'expérience de l'être véritable.

Ainsi, nous ferions mieux d'abandonner notre engouement pour les substituts matériels pour la satisfaction et la joie, et de commencer à vivre l'existence réelle et éternellement précieuse que Dieu nous a accordée.

Texte d'or: Parfois, j'aime à penser à vendre tout pour acheter "une perle de grande prix" (dans Matt. 13:45), c'est comme suivre totalement le premier commandement d'aimer et d'adorer un seul Dieu. Une fois que vous avez ne serait-ce qu'une infime idée de la grande valeur de Dieu pour l'homme, vous «vendez» tout, c'est-à-dire, vous abandonnez le compromis humain de vivre simplement une bonne existence humaine, et vous vous engagez à voir l'existence à travers une lentille spirituelle, ou sens spirituel seulement. Vers le haut de la page 296 de Science et Santé, Mary Baker Eddy nous dit: "Le progrès naît de l'expérience. C'est la maturation de l'homme mortel, par laquelle il abandonne le mortel pour l'immortel." (296: 4-7) Cette maturation est ce à quoi nous sommes tous engagés lorsque nous étudions ces leçons bibliques.

Lecture alternée: Si nous considérons le royaume des cieux comme un lieu de complétude spirituelle, nous pouvons voir que cette partie du sermon de Jésus sur la montagne indique que lorsque nous «ne nous inquiétons pas» aux choses de la matière - nourriture, vêtements, argent - nous commençons à ouvrir cette fenêtre de conscience spirituelle suffisamment pour commencer à entrevoir l'exhaustivité du royaume des cieux en chacun de nous. C'est un endroit où tous les besoins sont satisfaits, bien que cela puisse ne pas le paraître du point de vue du sens matériel. Tandis que nous nous pratiquons à chérir les trésors du ciel: la gentillesse, la grâce, l'amour inconditionnel, la générosité, la foi, la diligence, la sagesse, etc., nous commençons à perdre notre peur du manque parce que nous commençons à expérimenter la présence et la puissance de la provision de l'Amour.

Section 1: Connaître Dieu est une vraie richesse.

Vous n'avez pas besoin d'argent pour expérimenter la richesse d'une vie en Dieu. Cela m'a fait rire cette semaine quand je suis arrivé à "... votre âme se délectera de mets succulents." dans la citation B2. (Ésaïe 55: 1-3 (à;), 8, 9). Quand je pensais: «Pourquoi ne pas me réjouir de mets succelents / de l’abondance - peut-être même de la délicatesse - de Dieu et de la compréhension de Dieu, au lieu de « suivre un régime » constamment basé sur des croyances matérielles?» Les pensées mortelles semblent soutenir que nous pouvons obtenir satisfaction d'indulgences matérielles inoffensives (parfois pas si inoffensives) d'une sorte ou d'une autre. Mais en fait, c'est comme suivre un régime constant et strict de frustration, d'anxiété, de peur. Et c'est vraiment comme manger de l'écorce des arbres et de l'herbe!

Ce que l'entendement humain considère comme satisfaisant n'est pas la même chose que ce que Dieu sait, et nous devons être éduqués pour ne pas penser qu'une connaissance de la matière nous mènera à un destin satisfaisant. Comme les citations bibliques nous le disent: "... mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont mes voies, dit l'Éternel ." (B2, Ésaïe 55: 8) Et, "Avec moi sont la richesse et la gloire"; (B3, Prov.8: 18-21, italiques ajoutés pour souligner). La connaissance de Dieu fournira la seule vraie richesse que l'homme puisse avoir. Quand nous pensons à un moment de pur bonheur dans notre vie, cela a rarement, voire jamais, rien à voir avec l'argent. C'est une bonne ligne directrice à considérer lorsque nous sommes absorbés ou craintifs par nos besoins humains.

La partie Science et Santé de cette section nous donne une définition de la substance où Mary Baker Eddy fait référence à la déclaration biblique "La substance des choses qu'on espère, l'évidence de celles qu'on ne voit pas." pour illustrer la nature spirituelle invisible de la substance divine (Hébreux 11: 1 dans SH 468: 16, S2). Nous devons nous déplacer vers le domaine des idées spirituelles, plutôt que des «choses» matérielles.

Au début de l'été, aux Camps CedarS, on a demandé aux conseillers de changer certaines «choses en pensées» alors qu'ils réfléchissaient aux défis qui nous étaient présentés face à chaque protocole de pandémie. Cette idée de résolution des «choses en pensées» vient de la page 269 de Science et Santé de la leçon de cette semaine (269: 14, S4). Par exemple, quelle est «l'idée» spirituelle d'un masque facial? Cela représente peut-être l'idée de gentillesse et de considération, de communiquer en toute sécurité. Il pourrait passer d'un élément apparent de «sécurité sanitaire» à une barrière contre les pensées contagieuses de peur ou de doute. Vous avez l'idée! Ce processus de changement de «choses en pensées» est un processus de compréhension de la richesse de Dieu qui nous entoure déjà maintenant.

Section 2: Nous devons regarder au-delà de la matière.

C'est vrai, parfois la matière peut être très belle. Mes pensées à ce sujet sont que cette beauté est vraiment une représentation de la vraie substance de l'Esprit. Si elle est permanente et indestructible, alors elle appartient à l'Esprit. Mais, souvent, ce que nous voyons avec les sens matériels n'est pas si beau. Nous devons être disposés à regarder au-delà de nos sens matériels et à fonder notre joie et notre sagesse sur notre sens spirituel. Qu'est-ce que c'est? J'aime la façon dont Mary Baker Eddy le définit dans Science et Santé : «Le sens spirituel est le discernement du bien spirituel». (505: 20) - Et, "Le sens spirituel est la faculté consciente et constante de comprendre Dieu." (209: 31).

Dans cette section, «l'espoir» est utilisé pour décrire quelque chose de la capacité de l'homme à savoir que le bien existe même quand il semble caché (comme décrit dans la citation S11, page 298, ligne 4). Habakuk décrit cela dans la citation B5-3: 17, 18 et Jérémie, dans un moment d'espoir assez rare au milieu d'une période sombre pour les Juifs pendant l'exil babylonien, montre son espoir en achetant des terres en Israël. Cela implique un avenir dans lequel cette terre aura de la valeur pour les Juifs. Il n'y a pas de logique humaine dans son achat. Il n'y a que le sens solide et spirituel qu'il y a une valeur spirituelle à comprendre la substance derrière le pays d'Israël.

Dans Romains, Paul souligne avec sagesse que "... l'espérance qu'on voit n'est plus espérance : ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore ?" (Romains 8:24, B7) J'aime où Mary Baker Eddy compare l'espoir dans l'invisible à l'état de chrysalide (297: 20-24, S8). Quand j'élevais régulièrement des papillons avec mes garçons, quand ils étaient jeunes, nous avons fait des recherches sur ce processus de transformation de chenille en papillon. J'ai été étonné d'apprendre que, dans la chrysalide, la chenille ne devient guère plus qu'une glu liquide avant de se réorganiser en papillon. En d'autres termes, c'est encore plus absurde que l'idée d'une chenille se remodelant en papillon et «en croissance» d'ailes! Il se liquéfie et les molécules se réorganisent pour former cette autre créature, mais avec le même ADN. Pensez à quel point c'est symbolique!

La substance de notre identité est spirituelle, immuable. Mais à mesure que nous comprenons notre identité spirituelle supérieure en Dieu, nous nous transformons et nous nous élevons plus haut, nous avançons de ramper le long de la terre, à monter au-dessus d'elle! Mais, si nous regardons cette chrysalide, ou même la chenille elle-même, il n'y a aucun indice de ce qui se passe ou va lui arriver. De même, nous pouvons savoir que: "Ce serait empiéter sur la loi spirituelle et donner une fausse orientation à l'espérance humaine que de calculer ses perspectives de vie en se basant sur la matière." (319: 5-7, S6)

Section 3: La Science Chrétienne nous donne une compréhension plus substantielle de la religion et de la médecine.

Ce fait peut ne pas sembler important, mais pensez à la façon dont cela nous donne les tremplins pour progresser naturellement vers l'Esprit. Les passages bibliques de cette section indiquent l'espoir en Dieu pour notre santé, et ils sont résumés par l'ancien médecin, Luc, dans la guérison par Jésus de la femme qui avait dépensé tout son argent en remèdes médicaux pour sa maladie et n'a trouvé aucun soulagement. (Luc 8: 43-48, B11). Nous pouvons trouver la substance spirituelle à la fois dans la religion et dans la médecine lorsque nous la cherchons dans la Science que Jésus a pratiquée. Sa démonstration de la puissance et de la substance de Dieu pour guérir et bénir est le meilleur exemple pour nous aujourd'hui de la façon dont nous pouvons obtenir une vision plus élevée de la religion et de la médecine.

Le Christ Jésus a compris "... la nature et l'essence de tout être ..." (SH 460: 5, S15). N'est-ce pas comme dire que nous pouvons trouver la substance spirituelle de l'existence en Dieu et trouver comment démontrer cette compréhension de l'être à travers le Christ Jésus et à travers notre étude de la Science Chrétienne? La substance et la valeur de la religion, la substance et la valeur de la médecine, devraient être à la fois leur pouvoir de bénir et de guérir, d'apporter une compréhension plus profonde de la nature de Dieu et de l'homme comme permanent et complet. C'est ce que Jésus a certainement montré dans sa vie. C'est ce que les scientistes chrétiens s'efforcent de démontrer à travers la compréhension bibliquement ancrée de la vraie nature spirituelle de l'homme.

Section 4: Qu'est-ce que nous chérissons le plus cher à notre cœur?

Je doute qu'aucun de nous ne réponde ouvertement à cette question par «de l'argent». Et pour beaucoup, cela ne serait vraiment pas une tentation. Mais, il est sain de se demander si nous ne vivrons la paix que si nous avons un bon compte d’épargne, ou assez d’argent pour payer les factures, etc. Il est si difficile de vraiment «ne pas s'inquiéter» à ces choses! Je suis sûr que c'est pourquoi Jésus parle si puissamment du sujet de la richesse dans sa prédication.

L'argent et la richesse peuvent être un «substitut» facile et faux à la vraie paix spirituelle. Cela ne signifie pas que nous devons vivre à la limite de la survie pour vraiment comprendre le spirituel, le substantiel, la paix et la richesse. Cela signifie simplement que l'argent peut être un obstacle si nous ne sommes pas vigilants et à la recherche diligente de la vraie substance. Quand nous pensons à la première Béatitude de Jésus dans son Sermon sur la montagne, il est formulé dans Le Message d'Eugène Peterson, comme "Vous êtes béni quand vous êtes au bout de votre corde. Avec moins de vous, il y a plus de Dieu et de Sa règle. " [traduction pas autorisée] J'aime cette idée parce qu'elle illustre si clairement que c'est lorsque nous sommes vraiment incapables de répondre à nos besoins par aucun moyen matériel, que nous tendons finalement et vraiment profondément le bras vers Dieu. Il y a des dizaines d'histoires dans la Bible qui le montrent - l'une d'elles étant la femme désespérée qui saigne depuis douze ans dont il est question ci-dessus dans la section 3! (Luc 8: 43-48, B11).

La tentation qu'offre la pensée mortelle est que nous pouvons vivre une vie d'équilibre entre les activités matérielles et spirituelles. Jusqu'à un certain point, cela peut sembler faisable, mais la dualité n'est vraiment pas un raccourci. Il est voué à l'échec parce qu'il n'y a pas d'équilibre entre ce qui est réel et ce qui, à la fin, n'a ni substance ni réalité. Même littéralement, vous ne pouvez pas équilibrer le néant avec quelque chose de réelle sur une échelle - une de ces échelles d'équilibre à l'ancienne. Si nous nous dirigeons vers des activités plus matérielles, nous pouvons toujours faire un contrôle pour voir ce que notre cœur chérit. Il suffit peut-être de changer les «choses en pensées» pour amener ces trésors dans le domaine de la substance spirituelle. (269: 14, S4).

Section 5: Dieu a créé un univers spirituellement abondant que nous faisons mieux de prouver et de partager.

Comment faisons-nous cela? Une manière, nous fait remarquer Mary Baker Eddy, est: "Tout ce qui présente l’apparence d’une idée gouvernée par son Principe donne matière à réflexion. ... L’observation, l’invention, l’étude et la pensée originale élargissent les idées et devraient favoriser le progrès de l’entendement mortel, afin qu’il sorte de lui-même, de tout ce qui est mortel." (195: 15-16, 19 , 28, S24) C'est le meilleur « pitch » pour une éducation à laquelle je peux penser. En fin de compte, tout ce que nous faisons humainement devrait éduquer l'entendement mortel à sortir «de lui-même».

La meilleure littérature, science, histoire, art, etc. peuvent tous être un tremplin pour entrevoir la nature supérieure de l'homme, qui est finalement spirituelle. "Le genre humain se perfectionnera grâce à la Science et au christianisme. De la nécessité d’améliorer la race découle le fait que l’Entendement peut l’améliorer ; car l’Entendement peut substituer la pureté à l’impureté, la force à la faiblesse et la santé à la maladie. La Vérité transforme tout l’organisme et peut le guérir « tout entier »." (SH 371: 26, S26) Nous pouvons nous efforcer de remplir notre pensée de ce qui «tend à la changer» pour de bon - être aimant, vrai, généreux, altruiste, intelligent, joyeux et spirituellement substantiel. En concentrant nos pensées et nos efforts dans cette direction, nous partagerons naturellement notre compréhension spirituelle en développement avec ceux qui nous entourent , nous bénirons et inspirerons les autres dans leurs voyages vers un bonheur spirituel et substantiel.

Section 6: Tout ce qui est substantiel est spirituellement réel - alors continuez à comprendre la réalité!

La seule «perle» de valeur est Dieu, et le royaume spirituellement réel au sein duquel Dieu, le bien, gouverne. Pourquoi devrions-nous essayer un faux sens de l'existence, essayer d’«améliorer» ce faux sens? Nous pouvons nous éduquer ici et maintenant pour avancer vers une vision spirituellement substantielle de la vie et de l'être.

Nous n'avons pas besoin de vivre pleinement cette «vie matérielle», puis de passer à une vie spirituelle. Nous pouvons trouver la substance de l'existence spirituelle en ce moment et «vendre» tout ce qui nous empêcherait d'«acheter» ou de lutter pour cette compréhension plus vraie et plus substantielle de l'être. Cela ne nécessite pas de changement d'adresse, de nouvelle école, d'amis ou de famille. Elle exige seulement que nous reconnaissions la présence de la substance du Bien autour de nous et que nous nous efforcions continuellement de «l'acheter» et de la pratiquer en suivant diligemment la vie spirituellement substantielle de Christ Jésus.

Metaphysical

Audio link to Kerry's Met on UNREALITY -- Reason from Spirit, not matter! Let God turn all...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page