Cedar Camps

Metaphysical Ideas

Search Metaphysicals
 

Metaphysical Newsletters

The weekly Metaphysical Newsletter is provided to campers, staff, alumni, friends and the CedarS family at no charge however contributions help defray the costs of running this service.

Click here for more about how you can provide support!
 

Delivered to You FREE!

Available in five languages, get it delivered to your inbox weekly!

Subscribe Now!

Voyez la vie sous un angle nouveau…

Kathy Fitzer
Posted Monday, January 11th, 2021

Voyez la vie sous un angle nouveau… Chantez un cantique nouveau et soyez béni!

Idées d'applications métaphysiques pour la leçon biblique de la Science Chrétienne sur

« Vie»

du 11 au 17 janvier 2021

préparé par: Kathy Fitzer

kathyfitzer@gmail.com

Chanter, se réjouir et attendre de nouvelles bénédictions! À ma façon de penser, ça ne va pas mieux que ça !! La Vie répand des bénédictions - prend soin de toute la création - et offre une nouvelle vision qui guérit. En ouvrant nos cœurs à de nouvelles idées, nous verrons ce que nous devons voir et recevrons tout ce dont nous avons besoin pour aller de l'avant.

Si jamais on a l'impression que nos prières deviennent périmées, le texte d'or nous offre une solution. Nous devons nous assurer que nous ne sommes pas le sujet de nos prières - que ce soit nos problèmes ou ce que nous pensons devoir faire pour les résoudre. Au lieu de cela, nous devons laisser nos cœurs chanter avec un sentiment de fraîcheur et mettre tout le poids de nos louanges à Dieu!

Le Message d'Eugene Peterson dit: «Chante à Dieu un cantique nouveau !» (Psaume 96: 1, 8) [traduction française pas autorisée] Pour moi, cela signifie élargir notre sens de Dieu, louer sa nature infinie. Refusez de simplement répéter des prières, des versets ou des phrases bien connus (bien qu'il soit toujours possible de trouver de nouveau inspiration dans les mots bien connus.) ÉCOUTEZ ce que l'Amour révèle et criez de gratitude pour tout le bien qui est présent! Je trouve utile de prier avec les sept synonymes de Dieu donnés dans Science et Santé à la p. 587, et voir combien d'attributs frais je peux penser pour chaque synonyme. Alors, j'affirme avec confiance (et je suis reconnaissant) que ce sont ces attributs qui constituent la VIE - pleinement reflétés dans ma vie, votre vie et la vie de tous!

La Lecture Alternée continue de reconnaître Dieu comme un Dieu vivant - toujours présent, méritant nos louanges et nous donnant une nouvelle inspiration. Nous nous réjouissons que Dieu ne nous retiendra jamais rien de bon… et prions pour que nous continuions à aimer faire la volonté de Dieu, à garder sa loi dans nos cœurs, à le chercher et à magnifier sa bonté. Quand quelque chose est suffisamment amplifiée, tout le reste disparaît. Alors, tout ce que nous pouvons voir, c'est ce qui a été élargi dans la pensée - la Vie divine!

SECTION 1: La Vie est Dieu - Choisissez la vie pour expérimenter le renouveau!

Encore une fois, on nous dit de chanter un cantique nouveau (citation B2; Ps. 98: 1). Le mot nouveau, tel qu'utilisé ici, vient du mot hébreu, chadash, qui signifie «être fait nouveau», ou frais, mais peut aussi être considéré comme signifiant «causalement, reconstruire». J'adore ce sentiment de reconstruction alors que nous faisons face aux tentations de nous sentir découragés ou impatients, en nous demandant quand une guérison viendra ou quand les choses «reviendront à la normale». Reconstruire est tellement plus prometteur que simplement revenir à quelque chose!

Les versets inclus dans Esaïe 52 sont pleins de promesses. Jérusalem est en cours de restauration après des années de souffrance en exil entre les mains des Babyloniens (cit. B3; És 52: 9, 10). Auparavant, le roi Ézéchias combattit vaillamment pour résister à la prise de contrôle assyrienne, et fut également sauvé d'une maladie mortelle en «rappelant» à Dieu que les morts ne peuvent pas le louer… seulement les vivants! Ainsi, il était important pour lui de vivre. Il était, bien sûr, guéri (cit. B4; Is 38: 18-20). Dans son discours d’adieu, Moïse essaya d’avertir les gens qu’ils ne peuvent pas penser à l’avenir en termes d’évitement de la catastrophe, mais en termes de renouveau et de rétablissement, même après le pire. Il affirme combien il est important d'aimer Dieu, de lui obéir et de s'accrocher à lui parce que Dieu «est ta vie» (cit. B6; Deut. 30: 19, 20).

Ainsi, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvons, nous devons «choisir la vie» car ce n'est qu'en vivant que nous pouvons aimer Dieu et lui obéir. Plus de mille ans plus tard, Mary Baker Eddy réitérerait que Dieu est la seule Vie, et doit donc être éternelle et auto-existante (citation S1;330: 11-12). Nous apprenons aussi: que «ni la Vie ni l'homme ne meurent, et Dieu n'est pas l'auteur de la maladie.» (cit. S3; 349: 11). Et enfin, elle écrit: «Nous devons tous apprendre que la vie est Dieu.» (cit. S5; 496: 9) La vie déroule à jamais le bien, la promesse et le confort. C'est toujours nouveau. Alors… en ces temps où il est facile de se concentrer sur la maladie, la mort, la division, la limitation et la destruction, reconnaissons que personne ne peut jamais être séparé de la Vie infinie, Dieu. Refusez d'avoir peur ... sachant que Dieu est lumière et sauve perpétuellement ses enfants (cit. B1; Ps. 27: 1). Choisissez de voir et de célébrer la vie comme ininterrompue, indivisible, témoignant des preuves de la reconstruction en cours ici, maintenant et toujours! Gardons le message de la première ligne du cantique 135 de l'hymnaire de la Science Chrétienne près de nos cœurs, et chantons-le sur les toits: «Seigneur, ô Dieu de vie, Je ne connais que Toi, Dont l’amour vivifie Tous mes frères et moi.

Plus de trépas, ô Père, Puisqu’en Toi seul je vis, Et que Tu me libères Du dernier ennemi.»

SECTION 2: Le soin total de Dieu pour nous ne dépend pas des circonstances matérielles.

Après avoir déclaré qu'aucune humidité ne serait disponible - sous forme de rosée ou de pluie - le prophète Élie est dirigé vers un torrent, un lit de rivière asséché qui ne serait vraisemblablement rempli d'eau que pendant la saison des pluies. Et pourtant, cela lui fournissait de l'eau aussi longtemps qu'il en avait besoin. Les corbeaux sont des oiseaux de proie - une source improbable pour apporter de la nourriture à partager. Et pourtant, ce furent les sources de provision pour Élie (cit. B8; I Rois 17: 1-6). Pour moi, il y a là une leçon à ne pas juger de notre situation, ni à chercher des solutions, basées sur des attentes dites «normales».

Dieu ne travaille pas avec des contraintes «normales». Nos besoins ne sont pas satisfaits par des moyens matériels standards. Dieu nous soutient par Sa Parole (cit. B10; Deut. 8: 3). Sommes-nous prêts à jeter un regard neuf sur notre situation et à accepter des solutions qui ne correspondent pas à ce à quoi nous nous attendions? Jugeons-nous en fonction des apparences extérieures, ou jetons-nous un regard neuf à travers la lentille de l'Esprit pour voir ce que Dieu nous réserve, étant prêt à envisager les solutions les plus improbables?

Je vois cette phrase de Science et Santé comme clé… «Nous ne pouvons nier que la Vie se soutient par elle-même, et nous ne devrions jamais nier l’harmonie éternelle de l’Ame simplement parce que, selon les sens mortels, il semble y avoir discordance. C’est notre ignorance concernant Dieu, le Principe divin, qui produit l’apparente discordance, et la vraie compréhension de Dieu rétablit l’harmonie.» (cit. S8 ; 390: 4-9). En termes simples… refusez d'accepter le témoignage mortel! Nous sommes maintenant et sommes toujours soutenus par Dieu - et Dieu a des solutions infinies (cit. S9; 530: 5-7). Cela ne veut pas dire seulement beaucoup de solutions… cela signifie qu'il n'y a pas de limite aux solutions de Dieu!

Alors… rappelons-nous de commencer par nous réjouir de cette nature illimitée de la Vie qui aime subvenir aux besoins de l'homme! Nous (TOUS) «sommes soumis aux divines« puissances qui subsistent »» (cit. S10: 249: 6-9). En gardant notre pensée ouverte et en refusant de céder au doute, à la peur ou au découragement, nous pouvons nous attendre à être pris en charge aussi naturellement qu'Élie l'était - et peut-être d'une manière tout aussi inattendue.

Section 3: Cultivez la terre de l'Esprit et de la Vie et récoltez une récolte abondante.

La parabole du semeur et de la graine peut être interprétée à tant de niveaux et de tant de perspectives différentes. En restant avec notre thème de la nouveauté, nous avons la grande opportunité cette semaine de chercher une nouvelle vision de cette Écriture familière. Espérons que nous pouvons chacun espérer obtenir de nouvelles informations au fil de la semaine - alors que l'Entendement déploie des idées infinies (cit b12: Luc 8: 4-8).

Au moment où j'écris ce Met, cela me frappe de regarder la parabole spécifiquement du point de vue du sol. Après tout, on nous dit que la graine semée dans une bonne terre - celle qui était profonde, propre et bien préparée - a permis une récolte 100 fois supérieure à la quantité de graines semées sur des terres non préparées. Typiquement, les agriculteurs auraient été satisfaits d'une récolte de 7 à 10 fois celle qu'ils avaient plantée. Donc, si la promesse est celle d'une récolte au centuple, cela vaut la peine de réfléchir à ce qui constitue un bon sol. Si nous pensons à Dieu en tant que semeur, à la semence en tant qu'opportunités ou idées venant de Dieu, et au sol en tant que pensée, nous voulons être sûrs de cultiver la pensée la plus pure - et donc la pensée la plus sincère et la plus productive - possible .

Regardons ce que Paul avait à dire à l’église de Galatie. Le sol que nous préparons est-il constitué de la «chair» ou de «l’Esprit »? Si nous plaçons notre confiance dans des conclusions basées sur la «chair», nous nous retrouverons face à la corruption, c'est-à-dire la décomposition et la destruction. Dans le cas des Galates, cela aurait inclus la croyance de certains qu'ils avaient besoin d'être circoncis pour être vraiment un chrétien - que suivre Jésus et aimer comme il leur a enseigné à aimer ne suffisait pas. Dans notre cas, cela pourrait inclure de croire que même si nous faisons confiance à Dieu, nous croyons toujours que nous vivons dans un corps mortel et sommes soumis à des conditions matérielles et aux limitations du péché, de la maladie et de la mort - ou à toute forme de discorde ou de division.

En plantant vraiment notre foi dans le sol de l'Esprit, nous récoltons «la vie éternelle» (cit. B13; Gal. 6: 7, 8). Paul offre plus de précisions dans sa lettre aux Corinthiens où il leur dit (et nous dit) que si «quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature: les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles »(cit. B14; II Cor. 5: 16, 17).

Paul dit fondamentalement que nous devons cesser de juger les choses du point de vue des apparences extérieures (la chair). Être en Christ signifie adopter la perspective de Jésus de son unité avec Dieu, reconnaître qu'il n'y a rien d'impossible à Dieu, briser toutes les barrières matérielles et aimer purement et complètement - en restant ferme dans la foi que Dieu est tout bon et la seule vie. Cela amène une nouvelle perspective, révélant la réalité de l'abondance de Dieu , d'harmonie, de gouvernement juste, de santé, de paix et de joie durables.

Mary Baker Eddy répète que nous ne verrons jamais cette nouvelle vision de l'harmonie - «s'élever au-dessus des débris temporels de l’erreur, de la croyance au péché, à la maladie et à la mort, avant d’apprendre que Dieu est la seule Vie.» (cit. S12; 288 : 27-4). Il n'y a pas deux créations - deux réalités! Comme nous admettons que Dieu est le seul Esprit et la seule Vie, il n'y a de place que pour le bien (cit. S15; 276: 17).

Alors qu'attendons-nous? Dieu sème sa semence d'idées justes et de perfection. Cédez au pouvoir de l'Amour qui nourrit le sol de votre pensée. Comme vous n'admettez que ce qui est basé sur la Vérité - basée sur la Vie qui est éternelle, infinie et tout bon, les graines des bonnes idées et des vues claires pousseront et produiront une récolte abondante, libre de mauvaises herbes et de pierres.

SECTION 4: Mettez de côté l'ancienne vision de l'homme pour la nouvelle.

Il me semble qu’une grande partie de la mission de Jésus était de nous révéler (et à toute l’humanité) notre relation authentique avec notre Dieu Père / Mère. Jésus a démontré son pouvoir sur le péché, la maladie et la mort. Il s'est laissé crucifier afin de donner à toute l'humanité un sens de vie plus abondant - une prise de conscience que la vie de l'homme, qui jaillit de la Vie elle-même, est éternelle et indestructible (cit. b17; Jean 10:10).

Paul dit aux Colossiens: «Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, visez les réalités du ciel....» (cit. B 18; Col. 3: 1, New Living Translation, traduction française pas autorisée). Il leur dit de ne pas se mentir, mais de «revêtir l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.». N’est-ce pas une forme de mensonge si nous nous voyons nous-mêmes et les autres comme des mortels - sujets à la discorde, à la maladie et à la mort? Jésus se considérait lui-même et les autres comme créés à l’image de Dieu. Si nous voulons «mettre le nouvel homme», nous devons constamment maintenir ce point de vue. En faisant cela, nous pouvons nous attendre à expérimenter le genre de domination sur les conditions terrestres que le Christ Jésus a expérimentées et démontrées pour les autres.

Récemment, j'écoutais un chercheur décrire l'urgence qu'il ressentait le besoin de développer un vaccin pour combattre le Covid-19. Leur amour pour l'humanité était clairement démontré dans leur passion d'utiliser leurs talents et leurs connaissances pour aider à sauver leur prochain. Je me suis senti obligé de me demander… est-ce que je ressens ce même genre d'amour et d'urgence pour m'élever mentalement au-dessus de cette imposition de maladie? Pas seulement pour moi, mais pour voir l'impossibilité totale d'un virus invasif ayant le pouvoir d'attaquer, de perturber et de détruire la vie?

En tant que scientistes chrétiens, accordons-nous autant de poids et d'attentes de bien à nos prières que Jésus l'a fait? N'est-ce pas par ce genre de prière consacrée que nous devons «glorifier» (ou magnifier) ​​Dieu? À mesure que nous magnifions (ou glorifions) Dieu, tout ce qui n'est pas divin (le péché, la maladie et la mort) disparaît - sort de notre champ de vision - et ne peut nuire, interrompre ou détruire la vie (cit. B16; Jean 17: 1-3).

On nous dit de «Modeler alors nos vues concernant l’existence sur la beauté, la fraîcheur et la continuité, plutôt que sur la vieillesse et la décrépitude» (cit. S17; 246: 27). C'est un travail continu, joyeux et à plein temps qui peut être fait quoi que nous fassions. Continuez simplement à vérifier votre point de vue.

Nous lisons dans Science et Santé l'histoire d'un homme du nom de M. Clark de Lynn, Massachusetts. Le médecin avait perdu espoir, ne voyant qu'un mortel mourant. Mary Baker Eddy est entrée dans la même scène, mais l'a abordée sous un angle totalement différent. Tout comme Jésus considérait l'homme comme indestructible, ce guérisseur moderne aussi l'a fait. Elle a perçu que «la Vie est Dieu, et que la puissance de l’Esprit omnipotent ne partage pas sa force avec la matière, ni avec la volonté humaine.» (cit. S19; 193: 1-14, 17-20, 32). Une telle vue guérit! Notre monde a besoin de guérison. Soyons sûrs que nous restons fidèles à ce qui est vrai en regardant toutes choses d'un point de vue spirituel et en n'abandonnant jamais!

SECTION 5: Faim et soif de la nouvelle vue!

A quel point aspirons-nous à voir les choses dans une perspective nouvelle de la vie éternelle et incapable d’ être ininterrompue? Jésus a enseigné: «Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés» cit. B20: Matt 5: 6). Sommes-nous aussi «obsédés» par le développement d'une bonne relation avec Dieu que nous le faisons avec un aliment ou une boisson préféré? J'espère plus!

En lisant l'histoire de cette section sur la femme samaritaine au puits, à qui Jésus a demandé à boire, j'ai essayé de la regarder sous un angle nouveau. La querelle entre les juifs et les samaritains durait depuis longtemps - depuis plus de 400 ans. Et, en plus de cela, les rabbins ne parlaient pas aux femmes en public - parfois même pas à leurs propres femmes ou filles! En parlant à cette femme samaritaine, Jésus abattait les barrières. Et il a ensuite révélé sa nature avec compassion, lui offrant de l'eau vive - un rafraîchissement qui nourrirait à jamais son âme, ainsi que quiconque embrasserait le Christ. Quand la femme a voulu mettre de côté ses préconceptions, elle a reconnu que Jésus était le Christ!

Alors… je me suis demandé quelles barrières avais-je érigées qui me sépareraient de recevoir ou de partager le Christ, la Vérité? Quelles préconceptions ai-je sur qui pourrait être «réceptif» à voir la vie divine comme le ressort perpétuel, ou la source, d'un bien immuable dans nos vies? Ou est-ce que je pense, comme la femme, qu'un seau ou un autre remède matériel est nécessaire pour répondre à un besoin? Par exemple, est-ce que je craque pour la suggestion selon laquelle il est nécessaire qu'un vaccin soit entièrement distribué avant que cette pandémie puisse prendre fin? Ou, est-ce que je reconnais que à mesure que j'ai faim et soif d'une juste connaissance de ma relation avec Dieu (même en suivant les directives humaines recommandées) et que je reconnais qu'il est naturel pour tous les enfants de Dieu de ressentir la présence du Christ et d'accepter l'eau vive de Vérité, TOUS seront remplis - soignés.

Jésus s'est tenu fermement sur ce fondement de l'Esprit universel et englobant tout, qui bouillonne continuellement de l'eau vivifiante. Comme nous abandonnons le fondement de la science matérielle (avec sa vision limitée, aussi bien intentionnée soit-elle) et embrassons pleinement le fait qu'il n’y a qu’une Vie qui n'a «aucune conscience de l'existence de la matière ou de l'erreur», nous apercevrons la nouvelle vue de la Vérité, de la Vie et de l'Amour divins qui «donnaient à Jésus l'empire sur le péché, la maladie et la mort» - et nous donne ce même empire (cit s24; 205: 32; S26; 26:14). Alors que nous abandonnons les préconceptions et étanchons notre soif avec la Vérité, rien ne peut nous séparer de voir la réalité et d'être guéri!

SECTION 6: Appuies-toi sur l'infini,soutien constant!

De quoi dépendons-nous pour le bonheur, la santé, l'approvisionnement, la joie, etc.? Il est trop facile de penser que toutes ces choses, et plus encore, proviennent de certaines circonstances ou conditions matérielles. C’est ce que le monde nous dit tout le temps, non? Mais les conditions matérielles sont changeantes et nous laissent soumis à toutes les chutes et vulnérabilités «séculaires» que le sens mortel dit que la vie inclut.

Pour ma part, je choisis de croire aux promesses des Psaumes qui nous disent que Dieu nous aime, nous fortifie, nous guide, illumine les endroits sombres, nous protège et commande que les bénédictions de la vie soient les nôtres (cit. b24: Ps. 18: 1, 28, 29, 31, 32, 35, 46; cit. B25; Ps. 133: 3). Alors, alors que nous commençons cette nouvelle année, acceptons de rester suffisamment proches de la Vie qui est la seule vie - la Vie qui nous vit - pour que nous puissions nous appuyer dessus et être soutenus quels que soient les défis qui nous sont lancés. Dieu est la Vérité. Tout ce qui ne correspond pas à la vérité de Vie harmonieuse n’a pas de pouvoir d’influence.

Noël nous a récemment rappelé que la «nouvelle-vieille idée» de la Vie révélée par le sens spirituel est venue (cit. S29: 191: 8). Attrapez le et réjouissez-vous en! Les bénédictions de Dieu sont ici maintenant et toujours! Restez concentré sur cette nouvelle vue et refusez de lâcher prise! Quels que soient les problèmes et les conflits qui semblent envahir, appuyez-vous sur l'Amour et trouvez la Vie qui soutient (cit. S31: vii: 1-2). Chantez un cantique nouveau - obtenez une nouvelle perspective - et rendez gloire à Dieu!

Metaphysical

""Am I living the Life that approaches the supreme Love?"? - ... “flip the script.”...
Latest Lesson Application Idea

Newsletters

Get free weekly uplifting newsletters (available in English, Spanish, French, German and now in Portuguese!)
Subscribe or Update Subscription

Facebook

Find CedarS on Facebook for the latest news, heart-warming fruitage, facility upgrades and more!
Go to the CedarS' Facebook Page